LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
649 - Les citoyens français résidant dans un autre pays sont en plus grand nombre:
A
en Belgique, en Espagne, en Italie
B
en Belgique, en Allemagne, au Royaume-Uni
C
en Belgique, en Allemagne, en Italie
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

La fin de la guerre de Cent Ans

Au lendemain du traité d'Arras qui marque la réconciliation entre la France et la Bourgogne, les progrès de la reconquête sont rapides. L'Ile-de-France est presque entièrement nettoyée. Dieppe, puis Paris (1436) sont repris. Cependant, les Anglais ne désarment pas: en 1437, ils contre-attaquent en Guyenne et en Normandie. Dès lors, l'action des troupes de Charles VII est freinée....

1 page - 1,80 ¤

Le Camp du Drap d'or

Symbole éclatant de l'alliance de deux monarchies mais, surtout, expression de la volonté de puissance, par l'étalage de leur luxe, de deux princes de la Renaissance, le Camp du Drap d'or laisse dans l'esprit un goût d'amertume, celui des fêtes sans lendemain. En toile de fond, une double menace: l'une, souvent négligée mais toujours présente, celle du Sultan...

2 pages - 1,80 ¤

Le traité de Paris

En 1152, à peine répudiée par le roi de France Louis VII, Aliénor, duchesse et héritière d'Aquitaine, épouse Henri Plantagenêt, comte d'Anjou et duc de Normandie, bientôt roi d'Angleterre. Henri II se trouve alors à la tête d'un domaine considérable, plus étendu et mieux organisé que celui des Capétiens. Mais Henri II reste vassal du roi de France...

2 pages - 1,80 ¤

1420: Le traité de Troyes

Par le traité signé à Troyes en 1420, sous la pression d Isabeau de Bavière et du duc de Bourgogne Philippe le Bon, le roi Charles VI accepta de léguer la couronne de France à Henry V, roi d'Angleterre. Le traité resta sans effet, à cause de la mort d'Henry V, puis des victoires et du couronnement à...

1 page - 1,80 ¤

La question du drapeau rouge

Le gouvernement provisoire, formé le 24 février 1848 après l'abdication de Louis-Philippe, est composé essentiellement de bourgeois modérés. Les ouvriers, qui fournissent la majeure partie des combattants de l'insurrection, demeurent cependant résolus à ne pas se laisser confisquer les fruits de la Révolution. Au matin du 25 février, l'agitation renaît. La foule se rassemble devant l'Hôtel de Ville...

1 page - 1,80 ¤

Le 13 juin 1849 (histoire)

Cette date marqua un tournant dans l'histoire de la IIe République. Derrière Ledru-Rollin et les élus démocrates, le "peuple de Paris" manifesta sur les boulevards parisiens contre le non-respect de la Constitution, mais l'intervention de l'armée marqua le triomphe du parti de l'Ordre. La période de troubles consécutive à la révolution de 1848 fut marquée par la rivalité entre...

1 page - 1,80 ¤

Le gouvernement provisoire de 1848 - Histoire

Le 24 février 1848, l'insurrection populaire contraint Louis-Philippe à abdiquer en faveur de son petit-fils, le comte de Paris. Le prétendant n'a que 9 ans et sa mère, la duchesse d'Orléans, se rend au Palais-Bourbon pour se faire accorder la régence. La plupart des députés sont favorables à cette solution mais, sous la pression d'émeutiers qui envahissent la...

1 page - 1,80 ¤

Les débuts de la IIe République

«Pire, pire que Charles X! Cent fois pire que Charles X!» murmurait Louis-Philippe dans le cabriolet qui l'emportait vers l'exil. C'était le 24 février 1848. Il venait d'abdiquer sous la pression de l'émeute. Le soir, à l'Hôtel de Ville envahi par la foule, sept hommes formèrent un gouvernement provisoire, proclamèrent la République et décidèrent l'élection au suffrage universel...

5 pages - 1,80 ¤

Le coup d'Etat du 2 décembre 1851 - « Le 18-Brumaire de Louis Bonaparte» (Marx)

En octobre 1850, à la revue de Satory, la troupe crie: «Vive l'empereur!» au passage de Louis-Napoléon Bonaparte. Le général Changarnier, qui tente de réagir, est destitué. On comprend alors que l'armée est mûre pour un coup d'Etat. Louis-Napoléon, élu président de la République le 10 décembre 1848 pour quatre ans, n'est pas rééligible. Ne pouvant obtenir d'une...

1 page - 1,80 ¤

Les journées de juin 1848 - Histoire

C'est une véritable insurrection sociale, et non plus politique, qui a éclaté le 21 juin 1848. Une insurrection du prolétariat contre la bourgeoisie. Ce jour-là, la Commission exécutive se décide à supprimer les Ateliers nationaux dont l'inutilité et l'état d'esprit n'étaient plus supportables. Les ouvriers de 18 à 25 ans ont le choix entre la suppression des secours...

1 page - 1,80 ¤

Le bas clergé dans l'Ancien Régime

Dans l'ancienne France, seule la religion fait l'unité de l'ordre clérical, car, en fait, les gens d'Eglise se divisent en deux classes bien distinctes: le haut clergé, représenté par les évêques, les archevêques, les cardinaux, les abbés et la plupart des chanoines, se recrute dans la noblesse; le bas clergé, qui rassemble les curés, les vicaires, les «habitués»,...

1 page - 1,80 ¤

Le clergé sous l'Ancien Régime

Jusqu'à la Révolution, le clergé est le premier des deux ordres privilégiés. En raison du respect attaché au caractère sacré de ses fonctions, son autorité est grande. Solidement structuré, hiérarchisé, discipliné, il est le corps social le mieux organisé. Partagé entre clergé «régulier», comprenant les religieux et religieuses des abbayes et monastères, et clergé «séculier», prélats et prêtres...

1 page - 1,80 ¤

La trahison du connétable de Bourbon

Né en 1490, fils de Gilbert de Bourbon, comte de Montpensier, et de Claire de Gonzague, Charles de Bourbon est voué dès son enfance à l'état militaire. Il fait ses premières armes en Italie, aux côtés de Bayard, se distingue à la bataille d'Agnadel (1509), reçoit de François Ier l'épée de connétable. Il a épousé Suzanne, fille unique...

3 pages - 1,80 ¤

L'ordonnance de Villers-Cotterêts

Sous François Ier, l'autorité monarchique s'affermit et s'étend. L'Etat se donne les moyens de centraliser l'administration d'un royaume aux provinces disparates par leurs traditions linguistiques, dynastiques, économiques; il s'efforce de réduire tout obstacle sérieux à la volonté royale. L'ordonnance de Villers-Cotterêts, prise en 1539, répond à ce but. Elle est l'oeuvre d'un roi vigilant, soucieux de son prestige,...

1 page - 1,80 ¤

Les «chambres ardentes» (1547-1549) - «38 brûlés vifs...»

Dès son avènement, Henri II a pris position contre les protestants: d'un catholicisme sévère et froid sans être vraiment religieux, le roi voit dans la Réforme une menace politique. Le 8 octobre 1547 est créée, au parlement de Paris, une nouvelle Chambre qui prendra le nom de «chambre ardente» du fait des bûchers qu'elle ordonnera «pour la Visitation...

1 page - 1,80 ¤

Les Trois-Evêchés - De la protection royale à la souveraineté (1551-1648)

Sous l'Ancien Régime, les Trois-Evêchés de Metz, Toul et Verdun forment un gouvernement distinct de la Lorraine ducale ou française, dont l'origine remonte au milieu du XVIe siècle. Origine diplomatique d'abord: à Lochau, près de Torgau, a été signé, en 1551, entre princes allemands protestants, et contre Charles Quint, un traité qui prévoit la participation française financière et...

1 page - 1,80 ¤

17 juin 1551: L'édit de Châteaubriant - Charte de défense de la foi catholique

Dès son avènement, jugeant que la révolution religieuse qui déferle sur l'Europe occidentale est une lourde menace pour le pouvoir royal, Henri II prend des mesures contre la Réforme. A Reims, au moment du sacre, le cardinal de Lorraine lui a rappelé que, roi de France, il est aussi «Roi Très Chrétien» et «le prêtre et le serviteur...

1 page - 1,80 ¤

Henri de Guise, dit «le Balafré»

Le «roi de Paris». Né en 1550, fils de François de Guise et d'Anne d'Esté, Henri de Guise apparaît comme l'un des derniers représentants de ces grands féodaux qui utilisent l'idéologie au service de leurs ambitions. Il se présente comme un héritier, un chef religieux et un chef de parti, face au gouvernement légitime tombé en quenouille avec...

1 page - 1,80 ¤

Sully

Le bon gestionnaire. Cadet d'une famille protestante, né à Rosny le 13 décembre 1560, Maximilien de Béthune, baron de Rosny, futur duc de Sully, fut, dès l'âge de 11 ans, le compagnon indéfectible d'Henri IV et le suivit dans toutes ses campagnes. Rude homme de guerre, bourru, d'aspect «rébarbatif», selon Tallemant des Réaux, il savait cependant faire preuve de...

1 page - 1,80 ¤

Pénétration du calvinisme en France

A partir de 1555, les Eglises dressées se multiplient en France; désormais, entre les Eglises jusque-là indépendantes les unes des autres, un lien se crée; la pénétration du calvinisme s'intensifie en fonction de trois éléments: un homme, un livre, une ville. L'homme, c'est Calvin qui coordonne et systématise les aspirations éparses, celles de Lefèvre d'Etaples, du groupe de Meaux...

1 page - 1,80 ¤

Le colloque de Poissy - Ultime réunion des théologiens catholiques et protestants (1561) - Guerre de religion

Le 5 décembre 1560, la mort de François II donne le trône à son frère mineur, Charles IX, et inaugure la régence de sa mère, Catherine de Médicis. Le pouvoir des Guise prend fin; Condé est libéré. Eclairée par le chancelier Michel de L'Hospital, homme d'Etat et humaniste, la régente tente une politique de tolérance malgré la pression...

2 pages - 1,80 ¤

Le protestantisme français

L'extension du protestantisme en France a été rapide et impressionnante, tant en surface qu'en profondeur. Telle est la constatation que peut faire l'historien qui considère la période qui suit la mort de François Ier (1547) jusqu'en 1562 environ. Il existe des groupes réformés dans toutes les provinces de France et dans toutes les classes sociales: on peut dire,...

2 pages - 1,80 ¤

Le concordat de Bologne - Un succès du gallicanisme (Août 1516)

Après Marignan (1515), le pape Léon X décide de rencontrer le roi de France à Bologne en vue d'harmoniser les pouvoirs temporel et spirituel. Le 11 décembre, l'entrevue a lieu, ouverte par un discours en latin du chancelier Duprat. Les pourparlers continuent à Rome l'année suivante. La bulle du concordat est signée par le pape en août 1516...

1 page - 1,80 ¤

Les progrès de la Réforme en France

Question de foi dès le départ, la Réforme naît du désir de concilier le dogme avec les lumières de la Renaissance: cette recherche des sources de l'Antiquité chrétienne se heurte à la résistance de l'Eglise officielle, dominée par la scolastique, entachée de multiples abus et influencée par le roi depuis le concordat de 1516. Les progrès de la Réforme...

1 page - 1,80 ¤

L'église de Brou - «Une enclave flamande en terre de France» (1504)

Située un peu en dehors de la ville de Bourg dans l'Ain, l'église de Brou est élevée entre 1504 et 1530 sur l'ordre de la duchesse de Savoie, Marguerite, fille de l'empereur Maximilien et de Marie de Bourgogne, pour répondre à un voeu fait par sa belle-mère Marguerite de Bourbon....

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 ... 1300 1301 1302 1303 1304 1305

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit