LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
802 - En 1851, Louis Napoléon Bonaparte :
A
est élu président au suffrage universel
B
fait un coup d'État
C
est élu président par la Chambre des déput&
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Les Marmousets

Charles V, roi sage, prépare minutieusement son après-règne. A sa mort, l'aîné de ses frères, Louis d'Anjou, assurera la régence du royaume, tandis que les deux cadets, Bourgogne et Berry, auront la tutelle du dauphin Charles, âgé de 12 ans, et de son frère Louis. La réalité du pouvoir, au sein du Conseil, reviendra aux vieux conseillers qui,...

1 page - 1,80 ¤

Jacques Coeur

Un tumultueux brasseur d'affaires. Jacques Coeur naît à Bourges en 1395, dans une ville enrichie par la draperie et les fastueuses dépenses du duc Jean de Berry, frère de Charles V. L'installation à Bourges du dauphin, futur Charles VII, ouvre de belles perspectives à la bourgeoisie berrichonne, en particulier au jeune Jacques Coeur Ce dernier affermit sa position en...

1 page - 1,80 ¤

L'émeute des «maillotins»

A la fin du règne de Charles V, un fort mécontentement se manifeste dans tout le royaume, face à la fiscalité royale. Après la mort du roi, la situation financière du royaume se dégrade, d'autant que le duc d'Anjou, un des oncles de Charles VI, projette une coûteuse expédition en Italie. Au début de 1382, le pouvoir négocie...

1 page - 1,80 ¤

Le crime de la rue Vieille-du-Temple

Le prologue du second acte... Au début du XVe siècle, Louis d'Orléans caresse de grandes ambitions; marié à Valentine Visconti, il veut constituer un puissant royaume en Italie. Il est d'abord soutenu par le duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, qui siège avec lui au Conseil de régence gouvernant le royaume durant les crises de folie de Charles VI....

1 page - 1,80 ¤

Les «fillettes du roi» Louis XI - XVe siècle

Souvenez vous de votre premier livre d'histoire: «Louis XI est souvent dur et cruel On raconte qu'il enferme des prisonniers dans des cages, où ils peuvent difficilement se tenir debout ou se coucher. Et ils y restent des années. Il a beaucoup d'ennemis parmi les seigneurs. Mais à force de ruse ou de patience, il obtient d'eux tout...

3 pages - 1,80 ¤

Les cabochiens

Après le meurtre de Louis d'Orléans par des tueurs à sa solde, Jean sans Peur, duc de Bourgogne, se réfugie dans ses Etats. Cependant, dès février 1408, il ose revenir à Paris, se disant partisan de la «réformation» de la monarchie. Du coup, sa popularité grandit, surtout auprès de la bourgeoisie parisienne. Dans la capitale, Jean sans Peur...

1 page - 1,80 ¤

Les frères Bureau

Jean et Gaspard Bureau, originaires de Champagne, appartiennent à la bourgeoisie, parmi laquelle la monarchie commence à recruter ses administrateurs les plus efficaces. Leur père a été premier chambellan de Charles V et de Charles VI. Ses fils vont servir Charles VII qu'ils aideront à recouvrer son trône et à bouter l'Anglais hors de France. Ces bourgeois aspirent...

1 page - 1,80 ¤

Le 13-Vendémiaire

Coup de barre à gauche. Les Conventionnels s'inquiètent: conscients de leur impopularité grandissante, ils redoutent un coup de force royaliste. Sur le point de se séparer pour laisser la place au Directoire, l'Assemblée vient de décréter que les deux tiers des futurs membres du Corps législatif seraient obligatoirement choisis parmi les députés sortants, ruinant ainsi les espoirs de la...

1 page - 1,80 ¤

La Constitution de l'an III

La réaction des propriétaires. Après le 9-Thermidor et la chute de Robespierre, la Convention décide d'élaborer une nouvelle Constitution, Une commission de onze membres est chargée de préparer un projet; elle comprend notamment Lesage, Daunou, Boissy d'Anglas, La Révellière-Lépeaux, Lanjuinais, Durand de Maillane, Baudin, Thibaudeau. Elle décide de remplacer la Constitution de 1793, jugée trop révolutionnaire et trop libérale....

2 pages - 1,80 ¤

Le Directoire (1795-1797) - Derniers pas de la Révolution

En automne 1795, les Français sont las de la politique; ils aspirent à la stabilité. Aussi accueillent-ils sans joie un nouveau changement de régime. Selon la Constitution de l'an III, le Corps législatif (Conseils des Cinq-Cents et des Anciens) commence ses fonctions en nommant les premiers directeurs: Barras, Rewbell, Carnot, Letourneur, La Révellière-Lépeaux sont, tous les cinq, des...

2 pages - 1,80 ¤

La République batave

Une nation assujettie. En 1789, la Hollande est gouvernée par le stathouder Guillaume V d'Orange, hostile à la Révolution. Allié au roi de Prusse, il entre dans la première coalition en 1792. Les Français, commandés par Dumouriez, occupent la Hollande en février 1793, l'évacuent en mars après la défaite de Neerwinden, puis la réoccupent sous les ordres de Pichegru...

2 pages - 1,80 ¤

La «conspiration des Egaux» (1796) - Le premier complot communiste

Babeuf a pris le surnom de Gracchus en souvenir d'un tribun du peuple romain qui avait tenté d'introduire un régime social et économique plus juste et plus égalitaire. Opposé au Directoire qui, selon lui, trahit la Révolution, Babeuf élabore une doctrine proche du communisme, qu'il publie sous le nom de Manifeste des Egaux. En 1796, il réunit un certain...

2 pages - 1,80 ¤

La république Cispadane - La première des « républiques soeurs » (1796-1797) - histoire

Dans la nuit du 25 au 26 août 1796, la ville de Reggio se soulève contre Modène, sa tutrice, en chasse la garnison et proclame son indépendance. Pour montrer son allégeance aux Français de l'armée d'Italie, commandée par Bonaparte, le Sénat de Reggio fait attaquer des troupes autrichiennes par sa garde nationale, faisant 150 prisonniers....

2 pages - 1,80 ¤

Le 18-Fructidor

Directoire contre royalistes. Un «coup de balai» est indispensable. C'est du moins l'avis des directeurs Barras, Rewbell et La Révellière-Lépeaux qui, après avoir lutté en 1796 contre la gauche, s'apprêtent, en 1797, à combattre la droite. Depuis quelques mois, des réseaux se sont en effet constitués à travers le pays en vue de restaurer la monarchie et l'on assiste...

2 pages - 1,80 ¤

L'attentat d'Orsini

C'est en criant: «Vive l'Italie! Vive la France!» qu'Orsini et Pieri, condamnés pour attentat contre Napoléon III, montèrent à l'échafaud le 13 mars 1858. Devant l'Opéra, le soir du 14 janvier 1858, trois bombes avaient été lancées contre la voiture impériale où se trouvaient l'empereur, l'impératrice et le général Roguet. Il y eut huit morts et cent cinquante...

2 pages - 1,80 ¤

L'exil de Napoléon

Le 17 octobre 1815, Napoléon Ier débarque à Sainte-Hélène, ce «lieu perdu» où les Anglais ont choisi de l'exiler. Instruit par l'aventure des Cent-Jours, le cabinet britannique a mis tout en oeuvre pour ne pas laisser au souverain déchu la moindre chance de ressusciter l'Empire une fois de plus. L'isolement de Sainte-Hélène est une solide garantie. Un fort...

1 page - 1,80 ¤

L'Empire libéral - Recherche d'un nouvel équilibre politique (1860-1870)

Aux environs de 1860, le second Empire amorce une lente évolution: il se fait moins autoritaire. Le régime est alors à l'apogée de sa puissance et Napoléon III peut se laisser aller à moins de rigueur. Il doit en outre rechercher de nouveaux appuis en direction des libéraux, car ses choix en politique extérieure ont éloigné de lui...

1 page - 1,80 ¤

Le parti des doctrinaires

Sur l'échiquier politique de la Restauration, les doctrinaires se situent entre les libéraux et les ultras. Ennemis des extrêmes, ils se réclament du parti du bon sens et du juste milieu. Ce sont les défenseurs des intérêts de la moyenne bourgeoisie. Ils combattent à la fois l'ultraroyalisme, qui aspire à revenir à l'Ancien Régime, et le libéralisme, qui...

1 page - 1,80 ¤

Les ultras

«Plus royalistes que le roi», les ultraroyalistes réprouvent l'orientation politique de la Restauration; ils pensent que Louis XVIII se fourvoie en tentant de concilier l'héritage de la Révolution et de l'Empire avec la monarchie. Selon eux, la Charte porte en elle des germes révolutionnaires. Pour le vicomte de Bonald, l'oracle des ultras, elle est oeuvre de «folie et...

1 page - 1,80 ¤

L'assassinat du duc de Berry - Tournant décisif du régime vers la réaction (13 février 1820)

Sous la Restauration, seul le duc de Berry, fils du comte d'Artois — le futur Charles X —, peut assurer la continuité de la branche aînée des Bourbons. Il a épousé Marie-Caroline, fille du roi de Naples, qui ne lui a encore donné qu'une fille lorsque, le 13 février 1820, un fanatique le poignarde à la porte de...

1 page - 1,80 ¤

1816-1818: Les Cours prévôtales - Une justice expéditive

Au lendemain de Waterloo, les ultra-royalistes ont soif de représailles et veulent qu'on punisse impitoyablement tous ceux qui ont trempé dans le complot des Cent-Jours. Les ultras obtiennent une majorité écrasante à la Chambre aux élections d'août 1815. Dès l'ouverture de la session parlementaire, ils demandent au roi «que ceux qui, aujourd'hui encore, encouragés par l'impunité, font parade...

2 pages - 1,80 ¤

Le plébiscite du 8 mai 1870

Les élections de 1869 se sont traduites par une montée de l'opposition qui totalise 3333000 voix contre 4438000 à la majorité impériale. Napoléon III doit faire des concessions, Rouher, l'ennemi des libéraux, présente la démission de son ministère. Un sénatus-consulte du 6 septembre étend les pouvoirs du Corps législatif qui partagera désormais avec l'empereur l'initiative des lois, votera...

1 page - 1,80 ¤

L'hygiène au Moyen Age - Ve-XVe siècle

Au Moyen Age, l'existence est précaire et l'espérance de vie limitée. La nourriture est rarement suffisante; elle est souvent avariée faute de moyens de conservation et, de toute façon, les régimes sont mal équilibrés. Cuisson et chauffage sont assurés, mais mal, par un foyer central dont la fumée est évacuée par un trou ménagé dans le toit. Les...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Nérac

Le rôle joué par Henri de Navarre comme chef du parti protestant et la montée de ce dernier comme force politique dans l'ouest de la France ont entraîné vers le Midi le centre de gravité du gouvernement. Henri III s'est rapproché progressivement de son cousin de Navarre; ils ont préparé en grand secret une trêve conclue à Bergerac...

1 page - 1,80 ¤

Les clercs au Moyen Age (Ve-XVe siècle)

Pendant longtemps, la société médiévale est divisée en trois ordres: ceux qui prient, c'est-à-dire les clercs; ceux qui combattent, qui constituent la noblesse; ceux qui travaillent, qui formeront plus tard le tiers état. On devient clerc dès qu'on a reçu les ordres mineurs, symbolisés par la tonsure; c'est le premier degré vers la prêtrise et, pendant longtemps, la condition...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 ... 1303 1304 1305 1306 1307 1308

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit