LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
796 - Charles x est un roi :
A
ultra
B
modéré
C
libéral
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

La paix de Cambrai

A Paris, le 16 décembre 1527, un lit de justice refuse de reconnaître le traité de Madrid, accepté par François Ier fait prisonnier à Pavie. L'affrontement des Valois et des Habsbourg resurgit donc dans ses différents aspects: domination de l'Italie, question de Bourgogne, prépondérance en Europe. Chacun recherche des alliés parmi les forces en présence: les principautés italiennes,...

3 pages - 1,80 ¤

Le traité de Madrid

Le 25 février 1525, à Pavie, François Ier est battu. Charles Quint le retient prisonnier à Madrid. Louise de Savoie, mère du roi de France, entame des pourparlers avec l'empereur et cherche des alliés en Angleterre, en Allemagne et en Italie. Avec l'aide du chancelier Duprat, elle maintient l'ordre et la discipline. Charles Quint est aux prises, en Allemagne,...

3 pages - 1,80 ¤

Capeluche - Spécialité; égorgeur de femmes

Après Azincourt, Jean sans Peur s'intéresse de nouveau à Paris. Le connétable Bernard d'Armagnac, qui gouverne en fait à la place du dauphin Charles, voit la situation lui échapper, L'approche des troupes bourguignonnes rend la population parisienne nerveuse. Le connétable ne peut maintenir l'ordre qu'au prix de méthodes brutales et tyranniques. Le peuple rejette sur la faction armagnaque...

1 page - 1,80 ¤

La grande ordonnance (3 mars 1357) - Histoire

Avant même la bataille de Poitiers (19 septembre 1356), la politique royale était déjà fort contestée. Après la capture du roi Jean le Bon, son fils Charles assure la régence. Agé seulement de 18 ans, sans prestige personnel et sans expérience, le dauphin s'entoure des conseillers de son père les plus décriés. Ayant convoqué à Paris les états...

1 page - 1,80 ¤

La commune de Laon

Au début du XIIe siècle, les habitants de Laon luttent pour obtenir une commune. Le seigneur de la ville, l'évêque Gaudri, la leur accorde, puis, en 1112, revient sur son serment ; il déclenche alors une révolte au cours de laquelle il sera massacré. La charte Les chartes d'affranchissement des villes furent le plus souvent obtenues à prix d'argent. Dans...

1 page - 1,80 ¤

Le parlement de Paris (XIIIe-XVIIIe siècle)

A l'origine, la cour du roi (Curia régis) règle toutes les grandes questions de politique, d'administration, de finances et de justice: il en est ainsi d'Hugues Capet à Philippe Auguste. Puis l'autorité royale s'affermissant, la cour, désormais fixée au palais royal de Paris, se divise en plusieurs sections: le Grand Conseil, chargé des problèmes politiques, la Cour des...

1 page - 1,80 ¤

Le coup d'Etat manqué de Boulogne

Depuis Londres où il s'est installé après un bref exil en Amérique, Louis-Napoléon Bonaparte conspire de nouveau pour s'emparer du pouvoir. Il sait qu'il peut compter sur la plupart des soldats de l'Empire encore en service. Mais, en dépit de son nom, le prétendant reste personnellement un inconnu; il ne représente pas une alternative politique aux yeux des...

1 page - 1,80 ¤

La campagne des banquets

En 1847, les réunions politiques étant interdites, les opposants au régime, de tendances très diverses, organisèrent une série de banquets où ils exprimèrent leurs critiques, portant en particulier sur le système électoral. C'est à l'occasion du dernier banquet, en février 1848, que fut déclenchée la révolution. ...

1 page - 1,80 ¤

Le congrès socialiste de Tours

Malgré la crise de 1899, le socialisme français est parvenu à s'unir en 1905, selon le principe: «Il ne doit y avoir qu'un parti socialiste comme il n'y a qu'un prolétariat.» La charte de 1905 reflète, il est vrai, les thèses de Guesde, plus marxistes que ne l'aurait souhaité Jaurès; du moins, la Section française de l'Internationale ouvrière...

1 page - 1,80 ¤

Le cartel des gauches

Depuis 1919, avec le «Bloc national», la droite détient la majorité à l'Assemblée; elle mène une politique nationaliste: en 1923, Raymond Poincaré, président du Conseil, pour forcer les Allemands à payer les réparations de guerre, décide d'occuper la Ruhr, opération condamnée par la Grande-Bretagne. En même temps, le régime semble évoluer vers le présidentialisme, comme en témoigne un...

1 page - 1,80 ¤

Le massacre de la rue Transnonain

Le climat des premiers mois de 1834 laisse présager une explosion révolutionnaire. Des liens de plus en plus serrés se tissent entre le mouvement ouvrier naissant et le parti républicain. La bourgeoisie au pouvoir redoute ces forces nouvelles: le gouvernement dépose un projet de loi interdisant les associations divisées en sections, dont la puissante Société des droits de...

1 page - 1,80 ¤

L'attentat de Fieschi

Dans l'enthousiasme qui accompagne la révolution de 1830, les républicains espèrent amener le régime de Louis-Philippe à procéder aux réformes politiques et sociales auxquelles ils aspirent. Les journaux, les associations et les manifestations républicaines se multiplient. Mais ceux qui ont imposé le nouveau roi demeurent des hommes d'ordre et ne peuvent tolérer une agitation populaire grandissante. Le conflit...

1 page - 1,80 ¤

La fin de la guerre de Cent Ans

Au lendemain du traité d'Arras qui marque la réconciliation entre la France et la Bourgogne, les progrès de la reconquête sont rapides. L'Ile-de-France est presque entièrement nettoyée. Dieppe, puis Paris (1436) sont repris. Cependant, les Anglais ne désarment pas: en 1437, ils contre-attaquent en Guyenne et en Normandie. Dès lors, l'action des troupes de Charles VII est freinée....

1 page - 1,80 ¤

Le Camp du Drap d'or

Symbole éclatant de l'alliance de deux monarchies mais, surtout, expression de la volonté de puissance, par l'étalage de leur luxe, de deux princes de la Renaissance, le Camp du Drap d'or laisse dans l'esprit un goût d'amertume, celui des fêtes sans lendemain. En toile de fond, une double menace: l'une, souvent négligée mais toujours présente, celle du Sultan...

2 pages - 1,80 ¤

Le traité de Paris

En 1152, à peine répudiée par le roi de France Louis VII, Aliénor, duchesse et héritière d'Aquitaine, épouse Henri Plantagenêt, comte d'Anjou et duc de Normandie, bientôt roi d'Angleterre. Henri II se trouve alors à la tête d'un domaine considérable, plus étendu et mieux organisé que celui des Capétiens. Mais Henri II reste vassal du roi de France...

2 pages - 1,80 ¤

1420: Le traité de Troyes

Par le traité signé à Troyes en 1420, sous la pression d Isabeau de Bavière et du duc de Bourgogne Philippe le Bon, le roi Charles VI accepta de léguer la couronne de France à Henry V, roi d'Angleterre. Le traité resta sans effet, à cause de la mort d'Henry V, puis des victoires et du couronnement à...

1 page - 1,80 ¤

La question du drapeau rouge

Le gouvernement provisoire, formé le 24 février 1848 après l'abdication de Louis-Philippe, est composé essentiellement de bourgeois modérés. Les ouvriers, qui fournissent la majeure partie des combattants de l'insurrection, demeurent cependant résolus à ne pas se laisser confisquer les fruits de la Révolution. Au matin du 25 février, l'agitation renaît. La foule se rassemble devant l'Hôtel de Ville...

1 page - 1,80 ¤

Le 13 juin 1849 (histoire)

Cette date marqua un tournant dans l'histoire de la IIe République. Derrière Ledru-Rollin et les élus démocrates, le "peuple de Paris" manifesta sur les boulevards parisiens contre le non-respect de la Constitution, mais l'intervention de l'armée marqua le triomphe du parti de l'Ordre. La période de troubles consécutive à la révolution de 1848 fut marquée par la rivalité entre...

1 page - 1,80 ¤

Le gouvernement provisoire de 1848 - Histoire

Le 24 février 1848, l'insurrection populaire contraint Louis-Philippe à abdiquer en faveur de son petit-fils, le comte de Paris. Le prétendant n'a que 9 ans et sa mère, la duchesse d'Orléans, se rend au Palais-Bourbon pour se faire accorder la régence. La plupart des députés sont favorables à cette solution mais, sous la pression d'émeutiers qui envahissent la...

1 page - 1,80 ¤

Les débuts de la IIe République

«Pire, pire que Charles X! Cent fois pire que Charles X!» murmurait Louis-Philippe dans le cabriolet qui l'emportait vers l'exil. C'était le 24 février 1848. Il venait d'abdiquer sous la pression de l'émeute. Le soir, à l'Hôtel de Ville envahi par la foule, sept hommes formèrent un gouvernement provisoire, proclamèrent la République et décidèrent l'élection au suffrage universel...

5 pages - 1,80 ¤

Le coup d'Etat du 2 décembre 1851 - « Le 18-Brumaire de Louis Bonaparte» (Marx)

En octobre 1850, à la revue de Satory, la troupe crie: «Vive l'empereur!» au passage de Louis-Napoléon Bonaparte. Le général Changarnier, qui tente de réagir, est destitué. On comprend alors que l'armée est mûre pour un coup d'Etat. Louis-Napoléon, élu président de la République le 10 décembre 1848 pour quatre ans, n'est pas rééligible. Ne pouvant obtenir d'une...

1 page - 1,80 ¤

Les journées de juin 1848 - Histoire

C'est une véritable insurrection sociale, et non plus politique, qui a éclaté le 21 juin 1848. Une insurrection du prolétariat contre la bourgeoisie. Ce jour-là, la Commission exécutive se décide à supprimer les Ateliers nationaux dont l'inutilité et l'état d'esprit n'étaient plus supportables. Les ouvriers de 18 à 25 ans ont le choix entre la suppression des secours...

1 page - 1,80 ¤

Le bas clergé dans l'Ancien Régime

Dans l'ancienne France, seule la religion fait l'unité de l'ordre clérical, car, en fait, les gens d'Eglise se divisent en deux classes bien distinctes: le haut clergé, représenté par les évêques, les archevêques, les cardinaux, les abbés et la plupart des chanoines, se recrute dans la noblesse; le bas clergé, qui rassemble les curés, les vicaires, les «habitués»,...

1 page - 1,80 ¤

Le clergé sous l'Ancien Régime

Jusqu'à la Révolution, le clergé est le premier des deux ordres privilégiés. En raison du respect attaché au caractère sacré de ses fonctions, son autorité est grande. Solidement structuré, hiérarchisé, discipliné, il est le corps social le mieux organisé. Partagé entre clergé «régulier», comprenant les religieux et religieuses des abbayes et monastères, et clergé «séculier», prélats et prêtres...

1 page - 1,80 ¤

La trahison du connétable de Bourbon

Né en 1490, fils de Gilbert de Bourbon, comte de Montpensier, et de Claire de Gonzague, Charles de Bourbon est voué dès son enfance à l'état militaire. Il fait ses premières armes en Italie, aux côtés de Bayard, se distingue à la bataille d'Agnadel (1509), reçoit de François Ier l'épée de connétable. Il a épousé Suzanne, fille unique...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 1097 1098 ... 1303 1304 1305 1306 1307 1308

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit