LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1335 - George C. Marshall fut à la base du fameux plan Marshall qui assura le redressement économique des nations ravagées par la Seconde Guerre mondiale. En 1953, diverses de ses actions furent couronnées. De quelle manière:
A
A. par le Prix Nobel de la paix ?
B
B. par sa nomination en tant que secrétaire d'Etat &agrav
C
C. par sa désignation comme colistier d'Eisenhower lorsqu
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
A. par le Prix Nobel de la paix en 1953 George C. Marshall (1880-1959) fut à la fois un grand militaire et un grand homme politique. Il s'illustra sur le front français durant la Première Guerre mondiale, puis fut nommé adjoint du général Pershing de 1919 à 1924. Son ascension, ensuite, fut assez régulière. En 1939, il devient chef d'état-major. Il occupera ce poste jusqu'en 1945. Il participe à pratiquement toutes les grandes conférences internationales au titre de conseiller de Roosevelt. Truman le nomme au poste de représentant de la présidence en Chine alors qu'il est sur le point de prendre sa retraite. Il a déjà séjourné en Chine de 1924 à 1927 et le Président compte sur son expérience pour trouver une solution à la guerre civile. Il échouera. A son retour aux Etats-Unis, il est nommé secrétaire d'Etat (ministre des Affaires étrangères). A ce poste, il contribue de manière essentielle au redressement de l'économie mondiale. Il met sur pied le "plan Marshall" qui autorise les pays bénéficiaires à ne rembourser que 15% des sommes allouées à leur reconstruction. La Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne en sont les grands bénéficiaires. George C. Marshall est l'un des principaux négociateurs lors de la formation de l'OTAN. Il démissionne cependant en 1949. Au moment de la guerre de Corée, Truman le rappelle, en 1950, au poste de secrétaire à la Défense. Il y reste jusqu'en 1951, puis renonce à la vie politique. Il reçoit le Prix Nobel de la paix en 1953. Il s'éteint en 1959, à l'âge de 79 ans.


Les nouveautés du site

L'histoire de la ville de New York

Ville la plus peuplée des Etats-Unis, port important, situé au sud-est de l'Etat de New York, sur les baies d'Hudson, d'East river et de New York. New York, l'un des centres culturels, commerciaux et financiers les plus importants du monde, est subdivisé en 5 municipalités qui correspondent à 5 comtés de l'Etat de New York. Dans l'ordre décroissant...

10 pages - 1,80 ¤

L'histoire de l'Amérique du Nord

Troisième continent en raison de sa taille, l'Amérique du Nord s'étend de l'Alaska et du Groenland à la frontière orientale du Panama avec la Colombie. Le Canada, les Etats- Unis, le Mexique, les républiques d'Amérique centrale, les Bahamas, les grandes et les petites Antilles, appartiennent au continent nord américain. Sa superficie est de 24.100.000 kilomètres carrés, ce qui...

8 pages - 1,80 ¤

1837 : Prise de Constantine

A la tête d'une armée de 12 000 hommes, le général Damrémont, soutenu par l'artillerie du général Vallée et par un puissant matériel de siège, ouvre une brèche dans l'enceinte de Constantine. Ses fantassins s'y engouffrent et emportent la ville. ...

2 pages - 1,80 ¤

1468 : Début de l'entrevue de Péronne

C'est Louis XI lui-même qui a proposé à Charles le Téméraire qu'ils se rencontrent à Péronne. Il veut négocier seul à seul avec lui alors que, pour la deuxième fois, une coalition se dresse contre lui. " Monsieur Charles ", son propre frère, le duc François II de Bretagne et Jean d'Almençon sont les alliés du Téméraire....

2 pages - 1,80 ¤

732 : Victoire de Charles Martel à Poitiers

C'est à Moussais, près de Poitiers, que Charles Martel défait Abd al-Rhaman. Une victoire sanglante qui met fin aux conquêtes musulmanes et qui vaut à Charles le surnom de " Martel ", car on l'a vu pendant la bataille écraser ses ennemis avec sa masse d'armes comme il eût fait avec un marteau. ...

2 pages - 1,80 ¤

1648 : Traité de Westphalie

La guerre de Trente Ans prend fin. La France de Louis XIV tire son épingle du jeu en recevant la haute et la basse Alsace, mais sans Strasbourg ni Mulhouse. Associée à la Suède, la France devient protectrice des " libertés germaniques ". ...

3 pages - 1,80 ¤

1987 : Krach boursier

Lundi noir. Les places financières s'effondrent dans le monde entier. La bourse de Paris accuse une baisse de 9,7 % (-22 % à Wall Street). ...

6 pages - 1,80 ¤

1685 : Révocation de l'édit de Nantes

L'édit de Fontainebleau, voulu par Louis XIV, réduit à néant l'édit de Nantes accordé par Henri IV. Les principales dispositions ordonnent la démolition des temples, l'interdiction du culte protestant, et rendent obligatoires le baptême et l'instruction catholique. ...

2 pages - 1,80 ¤

1815 : Arrivée de Napoléon à Sainte-Hélène

La navigation a duré soixante-douze jours. Le Northumberland, parti de Plymouth le 7 août, arrive à Sainte Hélène. L'île, à 1 850 kilomètres des côtes de l'Afrique, n'est longue que de 17 kilomètres et large de 10. Son geôlier porte le nom d'Hudson Lowe. Napoléon enrage : " Comment les souverains de l'Europe peuvent-ils laisser polluer en moi...

1 page - 1,80 ¤

1678 : Traité de Nimègue

Celui-ci est le premier des trois traités de Nimègue. Le 15 septembre, c'est avec l'Espagne qu'un traité sera signé. Le 5 février 1679, ce sera avec le Saint Empire romain germanique. A la Hollande, avec laquelle Louis XIV signe en ce jour, Maastricht et la principauté d'Orange sont restituées. ...

1 page - 1,80 ¤

1788 : Convocation des Etats généraux

La possible banqueroute qui menace les finances du royaume de France ne laisse plus au roi d'autre choix. Il convoque les Etats généraux. Necker espère qu'ils voteront de nouveaux impôts et de nouveaux emprunts, pour venir à bout des 240 millions de la dette publique. Celle-ci a triplé depuis que le roi a commencé à régner, quinze ans...

3 pages - 1,80 ¤

1529 : Paix des Dames.

Dans l'espoir que les négociations seront plus faciles si celles-ci sont menées par des femmes, François Ier envoie sa mère, Louise de Savoie, négocier avec Marguerite d'Autriche, qui est la tante de Charles Quint. En échange de la Bourgogne, de ses fils, livrés en otages lorsque le roi a signé le traite de Madrid le 14 janvier...

2 pages - 1,80 ¤

1726 : Rétablissement de la Ferme générale

La Ferme générale est réorganisée. Le bail Carlier confie pour six ans à quarante fermiers généraux le recouvrement de quatre-vingts millions de livres d'impôts indirects par an. Les fermiers construisent un mur autour de Paris pour percevoir l'octroi. Commentaire des Parisiens : " Le mur murant Paris rend Paris murmurant. " ...

1 page - 1,80 ¤

1516 : Concordat de Bologne

Léon X et François Ier signent un traité par lequel le pape obtient un droit de regard sur les élections canoniques majeures. Le roi quant à lui obtient le droit de contrôler le haut clergé et de nommer les évêques. Ils espèrent ainsi disposer de moyens leur permettant de juguler l'hérésie protestante qui vient de naître. ...

3 pages - 1,80 ¤

1792 : Institution d'un tribunal révolutionnaire

L'Assemblée obtempère aux exigences de la Commune, qui l'a sommée sous peine d'émeutes de créer un tribunal auquel il doit revenir de juger tous les criminels contre-révolutionnaires. L'avant-veille, Robespierre a soutenu cette proposition. Mais il a décliné d'en assumer la présidence. La création d'un tribunal révolutionnaire est votée. ...

1 page - 1,80 ¤

1461 : Louis XI est sacré à Reims

Louis XI a déjà trente-huit ans lors de son sacre. Depuis l'avènement d'Hugues Capet, aucun roi de France n'est monté sur le trône aussi âgé. C'est le duc de Bourgogne, Philippe le Bon, qui a dirigé et payé tous les frais de la cérémonie. Depuis 1457, le Dauphin qui est aujourd'hui sacré a été son protégé. Charles VII,...

2 pages - 1,80 ¤

843 : Traité de Verdun

Par ce traité, le partage de l'empire entre Lothaire, Louis le Germanique et Charles le Chauve est consacré. On s'accorde à y voir la base juridique de l'indépendance du royaume de France. ...

7 pages - 1,80 ¤

1539 : Ordonnance de Villers-Cotterêts

Dans un pays où les clercs et les érudits pétrarquisent, latinisent et pindarisent, l'ordonnance du roi François Ier impose l'usage de la langue française pour tous les arrêts judiciaires du royaume, qui doivent désormais être " prononcés, enregistrés et délivrés aux parties en langage maternel françois et non autrement ". La même ordonnance intime aux curés l'obligation...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1210 1211 1212 1213 1214 1215 1216 1217 1218 1219 1220 1221 1222 1223 1224 1225 1226 1227 1228 1229 1230 1231 1232 1233 1234 1235 1236 1237 1238 1239 1240 1241 1242 1243 1244 1245 1246 1247 1248 1249 1250 1251 1252 1253 1254 1255 1256 1257 1258 1259 1260 1261 1262 1263 1264 1265 1266 1267 1268 1269 1270 1271 1272 1273 1274 1275 1276 1277 1278 1279 1280 1281 1282 1283 1284 1285 1286 1287 1288 1289 1290 1291 1292 1293 1294 1295 1296 1297 1298 1299 1300 1301 1302 1303 1304 1305 1306 1307 1308 1309

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit