LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
650 - Les citoyens de l'Union européenne élisent des députés tous les :
A
4 ans
B
5 ans
C
7 ans
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

La guerre des Farines

Des mouvements prérévolutionnaires. Depuis toujours, sous l'Ancien Régime, des droits de douane extrêmement élevés empêchent la libre circulation des céréales d'une province à l'autre. En conséquence, dans les années d'abondance, les grains s'entassent dans certaines régions et manquent dans d'autres. Les paysans, craignant de ne pas écouler leur récolte, ensemencent peu. Nommé contrôleur général des Finances en août 1774,...

1 page - 1,80 ¤

Le parti colonial - Troisième République

Le parti colonial ne fut pas un parti politique, mais un groupe de pression, formé de nombreux comités, rassemblant des hommes de tous horizons qui se réclamaient de l'idéal colonial. Fondé vers 1890, il fit oeuvre de propagande en France et joua un rôle important dans l'expansion coloniale. Le réveil colonial. Lorsque démarra l'expansion coloniale, vers 1880, elle se heurta...

1 page - 1,80 ¤

Le musée du Désert

A la mémoire des «fous de Dieu». Sur le territoire de la commune du Mia-let, où se tint en 1560 le premier synode des Eglises réformées du Languedoc oriental, à 6 km au nord d'Anduze, le hameau du Mas-Soubeyran se dresse sur un piton au-dessus du Gardon. Ces quelques pauvres maisons, sur fond de montagnes déboisées, constituent un des...

1 page - 1,80 ¤

L'affaire Dreyfus

Honte, passion... et enfin justice. Le 5 janvier 1895, dans la cour des Invalides, un adjudant brisait sur ses genoux le sabre du capitaine Dreyfus, qui, pourtant, clamait son innocence, et lui arrachait ses galons. Officier breveté, le capitaine Alfred Dreyfus (1859-1935), d'origine israélite, avait été condamné à la dégradation et à la déportation en Guyane par le conseil...

2 pages - 1,80 ¤

13 avril 1598: L'édit de Nantes

Une loi générale, claire et absolue. En 1598, Henri IV affirme, dans le préambule de l'édit de Nantes, sa volonté de régler définitivement les questions religieuses qui, depuis un demi-siècle, divisent les Français. De cette pacification, il attend le rétablissement de l'Etat «dans sa première splendeur, opulence et force». Il constate l'impossibilité d'établir l'unité religieuse dans le royaume, «la...

1 page - 1,80 ¤

Zola et l'affaire Dreyfus

«Il n'y a pas d'affaire Dreyfus» (Jules Meline) 1898-1902. Le 13 janvier 1898, Zola publie dans L'Aurore une lettre ouverte au président Félix Faure: «J'accuse.» Il y dénonce un véritable complot contre le capitaine Alfred Dreyfus. Cette prise de position vaut à Zola une double condamnation: la perte de sa Légion d'honneur et l'exil en Angleterre. Emile Zola (1840-1902) est...

2 pages - 1,80 ¤

La naissance des banques - Les débuts du capitalisme - XVIIIe siècle

La banque a toujours existé, même dans les civilisations antiques, mais la banque et le système bancaire tels que nous les connaissons datent de la révolution de 1789 et du premier Empire. Pourtant, en 1720, sous la Régence, naît le «système de Law» qui fait rapidement faillite. En France, pendant longtemps, les gens n'auront plus confiance en ce...

1 page - 1,80 ¤

La journée des Dupes

Pour Richelieu, l'année 1630 est celle des «tribulations», selon sa propre expression. Au pouvoir depuis six ans, le cardinal mène une rude partie. Il entend restaurer l'absolutisme, ruiner la puissance politique des protestants, rompre l'encerclement de la France par la maison d'Espagne. Cette politique, qui exige de lourdes charges fiscales, s'accompagne de révoltes populaires, de l'insubordination des parlements...

1 page - 1,80 ¤

La Fronde

Cette très grave crise intérieure marque la fin des prétentions politiques de la féodalité en France. On distingue deux Frondes: celle des parlements et celle de la noblesse. Les frondeurs s'insurgent contre le pouvoir central qui prétend restreindre les privilèges traditionnels; tous haïssent l'Italien Mazarin, le principal ministre, et l'Espagnole Anne d'Autriche, régente du royaume. L'augmentation des impôts due...

2 pages - 1,80 ¤

Barthélémy de Laffemas

Né en 1545 à Beausemblant, dans le Dauphiné, témoin des guerres de religion, Laffemas se pose en original: alors que la plupart de ses contemporains se montrent fanatiques et intéressés, il songe au bien public. Quand les autres pensent guerres, massacres et autodafés, il défend le travail, la prospérité, l'économie. On est peu renseigné sur l'éducation qu'il a...

1 page - 1,80 ¤

Olivier de Serres

Un pionnier de l'agriculture. Né au Pradel (Vivarais), près de Villeneuve-de-Berg, fils d'un pasteur de Genève et lui-même diacre de l'Eglise protestante de Berg, Olivier de Serres décide, en août 1578, de se retirer dans son domaine du Pradel avec sa femme et ses trois enfants; c'est le retour à la terre, en pleine guerre civile, d'une famille noble...

1 page - 1,80 ¤

Les fermiers généraux (XVIIe - XVIIIe siècle)

Les publicains de la monarchie. Sous l'Ancien Régime, l'Etat n'assure pas lui-même le recouvrement des impôts indirects qui représentent la moitié de ses recettes fiscales. Pour ne pas alourdir les effectifs de l'administration et désirant disposer de recettes rapides, il délègue la perception des «traites» sur le commerce extérieur, de la gabelle, des «aides» pesant sur les produits de...

1 page - 1,80 ¤

La manufacture des Gobelins (XVIIe-XVIIIe siècle)

Le temple de la tapisserie. Au milieu du XVe siècle, une célèbre famille rémoise de teinturiers «à l'escarlate», les Gobelins, s'installe au faubourg Saint-Marcel, au bord de la Bièvre. En 1601, Henri IV loge dans leur maison 200 tapissiers qu'il a fait venir des Flandres. En 1662, Colbert acquiert, au nom du roi, l'hôtel des Gobelins; il y regroupe...

2 pages - 1,80 ¤

Le banquier Law

John Law, né à Edimbourg en 1671, peut être considéré comme l'initiateur du système bancaire moderne, même si son audace le conduisit à la catastrophe. Fils d'un riche orfèvre écossais, il dispose tout jeune d'une fortune considérable; il parcourt la France, l'Italie, l'Allemagne, la Hollande, y observant les mécanismes bancaires et commerciaux. Il arrive à deux conclusions: tout...

2 pages - 1,80 ¤

La manufacture d'Aubusson

Une longue tradition On produit des tapisseries dans la région creusoise depuis le Moyen Age. Dans le milieu du XVe siècle, des maîtres liciers flamands s'établissent en haute Marche, à Felletin et à Aubusson. Dans ces deux centres, des petits ateliers familiaux tissent avec de la laine, sur des métiers de basse lice, des tentures de style flamand, aux...

1 page - 1,80 ¤

Le cimetière du Père-Lachaise

Un jardin parmi les tombes. Dans la commune de Charonne, au XIXe siècle, sur une colline, est aménagé le plus illustre cimetière parisien. Il occupe un terrain appelé, au Moyen Age, «Champ l'Evêque», car il appartenait à l'évêque de Paris, puis, au XVe siècle, «Folie Regnault», du nom de Regnault de Wandome qui y construisit une résidence de campagne...

1 page - 1,80 ¤

L'Université impériale

Les intellectuels à la caserne. Un roulement de tambour retentit: les écoliers en uniforme entrent en classe. Un autre roulement leur annoncera l'heure de la récréation. Dans les lycées impériaux, les élèves mènent une vie quasi militaire. Ils sont embrigadés en escouades et compagnies: caporaux et sergents sont choisis parmi les meilleurs de la classe. Les punitions comportent les...

1 page - 1,80 ¤

Le gouvernement Doumergue

Le 6 février 1934, Daladier doit affronter à la fois la rue et le Parlement. A la Chambre, il est accueilli par les cris de: «Démission! A bas les fascistes!» alors que, dehors, ces derniers se déchaînent. Daladier l'emporte finalement par 343 voix contre 297. Il y a 20 morts sur les Champs-Elysées; Daladier veut faire appel à...

1 page - 1,80 ¤

La «Constitution de 1875» (Histoire)

Vers un régime d'Assemblée. Après l'échec de la Restauration monarchique, le succès des républicains aux élections municipales de 1874 et la crainte d'un réveil du bonapartisme incitent les orléanistes à se rallier à l'idée d'une République modérée. «Ne pouvant faire la monarchie, il faut faire ce qui s'en rapproche le plus», déclare le comte de Paris. De ce fait,...

1 page - 1,80 ¤

Les majorats sous le premier Empire

Napoléon Ier se souvenait de la noblesse famélique de l'Ancien Régime et décida que les titrés de l'Empire recevraient des rentes pouvant leur assurer une vie décente. Les titres furent donc assis sur des biens constitués en majorats. Ces majorats étaient formés d'immeubles non hypothéqués capables de fournir chaque année les revenus voulus, de rentes sur l'Etat et...

1 page - 1,80 ¤

La Cagoule

Des journalistes avides de sensationnel ont donné le nom de «Cagoule» au Comité secret d'action révolutionnaire (C.S.A.R.). Cette organisation clandestine est composée essentiellement d'anciens membres des ligues nationalistes dissoutes par le gouvernement de Front populaire de Léon Blum. Nourrie d'antiparlementarisme, d'anticommunisme, voire de fascisme, la Cagoule projette de renverser par la force une démocratie qu'elle abhorre et qu'elle...

1 page - 1,80 ¤

Le scandale de Panama

L'affaire de Panama restera comme le plus grand scandale financier de la IIIe République. Elle débute en 1878, quand Lesseps, qui bénéficie d'une énorme célébrité depuis la création de Suez, réussit à faire admettre l'idée du percement du canal de Panama. L'entreprise est menée avec une incroyable légèreté. En dépit du relief, des éboulements, de la fièvre jaune...

5 pages - 1,80 ¤

L'amendement Wallon

Ce n'est pas aux quelques livres qu'il a écrits que l'historien Henri Wallon ( 1812-1904), membre de l'Institut, doit d'être passé à la postérité : c'est à l'amendement qui porte son nom et qui commençait par ces mots : "Le président de la République est élu pour sept ans..." Adopté à une voix de majorité, le texte marqua...

2 pages - 1,80 ¤

La crise anarchiste

Les «brigades rouges» de nos grands-pères. A la fin du XIXe siècle, la terreur anarchiste s'abat sur l'Amérique, sur l'Europe, marquée par des assassinats politiques retentissants: le président Sadi Carnot, le roi d'Italie Humbert Ier, le président des Etats-Unis McKinley. Aucun pays n'est épargné. En France, le courant anarchiste, qui s'est séparé du socialisme en 1789, puise son inspiration...

1 page - 1,80 ¤

Les protestants français et l'Angleterre

«Pour l'amour de Dieu, Monsieur, réveillez-vous!» 1559-1598 (Elisabeth à Henri III). En 1583, la reine Elisabeth Ire d'Angleterre, effrayée de voir, en France, les progrès de la Ligue, exhorte Henri III à réagir, car elle assure aux protestants français un appui constant, pour des raisons politiques autant que religieuses. Comme eux, elle est hostile à Rome: elle a imposé...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 ... 1300 1301 1302 1303 1304 1305

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit