LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
797 - Louis-Philippe a été surnommé :
A
le roi libéral
B
le roi bourgeois
C
le roi industriel
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Qui était AMBROISE PARÉ ?

Celui qui devait être nommé à juste titre le « père de la chirurgie moderne » est né à Bourg-Hersent vers 1509. Il s'initie à son art chez un médecin de Vitré, avant de devenir maître chirurgien à Paris en 1536 et d'ouvrir une officine. Devenu chirurgien d'armée, il va avoir l'occasion de participer à plusieurs batailles et...

2 pages - 1,80 ¤

Qui était DIANE DE POITIERS ?

Cette «fleur de beauté», déesse aux yeux bleus et au corps parfait, née le 3 septembre 1499, n'avait rien d'une amoureuse romantique : c'était une femme de tête, aimant le pouvoir et l'argent. Fille de Jean de Poitiers, seigneur de Saint-Vallier, Diane a été mariée à quinze ans, le 29 mars 1515, à Louis de Brézé, grand sénéchal...

3 pages - 1,80 ¤

Qui était ANNE DE BRETAGNE ?

Un nez un peu fort, une légère boiterie, mais un ovale très pur, un beau regard, telle apparaissait Anne, dernière duchesse de Bretagne, deux fois reine de France. A la fois réaliste et mystique, consciente de ses droits comme de ses devoirs, toujours amoureuse de sa Bretagne, elle dut surmonter bien des épreuves dont elle finit par mourir....

1 page - 1,80 ¤

Qui était CHARLES LE TÉMÉRAIRE ?

Sanguin, cheveux noirs et yeux bleus, assez grand, large d'épaules, impulsif, impatient et coléreux, courageux au combat mais aussi pieux et travailleur appliqué, Charles le Téméraire avait reçu une éducation soignée. Parlant aussi bien flamand que français, il était grand amateur de musique et de tous les beaux-arts. Né à Dijon le 10 novembre 1433, ce descendant de...

1 page - 1,80 ¤

Qui était AGNÈS SOREL ?

Cette favorite de Charles VII, la première maîtresse officielle d'un roi de France, est aussi connue sous le nom de Dame de Beauté non pas tant à cause de son physique, qui était remarquable, que parce qu'elle avait reçu du souverain la seigneurie de Beauté-sur-Marne, près de Vincennes. Née au château de Fromenteau, en Touraine, vers 1422, à...

2 pages - 1,80 ¤

Qui était JACQUES COEUR ?

«Jacques Coeur présente à la fois la première esquisse de l'entrepreneur capitaliste, écrit Régine Pernoud, et le type le plus achevé de ces très grands bourgeois que l'on voit agir dans le courant des XIVe et XVe siècles, menant de concert leur activité commerciale et leur fonction d'agent royal et se servant de l'une pour étayer l'autre.» Né...

2 pages - 1,80 ¤

Qui étaient FRÉDÉGONDE (vers 545-597) ET BRUNEHAUT ?

Ces deux femmes, devenues belles-soeurs, furent mêlées, par leurs mariages respectifs, aux luttes qui opposèrent les Francs de l'Est (Austra-sie) à ceux de l'Ouest (Neustrie). Sigebert, fils de Clotaire Ier et roi d'Austrasie, avait épousé en grande pompe, vers 566 ou 567, à Metz, Brunehaut, fille du roi wisigoth Athanagild. Son frère, Chilpéric, roi de Neustrie, s'était d'abord...

1 page - 1,80 ¤

Qui était SIDOINE APOLLINAIRE ?

Gallo-Romain né à Lyon, fils et petit-fils de préfets des Gaules, poète et historien, personnage politique et évêque, il est un des écrivains qui nous renseignent le mieux sur la Gaule du milieu du Ve siècle, sur les rapports entre Gallo-Romains, Wisigoths et Francs. Appartenant à une riche famille de la noblesse sénatoriale, il joue d'abord un rôle...

1 page - 1,80 ¤

Qui était ROBERT LE FORT ?

Père des rois Eudes et Robert Ier, véritable fondateur de la famille qui devint royale et que l'on appela d'abord «les Robertiens», Robert le Fort entre dans l'Histoire au milieu du ixe siècle, nanti de commandements et de pouvoirs par le roi de France, Charles le Chauve. Ce soldat de souche saxonne, neustrienne ou, plus vraisemblablement, austrasienne, aurait...

1 page - 1,80 ¤

Qui était ALCUIN ?

Alcuin, de son vrai nom Albinus Alchwin, fut le conseiller culturel de Charlemagne. Ce moine, d'origine anglo-saxonne, né à York entre 730 et 735, était parent d'un des grands missionnaires de son temps, Willibrord, et avait reçu une solide formation classique. Il était directeur de l'église abbatiale d'York quand l'empereur l'appela auprès de lui, à Aix-la-Chapelle, en 782....

1 page - 1,80 ¤

Qui était HUGUES LE GRAND ?

Pendant de longues décennies la France fut en proie aux rivalités des derniers Carolingiens avec la puissante famille des Robertiens. Un des descendants de Robert le Fort, Robert, comte de Paris, avait été couronné roi de France en 922, à la suite d'intrigues menées contre le souverain carolingien, Charles le Simple, mais il mourut près de Soissons au...

1 page - 1,80 ¤

Qui était GUILLAUME LE CONQUÉRANT (Vers 1027-1087) - histoire

Surnommé le Conquérant mais aussi le Bâtard parce qu'il est le fils illégitime du duc Robert le Magnifique et d'Ariette, fille d'un tanneur de Falaise, Guillaume, duc de Normandie, est le fondateur de la monarchie anglaise moderne. Né vers 1027, il est reconnu comme l'héritier du duché lorsqu'en 1034 Robert part pour Jérusalem et meurt en 1035. Sa...

11 pages - 1,80 ¤

Qui était ABÉLARD (1079-1142) ?

Philosophe et théologien, c'est un des plus grands intellectuels du Moyen Age, à la personnalité remarquable mais déconcertante, déjà moderne mais encore très médiévale, qui a séduit autant qu'il s'est fait haïr. Né au Pallet, près de Nantes, en 1079, d'une famille de petite noblesse, on le destine au métier des armes, mais, passionné pour les études, où...

1 page - 1,80 ¤

Qui était ALIENOR D'AQUITAINE (1122-1204) ? -Histoire

Cette fille unique du puissant duc d'Aquitaine Guillaume X, que son père avait confiée au roi de France Louis le Gros afin d'éviter, en l'absence d'héritier mâle, la dislocation du duché, devint reine de France à l'âge de quinze ans, ayant épousé, en 1137, l'héritier du trône, devenu, quelques jours plus tard, le roi Louis VIL Par ce...

4 pages - 1,80 ¤

Qui étaient LES PLANTAGENÊTS ?

Après la conquête de l'Angleterre par le duc de Normandie Guillaume le Bâtard, un problème se posa pour l'ordre de succession au trône anglo-normand. La coutume anglo-saxonne voulait que le nouveau roi fût choisi dans la famille du défunt, mais sans que le fils aîné fût forcément favorisé, tandis que la coutume normande, comme celle de tout le...

3 pages - 1,80 ¤

Qui était DU GUESCLIN ?

Ce petit chevalier breton de modeste origine — il est né au château de la Motte-Broons, près de Dinan, vers 1320 — avait un visage rond, les cheveux bouclés, une expression volontaire et malicieuse, si l'on en croit la statue qui surmonte sa pierre tombale en l'abbaye de Saint-Denis, où il a le privilège de partager les honneurs...

7 pages - 1,80 ¤

Qui était JEANNE D'ARC ?

Il y avait alors «grand-pitié dans le royaume de France» où, depuis la mort de Charles VI en 1422, deux rois se disputaient la couronne : Charles VII au sud de la Loire, Henri VI de Lancastre (représenté par le régent Bedford) au nord. Maîtres de Paris, les Anglais s'apprêtaient à conquérir le reste du territoire lorsque l'apparition...

3 pages - 1,80 ¤

QUE PENSEZ-VOUS DE LA RÉVOLUTION CULTURELLE ET DE SES EFFETS ?

A l'automne 1965, les débuts de la Révolution culturelle passèrent inaperçus dans la plus grande partie de la Chine. Ce phénomène est-il dû à la soudaineté de la vague révolutionnaire ou à la volonté du Comité Central ? De fait la Révolution culturelle apparaît essentiellement comme un moyen de relancer la révolution chinoise et de l'étendre à toute la...

2 pages - 1,80 ¤

LA POLITIQUE CHINOISE

Texte : L'autocritique du Grand Bond en avant par Mao Zedong Avant le mois d'août de l'année dernière, j'ai concentré le plus fort de mon énergie sur les. tâches de la Révolution : vis-à-vis des questions de l'édification, je suis un profane intégral, je ne comprends strictement rien à la planification industrielle... Il est vrai, camarades, que je porte...

2 pages - 1,80 ¤

LE GÉNÉRAL DE GAULLE

Extraits de la presse hebdomadaire française : réactions à la suite de la mort du général de Gaulle, survenue le 9 novembre 1970. Aspects de la France : « Peu d'hommes auront été aussi néfastes à la France dont il a gaspillé les chances. Le prestige et la légende dont on l'a auréolé ne reposent que sur une suite...

2 pages - 1,80 ¤

L'ANNÉE 1956 DANS LE MONDE

Lignes directrices : On ne vous demande pas de décrire les événements de chaque pays (écarter le jeu politique français par exemple), mais de faire ressortir l'originalité de la période. Le paradoxe réside dans le contraste entre le dégel observé entre 1953 et 1956 et les deux crises de Suez et de Hongrie. Y-a-t-il un lien entre le...

8 pages - 1,80 ¤

LE GAULLISME DE 1947 À 1969 (Histoire)

Les limites chronologiques du sujet ( 1947 : fondation du R.P.F., 1969 : départ du général de Gaulle) montrent que le mouvement gaulliste doit être analysé en tant que force politique autonome, c'est-à-dire distincte, dans la mesure du possible, de son fondateur. On étudiera donc la place du gaullisme au sein du système politique et son rôle dans les...

2 pages - 1,80 ¤

QUEL RÔLE L'ÉTAT A-T-IL JOUÉ DANS LES SOCIÉTÉS OCCIDENTALES APRÈS 1945 ?

L'État-providence a été assimilé au progrès social depuis 1945. Aujourd'hui, sa légitimité même est mise en doute avec la crise. Il faut montrer comment l'idéal social-démocrate est devenu un mode de fonctionnement des démocraties, puis les raisons pour lesquelles il n'apparaît plus opportun. Ne pas tomber dans la caricature et éviter les jugements de valeur (votre rôle est...

2 pages - 1,80 ¤

LA IVe RÉPUBLIQUE : UN BILAN

Texte extrait de Jacques Fauvet, La IVe République, 1959 C'est finalement dans l'ordre économique et technique que le bilan du régime est le moins contestable... La IVe République a su, à force d'imagination et d'obstination, tourner le dos à la stagnation économique, à l'insuffisance technique et au déclin démographique, bref au malthusianisme... Une mentalité nouvelle tournée vers l'avenir a été...

6 pages - 1,80 ¤

LA GAUCHE EN FRANCE DE 1945 A 1981 (Histoire)

Lignes directrices : Pour un tel sujet, il est utile de rappeler les traditions et les clivages historiques qui marquent durablement la gauche française : sans remonter jusqu'à la révolution de 1789, on évoquera avec profit les héritages et les apports de Jean Jaurès, du marxisme, de l'expérience du Front populaire ou de la Résistance. Par ailleurs, il paraît...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 1097 1098 1099 1100 1101 1102 1103 1104 1105 1106 1107 1108 1109 1110 1111 1112 1113 ... 1303 1304 1305 1306 1307 1308

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit