LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
680 - Le Conseil de sécurité comprend actuellement :
A
les États-Unis, la Fédération de Russie, la
B
les mêmes plus le Japon
C
les mêmes plus le Japon et l'Allemagne
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

Pacte Laval-Hoare

Initiative franco-britannique sur l'Ethiopie. Il revint à sir Samuel Hoare, ministre britannique des Affaires étrangères, de se colleter avec le problème éthiopien. Il fit de son mieux. A la suite de la brutale intervention de Mussolini, tous les membres de la Société des Nations sauf trois appliquaient des sanctions économiques contre l'Italie. En effet, excepté l'Albanie, l'Autriche et la...

1 page - 1,80 ¤

Armistice franco-allemand

Un jour de honte pour la France, juin 1940. La revanche que prirent les Allemands sur les rigueurs du traité de Versailles dut leur sembler particulièrement douce en ce 22 juin 1940. Ce jour-là, les Français s'effondrèrent sous les coups du Blitzkrieg et capitulèrent. L'armistice fut signé à Compiègne, dans le wagon même où, vingt-deux ans auparavant, les représentants...

1 page - 1,80 ¤

La capitulation japonaise - Reddition inconditionnelle

Le choc qui suivit les deux explosions atomiques et l'effroyable destruction qu'elles causèrent ne déterminèrent pas un revirement brutal des positions japonaises. Même à Tokyo, la population ne parvenait pas à croire complètement les nouvelles provenant de Hiroshima et de Nagasaki. Beaucoup de Japonais, à cette époque, se préoccupaient surtout d'une éventuelle invasion russe, car la Russie leur...

1 page - 1,80 ¤

L'Italie change de camp - Le maréchal Badoglio conclut un armistice

Le 24 juillet 1943, on proposa dans le Grand Conseil fasciste que le roi Victor-Emmanuel III reprît le commandement suprême des forces armées, cédé à Mussolini en 1936. Le jour suivant, Mussolini, déconsidéré, démissionnait à son corps défendant. Le roi appela alors le maréchal Badoglio à la direction du gouvernement. Ce dernier déclara publiquement que la guerre continuerait....

1 page - 1,80 ¤

Pacte d'Acier

Entente germano-italienne. L'Allemagne nazie et l'Italie fasciste avaient entretenu, au cours des années trente, d'étroites relations économiques et politiques; pourtant, les Italiens hésitèrent longtemps à se ranger complètement aux côtés des Allemands. L'Italie savait qu'un pacte en bonne et due forme avec l'Allemagne aboutirait à une guerre contre la France et la Grande-Bretagne. De même, les Allemands prévoyaient que...

1 page - 1,80 ¤

Victoire des Russes à l'Est: Capitulation des Japonais en Mandchourie

Il fallut attendre 19 jours après l'annonce de la capitulation sans conditions des Japonais, pour que les Russes cessent les hostilités. Les armées soviétiques continuèrent en effet d'avancer en Mandchourie et ne s'arrêtèrent que lorsqu'elles en eurent occupé tout le territoire, ainsi que le nord de la Corée, l'île de Sakhaline et les îles Kouriles....

1 page - 1,80 ¤

Capitulation de l'Italie

La chute finale des Allemands. L'épuisant pensum qui consistait à remonter les 1600 km de la botte italienne prit aux Alliés presque vingt mois et leur coûta 350000 hommes. Cette campagne mobilisa certainement les forces allemandes dont on avait désespérément besoin ailleurs mais, au moment de la capitulation allemande en mai 1945, on peut dire que, incontestablement, les...

1 page - 1,80 ¤

La reddition à Berlin

Un acte accompli dans les formes. Le mythe de la trahison et d'une armée prétendument invincible, mais poignardée dans le dos, avait alimenté une gigantesque propagande et une rancune haineuse dans l'Allemagne d'après la Première Guerre mondiale. Finalement, les Allemands ne voulurent jamais reconnaître leurs fautes, pas plus qu'ils ne voulurent admettre leur part de responsabilité dans la...

1 page - 1,80 ¤

Offensive des Ardennes

Le début de l'attaque. Avec l'offensive des Ardennes, en décembre 1944, Hitler eut, pour la dernière fois, l'occasion de prouver qu'il avait raison et ses généraux tort. Son plan «Wacht am Rhein» (surveillance du Rhin) consistait à briser les armées alliées avant qu'elles ne puissent atteindre et traverser le Rhin; c'était une audacieuse partie de poker, digne de...

2 pages - 1,80 ¤

Libération de Mussolini

Audacieux exploit allemand, septembre 1943. Les Italiens n'ont jamais eu beaucoup d'attraits pour la guerre et, le 9 juillet 1943, lorsque les forces alliées débarquent sur le territoire italien, en Sicile, ils ne tardent pas à destituer leur duce, l'homme vaniteux et arrogant qui les y avait entraînés. En l'espace d'une nuit, Benito Mussolini, dictateur fasciste de l'Italie...

1 page - 1,80 ¤

Offensive du Caucase

L'Armée rouge riposte. A la fin de 1941, l'offensive de l'hiver russe freina la victorieuse avance de Hitler vers Moscou. Mais, dans les premiers mois de 1 942, les Allemands furent prêts à lancer un nouvel assaut. Hitler, en raison des ressources limitées de son pays, concentra son principal effort sur le flanc sud, près de la mer...

1 page - 1,80 ¤

Longstop Hill

Forcement de la route de Tunis. Alors que se resserrait le noeud coulant allié, entre Bizerte et la péninsule du Cap Bon, il devint indispensable de déloger les forces de l'Axe de leur dernier chapelet de collines et de les chasser vers la plaine côtière. Le général Anderson décida de porter l'effort principal de sa 1e armée sur...

1 page - 1,80 ¤

Invasion de la Yougoslavie

Opération «Châtiment». Au printemps 1941, l'opération «Barba-rossa», le projet d'invasion de la Russie d'Hitler, avait un point faible qu'il s'agissait d'éliminer pour assurer le flanc sud: la Yougoslavie devait rejoindre l'Axe. L'alliance fut conclue le 25 mars; à contrecoeur, le prince régent céda au chantage de l'Allemagne et le pacte exigé fut signé à Vienne....

1 page - 1,80 ¤

Bataille d'Amba-Alagi

Défaite italienne en Ethiopie. Après la perte de l'Erythrée au printemps 1941, le duc d'Aoste, vice-roi d'Ethiopie, conclut tristement que son pays ne pourrait désormais lutter que pour l'honneur et non pour la victoire. Les soldats italiens obtempérèrent et se battirent avec beaucoup de courage et de ténacité au col d'Amba-Alagi, culminant à 3400 m. Leurs fortifications, accrochées à...

1 page - 1,80 ¤

Offensive dans le Caucase

Hitler en quête de pétrole. Au printemps 1942, Hitler entreprit d'organiser une seconde grande offensive contre l'Union soviétique. L'objectif majeur était la prise du Caucase, région située entre la mer Noire et la Caspienne, principale productrice de pétrole de la Russie. Si les Allemands parvenaient à s'en emparer, cela faciliterait leurs problèmes de ravitaillement en carburant, tout en...

1 page - 1,80 ¤

Capitulation en Norvège

Prise du pouvoir par les Alliés et la Résistance. Lorsque, le 5 mai 1945, le cessez-le-feu devint effectif sur le front du 21e Groupe d'armées, en Allemagne, on essaya vainement de contacter par radio le commandant des troupes allemandes en Norvège. Trois jours plus tard, quand on apprit que les Allemands se montraient disposés à recevoir des négociateurs,...

1 page - 1,80 ¤

Col de Kasserine

Percée allemande en Tunisie. Les débarquements de l'opération «Torch», en novembre 1942, lancèrent dans la guerre du désert une grande quantité de soldats inexpérimentés. Telle fut l'évidence révélée par la bataille du col de Kasserine, au cours de laquelle les vétérans de l'Afrikakorps de Rommel taillèrent en pièce les troupes non aguerries. Le 14 février 1943, Rommel lança...

1 page - 1,80 ¤

Ligne de défense des Carpates

Pour protéger la Hongrie de l'avance soviétique. En août 1944, la situation des Allemands sur le front de l'Est s'aggrava de jour en jour. En Pologne, les Soviétiques se trouvaient aux portes de Varsovie. En Roumanie méridionale, le front craquait. La Hongrie, désormais, semblait à portée des Soviétiques. A la frontière orientale de la Slovaquie et au nord...

1 page - 1,80 ¤

Avance vers la ligne Gothique

Pression alliée au nord de Rome. Les troupes du général Alexander entrèrent dans Rome le 4 juin 1944. Une fois la capitale italienne «dans la poche», les deux armées alliées, soucieuses de profiter au mieux du beau temps, reprirent le plus rapidement possible leur progression vers la redoutable ligne Gothique, qui allait de La Spezia, sur la côte...

1 page - 1,80 ¤

Jonction au col du Brenner

Rencontre des vainqueurs. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, la jonction qui frappa le plus les imaginations fut celle des Russes et des Américains à Torgau sur l'Elbe l'après-midi du 25 avril 1945. Il y en eut cependant une autre, peut-être moins spectaculaire, mais tout aussi importante. Elle concerna les hommes de la 7e armée qui,...

1 page - 1,80 ¤

Général de Lattre

De la Provence au Danube. Jean-Marie de Lattre de Tassigny (1889-1952), un Vendéen né à Mouilleron-en-Pareds, sorti de Saint-Cyr (1911), fut blessé à quatre reprises lors de la Première Guerre mondiale. Général en 1939, il commandait la 141e division d'infanterie. Sous le régime de Vichy, de Lattre dirigea la région militaire de Montpellier. En novembre 1942, lorsque les Allemands...

1 page - 1,80 ¤

Libération de la Grèce

Les troupes britanniques débarquent dans une zone de troubles. Vers la fin de l'été 1944, étant donné la rapidité avec laquelle les Russes progressaient vers l'ouest au travers de la partie nord des Balkans, le haut commandement allemand se rendit compte que si le corps d'armée du colonel-général Alexandre Löhr ne reculait pas au plus vite, il allait...

1 page - 1,80 ¤

Général Juin

Le vainqueur du Garigliano. Alphonse-Pierre Juin, né le 1 6 décembre 1888 à Bône, en Algérie, s'engagea volontairement en 1909 au 1er régiment de zouaves. L'année suivante il entra à l'Ecole militaire de Saint-Cyr et en sortit premier avec la promotion 1911. Sa première affectation, comme sous-lieutenant, le conduisit en Algérie. La Première Guerre mondiale lui valut 3...

1 page - 1,80 ¤

François Darlan

Un amiral assassiné (24 décembre 1942). L'amiral Darlan joua un rôle important dans le ralliement des forces françaises d'Afrique du Nord aux Alliés à l'occasion de leurs débarquements du 8 novembre 1942. Jusqu'à cette date, le gros de l'armée était resté fidèle à Pétain. Après avoir commandé l'escadre de l'Atlantique (1934) et dirigé l'état-major général de la marine...

1 page - 1,80 ¤

Général Gamelin

Responsable de la défaite française). Le général Maurice-Gustave Gamelin (1872-1958) est au coeur de la controverse qui touche aux opérations de septembre 1939 et que d'aucuns ont baptisé «la guerre des occasions perdues». Cet ancien chef de cabinet de Joffre (en 1914) est considéré comme un brillant stratège. Il a participé à la victoire de la Marne, ce qui...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 917 918 919 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit