LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1041 - L'hebdomadaire "l'Express" lance, en septembre 1963, la campagne présidentielle, en proposant le portrait-robot d'un mystérieux M.X., candidat idéal de l'opposition. Qui se cache sous cette désignation:
A
A. Gaston Defferre?
B
B. François Mitterrand?
C
C. Pierre Mendès France?
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
A. Gaston Defferre, le député-maire de Marseille. L'opération lancée par "l'Express" procéderait presque du "marketing", puisqu'il s'agit ni plus, ni moins, que de "vendre" un présidentiable répondant aux indications du marché électoral. L'opération a débuté le 17 septembre 1963, mais, très vite, la personnalité du mystérieux M.X. a été dévoilée. Gaston Defferre tente donc de se rallier tous les courants de l'opposition, à l'exception des communistes, dont il refuse d'emblée l'alliance. L'amalgame s'effectuera, tant bien que mal, en une fédération regroupant des centristes, des radicaux, des socialistes, des M.R.P. Mais deux ans de tractations aboutiront pour finir à l'impasse, tant il apparaîtra illusoire d'ignorer le P.C.F., avec lequel, d'ailleurs, le dirigeant socialiste Guy Mollet amorce un dialogue. Du coup, le difficile regroupement éclate. La candidature hasardée par G. Defferre n'aura servi qu'à éclairer plus encore les divergences organiques et rédhibitoires de l'opposition, obligée pourtant, si elle entend s'opposer efficacement, à une candidature unique.


Les nouveautés du site

1919 : Ouverture à Paris de la Conférence de la Paix.

La conférence, dès son ouverture, met en évidence les désaccords entre les Alliés sur la question des réparations.  Les traités de paix vont se négocier à Paris. Tous les pays alliés envoient des délégations de premier plan, dirigées par les chefs d'État et de gouvernement. Ces délégations comprennent également des spécialistes sur les questions financières ou militaires, comme le...

1 page - 1,80 ¤

639 : Mort du roi Dagobert Ier.

  Dagobert IerF010 décède d’une colique à l'âge de trente-six ans après avoir lancé à ses chiens (qu’il préférait aux hommes) : “ Il n’est si bonne compagnie qui ne se quitte. ” Il est inhumé à Saint-Denis. Son fils, Clovis IIF010E, devient roi de Neustrie et de Bourgogne. L’Austrasie reste à Sigebert IIIF010F, son frère.   ...

1 page - 1,80 ¤

KLEBER, Jean-Baptiste

  Général français formé à Munich, il se distingue lors de plusieurs batailles (Savenay, Fleurus, Maastricht) puis part pour l’Egypte avec Bonaparte. Il s’illustre au mont Thabor, puis à Héliopolis et au Caire, en mars 1800, juste avant d’être assassiné.  ...

1 page - 1,80 ¤

FOUQUIER-TINVILLE, Antoine Quentin

  La postérité en a fait un monstre, mais Fouquier-Tinville, accusateur public, n’a été que l’exécuteur docile des ordres du Comité de Salut public. Ancien procureur du Châtelet, il entre au Tribunal qui aura à juger, tour à tour, les Girondins, Danton, Desmoulins, les hébertistes, Robespierre et ses amis. Sans doute, le froid accusateur requiert-il avec une conviction rigoureuse,...

1 page - 1,80 ¤

BONCHAMP, Charles, marquis de

  Chef vendéen, il se distingue pour avoir obtenu des insurgés la grâce de 4 000 prisonniers républicains, avant de succomber à ses blessures, lors de la bataille de Cholet.  ...

1 page - 1,80 ¤

RAVAILLAC, François

  Valet de chambre, maître d’école puis moine convers, il assassine, seul, Henri IV rue de la Ferronnerie en mai 1610. Le moine régicide meurt écartelé. Ses motifs se fondent dans le climat de l’époque, hostile à la politique favorable du roi envers la religion protestante.  ...

1 page - 1,80 ¤

FALLOUX, Frédéric Albert, comte de

  Homme politique, il soutient l'enseignement libéral, devient ministre de l'Instruction sous Louis Napoléon, et fait voter une loi sur l’enseignement public qui porte son nom.  ...

1 page - 1,80 ¤

BARRAS Paul François, vicomte de

  Jacobin député à la Convention, il accepte tous les décrets terroristes et, en mission dans le Midi, il mate la révolte avec une grande cruauté. Au cours du siège de Toulon, il se fait remarquer par sa bravoure et c’est là qu’il fait la connaissance de Bonaparte, qu’il va désormais protéger. Le 9 Thermidor la Convention le nomme commandant...

1 page - 1,80 ¤

BERNIS, François Joachim de Pierre, cardinal de

  Prélat, protégé par Madame de Pompadour, il devient ambassadeur à Venise. Il participe à l’élaboration du premier traité de Versailles. Puis, est nommé cardinal et archevêque d’Albi.  ...

1 page - 1,80 ¤

DAMIENS, Robert François

  Valet, il est l’auteur d’un inoffensif attentat (à l’aide d’un canif) contre Louis XV en janvier 1757, à la suite duquel il est écartelé.  ...

1 page - 1,80 ¤

ENTRAGUES, Catherine Henriette de Balzac d'

  Fille de Marie Touchet et de François de Balzac d’Entragues, elle devient la maîtresse de Henri IV à la mort de Gabrielle d’Estrées. Elle fait signer au roi une promesse de l’épouser. Le mariage du roi avec Marie de Médicis est peut-être la cause de sa participation à un complot dans lequel l'entraîne son père. Malgré ce complot...

2 pages - 1,80 ¤

CHARLES II le Mauvais

  Arrière petit-fils de Philippe III et roi de Navarre, en 1349, à la mort de sa mère Jeanne de France. Se croyant frustré de la couronne de France, il devient un ennemi implacable de la dynastie. Eternel conspirateur, il se livre à un jeu de bascule entre le roi d’Angleterre et le roi de France Jean le Bon,...

2 pages - 1,80 ¤

GUILLAUME Ier le Conquérant ou le Bâtard

  Duc de Normandie (1035-1087), roi d’Angleterre (1066-1087), il est le successeur désigné du roi d’Angleterre Edouard le Confesseur. Afin de connaître les ressources, notamment fiscales, de son royaume, il fait entreprendre la gigantesque enquête du “ Domesday Book ”.  ...

2 pages - 1,80 ¤

HELOÏSE

  Elle passe son enfance au couvent d’Argenteuil avant de venir vivre chez son oncle, le chanoine Fulbert, près de Notre-dame. Au moment où elle rencontre Abélard, vers l’âge de dix sept ans, elle est déjà renommée pour son savoir. Fulbert les découvre et, furieux, chasse Abélard. Héloïse enceinte s’enfuit avec lui en Bretagne, où ils se marient en...

2 pages - 1,80 ¤

CARLOMAN

  Fils de Pépin le Bref et roi des Francs en 768, il règne sur la Provence, la Septimanie, la Bourgogne, l'Alsace, l'Almanie et une partie de l'Aquitaine. A sa mort, son royaume revient à son frère Charlemagne.  ...

1 page - 1,80 ¤

CLOTAIRE II

  Roi de Neustrie dès l'âge de quatre mois, sous la régence de sa mère, Frédégonde, il fait périr atrocement Brunehaut. Durant son règne, il accorde de nombreux privilèges aux nobles.  ...

1 page - 1,80 ¤

1499 : Mariage de Louis XII et d'Anne de Bretagne.

  Le roi, après l’annulation de son mariage avec JeanneF074D, fille bossue de Louis XIF068, épouse Anne de BretagneF076C, veuve de Charles VIIIF076, dont il a toujours été amoureux. En dépit de ce mariage, le duché reste indépendant.  ...

2 pages - 1,80 ¤

1757 : Attentat de Damiens contre Louis XV.

  Le roi Louis XVF173 n’est que légèrement blessé par le canif de DamiensF173A. Pour ce crime de lèse-majesté, DamiensF173A est exécuté en place de Grève par un écartèlement qui, à cause de la résistance du supplicié, dure plus de deux heures.   ...

1 page - 1,80 ¤

10 juin 1944 : Massacre d'Oradour-sur-Glane.

  Les troupes allemandes de la Wermacht remontent vers le front qui a été ouvert quatre jours plus tôt par le débarquement en Normandie. Dans un village de la Haute-Vienne, Oradour-sur-Glane, qu’ils traversent, les soldats nazis enferment dans l’église les hommes, les femmes et les enfants. Les Allemands en font un brasier. Plus de 640 habitants du village sont...

9 pages - 1,80 ¤

6 juin 1944 : Débarquement allié en Normandie.

  L’opération “ Overlord ” commandée par le général américain Eisenhower commence. 4 266 transports de toutes sortes que protègent 722 navires de guerre amènent 21 000 soldats qui débarquent sur les plages normandes rebaptisées Utah Beach, Omaha Beach, Gold, Juno, Sword. Immédiatement, deux ports artificiels sont construits à Omaha Beach et à Arromanches. Ces ports doivent permettre, dans les jours qui suivent,...

1 page - 1,80 ¤

18 juin 1940 : Appel du général de Gaulle.

  La veille, le maréchal PétainF305 s’est adressé à la France et a annoncé qu’il demandait l’armistice. En dépit des réticences de son cabinet, le Premier ministre britannique, sir Winston Churchill, a donné l’autorisation au général de GaulleF350 de parler à la BBC. “ Moi, général de GaulleF350, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se...

1 page - 1,80 ¤

3 septembre 1939 : Déclaration de guerre à l'Allemagne.

Note : 5.4/10

  En ce 3 septembre, parce qu’elle veut respecter les engagements qu’elle a pris à l’égard de la Pologne, la France, présidée par Albert LebrunF327, décrète la mobilisation générale et, à 17 heures, déclare la guerre à l’Allemagne, en dépit des promesses faites à l’Angleterre. Celle-ci avait demandé de différer la déclaration au lendemain. On commence, sans enthousiasme, à chanter...

2 pages - 1,80 ¤

7 juin 1936 : Accord syndicaux sur temps de travail et congés payés.

Note : 5.4/10

  Les accords Matignon, signés en présence de Léon BlumF329, prévoient l’augmentation des salaires, l’instauration de conventions collectives, l’élection de délégués ouvriers. C’est le 20 juin que les congés payés seront établis et que la semaine de travail sera fixée à 40 heures.   ...

1 page - 1,80 ¤

6 février 1934 : Manifestation à Paris.

Note : 5.4/10

  Conséquence de l’affaire Stavisky, scandale financier et politique, la manifestation qui réunit plusieurs dizaines de milliers de militants d’extrême droite, communistes et anciens combattants sur la place de la Concorde est brutalement réprimée. Les forces de l’ordre ouvrent le feu sur les manifestants. Bilan : 20 morts, 1 000 blessés.   ...

1 page - 1,80 ¤

11 mai 1924 : Victoire du Cartel des gauches aux élections.

Note : 5.4/10

  “ La majorité des électeurs s’est trouvée d’un côté et la majorité des élus de l’autre ”, constate amèrement un député de droite devant le résultat des élections qui donne la majorité aux radicaux et radicaux-socialistes, aux républicains socialistes et aux socialistes de la SFIO.   ...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 1097 1098 1099 1100 1101 1102 1103 1104 1105 1106 1107 1108 1109 1110 1111 1112 1113 1114 1115 1116 1117 1118 1119 1120 1121 1122 1123 1124 1125 1126 1127 1128 1129 1130 1131 1132 1133 1134 1135 1136 1137 1138 1139 1140 1141 1142 1143 1144 1145 1146 1147 1148 1149 1150 1151 1152 1153 1154 1155 1156 1157 1158 1159 1160 1161 1162 1163 1164 1165 1166 1167 1168 1169 1170 1171 1172 1173 1174 1175 1176 1177 1178 1179 1180 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit