LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
72 - Quel écrivain allemand a travaillé et repris pendant plus de 60 ans son livre, Faust ?
A
Goethe
B
Locke
C
Schopenhauer
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

UNE VOCATION Ceci surtout: demandez-vous à l'heure la plus silencieuse de votre nuit: «Suis-je vraiment contraint d'écrire?» Rainer Maria Rilke

|| «Une oeuvre d'art est bonne quand elle est née d'une nécessité. C'est la nature de son origine qui la juge. Aussi, cher Monsieur, n'ai-je pu vous donner d'autre conseil que celui-ci : entrez en vous-même, sondez les profondeurs où votre vie prend sa source. C'est là que vous trouverez la réponse à la question : devez-vous créer ?...

1 page - 1,80 ¤

SAPER L'IDÉOLOGIE DOMINANTE

||Aux yeux de Tel Quel, le roman, on le voit, est bien plus que ce que l'on définit d'ordinaire comme la littérature. Il est en fait le langage de la société, celui dans lequel, sous les apparences d'une simple distraction, elle consigne les valeurs morales, politiques et collectives qui seules lui don­nent sa cohérence. Les romans feignent de...

3 pages - 1,80 ¤

IMPORTANCE DE LA SUGGESTION

||Ce texte est si dense et si important que chacune de ces phrases mériterait un long commentaire. Pour aller droit à l'essentiel, soulignons que Mallarmé réfute l'esthétique par­nassienne car celle-ci, en s'attachant à décrire le monde de manière directe et avec objectivité, se prive de cette capacité de mystère qui définit la véritable poésie. Cette dernière doit se...

2 pages - 1,80 ¤

TRANSFORMER LES FORMES POUR TRANSFORMER LES GENS

||qui nous paraît juste, même si dans notre vie politique nous militons pour son triomphe. La vie politique nous oblige sans cesse à supposer des significations connues : significations sociales, significations historiques, signifi­cations morales. L'art est plus modeste — ou plus ambi­tieux —: pour lui, rien n'est jamais connu d'avance. Avant l'oeuvre, il n'y a rien, pas de certitude,...

3 pages - 1,80 ¤

RÉVOLUTION DU LANGAGE

||› On peut faire un rapprochement entre le point de vue développé par Hugo dans «Réponse à un acte d'accusa­tion« et les réactions provoquées par les thèses de Sartre sur l'engagement de l'écrivain chez les tenants du nouveau roman. Ceux-ci, comme Hugo, affirmaient que, en agissant sur les formes, l'artiste influe sur la sensibilité de son époque et contribue...

2 pages - 1,80 ¤

TRAVAIL DANS LA CRÉATION

||abusé d'un vocabulaire nouveau, souvent simple démar­quage du grec ou du latin. Il s'agit d'épurer, de chercher l'ordre et la mesure, d'admettre toute la part d'artisanat qui entre dans le métier poétique. Boileau ne nie pas la nécessité d'un don à l'origine pour que la création poétique débouche sur une réussite. Les six pre­miers vers de l'Art poétique ne...

2 pages - 1,80 ¤

POÉSIE ET ÉMOTION

||L'émotion propre à la poésie naît de cette rencontre : «Or ce choc, cette étincelle quand il s'agit des hommes, s'appellent émotion. Non pas cette émotion, comme nous l'avons dit, plus ou moins profonde ou à fleur de peau que nous procure un événement plus ou moins drama­tique de la réalité vécue, mais une émotion d'un autre ordre —...

1 page - 1,80 ¤

LE POÈTE : CELUI QUI INSPIRE

||La grande poésie est donc bien celle qui inspire, mais on imagine mal que celui qui tient la plume ne soit pas lui-même inspiré. On ne peut mettre le feu chez autrui sans avoir le feu en soi. Pas de grande poésie sans « tremble­ment « chez le poète lui-même.   Il serait intéressant de rattacher cette réflexion de Paul...

2 pages - 1,80 ¤

LA POÉSIE N'EST PAS DANS LES CHOSES

||n'est pas dans l'objet, elle est dans le sujet. « Pour lui, la poésie résulte de la transformation du réel, de son « humani­sation « par le créateur : « Le poète est un transformateur de puissances — la poésie, c'est du réel humanisé, transformé, comme la lumière électrique est la transformation d'une énergie redoutable et meurtrière à trop...

2 pages - 1,80 ¤

PRENDRE PART AUX LUTTES POLITIQUES DU MOMENT

||« Nous écrivons pour nos contemporains, nous ne vou­lons pas regarder notre monde avec des yeux futurs, ce serait le plus sûr moyen de le tuer, mais avec nos yeux de chair, avec nos vrais yeux périssables. Nous ne souhai­tons pas gagner notre procès en appel et nous n'avons que faire d'une réhabilitation posthume : c'est ici même...

3 pages - 1,80 ¤

ACTUALITÉ DU ROMAN

||qui est fait avec la poésie généralement. Je veux dire que j'ai tenté d'aller au-delà des idées concrètes et expli­cables et d'explorer l'homme — non pas le son des mots comme ont tenté de le faire les romans poétiques du début du siècle. Je ne peux expliquer techniquement mais... j'essaie de mettre dans mes romans un certain message...

2 pages - 1,80 ¤

L'AVENTURE D'UNE ÉCRITURE

||I> On peut véritablement parler ici d'écriture analogique : les moments de la fiction ne se succèdent plus en fonction de l'intrigue à laquelle ils participent ; ils se juxtaposent en raison d'une ressemblance que, de l'un à l'autre, le langage souligne.   Même s'il est sans doute celui qui le manie avec le plus de virtuosité et de souffle,...

3 pages - 1,80 ¤

ROMAN ET AUTOBIOGRAPHIE

||gie de l'auteur. Rien ne semblait donc plus vain, plus dépassé que de parler de soi-même. Robbe-Grillet se renie-t-il donc lui-même ? Il feint de le croire mais son jeu est plus complexe et les lignes qui pré­cèdent sont à lire en tenant compte de l'ironie qui s'y mani­feste. En réalité, la prise de position de Robbe-Grillet n'apparaîtra comme un...

5 pages - 1,80 ¤

DIRE LA VÉRITÉ

Ces considérations valent d'ailleurs surtout pour le XIXe siècle, car le roman aujourd'hui a perdu sa fonction docu­mentaire. Le journaliste s'est substitué à l'auteur de fiction pour dénoncer les dysfonctionnements de la machine sociale. Nous pensons en particulier à ces journalistes qui se déguisent et parfois se griment pour mieux pénétrer un milieu et le connaître de l'intérieur...

2 pages - 1,80 ¤

LE MONOLOGUE INTÉRIEUR

||Plus ancien, car dans une certaine mesure, la technique du «monologue intérieur« ne fait que prolonger certaines tech­niques littéraires plus classiques. Celle du monologue théâ­tral, par exemple : en dehors de toute crédibilité, l'acteur, en effet, suspend l'action et se met à s'entretenir avec lui-même à voix haute de manière à ce que le public n'ignore rien de...

3 pages - 1,80 ¤

ROMAN ET MYTHE

le mythe antique a fourni comme un modèle. Si bien que, sans paradoxe aucun, on pourrait affirmer que, dans une large mesure, la littérature moderne est née, à la suite de Joyce, d'un retour jusqu'à ses sources les plus antiques. Précisons cependant que les mythes mis en oeuvre dans la littérature contemporaine ne sont pas exclusivement em­pruntés à la...

3 pages - 1,80 ¤

L'EFFACEMENT DU SUJET

|| L'utilisation, à contretemps, du « et « se veut caractéristique également d'une écriture qui, par souci du rythme, prend des libertés avec la langue courante. Enfin, le recours systé­matique à l'imparfait coule l'ensemble du texte dans une sorte d'unité de ton qui fait qu'on reconnaît presque au pre­mier coup d'oeil un texte de Flaubert : «... cet imparfait, si...

2 pages - 1,80 ¤

CRITIQUE DE LA DESCRIPTION

||Par le style, la description peut se faire littérature, voire poème et Breton, sans doute, le savait, lui qui vouait une admiration des plus grandes au romancier Joris-Karl Huys­mans (1848-1907) dont l'oeuvre, des sordides chambres que dépeignaient ses romans naturalistes (En ménage) jusqu'aux somptueuses cathédrales de la conversion (La Cathédrale) et à l'invraisemblable demeure de Des Esseintes (A...

3 pages - 1,80 ¤

CRITIQUE DU PERSONNAGE

|| Flaubert, Proust, Joyce, Kafka, Faulkner : le nouveau roman, très clairement, s'inscrit au terme de cette lignée lit­téraire, usant des mêmes procédés pour détrôner le person­nage romanesque et inventer une nouvelle manière d'écrire. Alain Robbe-Grillet, qui pourtant a souvent marqué son désaccord avec Nathalie Sarraute, rejoint celle-ci sur la question du devenir du personnage. Il écrit dans Pour...

3 pages - 1,80 ¤

CRÉER DES PERSONNAGES

||Cette idée de faire «concurrence à l'état civil« apparaît ailleurs dans son oeuvre, notamment dans les Illusions per­dues. Dans une préface à l'Histoire des Treize, Balzac va même plus loin puisqu'il s'agit cette fois de faire concur­rence à Dieu : «... faire croire à la vie de René, de Clarisse Harlowe, n'est-ce pas usurper Dieu ? «   Dans ce...

2 pages - 1,80 ¤

RÉALISME ET ILLUSION

Maupassant évoque ainsi l'exemple des accidents. Sous pré­texte qu'il en arrive sans cesse, vais-je me voir obligé, de temps à autre, de faire tomber une tuile sur la tête de mon personnage principal ou de le faire rouler sous une voiture ? Il revient ensuite au thème principal de son étude et sur la nécessité de donner forme à...

2 pages - 1,80 ¤

L'OEUVRE OUVERTE

||monde moderne, la Terre n'est plus qu'une planète errante et il n'existe plus un livre unique dont on peut tirer la vérité. Les repères s'estompent et l'oeuvre d'art est ouverte, partiel­lement à faire comme la vie de l'homme et comme l'histoire de l'humanité.   La synthèse d'Umberto Eco est particulièrement sug­gestive et nous nous permettons d'y renvoyer notre lecteur. L'Œuvre...

2 pages - 1,80 ¤

LAISSER UNE TRACE

«Cependant j'ai quelques charmes Qui sont assez éclatants Pour n'avoir pas trop d'alarmes De ces ravages du temps. Vous en avez qu'on adore ; Mais ceux que vous méprisez Pourraient bien durer encore Quand ceux-là seront usés. Ils pourront sauver la gloire Des yeux qui me semblent doux, Et dans mille ans faire croire Ce qui me plaira de vous. Chez cette...

2 pages - 1,80 ¤

CRÉATION ET INSATISFACTION Je n'aime pas l'homme; j'aime ce qui le dévore. André Gide

||«Chacun de mes livres se retourne contre les amateurs du précédent.« Toute sa vie, il préféra une recherche ardente à la quiétude et ce n'est que sur son lit de mort qu'il se résolut à pronon­cer le « Tout est bien« qui sert de titre au livre de Roger Stéphane.   be• On pourrait suivre de Socrate à Montaigne et de...

2 pages - 1,80 ¤

TAPAGE À LA MACHINE ET STYLE Ce n'est pas de la littérature, ce n'est que du tapage à la machine. Truman Capote

quant à lui que cet objectif avait dès le départ été atteint. Il parle en ces termes de l'impression que fit sur lui l'oeuvre de Truman Capote quand il la découvrit :   «C'était un maître incontesté du verbe avant même qu'il fût en âge de voter. J'en étais presque malade d'envie. Il avait le don de faire danser et...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 ... 999 1000 1001 1002 1003 1004

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit