LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1039 - Premier ministre reconduit dans ses fonctions, après les législatives de novembre 1962, Georges Pompidou avait promis que l'année 1963 serait une "année sociale". En dépit de· quoi une grande grève, soutenue par l'opinion publique, affecte le premier trimestre 1963. Elle se développe:
A
A. aux Charbonnages de France?
B
B. dans l'enseignement?
C
C. aux usines Renault?
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
 A. Aux Charbonnages de France, secteur nationalisé. Cette grève durera du ler mars au 5 avril 1963. Soulignons la maladresse des pouvoirs publics qui, dès le 2 mars, décident la réquisition des mineurs. Ces derniers, appuyés par toutes les centrales syndicales, réclament une augmentation salariale de 11% que la direction des Charbonnages leur refuse. L'épreuve de force est engagée entre la direction, soutenue par le gouvernement, et les mineurs, qui ont l'appui de l'opinion publique. Satisfaction est, pour finir, donnée aux revendications des mineurs, qui obtiennent même, à l'instar des salariés des usines Renault (autre secteur nationalisé), une quatrième semaine de congé. Cette "grande grève des mineurs" est exemplaire à plusieurs titres. Outre qu'elle indique que les travailleurs entendent participer aux fruits d'une croissance très réelle encore que très inégale dans ses effets, la grève témoigne aussi de l'éventuelle possibilité d'ébranler le pouvoir gaulliste par la contestation sociale. Par ailleurs, si elle rend du tonus à l'activité syndicale (mise en veilleuse pendant la guerre d'Algérie), elle pose aussi le problème du devenir des secteurs d'activité condamnés à terme. C'est que le paysage économique français subit de profondes mutations. La croissance est effective depuis la Libération et durera jusqu'à la crise pétrolière de 1973 (ces trente années seront d'ailleurs nommées les "Trente Glorieuses" par l'économiste J. Fourastié). Elle a entraîné des conséquences économiques et sociologiques telles que le renforcement des concentrations urbaines (risques de prolétarisation), la paupérisation du monde paysan et des PME (en retard de modernisation), la mutation du tissu industriel, provoquée par le dépla‑ cernent cernent des centres économiques, phénomène lié au dépérissement des secteurs clefs sous les décennies précédentes. Autre conséquence d'une croissance fondamentalement incontrôlée, la disparité grandissante des salaires, qui, en augmentant substantiellement les ressources de certaines catégories, provoque, par l'accroissement de la demande en biens de consommation, la hausse du coût de ces derniers, d'où l'inflation endémique. L'évolution vers la "société de consommation" reste constante et se traduit, par exemple, par l'ouverture, dans la banlieue parisienne, d'un premier hypermarché "Carrefour". Cette évolution n'en est pas moins anarchique parfois, inégale souvent, caractérisée par des malaises sociaux, des dérapages inflationnistes et un endettement général favorisé par la trop grande liberté du crédit. Pourtant, loin de répondre à la demande sociale, le gouvernement de Georges Pompidou va, au contraire, imposer un régime de rigueur.


Les nouveautés du site

1 page - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤

LA DÉTENTE (1962-1975): Des accords politiques ?

La crise des fusées a prouvé aux deux super-puissances que, malgré le « dégel », une guerre nucléaire qui entraînerait Inéluctablement leur destruction réciproque pouvait être déclenchée à la suite d'un malentendu ou d'une simple erreur d'appréciation sur la détermination adverse. Conscients du danger, les super-grands sont donc condamnés à « institutionnaliser » en quelque sorte le « dégel...

4 pages - 1,80 ¤

LA DÉCOLONISATION: La pression du Tiers Monde ?

La crise des fusées a prouvé aux deux super-puissances que, malgré le « dégel », une guerre nucléaire qui entraînerait Inéluctablement leur destruction réciproque pouvait être déclenchée à la suite d'un malentendu ou d'une simple erreur d'appréciation sur la détermination adverse. Conscients du danger, les super-grands sont donc condamnés à « institutionnaliser » en quelque sorte le « dégel...

1 page - 1,80 ¤

LA DÉCOLONISATION: Les nouveaux Grands, adversaires du colonialisme ?

La crise des fusées a prouvé aux deux super-puissances que, malgré le « dégel », une guerre nucléaire qui entraînerait Inéluctablement leur destruction réciproque pouvait être déclenchée à la suite d'un malentendu ou d'une simple erreur d'appréciation sur la détermination adverse. Conscients du danger, les super-grands sont donc condamnés à « institutionnaliser » en quelque sorte le « dégel...

1 page - 1,80 ¤

LA DÉCOLONISATION: Une propagation d'Est en Ouest ?

La crise des fusées a prouvé aux deux super-puissances que, malgré le « dégel », une guerre nucléaire qui entraînerait Inéluctablement leur destruction réciproque pouvait être déclenchée à la suite d'un malentendu ou d'une simple erreur d'appréciation sur la détermination adverse. Conscients du danger, les super-grands sont donc condamnés à « institutionnaliser » en quelque sorte le « dégel...

1 page - 1,80 ¤

LA DÉCOLONISATION: Les luttes armées de libération nationale ?

La crise des fusées a prouvé aux deux super-puissances que, malgré le « dégel », une guerre nucléaire qui entraînerait Inéluctablement leur destruction réciproque pouvait être déclenchée à la suite d'un malentendu ou d'une simple erreur d'appréciation sur la détermination adverse. Conscients du danger, les super-grands sont donc condamnés à « institutionnaliser » en quelque sorte le « dégel...

1 page - 1,80 ¤

LA DÉCOLONISATION: Les mouvements nationalistes ?

La crise des fusées a prouvé aux deux super-puissances que, malgré le « dégel », une guerre nucléaire qui entraînerait Inéluctablement leur destruction réciproque pouvait être déclenchée à la suite d'un malentendu ou d'une simple erreur d'appréciation sur la détermination adverse. Conscients du danger, les super-grands sont donc condamnés à « institutionnaliser » en quelque sorte le « dégel...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 1097 1098 1099 1100 1101 1102 1103 1104 1105 1106 1107 1108 1109 1110 1111 1112 1113 1114 1115 1116 1117 1118 1119 1120 1121 1122 1123 1124 1125 1126 1127 1128 1129 1130 1131 1132 1133 1134 1135 1136 1137 1138 1139 1140 1141 1142 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit