LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1072 - L'année 1976 s'ouvre, pour le parti communiste français, sur le XXIIe ·Congrès. li marque un tournant très important pour le P.C.F. puisqu'il sanctionne:
A
A. le renoncement à l'union de la gauche?
B
B. l'abandon de la notion de "dictature du prolétariat"?
C
C. l'acceptation du pluralisme des tendances?
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
B. L'abandon de la notion de "dictature du prolétariat". Sans aller pourtant jusqu'à épouser toutes les thèses de l'eurocommunisme (celles notamment du parti communiste italien, le plus important d'Europe occidentale, qui rejette les dogmes marxistes-léninistes et n'hésite pas à condamner la volonté hégémonique de l'URSS) le P.C.F. renonce donc à l'un des thèmes les plus mobilisateurs et essentiels du communisme militant. Il entend rassurer, sortir définitivement du ghetto politique dans lequel sa rigidité (son intégrisme?) idéologique l'avait enfermé. Il s'est clairement intégré dans le processus démocratique de la représentativité parlementaire, admettant donc le pluralisme des partis, en attendant de partager d'éventuelles responsabilités gouvernementales. Il a, on le sait, signé avec le P.S. et le M.R.G., en 1972, le programme commun de gouvernement. Il a appuyé sans réserve la candidature de François Mitterrand. Il continue de soutenir l'union de la gauche, dont de prochaines élections cantonales vont traduire une poussée victorieuse (52% des suffrages). Cependant, l'actualisation du projet communiste français, illustrée par le renoncement à la dictature d'un parti unique, signifie plus intimement la volonté de freiner la progression du P.S., progression qui s'effectue, les chiffres en témoignent, au détriment de l'allié communiste. La "déchirante" révision idéologique tient compte sans doute d'une évolution sociologique, mais s'accompagne surtout du désir de rameuter une frange électorale qui s'est laissée convaincre par le marxisme tempéré affiché par le parti socialiste, et séduire par son dynamisme


Les nouveautés du site

Mouchotte

Un as français de l'aviation alliée. Peu de pilotes de la Seconde Guerre mondiale laissèrent un souvenir aussi glorieux et aussi attachant que le Français René Mouchotte. Né en 1914 à Saint-Mandé, ce fils d'industriel avait une passion pour l'aviation, une rage de vaincre, aussi. Mais la France de 1940 n'avait pas assez d'appareils pour tous ses pilotes....

1 page - 1,80 ¤

De Gaulle au front en 1940 (Histoire)

A la tête de la 4e division cuirassée. Le colonel de Gaulle, avant de devenir sous-secrétaire d'Etat à la Défense nationale dans le gouvernement de Pau! Reynaud, eut à combattre sur le front. Le 11 mai 1940, au lendemain de l'attaque allemande, il reçoit l'ordre de prendre le commandement de la 4e division cuirassée. Celle-ci, en fait, n'existe...

1 page - 1,80 ¤

Giraud et «Torch»

Le général arrive trop tard à Alger. En 1942, une conjuration ayant pris corps en Afrique du Nord française pour soutenir le débarquement américain et empêcher toute résistance de la part des troupes de Vichy, les conjurés doivent résoudre le problème du commandement. Le général Maxime Weygand est pressenti. N'a-t-il pas déclaré: «Si les Américains viennent avec une...

1 page - 1,80 ¤

Général Béthouart

Commandant du 1er corps d'armée français. Antoine Béthouart est né à Dole en 1889. En 1938, il obtient le commandement de la 5e demi-brigade de chasseurs alpins. De la frontière italienne, sa demi-brigade passe, après la déclaration de guerre, à la ligne Maginot. En janvier 1940, le général Gamelin décide d'envoyer Béthouart en Finlande, où il avait servi...

1 page - 1,80 ¤

Général Leclerc

De Koufra à Berchtesgaden, via Strasbourg. Au moment de la déclaration de la guerre par la France à l'Allemagne, Philippe François Marie de Hauteclocque (1902-1947) est capitaine, frais émoulu de l'Ecole de guerre, breveté d'état-major. Le 10 mai 1940, lors de l'attaque allemande, la 4e Dl, dont il est chef du 3e bureau, s'avance vers la Hollande. Une...

1 page - 1,80 ¤

Pierre Clostermann

Aviateur et écrivain français. Durant le mois de septembre, d'octobre et de novembre 1944, le sergent Pierre Clostermann fut interdit de vol par les Forces aériennes libres. Ce n'était pas là précaution inutile, car en 1944, Clostermann, un champion du Spitfire, avait plus d'une fois frisé la mort. Cela semblait un miracle, qui ne pouvait durer indéfiniment, qu'il...

1 page - 1,80 ¤

Les 50 destroyers américains

Accord anglo-américain, septembre 1940. Le marché des «destroyers contre des bases», conclu le 5 septembre 1940 entre les Etats-Unis et l'Angleterre, permit aux Etats-Unis d'envoyer à l'Angleterre l'aide navale dont elle avait besoin, tout en consolidant leur propre position stratégique et en restant techniquement neutres. En échange de 50 destroyers, qui appartenaient à la flotte de réserve de...

1 page - 1,80 ¤

Bataille du cap Matapan

La flotte italienne doit passer à l'action. Benito Mussolini, le dictateur fasciste de l'Italie, aimait à se vanter de ce que la Méditerranée était «mare nostrum» (notre mer). Ses officiers de marine, malgré une flotte si vantée, magnifiquement équipée et très moderne, savaient bien que les Anglais étaient les vrais maîtres de la Méditerranée. Bien que leur domination fût...

2 pages - 1,80 ¤

Poursuite du «Bismarck»

Les débuts d'un combat naval épique. La Kriegsmarine allemande de la Seconde Guerre mondiale n'était pas une force importante. Cependant la vitesse, l'armement et la puissance de ses bâtiments de guerre, qui donnaient la chasse aux bateaux de commerce, étaient tels qu'ils constituaient une grave menace pour les convois de ravitaillement traversant l'Atlantique. Il s'agissait pour les Anglais d'assurer...

2 pages - 1,80 ¤

Force «H»

Organisation et but. L'entrée en guerre de l'Italie et la capitulation de la France rompirent l'équilibre naval en Méditerranée. La marge de supériorité dont les Alliés disposaient sur l'Italie, déjà réduite par la remarquable position stratégique de la péninsule, au centre de la Méditerranée, disparut complètement. En outre, l'avenir de la flotte française donnait beaucoup de soucis à...

1 page - 1,80 ¤

Opérations en Méditerranée

Année mouvementée pour la flotte britannique. Pendant toute la guerre, le contrôle de la Méditerranée et du canal de Suez fut essentiel pour l'Angleterre. Au milieu de l'année 1940, la flotte britannique avait évacué Malte et divisé ses forces en deux escadres opérant de Gibraltar (amiral Somerville) et Alexandrie (amiral Cunningham). Le 10 juin, après l'entrée en guerre...

1 page - 1,80 ¤

Scapa Flow

Mouillage de la Grande Flotte. Principale base maritime de la Grande Flotte au cours de la Première Guerre mondiale, Scapa Flow servit ensuite à regrouper les navires allemands. Les bâtiments britanniques s'abritèrent alors à Rosyth jusqu'en 1938, date de leur retour à Scapa Flow. Mais la base qu'ils retrouvèrent à la veille de la déclaration de guerre était...

1 page - 1,80 ¤

Bataille de l'Atlantique

Au cours de la guerre, les Alliés perdirent 5150 navires marchands, soit 21,6 millions de tonnes, sur tous les théâtres d'opérations et de différentes façons. Les sous-marins envoyèrent par le fond 2828 navires, soit 15 millions de tonnes environ. Pour d'autres causes, 2232 bateaux, soit environ 12 millions de tonnes, coulèrent dans l'Atlantique. L'année 1942 fut pour les...

7 pages - 1,80 ¤

H M S «Glowworm»

Perte d'un excellent bâtiment de guerre. Lorsque la Grande-Bretagne apprit que la prise de la Norvège par les Allemands était imminente, elle réagit avec la prudence dont font preuve parfois les nations au début d'une guerre, se contentant d'envoyer le croiseur de combat HMS Renown ainsi que quatre destroyers afin de protéger les bateaux chargés du mouillage des...

1 page - 1,80 ¤

Royal Navy: Dodecanese

Combats en mer Egée. Depuis 1940, les Britanniques, et surtout Churchill, convoitaient le Dodécanèse, petit archipel italien au large de l'Asie Mineure. En effet, la présence germano-italienne sur ces îles faisait peser une menace constante sur les mouvements navals britanniques en Méditerranée orientale. La prise du Dodécanèse constituerait aussi une victoire politique. Churchill, qui rêvait de faire basculer...

1 page - 1,80 ¤

Royal Navy en Méditerranée

Vue générale de l'effort naval. Exception faite d'une assez courte période, à la fin de 1941 et au début de 1942, au cours de laquelle la Royal Navy connut une éclipse consécutive à la perte de trois cuirassés et d'un porte-avions en cinq semaines ainsi qu'à l'extension de la guerre à l'Extrême-Orient, les Britanniques ne cessèrent, malgré leur...

1 page - 1,80 ¤

Royal Navy en Syrie

Opérations contre la marine de Vichy. En mai 1941, le gouvernement britannique décida de s'emparer de la Syrie afin de couper court à l'accroissement de l'influence allemande dans ce pays, où les autorités de Vichy oeuvraient contre les intérêts britanniques. A cette époque, la Grande-Bretagne affrontait de considérables difficultés en Méditerranée orientale. Elle décida d'agir vite. L'invasion de...

1 page - 1,80 ¤

Royal Navy: golfe Persique

Actions secondaires. Pendant la plus grande partie du deuxième conflit mondial, le golfe Persique ne connut en aucune façon une activité navale en rapport avec son importance stratégique. Le flot de la guerre vint à peine battre ses rives bien que des sous-marins italiens, allemands et japonais eussent patrouillé à maintes reprises dans le détroit d'Ormuz. La menace...

1 page - 1,80 ¤

Le «Royal Oak» coule

La perte la plus importante de la Royal Navy. La guerre en mer éclata avec violence le jour même de l'ouverture des hostilités. La Royal Navy reçut un coup terrible le 14 octobre 1939, lorsque le Royal Oak, cuirassé de 29 150 t, fut coulé à Scapa Flow. Ce triste événement, qui reste entouré d'un certain mystère, suscita...

1 page - 1,80 ¤

Bataille du rio de la Plata

Le sabordage du «Graf Spee». Le cuirassé de poche allemand Graf Spee avait, pendant les trois mois qui suivirent l'éclatement de la guerre, en septembre 1939, réussi de nombreux raids contre des navires marchands dans l'Atlantique Sud, échappant aux recherches des patrouilleurs de la Royal Navy. A la fin novembre 1939, le Graf Spee arrêta puis coula le...

1 page - 1,80 ¤

Le «Courageous» coulé

Premier bateau de la RN perdu en opération. Le porte-avions H M S Courageous fut le premier bateau de la Royal Navy coulé par l'action des ennemis durant la guerre. Il succomba à trois torpilles du sous-marin U-29 le 17 septembre 1939, alors qu'il était en fonction d'escorte dans les abords ouest de la côte d'Irlande, Le Courageous,...

1 page - 1,80 ¤

Dragage des mines

Tâche obscure mais essentielle. Le dragage des mines constitua l'une des tâches les plus ardues, les plus méconnues et les plus épuisantes de la Royal Navy. On considérait souvent cette activité comme un travail de routine. En fait, elle demandait des efforts considérables. En général, on ignore qu'en mai 1945, les dragueurs de mines formaient l'ensemble le plus...

1 page - 1,80 ¤

Le sacrifice du «Jervis Bay»

Un convoi victime d'une dramatique attaque. Edward Fegan, capitaine du Jervis Bay, bateau de la marine marchande armée, de 14000 tonnes, aperçut le cuirassé de poche allemand Admirai Scheer alors qu'il se trouvait à 20 km à bâbord, tard dans la journée du 5 novembre 1940. L'Admirai Scheer, bâtiment de 10000 tonnes, était à l'affût d'une proie de...

1 page - 1,80 ¤

Royal Navy: océan Indien

Prélude à la défaite. Depuis la Première Guerre mondiale, les Britanniques auraient dû savoir qu'une fois pleinement engagés en Europe, ils ne pourraient guère distraire des forces vers le théâtre d'opérations d'Extrême-Orient. A vrai dire, le problème ne s'était pas posé au cours du premier conflit mondial, car, à cette époque, la seule puissance capable de se heurter aux...

1 page - 1,80 ¤

Flotte d'Extrême-Orient

Après le raid japonais sur Trincomalee, à Ceylan, le 9 avril 1942, les deux adversaires se retirèrent, les Japonais à Singapour, puis dans le Pacifique, les Britanniques en Afrique orientale. L'océan Indien devint alors une zone de paix. Après Midway, les Japonais n'eurent ni le temps, ni la force de s'imposer dans l'océan Indien. Quant aux Britanniques, toujours...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 920 921 922 923 924 925 926 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit