LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1065 - Les premiers mois de la présidence de V. Giscard d'Estaing se caractérisent par la volonté présidentielle de changer la société française. Cette ambition se traduit, par exemple, par une loi du 25 juin 1974, qui:
A
A. abaisse la majorité légale (et donc élec
B
B. libéralise l'avortement?
C
C. définit un nouveau cadre urbanistique?
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
A. Abaisse la majorité légale (et donc électorale) à 18 ans. C'est donc la jeunesse qui est la première bénéficiaire des réformes. Prise en compte d'une irréversible évolution de la société? Sans doute, mais tentative aussi de capitaliser un électorat jeune, censé être plus réceptif à la modernité de la politique giscardienne. D'ailleurs le président Giscard s'efforce de décrisper la fonction présidentielle, de la rendre plus proche des citoyens, moins solennelle, plus conviviale, allant par exemple jusqu'à rencontrer la France profonde "au coin du feu" ou "à table". Le second volet du changement concerne l'autre groupe "minorisé" de la société française: les femmes. Non seulement est créé un secrétariat d'Etat à la Condition féminine (confié à Françoise Giroud), mais surtout sont votées des lois dépénalisant l'interruption volontaire de grossesse (l'expression paraît moins culpabilisante que le terme " avortement") et facilitant les procédures de divorce. Le libéralisme giscardien (et chiraquien) s'étend également à la communication. On assiste, en janvier 1975, à l'éclatement de l'O.R.T.F. en sept sociétés auxquelles un statut d'autonomie est accordé. Mais l'ouverture sociale n'engendre pas la décrispation de toute la société, tant y subsistent encore de nombreux foyers de tension. Par exemple, dans le Midi viticole, où l'on n'enregistre pas sans inquiétude les effets de l'Europe verte (concurrence des vins italiens). La contestation y est vive, violente même, provoquant la mort de deux manifestants (à Montredon, en mars 1976). L'agitation touche aussi (cela devient habituel) les lycées, où l'on s'oppose à la réforme Haby (collège unique). Cependant, sur fond de crise, le consensus social n'est pas exagérément perturbé, aidé par des dispositions garantissant aux chômeurs 90% de leurs revenus pendant une année, augmentant le SMIC et le minimum vieillesse. Les handicapés non plus ne sont pas oubliés par la mansuétude du changement. La pensée du président Giscard est-elle de désarmer l'opposition, à la veille des législatives ? Il risque d'ailleurs une ouverture vers la gauche, en invitant ses chefs à l'Élysée. Le souci primordial du chef de l'Etat (réminiscence gaullienne) est de se manifester comme le président de tous les Français. Ce souci, et l'illustration socialisante qui le caractérise, ne va pas sans déconcerter une partie de la majorité, tant parlementaire que partisane. Aussi un frein est-il mis à une politique (racoleuse ?) qui, à la vérité, ne touche pas aux structures politiques et économiques, jugées pourtant plus essentielles.


Les nouveautés du site

Général Courtney H. Hodges

Général américain en Europe. Courtney Hicks Hodges naquit le 5 janvier 1887 à Perry, en Géorgie. A l'âge de 18 ans, il se présenta au concours d'entrée à l'académie militaire de West Point, mais échoua en mathématiques. Il s'engagea donc dans un régiment d'infanterie et servit dans la troupe pendant trois ans avant son admission au rang d'élève...

1 page - 1,80 ¤

Général Devers

Chef allié en France méridionale. Né en 1887, Jacob L Devers, ou plus familièrement «Jakie», sortit de l'Académie militaire de West Point; mais il ne servit pas en Europe au cours de la Première Guerre mondiale. Il eut néanmoins une carrière très variée. D'abord artilleur, il commanda une division d'infanterie en 1940, puis, en août 1941, les unités...

1 page - 1,80 ¤

Général H. H. Arnold

Commandant en chef de l'Armée de l'Air Américaine. Henry Harley Arnold naquit à Gladwyne, aux Etats-Unis, le 25 juin 1886 et devint l'un des premiers aviateurs militaires de son pays. En 1911, quatre ans après sa sortie de l'Académie Militaire de West Point, on l'envoya à Dayton, dans l'Ohio, pour parfaire sa formation auprès de Wilbur et Orville...

1 page - 1,80 ¤

Amiral Marc A. Mitscher

Commandant de la plus puissante unité. Marc Andrew Mitscher naquit à Hillsboro dans le Wisconsin, en 1887, mais grandit dans l'Oklahoma. En 1910, il sortit de l'Ecole navale d'Annapolis et servit comme officier subalterne dans la marine avant de suivre, en 1915, un entraînement d'aviateur, à Pensacola. «Pete» Mitscher (ainsi qu'on l'appela toute sa vie) acquit une précieuse...

1 page - 1,80 ¤

L'amiral Chester Nimitz

Commandant de la flotte américaine du Pacifique. Tout chef militaire qui succède à un prédécesseur humilié et en disgrâce se voit confronté à une tâche extrêmement difficile. En temps de guerre, il doit en effet restaurer le moral des hommes placés sous son autorité. Tel fut le sort de l'amiral Chester Nimitz lorsqu'il remplaça, en décembre 1941, l'amiral...

1 page - 1,80 ¤

L'amiral Raymond Spruance

Commandant de la flotte américaine dans le Pacifique. Doué d'une intelligence telle qu'on le surnomma «cerveau électrique», Raymond Ames Spruance était maître technicien et stratège. Marin de carrière, né à Baltimore, il reçut ses diplômes de l'Académie de la Marine américaine en 1907. Il prit pour la première fois, en 1913, le commandement du destroyer Bainbridge. Durant la...

1 page - 1,80 ¤

Fabrication de U-Boots

Le maintien d'effectifs opérationnels. En interdisant les sous-marins allemands, le Traité de Versailles, pourtant si bafoué, contribua à sauver les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. En effet, lors de la reconstitution de la marine allemande, dans les années 20 et 30, on se concentra sur les bâtiments de surface. De plus, Raeder voulait absolument mettre sur pied...

1 page - 1,80 ¤

Dispersion de l'industrie

Usines allemandes à l'abri des bombes britanniques. L'Allemagne organisa son industrie en fonction de la guerre, bien avant 1939. A la fin des années 30, les dépenses militaires absorbaient environ la moitié des ressources du pays. Dans une certaine mesure, cet assujettissement de l'économie à la guerre correspondait à un impératif géographique. Dès le début du conflit, en...

1 page - 1,80 ¤

Production allemande de tanks

Des efforts considérables. Les Alliés ont toujours surestimé la production d'armements du Troisième Reich, croyant que l'Allemagne était parfaitement équipée pour affronter la guerre. En fait, ce n'est qu'en 1942 que l'Allemagne commença à s'organiser pour la guerre totale, et elle n'atteignit sa production record qu'en été 1944. Rien ne démontre mieux ce fait que sa production de...

1 page - 1,80 ¤

La production allemande

Fabrication en séries d'avions de combat. La direction générale de la Luftwaffe, ou aviation allemande, était exercée par le Reichsluftfahrt Ministerium, ou ministère de l'Air, composé de deux organisations principales, l'Oberkommando der Luftwaffe (haut commandement de l'aviation), qui contrôlait les opérations militaires, et le Reichsministerium der Luftfahrt (ministère de l'Air du Reich), qui s'occupait des autres problèmes touchant...

1 page - 1,80 ¤

L'armement britannique

Le plan des «fabriques de l'ombre». Quand le gouvernement conservateur de Chamberlain tomba en mai 1940, la Grande-Bretagne était en train de préparer un réarmement à grande échelle, n'ayant rien eu de précieux à montrer durant quelque quatre ans, si ce n'est une montagne de projets à Whitehall et plus d'un million de chômeurs avant la crise de...

1 page - 1,80 ¤

Industrie sidérurgique: USA

Support de la production de guerre alliée. Lorsqu'en 1940 et 1941, les Etats-Unis durent rapidement augmenter leur production de guerre, ils puisèrent dans leurs vastes réserves de ressources naturelles. Depuis le début du siècle, à l'époque où la United States Steel Corporation remplaça la Carnegie Steel Company, s'était développée une puissante industrie sidérurgique dans la région de Pittsburgh-Youngstown....

1 page - 1,80 ¤

Construction de corvettes

Développement de la flotte d'escorte britannique. A la suite d'expériences menées par la Royal Navy au cours de la Première Guerre mondiale, on construisit plusieurs sortes de navires légers destinés à des missions d'escorte et de dragage de mines. Classés dans la catégorie des avisos, ces bateaux, au cours de l'entre-deux guerres, patrouillèrent aux confins de l'Empire britannique. Peu...

1 page - 1,80 ¤

Bombardement de l'industrie

Effets sur la production britannique. Le gouvernement britannique fit de son mieux pour ne pas aider les Allemands en laissant à des endroits vulnérables des usines susceptibles d'être déplacées. Les massifs bombardements des ports et des centres industriels, pendant la bataille d'Angleterre, provoquèrent de rapides réactions. En ce qui concerne l'industrie aéronautique, on dispersa dans des zones hors...

1 page - 1,80 ¤

Retour à la production de paix

Hier les canons; aujourd'hui le beurre. En 1945, après la démobilisation des forces armées, la tâche la plus cruciale à laquelle le nouveau gouvernement travailliste fut confronté fut le retour de l'industrie à la production du temps de paix. Naturellement, cette métamorphose était depuis longtemps attendue par la population, en particulier dès 1944 après que les efforts des...

1 page - 1,80 ¤

Rolls-Royce pendant la guerre

L'usine qui fabriqua le Merlin. Lorsque la guerre éclata, la firme Rolls-Royce de Derby convertit le gros de sa production à la fabrication de moteurs d'avions. En effet, cette compagnie avait été désignée pour être le fournisseur principal du ministère de l'Aviation. Plus tard, deux grandes usines furent construites et équipées par le gouvernement pour couvrir les besoins...

1 page - 1,80 ¤

Production des Lancaster

Appareils destinés aux opérations de bombardement. Les trois premiers Lancaster constituèrent un volumineux cadeau de Noël pour l'escadrille N° 44 (Rhodésie), qui en prit livraison le 24 décembre 1941. Ils furent les premiers d'une série de 7374 avions, comprenant sept modèles et variantes, notamment le Mark I Special, modifié pour transporter la bombe de 11 tonnes «Grand Schlem». Au...

1 page - 1,80 ¤

Munitions britanniques

Les armes de la guerre. Les agressions fascistes et les traumatismes politiques des années 30 jetaient sur l'Europe entière l'ombre de la guerre. En conséquence, l'Angleterre multiplia le nombre de ses usines de munitions. Au début de cette décennie, le pays ne disposait que d'une faible industrie de guerre, reposant sur les trois arsenaux traditionnels de Woolwich, Enfield...

1 page - 1,80 ¤

Production d'armes légères

Pour équiper le fantassin britannique. Les trois principales armes de l'infanterie britannique, la mitrailleuse Vickers, le fusil-mitrailleur Bren et le fusil N° 4 de calibre 7,7 mm existaient en Grande-Bretagne bien avant le lancement du plan de rééquipement de 1936. A partir de 1939, le gros problème en matière d'armes légères consistait à produire en assez grand nombre...

1 page - 1,80 ¤

Industrie de guerre: Australie

Grand arsenal de l'Empire. «L'Australie tiendra tant qu'il faudra», déclara le premier ministre australien Robert Menzies, au cours d'une allocution radiodiffusée, le 3 septembre 1939. Pendant six ans, des envois d'hommes et d'armes vers le Royaume-Uni et différents théâtres d'opérations ne cessèrent de confirmer cette promesse. Le 12 février 1940, la «Seconde force impériale australienne» atteignit Suez au...

1 page - 1,80 ¤

Production de Spitfire

Conception et fabrication. Le haut fonctionnaire du ministère de l'Air auquel on présenta, en 1935, la maquette du Spitfire construit par Supermarine, conçut un tel enthousiasme qu'il tenta de persuader ses supérieurs de ne pas attendre les prototypes et de lancer la production sur l'heure. Suivie d'effets, cette suggestion eût doté la RAF de Spitfire dès 1936. Mais,...

1 page - 1,80 ¤

Réarmement de l'Angleterre

Le grand réveil. L'invasion de la Mandchou rie par les Japonais, en septembre 1931, fut le premier événement qui amena l'Empire britannique à reconsidérer sa politique de désarmement. Les chefs de l'état-major étaient déjà prêts à faire des suggestions mais les politiciens avaient d'autres soucis: s'attacher à sortir la Grande-Bretagne de la pire récession qu'elle eut connue. Aussi,...

2 pages - 1,80 ¤

Production de chars au Canada

Fourniture d'armes du dominion. L'expression «arsenal de la démocratie» s'applique en général aux Etats-Unis qui, grâce à leur énorme potentiel industriel, fabriquèrent toute sorte de matériel militaire, notamment des chars et des avions. Mais leur voisin et ami, le Canada, mérite lui aussi beaucoup de considération, car sa participation à l'effort de guerre fut comparable à la leur....

1 page - 1,80 ¤

Bateaux « Victory »

Bâtiments de guerre américains et canadiens. En 1943, les Etats-Unis et le Canada entreprirent simultanément la construction de bâtiments de guerre que l'on baptisa «Victory». Les Victory américains ressemblaient beaucoup aux très célèbres et très répandus «Liberty Ships». Tout comme ces derniers, les Victory étaient construits à la chaîne, selon des cotes invariables, ce qui permettait de les...

1 page - 1,80 ¤

Production d'armement

Des chars et des canons en quantité. Les Français furent extrêmement lents à réarmer dans les années qui précédèrent la Seconde Guerre mondiale. Ils ne commencèrent le processus sur une échelle appréciable qu'au début de 1936, neuf mois après que l'Allemagne nazie eut dénoncé les clauses de désarmement du traité de Versailles et révélé les nombreuses, cyniques et...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 898 899 900 901 902 903 904 905 906 907 908 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit