LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
713 - Quel est le plus haut volcan en activité du monde ?
A
le Cerro Negro, au Nicaragua
B
la Montagne Pelée, à la Martinique
C
l'Antofalla, en Argentine
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

5 janvier 1757: ATTENTAT DE DAMIENS

Le 5 janvier 1757, à la nuit tombée, Louis XV s'apprête à monter en carrosse au château de Versailles pour aller dîner à Trianon. C'est alors que, surgissant de l'ombre, un individu s'élance et le frappe au flanc d'un coup de couteau. Il est aussitôt maîtrisé. Très impressionné, le roi regagne ses appartements, se met au lit et...

1 page - 1,80 ¤

LA PERTE DES COLONIES au XVIIIe

Au milieu du XVIIIe siècle, la France dispose d'un magnifique empire colonial comprenant trois grandes parties. Tout d'abord, le Canada, dont l'occupation remonte à Champlain, et la Louisiane explorée par Jolliet, Marquette et Cavelier de La Salle. Les «isles des Antilles» constituent un second ensemble avec la Guadeloupe, la Martinique, la Grenade, Sainte-Lucie, Tobago, Saint-Martin, la Désirade et...

1 page - 1,80 ¤

L'OPPOSITION PARLEMENTAIRE AU XVIIIe siècle

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, l'histoire de l'Ancien Régime s'identifie, en grande partie, avec la lutte menée par les parlements contre le gouvernement royal. Les «cours souveraines» entendent s'opposer à la politique fiscale de la monarchie. Les parlements, simples cours de justice, ont pris l'habitude, à l'occasion de l'enregistrement des édits, d'adresser au roi de respectueuses...

1 page - 1,80 ¤

LES GUERRES DE LA SUCCESSION D'AUTRICHE ET DE SEPT ANS

(1740-1748 et 1756-1763) Au XVIIIe siècle, la France s'est trouvée engagée dans deux conflits qui, sans lui rapporter aucun avantage sur le continent, ont abouti à la perte de son empire colonial. La première guerre (dite de la Succession d'Autriche) débute en 1740 avec la mort de l'empereur Charles IV et le refus de l'Espagne, de la Prusse...

2 pages - 1,80 ¤

LA RÉVOLTE DES CAMISARDS

Après la révocation de l'édit de Nantes (1685), un certain nombre de protestants durent se convertir au catholicisme. D'autres préférèrent s'exiler, d'autres encore décidèrent de demeurer chez eux fidèles à leur foi. Parmi ces irréductibles se trouvaient les vieux huguenots des Cévennes. Privés de leurs pasteurs et de leurs assemblées, ils se réunissaient clandestinement. Dans le camp catholique,...

1 page - 1,80 ¤

LE «SYSTÈME» DE LAW

Au lendemain de la mort de Louis XIV, le Régent se trouve face à de sévères difficultés financières. La dette dépasse 3,5 milliards de livres, et le produit insuffisant des impôts aggrave le déficit. Se refusant à une banqueroute, le Régent préfère recourir aux expédients habituels — refonte de la monnaie, réduction des rentes — avant de tenter...

1 page - 1,80 ¤

L'AFFAIRE DES POISONS

L'Affaire des poisons, dont le retentissement devait être énorme au cours du Grand Siècle, débute le 25 mars 1676, avec l'arrestation, dans un couvent de Liège, de la marquise de Brinvilliers. Celle-ci est recherchée depuis la mort de son amant, un jeune officier du nom de Godin de Sainte-Croix, qui a laissé une cassette riche en documents. Ceux-ci...

2 pages - 1,80 ¤

LE TRAITÉ DES PYRÉNÉES

(1659) En 1648, les traités de Westphalie n'ont mis fin qu'à la guerre avec l'Empire. Les difficultés de la minorité de Louis XIV et la Fronde incitent alors l'Espagne à poursuivre la lutte contre la France, bénéficiant même d'auxiliaires comme le prince de Condé. Toutefois, les armées espagnoles ne remportent que des succès locaux et, une fois les...

1 page - 1,80 ¤

GUERRES DE LOUIS XIV

(1667- 1714) « J'ai trop aimé la guerre », devait dire Louis XIV à son lit de mort. De fait, le souci du prestige de la France le conduisit à des manifestations d'orgueil et à des imprudences qui provoquèrent la formation de dangereuses coalitions. Il n'en reste pas moins que le roi a été guidé par le désir...

1 page - 1,80 ¤

LES TRAITÉS DE WESTPHALIE

(1648) Annoncés le 24 octobre 1648, les traités de Westphalie mettent fin à la guerre de Trente Ans, commencée en 1618, et à la prépondérance de la Maison d'Autriche. Les Habsbourg se proposaient, tout en y rétablissant le catholicisme, de transformer le Saint Empire, électif et morcelé, en une monarchie héréditaire et unifiée. L'Empire, allié de l'Espagne, aurait...

6 pages - 1,80 ¤

LA FRONDE

(1648-1652) En dépit de son nom, lié au jeu pratiqué par les gamins de Paris au XVIIe siècle, la Fronde fut beaucoup plus qu'une simple aventure politique. Elle prit l'allure d'une guerre civile, mit en cause l'avenir du régime monarchique et l'unité nationale. La première Fronde, dite parlementaire, éclate en 1648, pendant la minorité de Louis XIV et...

6 pages - 1,80 ¤

ROCROI

(19 mai 1643) L'éclatante victoire de Rocroi, remportée par le jeune duc d'Enghien à peine âgé de vingt-deux ans sur l'armée espagnole commandée par le vieux comte de Fuentes perclus de douleurs et porté dans sa chaise, constitue un des tournants de la guerre de Trente Ans. Sur l'initiative de Richelieu, la France participe à cette guerre depuis...

1 page - 1,80 ¤

LA CONSPIRATION DE CINQ-MARS

(1642) En 1642, la France de Louis XIII et de Richelieu participe depuis bientôt sept ans à la guerre de Trente Ans et mène une lutte difficile contre l'Espagne. Le poids des impôts suscite de violentes révoltes paysannes : Croquants dans le Sud-Ouest, Va-nu-pieds en Normandie. Les grands n'ont pas désarmé : tout un parti reste hostile à...

1 page - 1,80 ¤

LA GUERRE DE TRENTE ANS

(1618-1648) La guerre de Trente Ans peut être considérée comme le prototype des grands conflits européens de l'époque moderne. Elle débute en 1619 quand l'empereur Ferdinand II mate la révolte des Tchèques et supprime les libertés de la Bohême, d'où il entend extirper le protestantisme. Cette répression suscite l'inquiétude des princes protestants d'Allemagne et l'intervention du roi de...

6 pages - 1,80 ¤

LA JOURNEE DES DUPES

(10 novembre 1630) Pour Richelieu, l'année 1630 est celle des «tribulations», selon sa propre expression. Au pouvoir depuis six ans, le cardinal mène une rude partie. Il entend restaurer l'absolutisme, miner la puissance politique des protestants, rompre l'encerclement de la France par la maison d'Espagne. Cette politique, qui exige de lourdes charges fiscales, s'accompagne de révoltes populaires, de...

1 page - 1,80 ¤

L'ASSASSINAT D'HENRI IV

(14 mai 1610) Le 14 mai 1610, Paris ne reprend que lentement son visage accoutumé. La veille a eu lieu le couronnement de la reine et toutes les conversations concernent le départ imminent du roi pour l'armée à la veille d'une campagne contre l'Empire. Au début de l'après-midi, Henri IV se trouve au Louvre. Il doit rendre visite...

2 pages - 1,80 ¤

LE SIÈGE DE LA ROCHELLE

(août 1627-octobre 1628) Le siège de La Rochelle s'intègre dans la lutte menée par Louis XIII et Richelieu contre les protestants, dans le désir de les soumettre à l'autorité royale et de les empêcher de constituer un «Etat dans l'Etat». Cette politique conduit à une véritable guerre en 1627 et à l'investissement de La Rochelle. Le port constitue,...

3 pages - 1,80 ¤

LA PRISE DE PARIS PAR HENRI IV

(22 mars 1594) En abjurant dans la basilique de Saint-Denis, le 25 juillet 1593, Henri IV accomplit le geste définitif, le seul capable de désarmer la Ligue, de mettre fin à l'intervention espagnole, en un mot, de lui rendre son royaume. L'effet est pratiquement immédiat. En dépit de l'intransigeance de Mayenne, chef de la Ligue, les actes d'adhésion...

1 page - 1,80 ¤

LA SAINTE LIGUE

(1576-1594) Le massacre de la Saint-Barthélemy n'a fait qu'attiser les querelles religieuses. Pour mieux se défendre, les protestants se groupent dans une Union calviniste, qui constitue un véritable Etat dans l'Etat. Quant aux catholiques, ils restent encore divisés. Aux intransigeants qui veulent l'extermination des huguenots répondent les modérés, Malcontents ou Politiques, qui souhaitent le retour à la tolérance....

2 pages - 1,80 ¤

L'ASSASSINAT D'HENRI III

(1er août 1589) Après l'assassinat du duc de Guise, Henri III peut se croire enfin le maître. Le 23 décembre 1588, il a écrit au légat du pape : « Je suis maintenant roi et résolu à ne plus souffrir ni injures ni violences. » En réalité, le lendemain, Paris resté aux mains de la Ligue, est en...

1 page - 1,80 ¤

LES GUERRES DÉ RELIGION

(XVIe siècle) Pendant plus de trente ans la France a été ensanglantée par des guerres de Religion qui menacèrent l'autorité royale et l'unité nationale. Sous les règnes de François Ier et d'Henri II les progrès de la Réforme avaient profondément inquiété les catholiques anxieux d'extirper l'hérésie. François Ter, d'abord bienveillant aux idées nouvelles, avait dû sévir lors de...

2 pages - 1,80 ¤

LA SAINT-BARTHÉLEMY

Sous les trois derniers Valois, les guerres de Religion déchirèrent la France. Les atrocités atteignirent leur point culminant dans la nuit du 23 au 24 août 1572, lors des massacres de la Saint-Barthélemy. La reine mère, Catherine de Médicis, qui gouvernait au nom de son fils Charles IX - âgé de vingt-deux ans, mais de caractère faible -...

1 page - 1,80 ¤

LA RÉFORME

Dès la fin du XVe siècle, bien avant la prédication de Luther, la Réforme est à l'ordre du jour en France et le clerc Michel Bureau constate que " le mot de réforme a si bien résonné aux oreilles populaires que, quand vous parlez à quelque homme que ce soit, ce sujet revient plus que fréquemment dans le...

1 page - 1,80 ¤

LE CONCILE DE TRENTE

(1545-1563) Prévu dès 1522 par le pape Adrien VI pour opérer la réforme — jugée indispensable —de l'Eglise, le concile général ne se réunit finalement qu'en décembre 1545 à Trente, dans le Tyrol italien. Les réticences d'une partie de la Curie et surtout les guerres entre François I" et Charles Quint étaient à l'origine de cet ajournement de...

1 page - 1,80 ¤

PAVIE

(1525) En 1519, après son élection à l'empire, le jeune empereur Charles Quint, froid, tenace, réfléchi, ambitieux, se trouve à la tête d'un immense domaine qui comprend l'héritage des Maisons d'Autriche, de Bourgogne, d'Aragon et de Castille, sans oublier la Sardaigne, la Sicile, le royaume de Naples et les possessions d'Amérique. Avec le roi de France, François Ier,...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1079 1080 1081 1082 1083 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 1097 1098 1099 1100 1101 1102 1103 1104 1105 1106 1107 1108 1109 1110 1111 1112 1113 1114 1115 1116 1117 1118 1119 1120 1121 1122 1123 1124 1125 1126 1127 1128 1129 1130 1131 1132 1133 1134 1135 1136 1137 1138 1139 1140 1141 1142 1143 1144 1145 1146 1147 1148 1149 1150 1151 1152 1153 1154 1155 1156 1157 1158 1159 1160 1161 1162 1163 1164 1165 1166 1167 1168 1169 1170 1171 1172 1173 1174 1175 1176 1177 1178 1179 1180 1181 1182 1183 1184 1185 1186 1187 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit