LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
768 - La capitale de la Suisse est:
A
Berne
B
Zurich
C
Genève
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
Réponse A. Berne. EXPLICATION Un certain nombre de pays, dont la capitale n'est pas la ville principale, fournissent des «pièges» bien connus. On se souviendra donc de la capitale du Canada (Ottawa, et non Montréal), de la capitale des États-Unis (Washington, et non New York), de la capitale de l'Australie (Canberra, et non Sydney), et bien entendu de la nouvelle capitale de l'Allemagne, Berlin, depuis 1990 (théoriquement), le transfert effectif n' ayant eu lieu qu'en 1999.


Les nouveautés du site

La France, une terre d’immigration au XXème siècle

|| Plan : I Pourquoi l’immigration est-elle une nécessité précoce en France ? - pour des raisons démographiques à la Belle époque et dans les années 1920 (faible dynamisme démographique) Fin XIXème croissance économique manque de main d’œuvre en raison d’un faible taux de natalité (effet malthusien) et les effets de la première guerre mondiale (déséquilibre des sexes et classes creuses)   - Pour des raisons...

1 page - 1,80 ¤

Le despotisme éclairé

Les idées qui caractérisèrent le siècle des lumières n’influencèrent pas uniquement la bourgeoisie aisée et la noblesse. De nombreux souverains absolus adhérèrent également à ce courant de pensée. Entre 1740 et 1790, l’Europe fut gouvernée par un certain nombre de despotes éclairés ou de souverains absolus éclairés. Ils ne prétendaient plus avoir reçu leur pouvoir absolu de Dieu, mais avançaient qu’il était utile et raisonnable...

2 pages - 1,80 ¤

L'Angleterre, la France et la Réforme

||   Le règne du roi de France, François Ier (1494-1547), fut dominé par les innombrables conflits qui l’opposèrent à Charles Quint. Non moins de quatre guerres dressèrent les deux souverains l’un contre l’autre, de 1521 à 1544. Au cours de ces affrontements, François Ier fut parfois soutenu par le roi d’Angleterre, Henri VIII (1491-1547), puis par les Turcs et par les protestants allemands. Mais François Ier,...

1 page - 1,80 ¤

L'empire des Habsbourg

|| La famille qui possédait le château de Habsbourg, en Suisse, non loin du Rhin, affirma sa puissance tout au cours des siècles. Au XIIIe siècle, un membre de cette famille, Rodolphe Ier (1218-1291), devint empereur d’Allemagne à la mort de son père. D’autre part, il réussit à annexer les duchés d’Autriche et de Styrie. Il perdit cependant certains cantons suisses, mais ses acquisitions étaient de...

2 pages - 1,80 ¤

L'équilibre des forces en Europe occidentale

  La révolution anglaise de 1688 avait été à l’origine de l’alliance de deux grandes puissances maritimes européennes, l’Angleterre et les Provinces-Unies. Cette alliance se poursuivra jusqu’en 1784. Guillaume III marqua profondément la politique européenne. Il chercha à entraver un développement intempestif des grandes puissances, et à sauvegarder l’indépendance des petites puissances, arrivant ainsi à un équilibre des forces en Europe occidentale. Louis XIV constituait le plus...

2 pages - 1,80 ¤

La révolution anglaise de 1688 (Histoire)

||   Les parlementaires anglais n’acceptaient pas volontiers l’amitié qu’entretenait leur roi Charles II (1630-1685) avec Louis XIV, le roi de France. Comme ces rapprochements avec une monarchie catholique ne leur convenaient nullement, ils contraignirent leur souverain à adhérer en 1673 au Test Act, dirigé contre les catholiques. Cette loi prévoyait l’éviction des mandats officiels de toute personne qui n’adhérait pas à PEglise anglicane (elle devait se...

2 pages - 1,80 ¤

Les sciences et la philosophie au XVIIe siècle

||   L’Allemagne sortit épuisée et amoindrie de la guerre de Trente Ans (1618-1648). On estime que le tiers de sa population y perdit la vie. La vie économique, mais aussi la vie culturelle du pays régressèrent fortement. Et pourtant, un grand savant, que l’on n’hésite pas à qualifier de «philosophe du XXIe siècle«, vit le jour dans cette Allemagne déchirée. Tout ce qu’il écrivit n’est...

2 pages - 1,80 ¤

Louis XIV et Le siècle d'or

|| Le siècle de Louis XIV est considéré en France comme le siècle d’or des arts et des sciences. Mais, dans les Provinces-Unies, le XVIIe siècle fut également un siècle d’or. En France, c’est le roi qui encourageait les arts et les sciences; dans les Provinces-Unies, ce rôle était tenu par les riches marchands. Louis XIV créa des académies d’architecture, de peinture, de musique et des...

2 pages - 1,80 ¤

La Renaissance: Une nouvelle image du monde

Pour l’homme du moyen âge, la principale source de foi et de connaissance était la Bible. Prenant à la lettre la version de la création du monde que la Bible proposait, il pensait que la Terre se trouvait au centre de l’univers. La Renaissance apporta cependant une réflexion plus raisonnée, et de nombreux savants introduisirent des théories nouvelles relatives à différents sujets. L’un d’eux s’appelait...

1 page - 1,80 ¤

L'invincible Louis XIV

|| L’année 1674 fut marquée par la conquête de la Franche-Comté et par la campagne si célèbre de Turenne en Alsace, malheureusement ternie par la dévastation du Palatinat, ordonnée par Louvois, le ministre de Louis XIV, et contre le gré de Turenne. Guillaume III intervint dans les affrontements qui se déroulaient au sud des Pays-Bas, dont l’issue resta indécise pendant un certain temps. Il réussit...

2 pages - 1,80 ¤

1672: une année fatidique pour les Provinces-Unies

||   Les Provinces-Unies avaient conclu la Triple-Alliance avec l’Angleterre et la Suède afín de contrecarrer la politique expansionniste de Louis XIV, qui estima le moment venu d’annexer ce petit territoire pour avoir la paix sur ses frontières. En fait, il voulait faire valoir les droits de Marie- Thérèse sur les Pays-Bas, prétextant un droit de «dévolution « en faveur des enfants du premier lit. Cette...

2 pages - 1,80 ¤

Les Pays-Bas au XVIIe siècle

Lorsque les provinces du nord des Pays-Bas eurent solennellement proclamé leur indépendance par rapport à Philippe II d’Espagne, le pouvoir, dans cette partie du pays, échut aux Etats-Généraux, aux états provinciaux et au gouverneur ou stathouder. Les états provinciaux étaient constitués de représentants des trois classes. En réalité, il n’y siégeait plus d’ecclésiastiques catholiques, la noblesse n’y était que faiblement représentée et la bourgeoisie y occupait...

2 pages - 1,80 ¤

La république anglaise et le retour des Stuarts

|| Le Long Parlement qui s’était réuni en 1640 critiqua durement la politique de Charles Ier. Les conseillers du roi, Laud et Strafford, furent jetés en prison, condamnés à mort et décapités. Le roi ne réagit que faiblement lorsque son pouvoir fut une nouvelle fois amputé, puis, après beaucoup d’hésitation, il décida de faire emprisonner les principaux membres de l’opposition. Sa maîtresse, la comtesse de Carlisle,...

2 pages - 1,80 ¤

L'Angleterre sous les premiers Stuarts

|| En 1559, à la mort de la reine Marie Tudor, surnommée la sanglante, sa demi-soeur Elisabeth lui succéda sur le trône d’Angleterre. Née d’un mariage qui n’avait pas été reconnu par l’Eglise catholique, elle devint une protestante convaincue. En 1570, le pape Pie V (1566-1572) la déclara au ban de l’Eglise, ce qui signifiait clairement qu’il la croyait perdue pour la religion catholique. Les...

2 pages - 1,80 ¤

La guerre de Trente Ans

|| Le recès d’Augsbourg, conclu en Allemagne en 1555, stipulait que chaque prince déterminait une religion officielle sur son territoire, ce qui ne signifie pas que les catholiques et les protestants vécurent en paix du jour au lendemain. Bien au contraire. La Contre-Réforme ranima la foi plus ou moins hésitante des catholiques, mais, en réaction, les protestants se montrèrent plus conquérants que jamais. La moindre divergence...

2 pages - 1,80 ¤

La France sous les deux cardinaux

||   Genève, bastion du calvinisme, avait envoyé un grand nombre de prédicateurs en France afin de convertir à la Réforme le plus grand nombre de Français possible. Le zèle de ces missionnaires porta ses fruits, les protestants se multiplièrent en France, et des communes entières passèrent à la Réforme. Les adeptes de Calvin reçurent le surnom de huguenots. Henri II (1509-1559) les poursuivit avec rage, comme...

2 pages - 1,80 ¤

Philippe II: un roi prudent

|| Philippe II était le fils aîné de Charles Quint. Il était né en 1527 du mariage de l’empereur avec une princesse portugaise: Isabelle. Philippe II fut nommé gouverneur des Pays-Bas, en 1555, après l’abdication de son père. En 1556, il fut couronné roi d’Espagne et des possessions espagnoles en Italie et en Amérique. Par son mariage avec Marie Tudor, la reine d’Angleterre que l’on...

2 pages - 1,80 ¤

Les États-Unis, une superpuissance ?

|| Les États-Unis sont connus dans le monde entier comme étant LA grande puissance, la seule et l'unique, la meilleure, presque comme étant une perfection. Mais est-elle réellement cette superpuissance que tout le monde croit ? Nous verrons tout d'abord, en effet qu'elle est une superpuissance puis qu'elle présente tout de même des limites. En premier lieu, les États-Unis sont une superpuissance de par...

1 page - 1,80 ¤

L’échec de la Société des Nations

|| La Société des Nations pouvait prendre des mesures économiques contre ses membres qui s’engageaient dans une guerre, mais elle ne pouvait intervenir militairement dans le conflit. Au cours des années trente, les nations qui nourrissaient des intentions agressives ne se préoccupèrent pas beaucoup des avertissements de la Société des Nations. Le Japon, qui, sous le règne de l’empereur Yoshi-Hito (1879-1926), était devenu un pays libéral, orienté...

2 pages - 1,80 ¤

La France à la recherche de la sécurité

||   .... d’élaborer une importante ligne de défense le long de sa frontière de l’est. Cette ligne fut baptisée du nom du ministre de la Guerre de l’époque, André Maginot. La ligne Maginot exploitait les irrégularités du terrain, et était complétée par une série de fortifications et de forts plus ou moins importants. Le transport des troupes et ¡’approvisionnement en matériel pouvaient se faire par...

2 pages - 1,80 ¤

Le fascisme

|| Après la Première Guerre mondiale, un courant politique appelé «fascisme« envahit peu à peu l’Italie. Il exerçait un grand pouvoir d’attraction sur ceux qui avaient été élevés dans l’amour de la patrie et le respect de la discipline. Son attrait n’était certes pas unanime, mais il n’en reste pas moins que la patrie et la discipline étaient deux des notions essentielles sur lesquelles le...

2 pages - 1,80 ¤

La crise des années trente

|| La Première Guerre mondiale donna un sérieux coup de frein à l’économie internationale. Les pays qui étaient en guerre consacraient leur puissance industrielle à la fabrication de tout le matériel qui leur était nécessaire au cours des affrontements. Pour cette raison, l’industrie devait donc produire des articles différents de ceux qu’elle fabriquait en temps de paix. Seule l’Amérique continua ses exportations, tandis que dans les...

2 pages - 1,80 ¤

Dix ans de méfiance et doptimisme

||   Les premières années qui suivirent la guerre de 1914-1918 furent particulièrement difficiles pour l’Allemagne. Le pays avait été profondément humilié par la défaite, mais, en outre, il manquait de tout, même des biens de première nécessité. Les soldats démobilisés ne trouvaient pas de travail, ils arpentaient les rues, participaient à des manifestations et se regroupaient en associations d’anciens combattants. Le gouvernement social-démocrate provisoire de Ebert dut très...

2 pages - 1,80 ¤

Le traité de paix et la Société des Nations

||   La France avait remporté la victoire sur l’Allemagne au prix d’innombrables sacrifices. Elle chercha donc à s’assurer que de tels conflits ne se reproduiraient plus. Mais, pour obtenir ce résultat, il fallait démanteler complètement l’armée allemande et maintenir l’économie de l’Allemagne dans certaines limites. C’est donc avec ce programme que Clemenceau, qui avait pris la direction des opérations militaires depuis 1917, se rendit aux négociations de...

3 pages - 1,80 ¤

La révolution russe

||   Nicolas Ier, qui était décédé au cours de la guerre de Crimée, avait régné sur la Russie en autocrate, c’est-à-dire qu’il avait centralisé tous les pouvoirs entre ses mains. Alexandre II, qui lui succéda, fut un monarque beaucoup plus modéré; il accorda même une certaine liberté à la presse, ce qui se traduisit par un flot de critiques. Alexandre II s’occupa de la classe...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1084 1085 1086 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094 1095 1096 1097 1098 1099 1100 1101 1102 1103 1104 1105 1106 1107 1108 1109 1110 1111 1112 1113 1114 1115 1116 1117 1118 1119 1120 1121 1122 1123 1124 1125 1126 1127 1128 1129 1130 1131 1132 1133 1134 1135 1136 1137 1138 1139 1140 1141 1142 1143 1144 1145 1146 1147 1148 1149 1150 1151 1152 1153 1154 1155 1156 1157 1158 1159 1160 1161 1162 1163 1164 1165 1166 1167 1168 1169 1170 1171 1172 1173 1174 1175 1176 1177 1178 1179 1180 1181 1182 1183 1184 1185 1186 1187 1188 1189 1190 1191 1192 1193 1194 1195 1196 1197 1198 1199 1200 1201 1202 1203 1204 1205 1206 1207 1208 1209 1210 1211 1212 1213 1214 1215 1216 1217 1218 1219 1220 1221 1222 1223 1224 1225 1226 1227 1228 1229 1230 1231 1232 1233 ... 1302 1303 1304 1305 1306 1307

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit