LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
796 - Charles x est un roi :
A
ultra
B
modéré
C
libéral
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

Le serment du Jeu de paume

La Révolution politique. Par le serment du Jeu de paume, la nation affirme sa volonté révolutionnaire en s'engageant de façon solennelle à construire une France nouvelle. Las d'avoir en vain fait appel à leurs collègues du clergé et de la noblesse pour procéder en commun à la vérification des pouvoirs, les élus du tiers état s'étaient décidés à commencer...

3 pages - 1,80 ¤

L'affaire du courrier de Lyon

Une tragique erreur judiciaire. L'affaire du courrier de Lyon commence le 27 avril 1796; dans la nuit, la malle qui transporte des fonds de Paris à Lyon est arrêtée sur la route de Melun par des bandits qui assassinent le postillon, tandis qu'un voyageur complice tue le courrier Excoffon. Un certain Guénot est arrêté, mais il peut se disculper....

1 page - 1,80 ¤

L'abolition de la féodalité (4 août 1789) - La fin de quatorze siècles d'Histoire

Après la prise de la Bastille, un bruit se répand dans les campagnes: les aristocrates vont armer les brigands et utiliser des troupes étrangères pour prendre leur revanche. Ce bruit se transforme vite en une panique qu'on va nommer «la Grande Peur»: les paysans s'arment, s'enfuient dans les forêts, ou attaquent et incendient des châteaux pour détruire les...

1 page - 1,80 ¤

La prise de la Bastille

Sur son agenda, Louis XVI nota, le 14 juillet 1789: «Mardi quatorze: rien.» Les nouvelles ne parvenaient pas vite à Versailles. Louis XVI ne pouvait pas deviner que, plus tard, la chute de la vieille et orgueilleuse Bastille qui dressait ses huit tours au-dessus du faubourg Saint-Antoine deviendrait le symbole de la victoire du peuple et de la...

1 page - 1,80 ¤

Les réformes administratives de Bonaparte

La révolution mit fin à l'administration très complexe de l'Ancien Régime. De nouvelles circonscriptions furent définies. En 1800, Bonaparte mit en place un système administratif centralisé, qui a subsisté dans les grandes lignes. De l'Ancien Régime à la Révolution Sous l'Ancien Régime, le pays était divisé en multiples circonscriptions enchevêtrées, différentes pour chaque service public. Les fonctionnaires étaient des officiers...

2 pages - 1,80 ¤

Le suffrage censitaire

Le système du cens électoral, qui favorisait la minorité détentrice de la richesse, fut introduit en France sous la Révolution. Modifié plusieurs fois, il fit l'objet de luttes politiques et fut l'une des causes de la révolution de 1848, qui institua le suffrage universel. L'instauration du système censitaire De 1789 à 1848, le droit électoral français ne connut que des...

2 pages - 1,80 ¤

L'émigration (1789-1814) - Une réaction obstinée

Les premiers à quitter la France, en juillet 1789, sont le comte d'Artois et les trois Condé, dont les têtes ont été menacées au soir de la prise de la Bastille. D'autres hauts personnages suivent cet exemple lorsqu'ils apprennent les premiers massacres survenus à Paris ou en province. Tous sont convaincus que leur séjour à l'étranger sera de...

1 page - 1,80 ¤

Le 14 Juillet 1790: Première fête nationale française

Au lendemain de la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, les Français, spontanément, décident de s'unir pour mieux se connaître, mieux se protéger et communier dans le sentiment de la fraternité. Les nouveaux départements se fédèrent afin de réaliser l'unité de la nation et de briser les vieilles structures qui divisaient les Français. Ainsi naissent dans...

1 page - 1,80 ¤

La fuite à Varennes

La révolte du roi prisonnier. Au soir du 20 juin 1791, des ombres se glissent hors des Tuileries et montent discrètement dans un fiacre. Nul ne reconnaît sous leurs déguisements le roi et la reine, Madame Elisabeth, le dauphin et sa soeur, qu'accompagne Mme de Tourzel. Le Suédois Axel de Fersen, qui joue le rôle de cocher, va conduire...

2 pages - 1,80 ¤

L'Assemblée constituante

Après l'intermède de la fête de la Fédération (14 juillet 1790), voulue par l'Assemblée pour marquer l'union de tous les Français et dont l'euphorie ne fut qu'illusion, les membres de la Constituante continuèrent leurs travaux, mais ils se sentaient pris entre deux menaces: d'un côté, les émeutes populaires; de l'autre, l'offensive contre-révolutionnaire, menée par les émigrés ou par...

1 page - 1,80 ¤

Les cathédrales - Prestigieux témoins d'une grande époque - XIIe siècle

Les cathédrales traduisent l'apogée de l'art médiéval de l'Occident. Le christianisme une fois implanté en Gaule, il y a autant de cathédrales que de diocèses. Elles sont édifiées dans le chef-lieu qu'on nomme «cité». Des premiers édifices, il ne reste que des vestiges. Aux époques mérovingienne et carolingienne, au lieu d'un édifice unique, on trouve le «groupe cathédral»...

1 page - 1,80 ¤

La prédication de la croisade

L'élan de la foi. La croisade est née de la prédication. Le 27 novembre 1095, à l'issue du concile de Clermont, le pape Urbain II prend la parole pour la réclamer. On ignore le contenu réel de sa harangue, à laquelle la foule répond par le cri de: «Dieu le veut!». Sans doute exhorte-t-il les chevaliers à se réunir...

1 page - 1,80 ¤

L'hérésie cathare (XIIe-XIIIe siècle)

Une fissure dans la France catholique. Le «catharisme» est mal connu, car ses principes n'étaient dévoilés qu'aux seuls initiés. Dérivé du vieux manichéisme oriental, il toucha le monde byzantin (bogomiles) avant de gagner l'Italie du Nord et le sud de la France. Il reposait sur un dualisme élémentaire: l'univers est en proie à la lutte de deux principes également...

1 page - 1,80 ¤

L'abbaye de Cîteaux (XIIe siècle)

Une maison de prière. Cîteaux est la fondation monastique la plus importante du XIIe siècle; son succès et son prestige ont égalé ceux de Cluny, au siècle précédent. Les débuts de l'ordre sont difficiles. En 1098, voulant restaurer la règle bénédictine, Robert de Molesmes fonde un monastère dans la forêt de Cîteaux, près de Dijon. Son second successeur, Etienne...

1 page - 1,80 ¤

L'attentat d'Anagni

Un «commando» au Moyen Age. L'attentat d'Anagni est un épisode extrême de la lutte entre Philippe le Bel et la papauté. Depuis la chute de l'Empire d'Occident, la papauté prétend à l'hégémonie universelle. De son côté, la monarchie française s'affirme. Un conflit décisif semble inévitable. De plus, vers 1300, les deux souverains en titre ne sont guère conciliants. Philippe le...

1 page - 1,80 ¤

La Sainte-Chapelle (1243)

Un discret joyau. La Sainte-Chapelle de Paris est l'un des chefs-d'oeuvre de l'art gothique. En 1239 et en 1241, Saint Louis acquiert de l'empereur d'Orient certaines reliques de la passion du Christ conservées à Constantinople, en particulier la couronne d'épines et un grand morceau de la croix. Pour les abriter dignement, le roi décide d'élever dans son palais une nouvelle...

1 page - 1,80 ¤

Le sacre de Charles VII (17 juillet 1429)

Un miracle? La mort de Charles VI fait du dauphin un roi, du moins pour ses fidèles, en dépit du traité de Troyes, mais Reims, la ville du sacre, est occupée par les Anglais. Une double tentative de Charles VII pour s'en ouvrir la route reste vaine. Le roi se replie alors à Bourges avec sa cour. La vie...

1 page - 1,80 ¤

L'évêque Cauchon

Le bourreau de Jeanne d'Arc. Né près de Reims vers 1371, Pierre Cauchon entre comme théologien à la Sorbonne dont il devient recteur. Comme la majorité de ses collègues universitaires, il souhaite une réforme de la monarchie française. Jean sans Peur lui paraissant apte à cette tâche, Cauchon se rallie au parti bourguignon. Au concile de Constance, il n'hésite...

3 pages - 1,80 ¤

L'impôt sur les portes et fenêtres

Un impôt sur la vanité. Face à la gravité de la crise financière, le Directoire est contraint d'augmenter les impôts et d'en créer de nouveaux. La Révolution a déjà institué des impôts somptuaires, notamment sur les domestiques, les voitures et les chevaux; en l'an VII (1798), le Directoire en ajoute un autre : la contribution sur les portes et...

1 page - 1,80 ¤

Lois du maximum général - Une dictature économique (29 septembre 1793)

En automne 1793, la Révolution doit affronter de grandes difficultés économiques. L'émigration des nobles a désorganisé l'agriculture et la distribution des vivres; la production du blé a diminué; le pain est de plus en plus rare et de plus en plus cher; l'inflation de l'assignat aggrave cette situation. Pour combattre cette crise des subsistances qui provoque émeutes et...

1 page - 1,80 ¤

Les imprimeries au XVIe siècle

Après les inventions de Gutenberg, V imprimerie connut un essor rapide à la fin du XVe siècle. Paris devint au XVIe siècle un des centres importants de V édition en Europe. Lyon occupa aussi une place de premier plan, et des imprimeries s installèrent dans de nombreuses autres villes. La diffusion de l'imprimerie. Parmi les nombreux chercheurs qui s'efforcèrent au...

1 page - 1,80 ¤

La crise économique de 1873-1878 (Histoire)

«Comme la République était belle sous l'Empire!». Depuis les débuts de la révolution industrielle, spécialement depuis la généralisation de la grande industrie, les économies capitalistes ont connu une série de crises cycliques. Au XIXe siècle, elles ont eu lieu en 1825, 1836, 1847, 1857, 1866, 1873 et 1890. On en Fournit plusieurs explications: pour les économistes libéraux, elles sont...

1 page - 1,80 ¤

Le Comité des forges - Le symbole du pouvoir des monopoles (1864)

En 1815, les forges françaises accusent un retard considérable par rapport à leurs rivales anglaises. Pour plaire aux maîtres de forges et, en même temps, protéger une production nationale qui ne résisterait pas à la concurrence, les gouvernements de la Restauration et de la monarchie de Juillet frappent de droits très élevés les fers et fontes anglais. Ce...

1 page - 1,80 ¤

La politique libre échangiste - Les noces de la politique et du commerce (1860)

«Toutes les libertés sont soeurs; la liberté commerciale engendrera toutes les autres.» Ce propos de Napoléon III, rapporté par Rouher, voulait séduire les libéraux et calmer les industriels. Ceux-ci, traditionnellement protectionnistes depuis Colbert, étaient ulcérés par la politique libre-échangiste qui se dévoilait en janvier 1860. Déjà, en 1853, pour parer à une mauvaise récolte, on avait diminué les...

1 page - 1,80 ¤

Les physiocrates (XVIIIe siècle)

Les nouveaux économistes. L'école des physiocrates constitue un des grands courants de pensée de la seconde moitié du XVIIIe siècle, axé sur les problèmes économiques. Parmi ses représentants, on retient le marquis de Mirabeau, père de l'orateur, l'abbé Baudeau, Lemercier de La Rivière, Dupont de Nemours à l'origine du nom de l'école avec sa Physiocratie ou Constitution naturelle du...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 ... 1303 1304 1305 1306 1307 1308

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit