LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
72 - Quel écrivain allemand a travaillé et repris pendant plus de 60 ans son livre, Faust ?
A
Goethe
B
Locke
C
Schopenhauer
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

Sujet : Expliquez et discutez cette formule de Gide : e Envier le bonheur d'autrui c'est folie; on ne saurait pas s'en servir. Le bonheur ne se veut pas tout fait mais sur mesure. »

Pour Gide chacun de nous est un être unique et doit connaître un certain développement. L'être épanoui est celui qui se développe selon la ligne qui est la sienne. Goethe pensait, de la même manière, que chacun de nous doit se développer selon une courbe qui lui est propre; ce déve­loppement nous amène parfois à renier ce que...

2 pages - 1,80 ¤

Sujet: Vigny, et bien d'autres après lui, ont accusé la technique d'enlever au monde sa beauté. Montrez que vous comprenez cette position et expliquez la vôtre.

Des ingénieurs surgissent. Ils tracent avec leur équerre et leur règle un trait, un beau trait bien droit, qui coupe la plaine en deux dans sa longueur. Un an plus tard c'est fait : une imposante rangée de hauts pylônes métalliques barre l'horizon. Leur forme rappelle vaguement des « Shadoks « géants — vous savez bien, ces person­nages...

3 pages - 1,80 ¤

CHAPITRE IV de Carmen de Mérimée

1. Le petit traité d'ethnologie auquel se livre Mérimée semble, à première vue, insi-gnifiant, d'autant plus qu'il a été ajouté en 1847, au moment de la publication de Car¬men en volume (les trois premiers chapitres avaient été écrits en 1845). À y regarder de plus près cependant, on s'aperçoit qu'il est plus motivé et peut-être concerté qu'on ne...

5 pages - 1,80 ¤

CHAPITRE III de Carmen de Mérimée

11. Les librettistes sont restés très proches de la nouvelle et n'ont procédé qu'à peu de modifications. Le décor comporte effectivement les éléments essentiels la manu¬facture de tabac, le corps de garde, une chaise (au lieu du banc signalé dans la nouvelle, mais la différence est insignifiante). De même la scène se déroule quasiment de manière identique :...

25 pages - 1,80 ¤

CHAPITRE II de Carmen de Mérimée

|| 1. Carmen volt son plan contrarié par l'irruption intempestive de don José : elle s'apprêtait, selon toute vraisemblance, à berner cet étranger et à le dépouiller de ses biens, et ne peut, par conséquent, mener à bien son projet. Elle en conçoit beaucoup de dépit. Peut-être aussi, en dernier recours (cf. I. 181 à 189) propose-t-elle à son...

5 pages - 1,80 ¤

CHAPITRE I de Carmen de Mérimée

CHAPITRE I 1. C'est le critique Gérard Genette qui, dans le désormais très célèbre Figures III, introduit ces notions narratologiques nouvelles. Le narrateur est extra— ou intradiégétique selon qu'il figure ou non en tant que narrateur, dans l'histoire racontée ; il est hétéro —ou homodiégétique selon qu'il figure ou non, en tant que personnage, dans l'histoire qu'il raconte. Toutes...

13 pages - 1,80 ¤

L'enfance chez Rousseau

Le mythe de l'état de nature appartient à l'oeuvre philosophique de Rousseau, notamment développé au Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes (publié en 1755). L'auteur s'efforce d'y montrer que l'inégalité qui régit les rapports humains est le produit de la société. Pour ce faire, il imagine la vie de l'homme dans l'état de...

4 pages - 1,80 ¤

Diversité et unité du moi dans les Confessions de Rousseau

|| « L'AIR LE PLUS BIZARRE ET LE PLUS FOU « (L. II, p. 92) La c« bizarrerie Jean-Jacques se présente à nous comme un personnage sin­gulier, étrange, fantasque. Le mot « bizarre « revient souvent pour définir sa conduite. Ce jeune homme ayant des « notions bizarres « de la vie (L. I, p. 37), avoue son « goût bizarre...

3 pages - 1,80 ¤

L'espace, entre réalité et imagination (Rousseau)

||Une nature sauvage et solitaire À la fin du Livre IV, le narrateur détaille les caractéristiques des lieux qu'il aime. « On sait déjà ce que j'entends par un beau pays «, écrit-il (p. 227). Il s'exprime alors sur un ton exigeant' : « il me faut des torrents, des rochers, des sapins, des bois noirs, des montagnes, des...

3 pages - 1,80 ¤

Le traitement du temps dans Les Confessions de Rousseau

Des ruptures de rythme La rupture de rythme la plus nette se produit entre les Livres et II. L'un parcourt seize ans et l'autre seulement neuf mois de la vie de Jean-Jacques ! Dans le Livre I, le narrateur escamote les années. La manière dont il condense ses souvenirs est inté­ressante. Ici, en effet, aller vite ne signifie pas...

3 pages - 1,80 ¤

La structure des Confessions de Rousseau

Il en va de même en matière d'amitié. Jean-Jacques ne tient guère plus à ses amis que ceux-ci ne tiennent à lui. Bâcle le quitte sans effusions ni regrets : « [...] il me dit : "Te voilà chez toi", m'embrassa, me dit adieu, fit une pirouette et disparut « (L. III, p. 146). Venture influence beaucoup Jean-Jacques,...

3 pages - 1,80 ¤

L'autobiographie selon Rousseau

Confession ou justification ? Rousseau s'écarte encore de la pratique chrétienne de la confes­sion par la manière dont il avoue ses fautes. En effet, dans bien des cas, il ne témoigne ni regret ni sentiment de pénitence. Par la construction de ses phrases, il excuse ses torts avant même de les présenter : J'avais les défauts de mon âge; j'étais...

4 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre IV, p. 229-230. Lecture méthodique - Rousseau

Lecture méthodique Ces longs détails de ma première jeunesse auront paru bien puérils, et j'en suis fâché : quoique né homme à certains égards, j'ai été longtemps enfant, et je le suis encore à beaucoup d'autres. Je n'ai pas promis d'offrir au public un grand per  5 sonnage ; j'ai promis de me peindre tel que je suis ; et,...

3 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre IV, p. 227-228. Lecture méthodique - Rousseau

Lecture méthodique 14 J'aime à marcher à mon aise, et m'arrêter quand il me plaît. La vie ambulante est celle qu'il me faut. Faire route à pied par un beau temps, dans un beau pays, sans être pressé, et avoir pour terme de ma course un objet agréable : voilà de toutes 5 les manières de vivre celle qui est...

3 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre IV, p. 222-223. Lecture méthodique - Rousseau

Lecture méthodique 13 Je me souviens même d'avoir passé une nuit délicieuse hors de la ville, dans un chemin qui côtoyait le Rhône ou la Saône, car je ne me rappelle pas lequel des deux. Des jardins élevés en terrasse bordaient le chemin du côté opposé. Il avait fait 5 très chaud ce jour-là, la soirée était charmante; la rosée...

3 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre IV, p. 186-187. Lecture méthodique de Rousseau

Lecture méthodique Après le dîner nous fîmes une économie. Au lieu de prendre le café qui nous restait du déjeuner, nous le gardâmes pour le goûter avec de la crème et des gâteaux qu'elles avaient appor¬tés ; et pour tenir notre appétit en haleine, nous allâmes dans 5 le verger achever notre dessert avec des cerises. Je montai sur l'arbre,...

4 pages - 1,80 ¤

Résumé des Confessions de Rousseau

Résumé des Confessions Dans le préambule, Rousseau nous dit ce que Les Confessions veulent être : « le seul portrait d'homme, peint exactement d'après nature et dans toute sa vérité « (p. 31). Livre I (1712-1728) · À Genève (1712-1721) Jean-Jacques naît en 1712. Ses parents sont citoyens de Genève'. Son père (Isaac Rousseau) est horloger. Sa mère (née Suzanne Bernard) meurt en...

7 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre III, p. 158-159. Lecture méthodique - Rousseau

  Lecture méthodique 11   Deux choses presque inalliables s'unissent en moi sans que j'en puisse concevoir la manière : un tempérament très ardent, des passions vives, impétueuses, et des idées lentes à naître, embarrassées et qui ne se présentent jamais qu'après coup. 5 On dirait que mon coeur et mon esprit n'appartiennent pas au même individu. Le sentiment, plus prompt...

3 pages - 1,80 ¤

Lecture méthodique: Confessions de Rousseau

Lecture méthodique On donnait ce jour-là un grand dîner, où, pour la première fois, je vis avec beaucoup d'étonnement le maître d'hôtel ser-vir l'épée au côté et le chapeau sur la tête. Par hasard on vint à parler de la devise de la maison de Solar, qui était sur la tapis  5 serie avec les armoiries : Tel fiert qui...

3 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre II, p. 125-126. Lecture méthodique - Rousseau

  Lecture méthodique   C'est ce qui surprit quand je la nommai. L'on n'avait guère moins de confiance en moi qu'en elle, et l'on jugea qu'il impor¬tait de vérifier lequel était le fripon des deux. On la fit venir ; l'assemblée était nombreuse, le comte de la Roque y était. 5 Elle arrive, on lui montre le ruban, je la charge...

3 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre II, p. 112. Lecture méthodique - Rousseau

Lecture méthodique C'était une brune extrêmement piquante, mais dont le bon naturel peint sur son joli visage rendait la vivacité touchante. Elle s'appelait Mme Basile. Son mari, plus âgé qu'elle et pas¬sablement jaloux, la laissait, durant ses voyages, sous la garde 5 d'un commis trop maussade pour être séduisant, et qui ne lais¬sait pas d'avoir des prétentions pour son compte,...

3 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre II, p. 96. Lecture méthodique - Rousseau

Lecture méthodique 7 Avant que d'aller plus loin, je dois au lecteur mon excuse ou ma justification, tant sur les menus détails où je viens d'entrer que sur ceux où j'entrerai dans la suite, et qui n'ont rien d'intéressant à ses yeux. Dans l'entreprise que j'ai faite 6 de me montrer tout entier au public, il faut que rien de...

3 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre II, p. 83-84. Lecture méthodique - Rousseau

  Lecture méthodique   C'était le jour des Rameaux de l'année 1728. Je cours pour la suivre : je la vois, je l'atteins, je lui parle... Je dois me sou-venir du lieu ; je l'ai souvent depuis mouillé de mes larmes et couvert de mes baisers. Que ne puis-je entourer d'un balustre 5 d'or cette heureuse place ! que n'y puis-je...

4 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre I, p. 63-64. Lecture méthodique - Rousseau

Lecture méthodique La tyrannie de mon maître finit par me rendre insuppor-table le travail que j'aurais aimé, et par me donner des vices que j'aurais haïs, tels que le mensonge, la fainéantise, le vol. Rien ne m'a mieux appris la différence qu'il y a de la dépen  5 dance filiale à l'esclavage servile, que le souvenir des chan-gements que produisit...

5 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, Livre I, p. 49-50. Lecture méthodique (Rousseau)

Lecture méthodique Qu'on se figure un caractère timide et docile dans la vie ordinaire, mais ardent, fier, indomptable dans les passions, un enfant toujours gouverné par la voix de la raison, toujours traité avec douceur, équité, complaisance, qui n'avait pas 5 même l'idée de l'injustice, et qui, pour la première fois, en éprouve une si terrible de la part précisément...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 ... 999 1000 1001 1002 1003 1004

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit