LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
797 - Louis-Philippe a été surnommé :
A
le roi libéral
B
le roi bourgeois
C
le roi industriel
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Le traité d'Hampton Court

Le Havre livré aux Anglais... Le massacre de Wassy (1er mars 1562) a ruiné la politique de tolérance de Michel de L'Hospital et de Catherine de Médicis. L'application de l'édit de Janvier est interdite à Paris; Condé, rejoint par Coligny, organise la résistance, établit à Orléans, face à Paris, la capitale protestante, cherche des alliés à l'étranger. Catherine demande...

2 pages - 1,80 ¤

L'Exposition universelle de 1855 - Hymne à l'industrie

Dès les premières années du règne de Napoléon III, la France connaît un essor économique remarquable. Une exposition de l'industrie, qui a lieu périodiquement à Paris depuis 1798, est l'occasion de mesurer les progrès accomplis et de faire valoir les réussites du régime aux yeux du pays et de l'étranger. Le gouvernement a cependant le souci de dépasser...

1 page - 1,80 ¤

L'Exposition universelle de 1889 - La tour Eiffel, symbole d'une ère nouvelle

A la fin des années 1880, la République triomphante tient à célébrer dignement le centenaire de la révolution de 1789, qu'elle ne désire pas imiter, mais dont elle ne cesse de se réclamer. D'autre part, les conquêtes coloniales ont attisé l'orgueil français. Une exposition s'ouvre donc, vraie apothéose de la science. La date du 5 mai, anniversaire de la...

3 pages - 1,80 ¤

Emile Loubet

Un président populaire. Le président Félix Faure était mort brusquement, le 16 février 1899, au moment où l'affaire Dreyfus avait atteint son point culminant. Dès le lendemain de cet événement, dans l'Aurore, Clemenceau écrivait: «Je vote pour Loubet.» Le 18 février 1899, Emile Loubet fut élu à la présidence de la République par 483 voix sur 812 (279 «modérés»...

1 page - 1,80 ¤

Albert l'Ouvrier

Albert l'Ouvrier est l'un des représentants les plus typiques de l'élite ouvrière qui, au XIXe siècle, ayant pris conscience de sa condition misérable, aspire à maîtriser ses destinées. Né dans l'Oise, Alexandre Martin apprend à Paris le métier de mécanicien-modeleur, puis accomplit son tour de France de compagnon. Revenu à Paris, il travaille dans divers ateliers. Les espérances...

1 page - 1,80 ¤

Jean Luchaire (1901-1946) - Le roi de la presse «collabo»

Journaliste et homme politique, Jean Luchaire est né à Sienne, en Italie. En effet son père, Julien Luchaire, était un des grands spécialistes de l'histoire de ce pays. On peut penser que le spectacle de l'expérience fasciste a eu sur le jeune Jean une influence qui explique son engagement ultérieur. Ayant commencé très jeune sa carrière, Jean Luchaire...

1 page - 1,80 ¤

Luynes (1578-1621) - Un favori décevant

En 1617, la situation intérieure de la France ne cesse de se dégrader à la faveur de la minorité de Louis XIII et de la régence de Marie de Médicis. Les grands se soulèvent ainsi que les protestants, qui reconstituent leur organisation politique et militaire. Ces désordres ne sont apaisés que par de somptueuses largesses au détriment du...

1 page - 1,80 ¤

Madame des Ursins (1642-1722) - L'egèrie des Bourbons d'Espagne

Marie-Anne de La Trémoille a 17 ans lorsqu'elle épouse Adrien Biaise de Talleyrand, prince de Chalais. Un duel oblige son mari à s'exiler; elle le suit en Espagne puis en Italie. Elle est très affectée, en 1670, par la perte de cet époux et passe plusieurs années au couvent. Sa peine surmontée, elle s'installe à Rome où le...

1 page - 1,80 ¤

Madame Roland

Au début de 1791, on vit arriver à Paris, venant de la région lyonnaise, une femme jeune encore, à la superbe chevelure et au teint coloré, suivie d'un mari sensiblement plus âgé; M. et Mme Roland allaient vite se faire connaître comme deux fervents démocrates, mais nul n'ignorait que l'épouse menait le jeu dans le ménage. Fille d'un...

1 page - 1,80 ¤

Madame Roland

Au début de 1791, on vit arriver à Paris, venant de la région lyonnaise, une femme jeune encore, à la superbe chevelure et au teint coloré, suivie d'un mari sensiblement plus âgé; M. et Mme Roland allaient vite se faire connaître comme deux fervents démocrates, mais nul n'ignorait que l'épouse menait le jeu dans le ménage. Fille d'un...

1 page - 1,80 ¤

Mademoiselle de Lespinasse

Selon l'état civil, Julie de Lespinasse est la fille d'un bourgeois de Lyon, Claude Lespinasse, et de Julie Navarre. Cependant, chacun sait que sa véritable mère est la comtesse d'Albon, une grande dame qui vit séparée de son mari. En revanche, l'identité de son père sera longtemps tenue secrète. On sait aujourd'hui que celui-ci est le frère de...

1 page - 1,80 ¤

Louis Mandrin, brigand justicier - Révolte contre les fermiers généraux

Natif de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, en Dauphiné, Louis Mandrin a pris à 17 ans la succession de son père dans le commerce des chevaux. En 1748, du fait du licenciement de l'armée, les fermiers généraux, soumissionnés pour l'approvisionnement des troupes, refusent de payer au jeune maquignon le convoi de mulets qu'il a procuré à l'autorité militaire. Mandrin est ruiné. Plus...

1 page - 1,80 ¤

Jean-Paul Marat

Adulé par les sans-culottes, craint et haï par les modérés, porté aux nues après sa mort, puis voué aux gémonies lors de la réaction thermidorienne, ce polémiste, né le 24 mai 1743 à Boudry (Suisse) d'un père sarde et d'une mère genevoise, étudia la médecine en France et en Grande-Bretagne avant de s'établir à Paris comme médecin des...

2 pages - 1,80 ¤

Etienne Marcel

Etienne Marcel naît dans une famille de la haute bourgeoisie parisienne. Défavorisé par le partage du patrimoine familial, il conçoit une vive rancune contre les nouveaux riches et les parvenus. Esprit sincère et énergique, bon orateur, confiant en ses qualités personnelles, il ambitionne de réformer la monarchie et de réfréner l'avidité des fonctionnaires. Pour ce faire, il utilise...

1 page - 1,80 ¤

Charles Martel

L'homme énergique auquel la dynastie carolingienne doit sa fortune est né sur les marches du trône, puisque son père, Pépin d'Herstal, gouvernait déjà le royaume franc en tant que maire du palais. Dès la mort de son père, Charles montre sa détermination: bien que bâtard, il s'empare du pouvoir au détriment de ses neveux légitimes. Devenu duc d'Austrasie,...

1 page - 1,80 ¤

Maupeou

Un grand homme d'Etat mal écouté. René-Nicolas de Maupeou apparaît comme le successeur de son père, premier président du parlement de Paris au moment des affrontements entre la cour et Louis XV, à l'occasion de la bulle Unigenitus, et qui avait terminé sa carrière comme chancelier de France en 1768. Autoritaire, ambitieux, Maupeou (né à Paris le 25 février...

1 page - 1,80 ¤

Maurepas

Secrétaire d'Etat à la Maison du roi et à la Marine, Maurepas fut disgracié par Louis XV en 1749 pour avoir offensé Madame de Pompadour. Après une longue éclipse, il fut rappelé au pouvoir par Louis XVI. Il s'entoura d'excellents ministres, mais, jaloux de leur influence, il favorisa leur disgrâce. Au service de Louis XV Jean Frédéric Phélypeaux, comte de...

1 page - 1,80 ¤

Mazarin

Comme son compatriote Concini, Mazarin, nommé principal ministre par Anne d'Autriche à la mort de Louis XIII, n'était qu'un simple aventurier, Italien de très modeste origine, étudiant famélique en Espagne, Mazarin, né à Pescina, dans les Abruzzes, le 14 juillet 1602, sert d'abord dans l'armée pontificale avant de s'orienter dans la diplomatie. Envoyé comme nonce à Paris, son...

2 pages - 1,80 ¤

Alexandre Millerand

Avocat, Alexandre Miller and, né à Paris le 10 février 1859, est d'abord collaborateur de Clemenceau à La Justice. Elu député en 1885, il siège à l'extrême gauche comme socialiste indépendant, avant de définir, en 1896, dans son célèbre discours de Saint-Mandé, un programme éloigné du marxisme et susceptible de rassembler toutes les tendances socialistes: entente internationale des...

1 page - 1,80 ¤

Mirabeau

«Quand je secoue ma terrible hure, il n'y a personne qui osât m'interrompre», disait un jour Mirabeau. La laideur presque monstrueuse du tribun, sa tête énorme, sa figure ravagée par la petite vérole impressionnaient en effet ses auditeurs, subjugués, d'autre part, par la solidité de sa pensée et la puissance de son verbe. Né au château de Bignon...

2 pages - 1,80 ¤

Le programme Freycinet (1877-1879) Un climat de spéculation

Charles Louis de Saulses de Freycinet (1828-1923) mérite une place de choix parmi les grands serviteurs de l'Etat. Il est successivement haut fonctionnaire, préfet de Tarn-et-Garonne, chef de cabinet, sénateur de la Seine de 1876 à 1920, ministre des Affaires étrangères et quatre fois président du Conseil. Mais c'est surtout comme ministre de la Guerre (1888-1893 et 1898-1899),...

1 page - 1,80 ¤

Les ordres religieux militaires - XIe - XVe siècles

Les ordres religieux militaires furent une des créations les plus originales du Moyen Age. A une époque où se conjuguaient V idéal chevaleresque et le mouvement de croisade, les Hospitaliers de Saint-Jean et les Templiers firent parfaitement concilier la discipline du cloître et celle des armes. Une création du XIe siècle. Au XIe siècle apparut un nouveau mode de vie...

1 page - 1,80 ¤

Les colons français au Canada

Après les explorations de Jacques Cartier au XVIe siècle, V implantation des colons français fut encouragée par Champlain au début du XVIIe siècle, sur les rives du Saint-Laurent. Mais l'immigration resta toujours assez faible, surtout par rapport aux colonies anglaises, beaucoup plus peuplées. Conquise par les Anglais, la Nouvelle-France disparut en 1763. La colonisation de la Nouvelle-France Dès le début...

1 page - 1,80 ¤

L'élection présidentielle du 10 décembre 1848 (Histoire)

L'Assemblée constituante de 1848 attribue le pouvoir exécutif à un président de la République élu au suffrage universel. La date des élections est fixée au 10 décembre 1848. Le général Cavaignac, auquel l'Assemblée a confié le pouvoir exécutif depuis les journées de juin, fait figure de candidat officiel. Les républicains bourgeois le soutiennent. Ce militaire, qui a impitoyablement...

1 page - 1,80 ¤

L'élection présidentielle du 10 décembre 1848 - La victoire de Louis-Napoléon

L'Assemblée constituante de 1848 attribue le pouvoir exécutif à un président de la République élu au suffrage universel. La date des élections est fixée au 10 décembre 1848. Le général Cavaignac, auquel l'Assemblée a confié le pouvoir exécutif depuis les journées de juin, fait figure de candidat officiel. Les républicains bourgeois le soutiennent. Ce militaire, qui a impitoyablement...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 1097 1098 1099 1100 1101 1102 ... 1303 1304 1305 1306 1307 1308

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit