LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1148 - En réponse au déploiement militaire américain que suscitent l'invasion et l'annexion du Koweit par l'Irak, ce dernier se constitue un bouclier humain. Combien compte-t-on de Français parmi les otages de Bagdad:
A
17
B
164
C
560
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C
Correction :
C. 560. Le 2 août 1990, l'Irak envahit donc le Koweit. Cette invasion, et l'annexion qui en résulte, est très vite condamnée par l'ONU, qui décide un embargo total pour bloquer l'appareil économique irakien (singulièrement son approvisionnement en matériel militaire) et obliger Saddam Hussein à se retirer du Koweit. Ces mesures économiques sont accompagnées, en août, d'une opération militaire essentiellement américaine, dénommée bouclier du désert. La France ne s'associe pas directement à l'opération, tout en envoyant un porte-avion patrouiller dans le Golfe. Pour se prémunir contre une action militaire, Bagdad décide de retenir les ressortissants étrangers, qualifiés d'ailleurs d'invités". Dès lors, l'action diplomatique va concerner autant l'évacuation du Koweit que la libération des otages. Les missions se succédant à Bagdad, Saddam Hussein cèdera finalement à la pression internationale. Après des libérations ponctuelles d'otages, le 6 décembre 1990, tous les étrangers sont autorisés à partir. La libération des otages ne règle en rien, on le sait, le conflit du Golfe. Il le relance même, puisque, débarrassé de la menace contre ses ressortissants, l'Occident accentue sa pression sur l'Irak. Pas moins de douze résolutions sont votées à l'ONU et, à l'expiration de l'ultimatum (le 15 janvier 1991), se déclenche la phase militaire de la guerre du Golfe. La France pour sa part, tout en s'associant, en septembre, à la coalition militaire (opération Daguet suite au saccage de l'ambassade de France à Koweit-City), a multiplié les missions diplomatiques. Le 23 septembre le président Mitterrand est même monté à la tribune des Nations Unies pour proposer un plan de paix, liant le conflit koweitien à tous ceux qui perturbent le Moyen-Orient. Le 14 janvier, soit la veille du déclenchement des opérations militaires, l'ultime proposition française de convoquer une conférence internationale échoue. En France même, en dépit de quelques discordances (le pacifisme n'a jamais manqué de partisans, sans compter que la finalité du conflit interpelle les consciences), le consensus est général et soude ponctuellement l'Assemblée nationale. Le 16 janvier 1991, réunie en session extraordinaire, cette dernière approuve très majoritairement la décision du président Mitterrand d'intervenir militairement dans le conflit.


Les nouveautés du site

1678 : Traité de Nimègue

Celui-ci est le premier des trois traités de Nimègue. Le 15 septembre, c'est avec l'Espagne qu'un traité sera signé. Le 5 février 1679, ce sera avec le Saint Empire romain germanique. A la Hollande, avec laquelle Louis XIV signe en ce jour, Maastricht et la principauté d'Orange sont restituées. ...

1 page - 1,80 ¤

1788 : Convocation des Etats généraux

La possible banqueroute qui menace les finances du royaume de France ne laisse plus au roi d'autre choix. Il convoque les Etats généraux. Necker espère qu'ils voteront de nouveaux impôts et de nouveaux emprunts, pour venir à bout des 240 millions de la dette publique. Celle-ci a triplé depuis que le roi a commencé à régner, quinze ans...

3 pages - 1,80 ¤

1529 : Paix des Dames.

Dans l'espoir que les négociations seront plus faciles si celles-ci sont menées par des femmes, François Ier envoie sa mère, Louise de Savoie, négocier avec Marguerite d'Autriche, qui est la tante de Charles Quint. En échange de la Bourgogne, de ses fils, livrés en otages lorsque le roi a signé le traite de Madrid le 14 janvier...

2 pages - 1,80 ¤

1726 : Rétablissement de la Ferme générale

La Ferme générale est réorganisée. Le bail Carlier confie pour six ans à quarante fermiers généraux le recouvrement de quatre-vingts millions de livres d'impôts indirects par an. Les fermiers construisent un mur autour de Paris pour percevoir l'octroi. Commentaire des Parisiens : " Le mur murant Paris rend Paris murmurant. " ...

1 page - 1,80 ¤

1516 : Concordat de Bologne

Léon X et François Ier signent un traité par lequel le pape obtient un droit de regard sur les élections canoniques majeures. Le roi quant à lui obtient le droit de contrôler le haut clergé et de nommer les évêques. Ils espèrent ainsi disposer de moyens leur permettant de juguler l'hérésie protestante qui vient de naître. ...

3 pages - 1,80 ¤

1792 : Institution d'un tribunal révolutionnaire

L'Assemblée obtempère aux exigences de la Commune, qui l'a sommée sous peine d'émeutes de créer un tribunal auquel il doit revenir de juger tous les criminels contre-révolutionnaires. L'avant-veille, Robespierre a soutenu cette proposition. Mais il a décliné d'en assumer la présidence. La création d'un tribunal révolutionnaire est votée. ...

1 page - 1,80 ¤

1461 : Louis XI est sacré à Reims

Louis XI a déjà trente-huit ans lors de son sacre. Depuis l'avènement d'Hugues Capet, aucun roi de France n'est monté sur le trône aussi âgé. C'est le duc de Bourgogne, Philippe le Bon, qui a dirigé et payé tous les frais de la cérémonie. Depuis 1457, le Dauphin qui est aujourd'hui sacré a été son protégé. Charles VII,...

2 pages - 1,80 ¤

843 : Traité de Verdun

Par ce traité, le partage de l'empire entre Lothaire, Louis le Germanique et Charles le Chauve est consacré. On s'accorde à y voir la base juridique de l'indépendance du royaume de France. ...

7 pages - 1,80 ¤

1539 : Ordonnance de Villers-Cotterêts

Dans un pays où les clercs et les érudits pétrarquisent, latinisent et pindarisent, l'ordonnance du roi François Ier impose l'usage de la langue française pour tous les arrêts judiciaires du royaume, qui doivent désormais être " prononcés, enregistrés et délivrés aux parties en langage maternel françois et non autrement ". La même ordonnance intime aux curés l'obligation...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1208 1209 1210 1211 1212 1213 1214 1215 1216 1217 1218 1219 1220 1221 1222 1223 1224 1225 1226 1227 1228 1229 1230 1231 1232 1233 1234 1235 1236 1237 1238 1239 1240 1241 1242 1243 1244 1245 1246 1247 1248 1249 1250 1251 1252 1253 1254 1255 1256 1257 1258 1259 1260 1261 1262 1263 1264 1265 1266 1267 1268 1269 1270 1271 1272 1273 1274 1275 1276 1277 1278 1279 1280 1281 1282 1283 1284 1285 1286 1287 1288 1289 1290 1291 1292 1293 1294 1295 1296 1297 1298 1299 1300 1301 1302 1303 1304 1305 1306 1307

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit