LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
713 - Quel est le plus haut volcan en activité du monde ?
A
le Cerro Negro, au Nicaragua
B
la Montagne Pelée, à la Martinique
C
l'Antofalla, en Argentine
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

L'impérialisme et tous les réactionnaires sont des tigres en papier (MAO TSE-TOUNG)

Tous les réactionnaires sont des tigres en papier. En apparence, ils sont terribles, mais en réalité, ils ne sont pas si puissants. A envisager les choses du point de vue de l'avenir, c'est le peuple qui est vraiment puissant, et non les réactionnaires. « Entretien avec la journaliste américaine Anna Louise Strong « (Août...

3 pages - 1,80 ¤

La guerre et la paix (MAO TSE-TOUNG)

La guerre, qui a commencé avec l'apparition de la propriété privée et des classes, est la forme suprême de lutte pour résoudre, à une étape déterminée de leur développement, les contradictions entre classes, entre nations, entre États ou blocs politiques. « Problèmes stratégiques de la guerre révolutionnaire en Chine « (Décembre 1936), Œuvres...

3 pages - 1,80 ¤

MAO TSE-TOUNG : La juste solution des contradictions au sein du peuple

|| Nous sommes en présence de deux types de contradictions sociales : les contradictions entre nous et nos ennemis et les contradictions au sein du peuple. Ce sont deux types de contradictions de caractère tout à fait différent. « De la juste solution des contradictions au sein du peuple « (27 février 1957). Pour avoir une...

3 pages - 1,80 ¤

MAO TSE-TOUNG : Le socialisme et le communisme

|| Le communisme est le système complet de l'idéologie prolétarienne en même temps qu'un nouveau régime social. Il diffère de toute autre idéologie et de tout autre régime social, il est le plus parfait, le plus progressiste, le plus révolutionnaire, le plus rationnel de toute l'histoire de l'humanité. L'idéologie et le régime social du...

5 pages - 1,80 ¤

MAO TSE-TOUNG : Les classes et la lutte de classes

|| Lutte de classes — certaines classes sont victorieuses, d'autres sont éliminées. Cela, c'est l'histoire, l'histoire des civilisations depuis des millénaires. Interpréter l'histoire d'après ce point de vue, c'est ce qui s'appelle matérialisme historique; se placer à l'opposé de ce point de vue, c'est de l'idéalisme historique. « Rejetez vos illusions et préparez-vous à...

3 pages - 1,80 ¤

MAO TSE-TOUNG : Le parti communiste

Le noyau dirigeant de notre cause, c'est le Parti communiste chinois. Le fondement théorique sur lequel se guide notre pensée, c'est le marxisme-léninisme. Allocution d'ouverture à la première session de la Ire Assemblée populaire nationale de la République populaire de Chine (15 septembre 1954). Pour faire la révolution, il faut qu'il y ait un parti...

2 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et Dieu

|| Chef d'un État laïque et d'une nation réputée chrétienne, lui-même catholique « de race «, comme disait Péguy, mais très soucieux de la séparation des pouvoirs spirituels et temporels, Charles de Gaulle se garde d'étaler une foi religieuse qui n'est peut-être qu'un dérivé de sa ferveur nationale. Le Seigneur n'est-il pas celui qui...

1 page - 1,80 ¤

De Gaulle et la monnaie

Avec une génération de Français — celle, approximativement, qui est née avec le siècle — ce nationaliste a observé avec consternation la dépréciation du franc de 1920 à 1958. Non que ce fils de pauvre en devint plus pauvre. Mais il constatait que cette dégradation allait de pair avec l'inféodation de la politique...

2 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et l'économie nationale

|| « Je n'ai jamais dit : l'intendance suivra... « On donne volontiers acte au général de Gaulle de ce démenti : il ne s'est jamais fait d'illusions excessives quant au fonctionnement de la machinerie militaire. {L'un des premiers articles qu'il ait publiés, vers 1925, fut pourtant consacré aux problèmes de la mobilisation économique.) ||...

2 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et les questions sociales

|| Issu d'un milieu catholique pauvre et informé, lecteur fervent de Péguy et d'un Barres à qui il arrivait de se dire « socialiste «, membre du groupe « Temps présent «, Charles de Gaulle est lié à la tradition d'un christianisme social qui combat en lui l'influence maurrassienne. Du temps de sa campagne pour...

2 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et les Nations Unies

|| Disciple de Clemenceau, de Gaulle a horreur de tout ce que le Tigre appelait un « super-État «. Aussi ne fut-il jamais un censeur plus acerbe de l'ONU que du temps ou Dag Hammarskjöld, grand diplomate et idéaliste de type wilsonien, voulut en faire l'instrument super-étatique d'une politique active. ||...

2 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et la force de frappe

On pourrait se contenter ici de renvoyer le lecteur à la rubrique « de l'indépendance «. Mais il n'est pas tout à fait vain de rappeler qu'en se faisant le champion d'un armement nucléaire français dont le principe avait été retenu, et l'exécution entrevue par plusieurs gouvernements de la IVe République, de 1955...

3 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et l'Alliance atlantique

|| Avant 1940, et bien qu'il soit le fidèle collaborateur de Paul Reynaud, le plus « occidental « des hommes politiques français, Charles de Gaulle est très représentatif de ces Français qu'exaspère une politique extérieure apparemment calquée sur celle de Londres (elle-même attentive aux soucis de Washington) telle que la dénonce quotidiennement la presse...

3 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et l'Europe

Charles de Gaulle n'est pas un adversaire de l'unité européenne. Mais à la différence de bien des hommes de ce temps, il n'y voit pas une fin, seulement un moyen : celui d'élargir l'influence et le rayonnement de la France. Il y voit aussi deux avantages majeurs : la possibilité pour un syndicat de...

4 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et la décolonisation

Officier, Charles de Gaulle ne se range pas dans la catégorie des coloniaux mais dans celle des métropolitains — l'école de Foch plutôt que celle de Lyautey. La ligne du Rhin retient son regard plus que celle de l'Atlas. 1940, pourtant, lui révèle l'importance stratégique de l'« Empire «. L'échec à Dakar, les ...

6 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et les partis politiques

|| Une petite fille à qui l'on demandait sous quel régime elle aurait voulu vivre répondait « Sous le Ier Empire, mais sans Napoléon «. Charles de Gaulle a beaucoup d'estime pour les parlements — mais sans les partis. D'eux viennent tout le mal, Armagnacs massacrés et Girondins décapités — et les alliances « contre...

3 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et le Parlement

|| Le langage gaullien distingue naturellement « Parlement « d'« assemblée «. Sans pousser au système une opposition souvent mal tranchée, on dira qu'à la seconde surtout va sa méfiance. Au premier, quelque considération. Assemblée évoque souvent en lui Vidée d'un groupement épars de forces ou individus divers et divisés, sans mandat bien précis :...

2 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et la légitimité

|| Rubrique brève, mais essentielle. Issu d'un milieu royaliste, imprégné d'une légende nationale tissée de miracles fondateurs informé d'une histoire républicaine dont les inspirateurs se référaient à la fois aux juristes du grand siècle et au Rousseau inventeur de la légitimité populaire, Charles de Gaulle croit qu'une investiture historique et mystique a forgé entre...

1 page - 1,80 ¤

De Gaulle et l'unité nationale

|| Sa conception de l'histoire de France est unitaire : il rassemble hardiment — à la différence de Maurras — les croisés et les jacobins, les mousquetaires et les communards. Sa carrière ne l'est pas. De Gaulle aura constamment divisé les Français. Autre pourfendeur de conformismes et inventeur de contestations, Clemenceau a pu, un ...

2 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et l'indépendance

|| Si le mot république a pris, dans le discours gaullien, un sens atténué, desséché, s'il a surtout une valeur rhétorique et doit être lu « en creux «, le mot d'indépendance perd au contraire sa connotation négative et sera vu « en bosse «. Il ne s'agit pas seulement de « ne pas dépendre...

3 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et la République

Plus rare est « démocratie «, dans le langage du général-président, plus fréquente est « république «. Jamais, dans les discours ou appel, la république n'est dissociée de la France. La cocarde tricolore est mise une fois pour toute. Dans sa vision unitaire de l'histoire de France qui hante de Gaulle, l'idée de république...

1 page - 1,80 ¤

De Gaulle et la grandeur

|| On croirait le trouver partout dans la littérature gaullienne, ce mot qui surgit dès le début des Mémoires de guerre (« la France ne peut être la France sans la grandeur «) et qui semble résumer la pensée du général. En fait, depuis dix ans, il s'est fait rare. L'obsession n'est pas moins intense,...

1 page - 1,80 ¤

De Gaulle et le pouvoir

Parce qu'il est, en dépit de tout, imprégné d'histoire militaire et de souvenirs où les héros comptent plus que les juristes; parce qu'il est nourri d'une littérature politique qui, de Chateaubriand à Barrés, ne s'est jamais embarrassée de l'équilibre des pouvoirs; parce que l'autorité suprême lui est échue par une série d'événements plus...

4 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et l'État

|| Ce « monstre froid «, Charles de Gaulle n'a pas attendu d'en devenir le maître pour en révérer la puissance. Hormis l'enseignement des jésuites — qui, en la matière, sentent le bûcher — tout a conduit de Gaulle à cette dévotion, et d'abord l'exemple des deux modèles qu'il s'est donné : Louvois, implacable ...

2 pages - 1,80 ¤

De Gaulle et la France

Dès la première phrase des Mémoires de guerre, la France est là, à travers V « idée « que s'en fait Charles de Gaulle. Elle restera le premier et le dernier mot de sa pensée politique. Parler de nationalisme est une litote. Lisons les Mémoires « A notre Dame la France, nous n'avons à dire...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1207 1208 1209 1210 1211 1212 1213 1214 1215 1216 1217 1218 1219 1220 1221 1222 1223 1224 1225 1226 1227 1228 1229 1230 1231 1232 1233 1234 1235 1236 1237 1238 1239 1240 1241 1242 1243 1244 1245 1246 1247 1248 1249 1250 1251 1252 1253 1254 1255 1256 1257 1258 1259 1260 1261 1262 1263 1264 1265 1266 1267 1268 1269 1270 1271 1272 1273 1274 1275 1276 1277 1278 1279 1280 1281 1282 1283 1284 1285 1286 1287 1288 1289 1290 1291 1292 1293 1294 1295 1296 1297 1298 1299 1300 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit