LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
797 - Louis-Philippe a été surnommé :
A
le roi libéral
B
le roi bourgeois
C
le roi industriel
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

1917: La guerre incertaine

En dépit des mécomptes de la bataille de la Somme, le général Joffre estime encore possible, au début de 1917, de rompre le front allemand, à condition de lancer une offensive générale de toutes les armées alliées. Mais Joffre, de plus en plus attaqué par certains généraux et les milieux politiques, est remplacé par Nivelle. L'offensive se soldera...

1 page - 1,80 ¤

La guerre de la Succession de Pologne (1733-1738) - L'annexion de la Lorraine

En 1733, à la mort du roi Auguste II, la succession à la couronne élective de Pologne est ouverte. Deux candidats sont en présence: l'Électeur de Saxe Auguste III, fils du souverain défunt, appuyé par la Russie et l'Autriche, et l'ex-roi Stanislas Leszczynski, détrôné en 1709 par Auguste II, soutenu par la France. Stanislas Leszczynski obtient 60000 voix...

1 page - 1,80 ¤

L'affaire Stavisky (1933-1934) - Les turpitudes de la IIIe République

Les membres du gouvernement français passent un mauvais réveillon en cette fin d'année 1933: le 24 décembre, la presse révèle l'arrestation du directeur du Crédit municipal de Bayonne; on l'accuse d'avoir émis pour 200 millions de faux bons de caisse. Le 30 décembre, on sait que ce directeur, un certain Tissier, n'est que l'homme de paille d'un escroc...

1 page - 1,80 ¤

L'affaire Prince - Chautemps était-il un «assassin courtois» ?

Le soir du 20 février 1934, un mécanicien de locomotive découvre à la Combe-aux-Fées la tête tranchée puis, à quelques mètres de là, le corps mutilé d'un inconnu. La mort d'Albert Prince (1883-1934) fait partie d'un triptyque dont les deux premiers tableaux s'intitulent scandale Stavisky et émeutes de février 1934. Pour en saisir l'impact sur l'opinion publique, il faut...

1 page - 1,80 ¤

L'affaire Petiot

Coupable ou non coupable? Le 11 mars 1944, dans un hôtel particulier de la rue Le Sueur, à Paris, éclate un incendie; on découvre dans des poêles qui ont trop chauffé des restes humains découpés et calcinés. Le propriétaire de l'immeuble, Marcel Petiot, qui arrive sur ces entrefaites, réussit à persuader la police qu'on a exécuté chez lui des...

1 page - 1,80 ¤

L'affaire Landru - Le «Barbe Bleue» de Gambais

En quelques jours, au cours du mois d'avril 1919, l'incroyable affaire Landru se dévoila progressivement aux yeux du grand public. Dimanche 13 avril 1919: «Une importante arrestation à Montmartre», titre Le Petit Journal. «Un individu très élégamment vêtu, presque complètement chauve mais portant une abondante barbe noire, recherché sous différents noms par plus de dix parquets...» C'est ainsi qu'est...

1 page - 1,80 ¤

L'affaire Joseph Caillaux

L'homme qui est condamné, en ce mois de février 1920, à trois ans de prison a déjà beaucoup fait parler de lui. Joseph Caillaux (1863-1944) a connu des débuts fracassants. Après dix ans à l'inspection des Finances, il l'emporte comme candidat progressiste sur un adversaire royaliste (1898), avant d'être nommé ministre des Finances par Waldeck-Rousseau (1899-1902), puis par...

1 page - 1,80 ¤

L'affaire Henriette Caillaux

«Voulez-vous vous lever, Madame», dit le président à l'accusée Henriette Caillaux en ce 20 juillet 1914. On peut s'étonner de voir un magistrat aux assises employer une formule aussi respectueuse, mais il ne s'agit pas là d'un procès comme les autres : Joseph Caillaux, l'époux de la meurtrière, un aristocrate qui siège à gauche, un patricien qui défend...

1 page - 1,80 ¤

L'affaire des Templiers

L'ordre du Temple, constitué de moines-soldats, s'organise en Terre sainte au XIIe siècle; il se destine à défendre la région et à protéger les pèlerins. Malgré la chute, en 1291, de la dernière place de Syrie, les Templiers poursuivent courageusement leur mission; pour soutenir leur effort de guerre, ils exploitent de vastes domaines en Occident; fort habiles à...

1 page - 1,80 ¤

Jean Sylvain Bailly (1736-1793) - Un savant égaré dans la politique

Rien ne semble destiner Jean Sylvain Bailly à devenir un homme politique. Fils d'un artiste assez obscur, il se destine à la peinture, mais voit son goût s'affirmer pour la littérature et les sciences; sa famille ne contrarie pas sa vocation. Devenu astronome, il entre en 1763 à l'Académie des sciences et prononce un certain nombre d'éloges fort remarqués,...

1 page - 1,80 ¤

Charles Barbaroux (1767-1794) - Une riche personnalité

Charles-Jean-Marie Barbaroux naît à Marseille en 1767; il fait de brillantes études d'avocat au barreau de sa ville et participe avec enthousiasme et compétence aux débuts de la Révolution. On remarque son intelligence et son talent oratoire; il devient député de Marseille à l'Assemblée législative. A Paris, il se lie avec le ministre de l'Intérieur Roland, dont il...

1 page - 1,80 ¤

Odilon Barrot (1791-1873) - Un modéré convaincu

Odilon Barrot accueille avec joie la Restauration mais, après les Cent-Jours, la Terreur blanche le jette dans l'opposition libérale. Ce jeune avocat se fait, au barreau, le défenseur des accusés des grands procès du régime. Il plaide ainsi en faveur des protestants du Midi qui ont refusé de pavoiser à l'occasion de la Fête-Dieu: «La loi doit être...

1 page - 1,80 ¤

Louis Barthou (1862-1934) - Un républicain bon teint

Dans les années 1880, si la République a fini par s'imposer, les républicains, eux, doivent lutter contre les monarchistes, encore puissants. On qualifie souvent alors de «républicains» des hommes opposés à la fois au pouvoir autoritaire et au socialisme naissant. Jean Louis Barthou, plus connu sous son second prénom, est à cet égard un républicain bon teint. Membre...

2 pages - 1,80 ¤

Jean-Nicolas Billaud-Varenne (1756-1819) - La Révolution sans compromis

Billaud-Varenne, comme la majorité des hommes politiques de la Révolution, est issu de la bourgeoisie. Fils d'un avocat de La Rochelle, il fait des études au collège de Juilly, mais n'entre pas dans les ordres comme l'a prétendu une légende. Il s'installe à Paris en 1785 et y devient avocat au parlement ; on l'apprécie pour son érudition...

1 page - 1,80 ¤

Blanqui et les débuts de l'action révolutionnaire

«L'Enfermé», «le Martyr», ainsi ses amis appelaient-ils cette incarnation du «révolutionnaire professionnel», qui passa plus de trente années de sa vie en prison. Partisan romantique du coup de force, Louis Auguste Blanqui est né le 8 février 1805, à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes). Fils de conventionnel, il étudie le droit et la médecine, mais son tempérament le porte à l'action...

1 page - 1,80 ¤

Jean Bodin (1530-1596) - L'auteur de «La République»

Né à Angers en 1530, d\'abord religieux profès dans l\'ordre des Carmes, Jean Bodin a fait son droit à Toulouse avant de «monter» à Paris. Peu doué pour la plaidoirie, il excelle dans l\'érudition. Il est conseiller du duc d\'Alençon avant d\'être député aux états généraux de 1576. Il est partisan de la paix et de l\'ordre dans...

8 pages - 1,80 ¤

Bossuet (1627-1704) - L'Aigle de Meaux

La grande voix moralisante de Bossuet plane sur tout le siècle de Louis XIV. Orateur, sermonnaire, historien, essayiste, le prélat domine la littérature religieuse de son temps. Son art, son génie sont moins dans ses idées, simples et traditionnelles, que dans l'originalité de ses expressions, leur audace, la force percutante de ses images, la musicalité, le mouvement équilibré...

1 page - 1,80 ¤

Pierre Broussel (Vers 1576-1654) - Le patriarche de la Fronde

On sait peu de chose de Pierre Broussel. Son rôle politique est, en fait, fort bref et sans grand relief, quoiqu'on le considère souvent comme un des chefs de la Fronde, Né dans une famille appartenant au monde parlementaire, il est reçu comme conseiller-clerc au parlement en 1602 ou 1637. Cette dernière date paraît peu vraisemblable, car Pierre...

1 page - 1,80 ¤

Aristide Briand (1862-1932) - Le «pèlerin de la paix»

Le 30 juin 1930, Aristide Briand décide d'évacuer la Rhénanie quatre ans avant la date prévue. Le même jour, il fait parvenir à vingt-sept gouvernements européens un mémorandum sur l'organisation d'un régime d'union fédérale européenne. Mais en 1931, lors des élections à la présidence de la République, les parlementaires lui préfèrent le nationaliste Paul Doumer. Briand, prix Nobel...

1 page - 1,80 ¤

Pierre Brossolette (1903-1944) - Un héros de la Résistance

Le 22 mars 1944, les passants de l'avenue Foch voient un homme se jeter du cinquième étage d'un immeuble, siège de la Gestapo; il s'agit de Pierre Brossolette, qui sacrifie sa vie à son idéal. Né à Paris en 1903, ce futur héros étudie à l'Ecole normale supérieure. Agrégé d'histoire, il se lance, à 24 ans, dans le...

1 page - 1,80 ¤

Marcel Cachin - Un vieux renard

En 1891, Marcel Cachin, professeur de philosophie à Bordeaux, adhère au parti ouvrier français de Jules Guesde; il collabore aux journaux La Question et Le Socialiste de la Gironde. Pourtant, les milieux conservateurs et même monarchistes le font entrer au Conseil municipal de sa ville. En 1904, il abandonne son siège pour se faire déléguer au congrès socialiste international...

1 page - 1,80 ¤

Joseph Caillaux (1863-1944) - Détesté, adulé, sûr de lui

Fils d'un homme politique influent des débuts de la IIIe République, Joseph Caillaux (né au Mans, le 30 mars 1863), devenu inspecteur des Finances, affiche rapidement des idées radicales. Dès 1898, il est élu député de la Sarthe, qu'il représentera à la Chambre jusqu'en 1919, puis au Sénat de 1925 à 1940. Exceptionnellement doué, d'une rare compétence financière,...

1 page - 1,80 ¤

Jean Calvin (1509-1564) - «Tout en laparolle de Dieu»

Jean Calvin, de son vrai nom Jean Cauvin, est né le 10 juillet 1509 à Noyon. On le destine de bonne heure à l'état ecclésiastique. Ses premières études terminées, il est pourvu d'un bénéfice simple dans la cathédrale de Noyon; six ans plus tard, il reçoit une cure. Il continue ses études à Paris où il connaît Olivétan,...

1 page - 1,80 ¤

Lazare Carnot (1753-1823) - L'intégrité faite homme

Le futur «Organisateur de la Victoire», Lazare Carnot, né à Nolay, le 13 mai 1753, d'une famille de notaires bourguignons, a été très vite attiré par le métier des armes. Sorti de l'Ecole du génie de Mézières, il mène une vie de garnison à Calais, Cherbourg, Béthune, Arras. Acquis aux idées nouvelles, il est élu à la Législative,...

1 page - 1,80 ¤

Sadi Carnot

D'apparence austère, la barbe noire coupée en carré, avec un air de dignité qui fait la joie des chansonniers, Sadi Carnot, né à Limoges le 11 août 1837, est peu connu du public lorsqu'il est élu à la présidence de la République le 3 décembre 1887, en remplacement de Jules Grévy. «Il n'est pas très fort, déclare alors...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 1097 1098 1099 1100 1101 1102 1103 1104 1105 ... 1303 1304 1305 1306 1307 1308

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit