LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
649 - Les citoyens français résidant dans un autre pays sont en plus grand nombre:
A
en Belgique, en Espagne, en Italie
B
en Belgique, en Allemagne, au Royaume-Uni
C
en Belgique, en Allemagne, en Italie
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Catherine de Médicis

Celle qui devait donner trois rois à la France et la diriger dans de si tragiques circonstances voit le jour à Florence le 13 avril 1519. Très jeune, elle épouse le duc d'Orléans, le futur Henri II. Elle n'est pas une épouse heureuse: Diane de Poitiers, la favorite du roi, la relègue au second plan. La mort subite...

3 pages - 1,80 ¤

Michel de L'Hospital

Né en 1505 à Aigueperse, en Auvergne, Michel de L'Hospital termine ses études en Italie, alors terre des juristes. Il revient en France en 1534, s'inscrit au barreau de Paris, épouse la fille du lieutenant criminel Jean Morin et devient, en 1537, conseiller au parlement de Paris. En 1547, le roi le charge d'une mission auprès du concile de...

2 pages - 1,80 ¤

La police - L'ordre à travers les âges

Jusqu'au XVIe siècle, la France connaîtra non pas une police mais des polices seigneuriales, puis communales. Le roi intervenait par l'intermédiaire de ses officiers — prévôts, puis baillis et sénéchaux —, qui apparurent à partir du XIe siècle, cumulant les fonctions de police, de justice et d'administration. En 1032 fut créée la charge de prévôt de police de...

1 page - 1,80 ¤

La justice sous l'Ancien Régime - La toute-puissance du roi

Depuis les premiers Capétiens, les progrès de l'autorité royale s'affirment à travers l'élargissement constant de la compétence de la justice royale. La multitude des juridictions seigneuriales qui divisaient la France ont été, sinon détruites, du moins vidées de leur substance. A l'apogée de la monarchie, le principe selon lequel toute justice émane du roi s'affirme avec une force...

1 page - 1,80 ¤

Les états généraux de 1484 (Histoire)

Convoqués après la mort de Louis XI, les états généraux réunis à Tours de janvier à mars 1484 suscitèrent beaucoup d'espoirs, mais ne surent pas former un front uni face aux exigences de la cour. Ils cédèrent sur la composition du conseil de régence comme sur le vote de l'impôt. Leur échec renforça pour longtemps l'absolutisme royal. La convocation...

1 page - 1,80 ¤

1764: L'expulsion des jésuites - Le parlement contre le Saint-Siège

La Compagnie de Jésus, fondée en 1540 par Ignace de Loyola, artisan de la Contre-Réforme, était, partout dans le monde, une milice au service de la papauté. Par leur mainmise sur les collèges et les confessionnaux, les jésuites contrôlaient la formation des esprits et des consciences; on les accusait d'utiliser la religion à des fins politiques. Le Portugal,...

1 page - 1,80 ¤

1789: Les journées d'octobre

Les journées d'octobre 1789 ont marqué un tournant décisif dans la progression de la Révolution. Le roi, contraint par les émeutiers d'abandonner Versailles pour Paris, allait se trouver désormais à la merci des factions. Depuis plusieurs semaines, les clubs réclamaient du reste le retour de la famille royale et du gouvernement dans la capitale. Le prétexte de la...

1 page - 1,80 ¤

1560: Les états généraux d'Orléans

Les états généraux que François II avait décidé de réunir à Meaux s'assemblent à Orléans, en décembre 1560, par lettres patentes de la reine régente. C'est un événement attendu: les états n'ont pas siégé depuis un demi-siècle, malgré les déclarations de Philippe Pot en 1484. Avec les progrès de l'absolutisme, la monarchie s'est engagée dans la voie fatale...

1 page - 1,80 ¤

Octobre 1468: L'affaire de Pérenne

Pour lutter contre la pression des grands feudataires, Louis XI doit engager de lourdes dépenses. Il lève donc de nouveaux impôts, ce qui le rend impopulaire. Les grands du royaume, animés par son frère cadet Charles de Berry et soutenus par Charles le Téméraire, futur héritier de Bourgogne, se coalisent contre lui. Le roi se tourne alors vers l'usurpateur...

1 page - 1,80 ¤

1789: Les états généraux - La naissance d'un ordre nouveau

Le 5 mai 1789, vers 8 heures, les représentants des trois ordres pénétrèrent dans la salle des Menus-Plaisirs à Versailles, préparée à leur intention. Ils sont plus de 1200 à attendre, entassés dans la vaste enceinte, au pied de l'estrade tendue de velours violet fleurdelisé, où a été dressé le trône. Enfin, Louis XVI arrive et prend place,...

1 page - 1,80 ¤

La conjuration d'Amboise

La conjuration d'Amboise a longtemps passé pour un phénomène militaire et politique. Aujourd'hui, on la considère comme un fait idéologique et religieux, ce qui en renouvelle complètement l'analyse, sans excuser la cruelle répression. Elle a pour cause profonde la faiblesse du pouvoir livré à un roi de 15 ans, François II, majeur mais malade, soumis à l'influence de...

1 page - 1,80 ¤

1557: L'édit de Compiègne

Le 24 juillet 1557, Henri II décide de punir de mort la profession, secrète ou publique, du protestantisme; il veut réprimer «plusieurs actes scandaleux et assemblées publiques en armes» qu'on a pu voir à Paris et dans toute la France. Cette décision, qui affirme avec rigueur la politique d'intransigeance de la monarchie à l'égard de la foi nouvelle,...

1 page - 1,80 ¤

911: Le traité de Saint-Clair-sur-Epte - La naissance de la Normandie

Au début du Xe siècle, la violence des raids normands commence à s'essouffler: un peu partout, des fortifications et des châteaux empêchent les envahisseurs de se déplacer à leur guise, Aussi beaucoup d'entre eux aspirent-ils à se sédentariser. En 911, à la suite d'une expédition malheureuse contre Sens, suivie d'une défaite sous les murs de Chartres, le chef...

1 page - 1,80 ¤

Les origines de la guerre de Cent Ans

Les guerres entre rois de France et rois d'Angleterre remontent à Guillaume le Conquérant. L'union, sous un même sceptre, de l'Angleterre et de la Normandie constitue d'emblée une menace pour la monarchie capétienne. Cependant, cette rivalité prend une autre dimension lorsque Henri Plantagenêt, comte d'Anjou, de Touraine et du Maine, déjà maître de la Normandie, et marié à...

3 pages - 1,80 ¤

La prospection des métaux au Moyen Age (Ve - XVe siècle)

Les métaux précieux — or, argent, et même cuivre et fer — sont rares au Moyen Age, Les principaux gisements sont situés dans les vieux massifs hercyniens d'Europe centrale. La plus grande partie du minerai est destinée à la fabrication des pièces de monnaie. La monnaie en circulation au Moyen Age est surtout faite de pièces d'argent :...

1 page - 1,80 ¤

La fin de la Révolution (4 septembre 1797 - 9 novembre 1799)

Par le coup d'Etat de Fructidor (4 septembre 1797), le Directoire s'était débarrassé des opposants de droite: les Assemblées sont épuisées, les directeurs Barthélémy et Carnot, jugés réactionnaires, remplacés par deux hommes plus sûrs, François de Neufchâteau et Merlin de Douai, Une nouvelle Terreur commence: le gouvernement fait fusiller les émigrés rentrés et expédie les prêtres à la...

2 pages - 1,80 ¤

La république Cisalpine

Au cours de ses campagnes victorieuses en Italie, Bonaparte forme le projet de créer une république Cisalpine dont la Constitution serait calquée sur celle du Directoire: il ouvre ainsi carrière aux «républiques soeurs». Le 29 juin 1797, s'adressant aux Lombards, il leur explique ses intentions: «Depuis longtemps, il n'existait plus de république en Italie. Le feu sacré de...

2 pages - 1,80 ¤

Le département du Léman - Genève et Napoléon Ier

La Révolution française et la Convention tentent à plusieurs reprises, mais en vain, d'annexer Genève où des Jacobins locaux font même régner la Terreur. Mais l'esprit d'indépendance de la ville résiste jusqu'au 15 avril 1798, jour où une troupe de hussards, commandée par le général Girard, pénètre à Genève. Les habitants, lassés des dissensions internes, ne réagissent pas,...

1 page - 1,80 ¤

La Constitution de l'an VIII

Après le coup d'Etat du 18 brumaire 1799, trois consuls provisoires, Sieyès, Bonaparte et Ducos, sont chargés, avec l'aide de commissions législatives, de concevoir un projet de Constitution. Boulay de la Meurthe transcrit les idées de Sieyès au fur et à mesure de nombreux entretiens. Diverses ébauches sont rédigées, puis abandonnées. Les trois consuls cherchent une formule qui...

1 page - 1,80 ¤

Le 9-Thermidor (27 juillet 1794) - Robespierre

A la fin du printemps de 1794, la Terreur instituée par Robespierre paraît devenue inutile. De nombreux membres du Comité de Salut public et du Comité de sûreté générale s'opposent à l'avocat d'Arras qui n'est soutenu que par son frère, par Saint-Just et par Couthon. Robespierre est décidé à envoyer à l'échafaud ses adversaires, notamment certains députés de...

2 pages - 1,80 ¤

La Convention thermidorienne

Robespierre abattu, l'ère de la Convention thermidorienne commence. Les vainqueurs de 1'«Incorruptible» prennent en main, avec les modérés de l'Assemblée, les destinées du pays. La réaction thermidorienne se fait sentir avec la diminution des pouvoirs des Comités de Salut public et de sûreté générale, la transformation, puis la suppression du Tribunal révolutionnaire, la fermeture du club des Jacobins....

2 pages - 1,80 ¤

Le Conseil d'Etat

Créé en 1799 sous l'impulsion de Bonaparte, le Conseil d'Etat est devenu Y une des principales institutions de France. Organe consultatif et juridictionnel, il fut un rouage essentiel du pouvoir exécutif. La création Bonaparte s'inspira du Conseil du roi de l'Ancien Régime pour créer le Conseil d'Etat, par la Constitution du 22 Brumaire an VIII (13 novembre 1799). L'article 52...

1 page - 1,80 ¤

7 juin 1788: La journée des Tuiles

Pour frapper la tête de l'opposition, le ministre Brienne décrète, le 8 mai 1788, la suppression des parlements. Aussitôt éclatent des manifestations à Paris et dans les grandes villes: Toulouse, Pau, Rennes, Dijon... A Grenoble, le mouvement populaire se traduit par une violente rébellion: la suppression de la Cour de justice est particulièrement intolérable pour la province du...

1 page - 1,80 ¤

Le ministère Brienne

L'Assemblée des notables, réunie à Versailles en février-mars 1787, a repoussé les réformes financières proposées par le Premier ministre Calonne. Démissionnaire, celui-ci est remplacé, le 3 mai 1787, par un protégé de Marie-Antoinette, Etienne-Charles de Loménie de Brienne, archevêque de Toulouse, un mondain ambitieux, au caractère médiocre. Brienne, président de l'Assemblée des notables, a contribué à la chute de...

1 page - 1,80 ¤

22 février 1787: L'Assemblée des notables - Un premier pas vers la Révolution

Malgré 650 millions d'emprunts extraordinaires entre 1783 et 1786, le Trésor reste vide. Pour éviter la banqueroute, des mesures urgentes s'imposent. Le 20 août 1786, le ministre des Finances, Galonné, présente à Louis XVI un plan d'assainissement financier qui comporte un changement radical du système fiscal. L'impôt foncier, qu'on appellerait subvention territoriale, devrait être acquitté par tous, sans...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 1097 ... 1300 1301 1302 1303 1304 1305

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit