LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1041 - L'hebdomadaire "l'Express" lance, en septembre 1963, la campagne présidentielle, en proposant le portrait-robot d'un mystérieux M.X., candidat idéal de l'opposition. Qui se cache sous cette désignation:
A
A. Gaston Defferre?
B
B. François Mitterrand?
C
C. Pierre Mendès France?
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
A. Gaston Defferre, le député-maire de Marseille. L'opération lancée par "l'Express" procéderait presque du "marketing", puisqu'il s'agit ni plus, ni moins, que de "vendre" un présidentiable répondant aux indications du marché électoral. L'opération a débuté le 17 septembre 1963, mais, très vite, la personnalité du mystérieux M.X. a été dévoilée. Gaston Defferre tente donc de se rallier tous les courants de l'opposition, à l'exception des communistes, dont il refuse d'emblée l'alliance. L'amalgame s'effectuera, tant bien que mal, en une fédération regroupant des centristes, des radicaux, des socialistes, des M.R.P. Mais deux ans de tractations aboutiront pour finir à l'impasse, tant il apparaîtra illusoire d'ignorer le P.C.F., avec lequel, d'ailleurs, le dirigeant socialiste Guy Mollet amorce un dialogue. Du coup, le difficile regroupement éclate. La candidature hasardée par G. Defferre n'aura servi qu'à éclairer plus encore les divergences organiques et rédhibitoires de l'opposition, obligée pourtant, si elle entend s'opposer efficacement, à une candidature unique.


Les nouveautés du site

Général Anders

Chef militaire polonais. Fougueux patriote polonais, Wladyslaw Anders commanda le 2e corps polonais dès sa création, en 1941, en Russie, et jusqu'à la fin de la guerre. Le 2e corps polonais comptait alors 112000 hommes. La prise du monastère du mont Cassin fut son exploit le plus célèbre. S'adressant à ses compatriotes avant l'assaut final, le généra! Anders...

1 page - 1,80 ¤

Général von Brauchitsch

Le «soldat des soldats». Ce modèle du soldat décidé qu'était apparemment le maréchal Walther von Brauchitsch avait une attitude fuyante à l'égard d'Hitler. Ainsi, il n'osait jamais lui tenir tête dans une discussion. Sa position devint d'autant moins facile lorsqu'en février 1938 Hitler ne voulut pas de lui comme nouveau commandant en chef de l'armée allemande. En effet, Brauchitsch n'était...

1 page - 1,80 ¤

Maréchal A. I. leremenko

Commandant du secteur de Stalingrad. Andrei Ivanovitch leremenko naquit en 1892, dans un village d'Ukraine. Il s'engagea dans l'armée russe en 1913 et prit part à la Première Guerre mondiale. Au cours de la guerre civile, il dirigea un groupe de partisans qui s'intégra, par la suite, à l'Armée rouge. Au terme d'une ascension régulière dans la hiérarchie militaire,...

1 page - 1,80 ¤

Maréchal Mannerheim

Chef militaire finlandais. A l'époque où naquit Cari Gustav Mannerheim, la Finlande était une province de la Russie. Il commença sa carrière dans ce pays, comme élève officier de cavalerie, dans le corps finlandais. Il devint ensuite officier des chevaliers de la garde, avant d'être promu lieutenant-colonel en 1904, époque à laquelle il s'engagea comme volontaire dans la guerre...

1 page - 1,80 ¤

Amiral N. G. Kouznetsov

Chef de la flotte soviétique. Nikolaï G. Kouznetsov naquit dans une famille de paysans du nord de la Russie. Il s'engagea dans la Marine rouge en 1919 et participa à la guerre civile. Ses capacités le désignèrent tout naturellement pour les responsabilités d'état-major et de commandement qu'il assuma en 1926 et en 1932. En 1934, on lui confia un...

1 page - 1,80 ¤

Général A. A. Gretchko

Chef militaire soviétique de premier plan. Andrei Antonovitch Gretchko naquit en 1903 dans le district de Rostov en Russie méridionale. Il s'engagea dans l'Armée rouge en 1919 et, pendant la guerre civile, combattit dans la 1re armée de cavalerie de Boudienny. En tant que membre de la «Coterie de la première armée de cavalerie», il connut une rapide promotion....

1 page - 1,80 ¤

Général Vatoutine

Héros de Stalingrad et de Koursk. Nikolaï Fiodorovîtch Vatoutine fut un des plus brillants généraux soviétiques de la Seconde Guerre mondiale. Il entra dans l'armée en 1920 et au parti communiste l'année suivante. Nommé dans l'infanterie en 1922, il sortit de l'Ecole supérieure de guerre en 1937, échappant aux purges qui éliminèrent tant d'officiers russes à l'époque. En...

1 page - 1,80 ¤

Général Filip I. Golikov

Commissaire et général. Né le 29 juillet 1900, Filip Ivanovitch Golikov s'engagea dans l'Armée rouge et adhéra au parti communiste en 1918. Après un stage dans un centre de formation d'agitateurs, en 1919, il participa à la guerre civile en tant que commissaire politique. Jusqu'en 1931, il ne cessa d'assumer des fonctions politico-militaires. Puis, à partir de cette...

1 page - 1,80 ¤

Maréchal Vassilevski

Général et stratège russe. Le maréchal A. M. Vassilevski était déjà un commandant de longue date lorsqu'il se vit confier la direction des trois groupes d'armées russes, en août 1945, dans la brève lutte qui opposa les Soviétiques à l'armée Kwantung japonaise. En Mandchourie, les blindés et les unités aéroportées soviétiques attaquèrent sans relâche les soldats japonais....

1 page - 1,80 ¤

Maréchal Tolboukhine

Chef du secteur Sud. Originaire du district de Yaroslav, au nord de Moscou, Tolboukhine naquit en 1894 dans une famille paysanne. Il reçut cependant une bonne éducation. Dès le début de la Première Guerre mondiale, il s'engagea dans l'armée, où il manifesta des qualités vite appréciées. Officier en 1915 il s'éleva rapidement au grade de chef de bataillon. Après...

1 page - 1,80 ¤

Baldur von Schirach

Chef de la Jeunesse hitlérienne Parmi les ancêtres de Baldur von Schirach, dont la mère était américaine, figuraient deux signataires de la déclaration d'indépendance. Mais sa carrière comme chef d'une organisation de jeunesse, puis comme gauleiter de Vienne devait amplement démontrer qu'il n'avait pas hérité de leur générosité d'esprit....

1 page - 1,80 ¤

Général Tcherniakhovski

Les succès du commandant soviétique. Né en Ukraine en 1908, le général Ivan Danilovitch Tcherniakhovski entra dans l'Armée rouge après la Première Guerre mondiale par le biais de la grande Ecole militaire d'artillerie. Au début de la guerre russo-allemande en juin 1941, il était capitaine dans une division de blindés; il s'y distingua au combat pendant la retraite de...

1 page - 1,80 ¤

Maréchal Malinovski

Omniprésent chef soviétique Rodion lakovlievich Malinovski naquit près d'Odessa, ville qu'en avril 1944 il devait libérer de l'occupation allemande. Soldat de carrière, engagé dans l'armée tzariste dès l'âge de 1 5 ?ns, blessé sur le front de l'Est, on le retrouve en 1919 comme instructeur d'armes automatiques, dans l'Armée rouge. Devenu membre du parti communiste en 1 926, il...

1 page - 1,80 ¤

Maréchal Tchouïkov

Héros de Stalingrad et de Berlin. Vassili Ivanovitch Tchouïkov naquit en 1 900 dans une famille paysanne de la région de Moscou. Il s'engagea dans l'Armée rouge en 1918, puis, au cours de la guerre civile, s'éleva rapidement au grade de colonel. En 1925, il fréquenta l'Académie militaire de Frounze, ce qui lui permit ensuite d'exercer, outre de...

1 page - 1,80 ¤

Maréchal Joukov

Un grand chef militaire russe. Gheorghi Joukov naquit en 1896, d'une famille de paysans extrêmement pauvres, et fut apprenti chez un fourreur avant d'entrer dans l'armée tsariste. Il combattit au cours de la Première Guerre mondiale et après la Révolution de 1917 décida de rester dans la toute nouvelle Armée rouge. Ayant la chance d'être dragon — le «clan...

1 page - 1,80 ¤

Maréchal Ivan Koniev

L'homme dont les troupes occupèrent Berlin. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le maréchal soviétique Ivan Stepanovitch Koniev ne reçut un haut commandement que relativement tard. Actuellement, on se souvient surtout de lui en tant que commandant du deuxième front d'Ukraine, l'une des deux principales formations responsables de la prise de Berlin. Né en 1897 près d'Arkhangelsk, dans le nord...

1 page - 1,80 ¤

Radar Würzburg

Auxiliaire de l'artillerie antiaérienne. Dans la course au radar, les Allemands marquèrent un point décisif en inventant le Würzburg. Petit et mobile, cet appareil pouvait repérer les avions jusqu'à une distance de 40 km. Produit en 1938 par la société Telefunken, il fonctionnait à la très haute fréquence de 560 mégacycles, ce qui lui conférait sa remarquable portée et...

1 page - 1,80 ¤

Hélicoptères allemands

Appareils à voilure rotative. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands détenaient plusieurs records dans le domaine des aéronefs à voilure tournante: les records de durée, avec 1 h 20 min., de distance, avec 230,2 km, de vitesse avec 122,5 km/h, et d'altitude, avec 3427 m. Au cours des années trente, on s'intéressa beaucoup aux hélicoptères,...

1 page - 1,80 ¤

V1

Premières armes de représailles d'Hitler. Le «Flugzeug» 76, plus connu sous le nom de V1, ou «Vergeltungswaffe Eins», «arme de représailles Numéro 1», permit le bombardement de la Grande-Bretagne au moyen d'une arme guidée. Les ingénieurs de Peenemünde se mirent au travail en juin 1942 et, deux ans plus tard, le 12 juin 1944, le premier V1 apparut dans...

1 page - 1,80 ¤

Bachem BA 349 Natter

Chasseur-fusée allemand. Le «Natter», ou «Viper», fut créé à Peenemünde, station de recherches dans le domaine des fusées. Bien que la production de ce petit engin redoutable eût commencé avant la fin de la guerre, il ne fut jamais utilisé opérationnellement. Plus un projectile qu'un avion, le Natter avait une envergure de 3,9 m seulement. Deux fusées additionnelles,...

1 page - 1,80 ¤

Arado Ar 234 «Blitz»

Premier bombardier à réaction. Heureusement pour les Alliés, l'excellent Arado 234 «Blitz» (Eclair) entra en service trop tard pour influencer le cours de la guerre. Ce bimoteur à ailes hautes, aux formes aérodynamiques et à train d'atterrissage de type tricycle, fut conçu dès 1940. Sur les derniers modèles, le train pouvait se rétracter dans le fuselage. L'équipage occupait le...

1 page - 1,80 ¤

V2

Premier missile sol-sol. Les Allemands s'intéressèrent aux fusées parce que le traité de Versailles leur interdisait la fabrication d'artillerie lourde. Ils établirent leur principal centre de recherches à Peenemünde, sur la côte de la mer Baltique. Ce centre existait avant la guerre. Dans l'équipe de savants que dirigeait le général Dornberger se trouvait un certain Werner von Braun....

1 page - 1,80 ¤

Fusée AA «Rheintochter»

La technologie contre les bombardiers. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands entreprirent de nombreuses recherches dans le domaine des fusées téléguidées contre-avions, afin de lutter contre les offensives de plus en plus nombreuses des bombardiers alliés. Le dernier engin mis au point, la «Rheintochter» («Fille du Rhin»), fut développé par l'usine Rheinmetall Borsig, à la demande de la...

1 page - 1,80 ¤

Schnorchel

Appareil respiratoire des U-Boote. Comme les diesels des U-Boote ne pouvaient fonctionner sans oxygène, ils servaient seulement lorsque les submersibles naviguaient en surface. En plongée, des moteurs électriques, alimentés par des accumulateurs, assuraient la propulsion....

1 page - 1,80 ¤

OSS

Service américain des opérations stratégiques. Afin de rendre leur guerre secrète plus efficace, les Américains créèrent le 13 juin 1942 le Service américain des opérations stratégiques (American Office of Stratégie Services), OSS, organisme chargé de répandre la subversion et de recueillir des renseignements. A l'image de son homologue, et parfois rival, le SOE (Spécial Opérations Executive) des Britanniques, l'OSS...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit