LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1071 - Tandis que le monde tente de s'organiser sur de nouvelles bases, en France, un particularisme se fait entendre avec virulence. De quel mouvement autonomiste s'agit-il :
A
A. de l'autonomisme corse?
B
B. de l'autonomisme basque?
C
C. de l'autonomisme breton?
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
A. De l'autonomisme corse. L'occupation d'une entreprisé vinicole (exploitée à Aleria par des "continentaux") par un commando du mouvement indépendantiste, l'A.R.C., dégénère, le 22 août 1975, en un affrontement sanglant avec les C.R.S. Deux gendarmes sont tués. Le 27 août, le gouvernement dissout l'A.R.C. L'agitation n'en reprend que de plus belle, à Bastia, par exemple, où une émeute provoque deux nouvelles morts. Le 1er septembre, à l'initiative des autonomistes, est lancée l'opération "île morte". Cette grève générale des activités doit attirer l'attention non seulement sur la reconnaissance d'une identité culturelle, mais aussi sur l'exigence de la prise en charge par les Corses eux-mêmes des ressources de leur île et de leur développement économique. Après la dissolution de l'A.R.C., deux mouvements verront le jour: le F.L.N.C. (Front de libération nationale de la Corse), dont la revendication fondamentale est l'indépendance corse, et l'U.P.C. (Union du peuple corse), dont l'exigence se suffirait d'une autonomie interne. Parallèlement au séparatisme corse, le reliquat de l'ex-Communauté (colonies françaises) connaît aussi des situations fiévreuses. En mai 1975, Djibouti a vécu une "semaine sanglante", se soldant par 11 tués et 300 blessés. La poursuite de l'effervescence aboutira, le 10 mai 1977, à l'indépendance du territoire des Afras et des Issas (ex-Somalie française), indépendance approuvée par 98% des suffrages locaux. Dans l'océan Indien par ailleurs, au large de Madagascar, l'archipel des Comores proclame, en juillet 1975, unilatéralement, son indépendance (à l'exception de Mayotte). On notera que, malgré la liquidation de l'ex-empire colonial entreprise sous de Gaulle, la France avait tenu toutefois à se conserver quelques bastions stratégiques, tel Djibouti ou dans l'océan Indien.


Les nouveautés du site

Chute des îles Gilbert

Prise d'importantes bases japonaises. Avant la Seconde Guerre mondiale, aucune puissance n'accorda vraiment une grande attention aux lointaines îles Gilbert. Mais, dès le déclenchement du conflit, les Japonais s'y intéressèrent, voyant en elles le poste avancé de leur système défensif des Marshall situées plus au nord. Le 1 0 décembre 1 941, une force de 200 hommes débarqua...

1 page - 1,80 ¤

Bataille des Aléoutiennes

Les Japonais en territoire américain. Les opérations des Japonais contre les îles Aléoutiennes, avec un rapide déplacement vers l'ouest de l'Alaska vers Kamtchatka en juin 1 942, faisaient partie d'une grande manoeuvre stratégique conçue par l'amiral Yamamoto, commandant en chef des flottes combinées de la marine impériale japonaise, pour sortir et vaincre les derniers bâtiments principaux de la...

1 page - 1,80 ¤

La chute de Hongkong

Défense courageuse mais désespérée. Le matin du 8 décembre 1941, la garnison britannique impériale de Hongkong apprit que des troupes japonaises s'amassaient le long du fleuve Sham Chim qui formait la frontière entre la colonie de la Couronne et la Chine continentale. Sir Mark Young, gouverneur et commandant, donna l'ordre de détruire tous les ponts routiers et ferroviaires....

1 page - 1,80 ¤

Libération de Bruxelles

Victoire de la division blindée des gardes. Au début du mois de septembre 1944, les Alliés se trouvaient sur la frontière belge. Les Allemands avaient alors cessé toute résistance organisée. Le 2 septembre, le 30e corps britannique se prépara à pénétrer en Belgique. Ce jour-là, le général Adair, chef de la division blindée des gardes, annonça que la...

1 page - 1,80 ¤

Prise de Rimini

Un objectif clé dans le secteur de l'Adriatique. En été et en automne 1 944, les Anglais et les Américains attaquèrent la ligne Gothique; pour la 8e armée du secteur de l'Adriatique, Rimini était l'objectif clé. En effet, la prise de la ville ouvrirait deux routes capitales vers les territoires occupés à l'arrière par les Allemands: la route...

1 page - 1,80 ¤

Bombardement de Lisieux

La basilique échappe à la destruction. La nouvelle basilique-de Lisieux, lieu de ferveur populaire et de pèlerinage, a connu, en 1944, des journées dramatiques. De construction récente, elle avait été bénie le 11 juillet 1937 par le légat de Pie XI, le cardinal Pacelli, qui deviendra deux ans plus tard Pie XII. Dès le premier jour du débarquement...

1 page - 1,80 ¤

Chute de Paris

Entrée des Allemands dans la ville ouverte. Le 10 juin 1940, les Allemands se trouvaient si près de Paris que le gouvernement dut envisager de défendre la ville. Mais le général Weygand considérait Paris comme une «ville ouverte», puisque son périmètre ne comportait pas de défenses. Le premier ministre Reynaud fit cette déclaration ambiguë: «Nous nous battrons devant...

1 page - 1,80 ¤

USSBS

Commission américaine du bombardement stratégique. L'ampleur et les médiocres résultats de l'offensive alliée de bombardements stratégiques en Europe rendirent nécessaire une rigoureuse étude scientifique de cet effort de guerre allié. En mars 1944, l'état-major de l'air parvint à la conclusion qu'un organisme de contrôle indépendant apporterait la meilleure solution à ce problème. Dès que Roosevelt donna son accord,...

2 pages - 1,80 ¤

Premiers raids US sur Berlin

Attaques au coeur du territoire ennemi. Le 4 mars 1944, la 8e armée de l'air américaine lança son premier assaut sur Berlin. Grâce aux Mustang P 51, équipés de réservoirs auxiliaires de 400 l placés dans les ailes, les chasseurs d'escorte disposaient enfin d'un rayon d'action de 1400 km, supérieur de 600 km au rayon d'action des P...

1 page - 1,80 ¤

«Big Week» : Raids américains au-dessus de l'Allemagne

Au cours de la mission qui marqua le début de l'opération «Big Week», plus de mille bombardiers de la 8e armée de l'air américaine se lancèrent, le 20 février 1944, contre les usines allemandes produisant des chasseurs. Le lendemain, 764 B-17 et B-24 s'en prirent aux usines d'aviation de Brunswick, pilonnèrent la gare de triage de Lingen et...

1 page - 1,80 ¤

Bombardement de Schaffhouse

Ville suisse attaquée par méprise. Le 1er avril 1944, 438 bombardiers de la 8e armée aérienne américaine décollèrent pour bombarder les usines chimiques de Ludwigshafen. Au-dessus de la côte française, les conditions météorologiques devinrent si défavorables que les premières vagues, comprenant 192 B-1 7, renoncèrent à leur mission. Mais, derrière elles, les vagues suivantes, composées de B-24, foncèrent...

1 page - 1,80 ¤

Raids à partir des Mariannes

Bombardement stratégique du Japon. En 1944, les Américains créèrent la 20e armée aérienne pour entreprendre une campagne de bombardements contre le Japon. A cette fin, ils utilisèrent leurs nouveaux bombardiers à long rayon d'action, les B-29. Les premiers raids, partis de Chine, n'avaient pas donné les résultats escomptés, mais, depuis l'invasion des îles Marshall, en juin, on disposait...

1 page - 1,80 ¤

Navettes de bombardiers

Les Alliés eurent recours à des «navettes de bombardiers» lorsque leurs appareils, au lieu de rejoindre leurs bases au terme de leurs missions, se posèrent, au-delà de leurs objectifs, sur des terrains amis. Une fois ravitaillés en carburant, ces avions pouvaient repartir vers la Grande-Bretagne et, en chemin, bombarder de nouveaux objectifs, ou encore accomplir une autre mission...

1 page - 1,80 ¤

Pluie de feu sur Tokyo

Le plus terrible des bombardements conventionnels. En mars 1945, le général Curtis Le May, chef de la 20e Air Force, renonça aux raids d'altitude diurnes, entrepris jusqu'alors contre des objectifs précis, et décida d'utiliser, de nuit, ses B 29 du Bomber Command 21, contre des villes. Les raids diurnes n'ayant pas produit les résultats escomptés, Le May crut...

1 page - 1,80 ¤

Opération «Matterhorn»

Bombardement du Japon depuis la Chine. Au début de 1943, l'état-major américain approuva un plan de bombardement stratégique du Japon. Ce plan, appelé « Matterhorn», serait exécuté au moyen des nouveaux B 29 et dirigé contre l'industrie sidérurgique japonaise, notamment les cokeries. Pour le mener à bien, on créa la 20e armée aérienne, placée sous l'autorité directe de...

1 page - 1,80 ¤

Raids nocturnes de la RAF

Attaques des aérodromes en France occupée. Pendant les jours sombres de la «Forteresse Angleterre», à l'époque où l'on jugeait imminente une invasion allemande, la RAF lança des raids expérimentaux de chasseurs contre les aérodromes de la Luftwaffe en France occupée. Tout d'abord, les deux escadrilles de Blenheim affectées à cette tâche ne purent décocher que des coups d'épingle,...

1 page - 1,80 ¤

Bombardement des barges

La RAF attaque la flotte d'invasion allemande. Bien qu'une invasion allemande de l'Angleterre par voie de mer fût assez improbable en cette fin d'été 1940, les préparatifs allemands dans ce sens semblaient assez menaçants pour justifier l'étude, par les états-majors anglais, de mesures de défense. L'élimination de la flottille des péniches de débarquement rassemblées par les Allemands s'imposait...

1 page - 1,80 ¤

Raids de GB sur l'Italie

Problèmes de la distance. En 1940, on ne pouvait sérieusement envisager de bombarder l'Italie à partir de la Grande-Bretagne. Une telle entreprise impliquait, en effet, non seulement le survol d'un immense territoire tenu par l'ennemi et de la plus haute chaîne de montagnes d'Europe, mais encore des performances techniques exceptionnelles. Or, certaines activités économiques de l'Italie, notamment de...

1 page - 1,80 ¤

Opérations «Cirque»

Ripostes de la RAF. Même aux plus sombres jours de l'automne de 1940, des hommes tels que le maréchal de l'air Park espérèrent qu'au printemps suivant, la RAF se trouverait en mesure d'entreprendre des actions offensives limitées, en Europe occupée. Bientôt, en effet, la 11e division aérienne de Park put lancer plusieurs incursions dans le secteur du Pas-de-Calais....

1 page - 1,80 ¤

Raids en mer du Nord: RAF

Lutte contre les navires allemands. Au cours des premiers mois de la guerre, le «Coastal Command», ou aviation côtière de la RAF, effectua de nombreuses patrouilles au-dessus de la mer du Nord et de l'Atlantique. La RAF et la Luftwaffe, tantôt se surveillèrent, tantôt s'affrontèrent. Les Allemands assenèrent deux coups importants en attaquant d'abord l'estuaire du Forth, le...

1 page - 1,80 ¤

Douglas Bader

Un pilote de chasse anglais hors pair. Douglas Bader entra dans la RAF en 1930 et se révéla un pilote exceptionnel. Il excellait, en effet, dans le vol acrobatique; quand il n'était pas en service, il faisait beaucoup de sport. Cependant, en 1931, son avion, un chasseur Bulldog, s'écrasa. Il perdit les deux jambes dans l'accident et fut...

1 page - 1,80 ¤

Robert Stanford Tuck

As britannique du ciel. Les as du ciel des deux guerres mondiales furent les crânes héros de notre XXe siècle. Parmi cette élite, Robert Stanford Tuck représentait le sujet parfait d'une destinée aventureuse. Débonnaire, bel homme, vif et raffiné avec une lueur de cruauté dans le regard, Tuck personnifiait la légende. Homme aux qualités hors du commun, tireur...

1 page - 1,80 ¤

Lieutenant-colonel John Frost

Chef des parachutistes britanniques. Le nom de John Frost évoque surtout les opérations aéroportées d'Arnhem. C'est dans cette ville, en effet, que le chef de bataillon Frost, de la 1re division aéroportée britannique du général Urquhart, atteignit, sans pouvoir le prendre, le fameux «pont trop loin», point crucial de l'affaire. Presque entièrement cernés par les Allemands, les hommes du...

1 page - 1,80 ¤

Sir Robert Laycock

Chef de commando britannique. Le général Robert Laycock, créateur de la «Layforce», incarnait le héros traditionnel, entreprenant, intrépide et capable de survivre à des situations désespérées. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il monta des opérations de commando à la fois très dangereuses et très coûteuses. En fait, la «Layforce», comprenant quatre bataillons de la Spécial Service...

1 page - 1,80 ¤

Basil Embry

Courageux pilote britannique. A un âge où beaucoup d'hommes se résignent à dire adieu à leur jeunesse, Basil Embry choisit tous les dangers et toutes les incertitudes de la guerre. Agé de 37 ans en 1939, il servit comme pilote de bombardier pendant la campagne de Norvège au printemps de 1940, puis, au cours du déferlement allemand en...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 909 910 911 912 913 914 915 916 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit