LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
650 - Les citoyens de l'Union européenne élisent des députés tous les :
A
4 ans
B
5 ans
C
7 ans
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Le traité de Turin

En signant la paix de Zurich, Napoléon III revient sur sa promesse de «libérer l'Italie jusqu'à l'Adriatique». Les patriotes italiens sont furieux. Le traité laisse la Vénétie sous le joug autrichien; les souverains de Parme, de Toscane, de Modène doivent retrouver les trônes d'où ils avaient été chassés par les mouvements insurrectionnels; l'intégrité des Etats du pape est...

4 pages - 1,80 ¤

La dépêche d'Ems

A la suite de la déposition d'Isabelle II (septembre 1868), l'Espagne cherchait un roi. Comme avait fait récemment la Roumanie, où un Hohenzollern occupait le trône, elle pressentit son frère, Léopold. Mais ayant déjà au nord des rapport difficiles avec la Prusse, la France s'émut à la perspective d'un prince prussien au sud et marqua son opposition. Bismarck...

1 page - 1,80 ¤

19 juillet 1870: La France déclare la guerre

Le 30 juin 1870, Emile Ollivier proclame à la tribune du Corps législatif: «A aucune époque, le maintien de la paix n'a paru plus assuré.» Le 19 juillet 1870, l'Empire déclare la guerre à la Prusse. Dans les deux camps, les bellicistes sont parvenus à envenimer le différend diplomatique qui s'est développé à propos de la candidature au...

1 page - 1,80 ¤

L'affaire Schnaebelé

L'affaire Schnaebelé éclata alors que Georges Boulanger était au ministère de la Guerre dans le cabinet Goblet; si le gouvernement français avait suivi le fougueux général, une nouvelle guerre, avec l'Allemagne aurait pu éclater. Mais cet incident, ramené au plan diplomatique, alimenta un esprit de revanche chez les nationalistes, pour lesquels Boulanger allait devenir le symbole de la...

1 page - 1,80 ¤

Le traité du Bardo

Le 12 mai 1881, sous la pression des troupes françaises, le bey de Tunis, Muhammad al-Saduq, signe le document par lequel il reconnaît le protectorat français. Comme la cérémonie a lieu au palais de Qasr Sa'id, on parle alors du traité de Qasr Sa'id; mais l'histoire retiendra le nom de «traité du Bardo», ainsi qu'on appelle cette banlieue...

1 page - 1,80 ¤

La Triple Entente

On appelle Triple Entente les alliances nouées à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle entre la France, la Grande-Bretagne et la Russie, pour répondre au traité de la Triplice liant l'Allemagne, l'Autriche et l'Italie. L'alliance franco-russe. Abandonnée par l'Allemagne en 1890, la Russie se tourna vers la France. Un premier accord secret fut conclu en...

1 page - 1,80 ¤

Afrique Occidentale Française (A. O. F.)

Au début du siècle, l'opinion publique française était dans sa grande majorité acquise à l'expansion coloniale; surtout que l'on commençait à trouver sur les marchés de la Métropole des produits coloniaux très avantageux. Après les initiatives personnelles, l'Etat s'engageait résolument dans la colonisation. L'organisation La Fédération de l'Afrique Occidentale Française fut constituée en 1895; elle était placée sous l'autorité d'un...

1 page - 1,80 ¤

La cinquième coalition

De Madrid à Vienne. Au début de 1809, les difficultés de Napoléon en Espagne permettent à l'Autriche, trois fois vaincue auparavant, d'envisager une revanche et de nouer avec l'Angleterre une cinquième coalition propre à effacer l'humiliation d'Austerlitz. L'Autriche peut compter sur la neutralité russe, le tsar Alexandre Ier s'étant montré à Erfurt réticent envers Napoléon et sa politique européenne. L'archiduc...

2 pages - 1,80 ¤

La guerre d'usure

Hécatombes de Verdun et de la Somme. A la fin de 1914, la guerre de position succède à la guerre de mouvement sur le front français, de la mer du Nord à la frontière suisse. Les deux armées s'enterrent, creusent des tranchées, des abris, dressent des réseaux de barbelés, Un armement nouveau fait son apparition: grenades, mortiers, gaz, lance-flammes,...

1 page - 1,80 ¤

La guerre de la Succession d'Espagne

Le roi Charles II d'Espagne n'ayant pas d'héritier mâle, l'Angleterre, la France et la Hollande s'entendent, par le traité de Londres de mars 1700, pour laisser sa succession à l'archiduc Charles d'Autriche. Naples, la Sicile et le Milanais seraient réservés à la France, qui pourrait les échanger contre la Lorraine et la Savoie. Mais, quand Charles II meurt, le...

1 page - 1,80 ¤

Le saccage du Palatinat

En 1688, l'Électorat du Palatinat est vacant. Louis XIV revendique, pour le duc d'Orléans, époux de la soeur du Grand Electeur, une part à cette succession. Il envoie un ultimatum à l'empereur; mais, sans attendre sa réponse, le 25 septembre 1688, il fait entrer ses troupes en territoire allemand. Le grand dauphin en a le commandement nominal; il...

1 page - 1,80 ¤

La guerre victorieuse

Au début de 1918, le conflit entre dans sa phase décisive. Si la guerre sous-marine a échoué, entraînant l'entrée des Etats-Unis dans le conflit, les puissances centrales ont obtenu cependant une paix séparée à l'Est avec le gouvernement bolchevik, et l'Allemagne se trouve en mesure de porter le gros de ses efforts sur le front occidental, pour tenter...

1 page - 1,80 ¤

La France entre en guerre (3 août 1914) - Histoire

Paris, samedi 1er août: comme la veille, la foule stationne devant les mairies et les bureaux des grands journaux. Gare de l'Est, les troupes régulières montent dans les trains en partance pour la frontière. Vers 16 h 15, le tocsin retentit; on colle à l'extérieur des bureaux de poste des papillons jaunes annonçant la mobilisation; un peu plus...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Campoformio

Ville de Vénétie, Campoformio est connue pour le traité que Bonaparte a signé avec l'Autriche, le 17 octobre 1797, à la suite de ses victoires en Italie. En effet, en avril 1797, Bonaparte se trouve à 20 lieues de Vienne; le 18, l'archiduc Charles accepte les préliminaires de Leoben. L'empereur abandonne à la France les possessions autrichiennes des...

2 pages - 1,80 ¤

Le guet-apens de Bayonne

En 1808, pour combattre l'Angleterre, Napoléon veut s'emparer de l'Espagne dont il convoite les ressources et la position stratégique. Il souhaite pouvoir chasser la dynastie des Bourbons qui règne à Madrid depuis Philippe V, le petit-fils de Louis XIV, et il entend placer sur le trône d'Espagne un Bonaparte, son frère Joseph. L'occasion d'occuper militairement l'Espagne lui est...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Versailles (3 septembre 1783)

Les traités signés à Paris et à Versailles, en septembre 1783, entre la Grande-Bretagne et ses ennemis, États-Unis, France, Espagne et Hollande, mirent fin à la guerre d'Indépendance américaine. La France récupérait quelques territoires, l'Espagne reprenait la Floride et Minorque, mais les véritables vainqueurs furent les Américains. Les négociations. Le 19 octobre 1781, la prise de Yorktown, assiégée par Washington,...

1 page - 1,80 ¤

Les traités de Bâle (1795) - HISTOIRE

Par les traités de Bâle, signés en 1795 avec la Prusse et l'Espagne, la France révolutionnaire réussit à disloquer la première coalition. Elle consolidait ainsi ses frontières et rendait des troupes disponibles pour affronter ses deux grands adversaires, l'Autriche et l'Angleterre. Le traité avec la Prusse La France accordait une importance capitale aux négociations avec la...

2 pages - 1,80 ¤

La paix d'Aix-la-Chapelle

En 1747, la guerre de la Succession d'Autriche, dans laquelle la France est entrée en 1741, a perdu son but initial; la lassitude est générale. Déjà le duc de Cumberland et Maurice de Saxe ont ouvert des pourparlers. La conquête de la Belgique par les victoires de Fontenoy (1745), de Raucoux (1746) et de Lawfeld (1747) a mis...

2 pages - 1,80 ¤

La guerre de la Succession d'Autriche

L'héritage des Etats autrichiens a été garanti à l'archiduchesse Marie-Thérèse par l'acte solennel de la pragmatique sanction, reconnu en 1713 par les puissances européennes. En 1740, à la mort de son père Charles VI, la jeune souveraine Marie-Thérèse, âgée de 23 ans, voit Frédéric II de Prusse, les Electeurs de Bavière et de Saxe, les Bourbons d'Espagne et...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Sèvres

Le 11 novembre 1918, la Première Guerre mondiale se termine, après cinquante-deux mois de luttes harassantes; elle a coûté la vie à 9 millions de personnes, dont 1 390000 Français; elle entraîne la chute et le démembrement d'empires séculaires, comme celui des Ottomans. Le 31 octobre, l'armistice de Moudros livre l'«homme malade de l'Europe» aux ambitions occidentales: les...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Saint-Germain-en-Laye

Le 2 novembre 1918, un armistice est signé entre les Alliés et l'Autriche; le 12, l'empereur Charles Ier se retire, au profit d'un gouvernement des «Allemands d'Autriche». Au cours de l'été 1919, le nouveau chancelier Karl Renner arrive en France, à Saint-Germain-en-Laye, à la tête de la délégation qui doit traiter de la paix. Les conditions des vainqueurs sont...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Versailles

Les armistices de 1918 ont mis fin aux hostilités, mais cinq traités sont nécessaires pour consacrer officiellement la paix, dont celui de Versailles, entre les vainqueurs et l'Allemagne, Le 18 janvier 1919, une conférence réunit les Alliés à Paris. Clemenceau pour la France, Wilson pour les Etats-Unis, Lloyd George pour la Grande Bretagne, Orlando pour l'Italie, dominent les...

1 page - 1,80 ¤

Le traité de Neuilly - La Bulgarie perd la Macédoine - 1919

Le 5 octobre 1915, séduite par les succès des Empires centraux sur le front russe, la Bulgarie entre en guerre à leurs côtés; on lui promet en échange une grande partie de la Macédoine. La Serbie se trouve gravement menacée; pour venir en aide à leur Alliée, la France et la Grande-Bretagne décident d'envoyer à Salonique un corps...

1 page - 1,80 ¤

L'armistice de Rethondes - 11 novembre 1918 (Histoire)

«Fermé pour cause de Victoire». Avril 1917 a vu un premier fléchissement des Empires centraux, mais seuls les 14 points de Wilson (8 janvier 1918) précisent les buts de guerre des Alliés. Ceux-ci, dès avril 1918, grâce à leur commandement unifié, disposent d'une puissance de feu considérable: 211 divisions contre 181. Après la seconde bataille de la Marne, les...

1 page - 1,80 ¤

Les réparations

A la fin de la première guerre mondiale, l'Allemagne fut condamnée à payer une compensation pour les dommages dont elle fut rendue responsable. La France se montra intransigeante, contre l'avis des Anglais, plus accommodants. Les Allemands, affaiblis par une inflation catastrophique, ne payèrent qu'une faible partie des sommes prévues. Obstacles et retards Le traité de Versailles (juin 1919) avait obligé...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 ... 1300 1301 1302 1303 1304 1305

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit