LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
679 - L'insurrection algérienne débute sous le gouvernement :
A
d'Antoine Pinay
B
de Pierre Mendès France
C
de Guy Mollet
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

Les Trois Glorieuses

«Le Moniteur a publié enfin ces mémorables Ordonnances qui sont la plus éclatante violation des lois. Le régime légal est donc interrompu; celui de la force est commencé. Dans la situation où nous sommes placés, l'obéissance cesse d'être un devoir.» Ainsi commence la protestation rédigée par Thiers qui paraît dans les journaux d'opposition du 27 juillet 1830, au...

5 pages - 1,80 ¤

La catastrophe minière de Courrières (10 mars 1906) - Histoire

«Le 10 mars 1906, dans la brume glacée du matin, la foule des corons et des villages, mineurs revenant du travail, femmes, enfants, vieillards, se rue en un point précis: «C'est à Courrières, à la fosse de Méricourt! Il y a 1300 morts!» Le flot humain vient s'écraser contre une haute grille de fer, coupant un long mur...

1 page - 1,80 ¤

Les lois sociales

Au début de notre siècle, la question sociale commence à occuper la première place dans la vie politique française. Malgré l'amélioration certaine du niveau de vie, la condition ouvrière reste très dure. A l'exception des mines où l'on travaille au fond huit heures par jour, la durée de la journée de travail oscille entre dix et douze heures...

1 page - 1,80 ¤

Le Front populaire

Le temps de l'espoir En 1932, le cartel des gauches remporte les élections législatives. Mais, bien vite, les vainqueurs connaissent des dissensions: les scandales politico-financiers se multiplient et les extrémistes des deux bords se regroupent. Le 6 février 1934, excitée par l'extrême droite, la foule faillit envahir le Palais-Bourbon et abattre le régime; le 12, la gauche réplique par...

1 page - 1,80 ¤

La collaboration

Durant l'occupation, la politique d'entente avec l'Allemagne, voulue officiellement par le maréchal Pétain, toucha les domaines administratif, économique et militaire. Plusieurs organisations proches du nazisme appelèrent à la collaboration et diffusèrent la propagande de l'occupant. La collaboration officielle Dans son message du 11 octobre 1940, le maréchal Pétain formula officiellement la politique de collaboration, pensant ainsi sauvegarder l'avenir de la...

1 page - 1,80 ¤

L'appel du 18 juin 1940 - Histoire

«Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique [...], les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement [...], à se mettre en rapport avec moi. Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas!» Arrivé de Bordeaux...

2 pages - 1,80 ¤

Le coup du 13 décembre 1940 (histoire)

Le 12 juillet 1940, l'Acte constitutionnel N° 4 désigne Laval comme successeur de Pétain. Le 13 décembre de la même année, Laval est arrêté. Que s'est-il passé? Le 14 juin, Pierre Laval se rallie au maréchal Pétain avant d'être son ministre d'Etat (23 juin), puis son vice-président du Conseil (12 juillet). Laval est ambitieux, mais il entend surtout mettre...

1 page - 1,80 ¤

Les référendums de 1945 et 1972 (Histoire)

Une procédure exceptionnelle. Avec le général de Gaulle, le référendum allait prendre sa place dans la vie nationale. Dès le 21 octobre 1945, les 25 718000 électeurs inscrits sont appelés à répondre par oui ou par non â chacune des questions posées: «Voulez-vous que l'Assemblée élue ce jour soit constituante?» et, dans l'affirmative: «Approuvez-vous que les pouvoirs publics soient,...

2 pages - 1,80 ¤

La France libre

Le 28 juin 1940, le gouvernement britannique reconnaît le général de Gaulle comme «chef de tous les Français libres, où qu'ils se trouvent, qui se rallient à lui pour la défense de la cause alliée». Puis, le 7 août, un accord Churchill-de Gaulle précise le statut et la mission des volontaires qui formeront les «Forces françaises libres» (F.F.L.)....

6 pages - 1,80 ¤

La fin de la IVe République - 1958 (Histoire)

Instituée à la Libération, la IVe République fut constamment minée par l'instabilité ministérielle et la lutte des partis. Les guerres coloniales furent la principale cause de la chute du régime, qui disparut dans la crise ouverte par la révolte de l'armée d'Algérie en 1958. ...

1 page - 1,80 ¤

Le Rassemblement du peuple français (1947-1953) : La naissance du mouvement gaulliste

Le 14 juin 1944, le chef de la France libre retrouve, à Bayeux, le sol de sa patrie; deux jours plus tard, dans la même ville, il esquisse les grands traits de son programme politique. Ce dernier a été défini dès 1940-1941: changement des institutions mais fidélité à la République; évolution du statut de la France d'outre-mer... En...

2 pages - 1,80 ¤

L'expédition d'Ancône (1832) - Réplique de la France à l'Autriche

La révolution de 1830 et l'avènement de Louis-Philippe donnent un nouvel espoir aux mouvements nationalistes européens, En Italie, les patriotes se soulèvent contre le pape, les princes de Parme et de Modène. Ils comptent sur une aide de la France où un puissant courant d'opinion les soutient. Casimir Perier, conscient des risques de guerre avec l'Autriche, ne se...

2 pages - 1,80 ¤

L'ultramontanisme - Renforcer l'autorité du pape (Dès 1815)

«La Révolution est plus terrible que du temps de Robespierre... Non seulement elle est debout, mais elle marche, elle court, elle rue», clame de Maistre au lendemain de la Restauration. Les penseurs ultramontains demeurent en effet hantés par le spectre de la Révolution. Selon ces catholiques intransigeants, la monarchie constitutionnelle porte en elle les germes de cataclysmes futurs,...

1 page - 1,80 ¤

L'Entente cordiale

Prudence est mère de sûreté. Si l'expression d'«Entente cordiale» remonte à la monarchie de Juillet, avec l'entrevue de Louis-Philippe et de la reine Victoria au château d'Eu en septembre 1843, la véritable Entente cordiale date de la IIIe République. C'est au lendemain de la crise de Fachoda (1898), qui a failli conduire à un conflit armé entre la France...

1 page - 1,80 ¤

Le blocus continental

Une entreprise vouée à l'échec. En 1806, Napoléon, qui n'a pas réussi à vaincre l'Angleterre, décide de la ruiner. A cette fin, il prend diverses mesures destinées à interdire tout commerce entre l'Angleterre et le continent; en fait, il réplique à Londres qui a décrété, de son côté, le blocus de tous les ports français, a confisqué les marchandises...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Tilsit (8 juillet 1807) - Le partage du monde

Au lendemain de la victoire française de Friedland, en juin 1807, et quelques mois après l'inutile boucherie d'Eylau, en février de la même année, l'armée russe, battue, repasse en ordre le Niémen. La quatrième coalition formée par l'Angleterre, la Prusse et la Russie est vaincue; l'empereur Alexandre Ier de Russie semble disposé à négocier avec Napoléon....

1 page - 1,80 ¤

La Congrégation

La réaction cléricale qui accompagne la Restauration multiplie les organisations pieuses et les bonnes oeuvres. Parmi celles-ci, la Congrégation apparaît toute-puissante aux contemporains. Les libéraux dénoncent son pouvoir occulte dont, en fait, ils discernent mal l'étendue en raison du secret dont s'entoure l'association. La Congrégation, fondée en 1801 par un ancien jésuite, le père Bourdier-Delpuits, est dissoute en 1809...

1 page - 1,80 ¤

La Confédération du Rhin

Après le traité de Presbourg du 26 décembre 1805, l'Autriche perd ses territoires italiens mais aussi ceux d'Allemagne (Wurtemberg, Bavière, Souabe). Talleyrand, ministre des Affaires extérieures, propose à Napoléon de créer au-delà du Rhin une série d'Etats alliés à la France: «Faire un nouvel Etat au nord de l'Allemagne qui soit dans les intérêts de la France, qui...

2 pages - 1,80 ¤

Le Concordat

«Comment avoir de l'ordre dans un Etat sans religion?» s'exclama un jour le Premier consul devant Roederer. Et il répétait à ses proches: «Il faut une religion pour le peuple.» Au début du Consulat, le schisme occasionné par la Constitution civile du clergé pesait toujours lourdement sur l'Eglise de France. Il fallait mettre fin à cette douloureuse anarchie....

1 page - 1,80 ¤

Les congrégations missionnaires (XIXe siècle)

C'est surtout avec les grandes découvertes maritimes, à partir du XVe siècle, que la Terre entière s ouvrit aux missionnaires chrétiens, au premier rang desquels les jésuites. Après une période de déclin au XVIIIe siècle, les congrégations missionnaires proliférèrent à nouveau au XIXe siècle, vouées aux missions intérieures ou dans les colonies. ...

9 pages - 1,80 ¤

Les républicains sous le Second Empire

Exclus de la vie politique sous le Second Empire, les républicains entreprirent de conquérir les consciences. Appuyés sur une clientèle d'ouvriers et d'artisans, ils étaient menés par une élite bourgeoise, dont les revendications étaient plus politiques que sociales. Ils étaient imprégnés d'idées positivistes et anticléricales. ...

1 page - 1,80 ¤

L'Empire autoritaire (1852-1860)

L'opposition est réduite au silence. De l'instauration du second Empire aux quelques timides réformes d'inspiration libérale réalisées aux environs de 1860, le gouvernement impose sa toute-puissance sans aucune concession. On qualifie cette période d'«Empire autoritaire» que Napoléon III justifie en affirmant qu'il est l'incarnation de la volonté populaire. C'est au nom du peuple qu'il s'arroge des pouvoirs dictatoriaux. Des...

1 page - 1,80 ¤

La Gaule avant Clovis

Les Celtes, à partir du VIe siècle avant notre ère, s'installent en Gaule. Ils sont organisés en monarchie. Ces princes, chefs de guerre, annoncent les futurs rois germains. A la veille de la conquête romaine, les rois ont été liquidés par des oligarchies de nobles entourés de clients au rôle surtout militaire. Ces oligarchies font le malheur de la...

2 pages - 1,80 ¤

Postumus - IIIe siècle

Cet usurpateur fut l'un des Trente Tyrans qui se disputèrent l'Empire romain en pleine décadence. Il régna quelque temps sur la Gaule, la Bretagne, la Germanie et l'ibérie, mais fut tué par ses propres soldats. Le déclin de l'Empire A Rome, Maximin avait été proclamé empereur par ses troupes, mais les légions d'Afrique et d'Asie soutenaient également leurs propres généraux...

1 page - 1,80 ¤

Lois et coutumes franques (Ve-VIIIe siècle)

Les temps barbares. Les temps mérovingiens sont marqués par des moeurs violentes: discordes, meurtres, guerres, pillages, sont le lot quotidien et les rois, qui demeurent des chefs de bande, donnent l'exemple. Ces rois exercent une autorité absolue. Ils gouvernent avec l'aide de leurs conseillers, chambriers, connétables, référendaires et autres grands officiers. Ils font administrer les provinces par les comtes...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit