LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
777 - En quoi l'extrait suivant illustre-t-il le rejet de la narration classique théorisée par le courant du Nouveau Roman ? Ce prince était un chef-d'oeuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et un agrément dans son esprit, dans son visage et dans ses actions, que l'on n'a jamais vu qu'à lui seul ; il avait un enjouement qui plaisait également aux hommes et aux femmes, une adresse extraordinaire dans tous ses exercices, une manière de s'habiller qui était toujours suivie de tout le monde, sans pouvoir être imitée, et enfin, un air dans toute sa personne, qui faisait qu'on ne pouvait regarder que lui dans tous les lieux où il paraissait. Il n'y avait aucune dame dans la cour, dont la gloire n'eût été flattée de le voir attaché à elle [...]. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, 1678.
A
a) La syntaxe adoptée est trop classique.
B
b) Le personnage décrit est trop éloigné de
C
c) L'intrigue se déroule à la cour de France.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Un des reproches adressés au roman traditionnel par les romanciers du début du XXe siècle est de proposer des schémas narratifs invraisemblables, car centrés sur des personnages qui n'ont rien en commun avec le lecteur. Certes, les critiques ciblèrent principalement sur le roman de type balzacien, mais on retrouve ici, dans ce roman typique des moeurs du classicisme français, le même type d'éléments : un personnage idéal au sens propre du terme, adulé de toute la cour, hommes comme femmes, n'ayant absolument aucun défaut, bref un être auquel le lecteur moderne ne peut croire et encore moins s ' identifier.


Les nouveautés du site

Un critique contemporain affirme : « Une longue association du vers et de la poésie, qui sont choses distinctes, a fini par les confondre et la versification devient alors brevet de poésie. Chacun reconnaît aujourd'hui que les deux notions ne se confondent pas. » Cette distinction entre la versification, technique du vers, et la poésie proprement dite, vous semble-t-elle nécessaire? En vous appuyant sur vos lectures personnelles, sur des oeuvres précises que vous avez étudiées, vous vous efforcerez de proposer une définition de la poésie.

Si la versification a longtemps été indissociable de la poésie, elle ne fait pas la poésie. Il ne suffit pas qu'un texte soit écrit en vers pour qu'il devienne poème. Les nombreux vers composés par Voltaire n'augmentent pas sa gloire. Nous ne nous souvenons pas du Poème sur le désastre de Lisbonne parce qu'il est rédigé en alexandrins et en rimes plates, mais...

3 pages - 1,80 ¤

Vous commenterez et discuterez ces mots de Pablo Neruda (écrivain chilien, 1904-1973). Rappelant les propos tenus sur lui par un critique, il dit : Le bonheur, à l'en croire, entachait ma poésie. Il me prescrivait la douleur. Je déduis d'une telle théorie que l'appendicite produirait une prose excellente et une péritonite presque à coup sûr des chants sublimes. J'avoue que j'ai vécu, Mémoires

La poésie est alors un exutoire à la douleur et soulage le poète. Elle revêt donc une profondeur due, sans doute, à l'intensité des sentiments qui l'a fait naître. Mais est-il impossible d'envisager que la poésie du bonheur vaille celle de la douleur? Certes, non. Tout d'abord, affirmer que la douleur rend la poésie meilleure est absurde ; il faut en effet se méfier...

2 pages - 1,80 ¤

A Athènes, dans l'Antiquité, les citoyens assistaient en masse aux représentations théâtrales. Le théâtre y était considéré, non seulement comme un divertissement, mais comme un moyen d'éducation morale et civique. Parmi les oeuvres dramatiques, anciennes ou modernes, que vous avez étudiées, ou découvertes par vous-même, en voyez-vous qui puissent remplir ce double rôle ? Ou bien, si vous estimez que la fonction du théâtre est toute différente, expliquez votre point de vue.

La morale ne fait pas la valeur d'une oeuvre: Ubu roi de Jarry est centré autour d'un personnage cruel, lâche, vivant pour la tripe, qui n'est pas dénoncé. Or, il s'agit d'un chef-d'oeuvre, revendiqué comme source par maints auteurs modernes. b) L'exposé didactique ralentit le rythme de l'action : Sartre n'échappe pas toujours à la dissertation; les échanges entre Hoederer et Hugo, dans Les...

3 pages - 1,80 ¤

Va-t-on au théâtre pour « se faire des songes » ou pour « retrouver, sous sa forme prosaïque, la morne réalité » ?

|| « Si à l'heure actuelle, le théâtre a de moins en moins de succès, si le public le boude, s'il se désintéresse du genre de « dramatisme « qu'on veut lui entonner, c'est que le grand public, le seul qui compte, est indifférent, dans son goût du spectacle, dans son rêve vespéral ou dominical, à toutes les questions dont on s'obstine à l'entretenir. Au...

4 pages - 1,80 ¤

Commentez et discutez, en vous appuyant sur des exemples, cette réflexion d'H. Gouhier sur le théâtre : « La représentation n'est pas une sorte d'épisode qui s'ajoute à l'oeuvre; la représentation tient à l'essence même du théâtre; l'oeuvre dramatique est faite pour être représentée : cette intention la définit. »

Le théâtre est donc un texte lu, en fonction ou non d'une mise en scène, mais il est surtout représentation. Nous avons déjà souligné le rôle primordial du metteur en scène dans la compréhension intellectuelle de la pièce (dans certaines troupes, il est aidé par un >). Il a une importance capitale également dans la préparation matérielle de la représentation. Il donne les...

4 pages - 1,80 ¤

Réfléchissant sur l'art romanesque, Claude Roy écrit : « ... Ce que ces histoires imaginaires nous donnent peut-être, c'est la véritable histoire de la vie réelle, l'histoire que n'ont jamais écrite les historiens ». Claude Roy, Défense de la littérature. En faisant appel aux souvenirs de vos lectures, vous direz si vous partagez le point de vue de Claude Roy.

Le roman nous livre non seulement la psychologie de l'individu, mais il dresse un tableau détaillé de la vie quotidienne. Dans les livres d'histoire, les lieux qu'habitent les êtres humains n'apparaissent pas, sauf, occasionnellement, sur des gravures. Or, nous connaissons le moindre recoin de la pension Vauquer, où logent Goriot et Rastignac : ainsi Balzac décrit avec précision le salon, depuis le papier à...

4 pages - 1,80 ¤

Dans son essai « Pour un nouveau roman », Alain Robbe-Grillet écrit : « Un roman, pour la plupart des amateurs - et des critiques - c'est avant tout une histoire. Un « vrai romancier » c'est celui qui sait raconter une histoire ». Mais plus loin il corrige : « Le vrai roman, c'est celui dont la signification dépasse l'anecdote, la transcende vers une vérité humaine profonde, une morale ou une métaphysique ». Expliquez et commentez ce jugement

- L'anti-roman. a) Le romancier intervient dans son oeuvre, brise le fil de la narration, comme Diderot dans Jacques le Fataliste, Gide dans Les Faux-monnayeurs. b) Il détruit donc l'illusion souhaitée par l'amateur d'histoires. c) Mais, paradoxalement Jacques le Fataliste et Les Faux monnayeurs sont des « hyper-romans « dans la mesure où ils font s'enchevêtrer de nombreuses histoires. Mais il reste une histoire, même impossible...

2 pages - 1,80 ¤

« Demandez-vous au roman qu'il fasse vivre devant vous des personnages de la vie quotidienne ou des êtres d'exception ? Fondez votre argumentation sur des exemples précis et des réactions personnelles. »

Seul Kafka, avec La Métamorphose, a délibérément voulu nous plonger dans un monde autre. Mais c'est encore le drame personnel de l'homme, de l'auteur qui s'y exprime sur un mode fantastique. Comme Le Petit Prince est la transcription poétique d'un rêve d'homme, La Métamorphose est la transcription fantastique et menaçante d'un cauchemar humain. ||   ||...

2 pages - 1,80 ¤

Un personnage médiocre peut-il être un héros de roman?

« Un(e) tel(le) est médiocre « : porter ce jugement sur une personne c'est la déclarer dépourvue d'intérêt. D'ailleurs, le mot « médiocre « est devenu plus péjoratif que son étymologie ne l'indique : par celle-ci, il signifiait « moyen «; il a pris le sens de « plus que moyen «. « Un(e) tel(le) est romanesque « : porter ce jugement sur une personne...

3 pages - 1,80 ¤

« L'homme-robot, l'homme termite, l'homme oscillant du travail à la chaîne à la belote. L'homme châtré de tout son pouvoir créateur et qui ne sait même plus, du fond de son village, créer une danse ou une chanson. L'homme qu'on alimente en culture de confection, en culture standard comme on alimente les boeufs en foin. C'est cela l'homme d'aujourd'hui. » Vous reconnaissez-vous encore dans cette image que Saint-Exupéry propose de l'homme moderne ou remarquez-vous dans l'évolution spirituelle de ces dernières années un souci de retrouver une vraie personnalité ?

Le succès prodigieux que rencontrent aujourd'hui les conservatoires de musique, les écoles de danse, les académies de peinture, témoignent aussi de la volonté de nombreux individus à surmonter le travail bêtement quotidien. L'homme des années 40 était aliéné, conditionné, inaltérablement robotisé. Cet ancien termite a réussi en grande partie dans ces dernières années à se « dérobotiser «, à se libérer des entraves que lui...

3 pages - 1,80 ¤

L'âme du XVIIIe siècle, c'est l'humanité, c'est-à-dire une vraie sympathie pour la nature humaine, l'idée de ses droits et le désir de son bonheur, la révolte contre les injures qu'on lui fait et les maux qu'on lui inflige. D'après les oeuvres du XVIIIe siècle que vous connaissez, commentez cette opinion

Les « philosophes « annoncent les idées de la Révolution française. Ils expriment l'idéologie de la bourgeoisie, classe montante, à laquelle ils appartiennent presque tous et qui, possédant le pouvoir économique, réclame habilement le pouvoir politique pour elle-même, en prétendant parler au nom de tous. Ils sont surtout attachés à ce que les marxistes appellent les libertés formelles,  liberté d'expression, séparation des pouvoirs... ||   ||...

3 pages - 1,80 ¤

Corrigé du commentaire littéraire: l'incipit de La Condition Humaine (Malraux)

Deux personnages sont présents, le tueur et sa victime ; mais un seul est en action et Malraux nous expose, à travers ce qu'il pense et ce qu'il fait, ses tourments et leurs causes. La focalisation interne est utilisée fréquemment dans cet extrait : 1.1-3 ; 10-13 ; 1619 ; 20-24 ; 32-34. Elle permet...

2 pages - 1,80 ¤

Bel Ami de Maupassant: L'incipit

On peut mettre alors le doigt sur un trait définitoire du personnage qui est la fierté, l'amour-propre, il adopte face aux autres une attitude dédaigneuse, méprisante, de supériorité et brutale « il avançait brutalement dans la rue, heurtant les épaules, poussant les gens pour ne point se déranger de sa route «. Son attitude...

4 pages - 1,80 ¤

De quelle manière la dernière description de Nana va t-elle au-delà du portrait naturaliste ?

Zola a le don de faire du beau à partir du laid . Les mots employés en parlant du corps anime la chair décomposée . Comme par exemple: «Les pustules avaient envahi la figure entière« ou encore «un bouton touchant l'autre« et bien d'autre exemple encore. C'est la tournure de l’exagération qui donne l'idée du...

2 pages - 1,80 ¤

Corpus sur la libertinage (analyse et synthèse)

|| Le corpus de texte auquel nous avons affaire comporte quatre extraits de roman ayant comme points communs d’expliqué chacun leurs vision du libertinage. Les Égarements du cœur et de l’esprit écrit en 1736 et Thérèse philosophe écrit en 1748 appartiennent tous deux au mouvement des lumières car le plaisir charnelle participent à la recherche du bonheur. Le livre...

1 page - 1,80 ¤

MAURIAC - SARTRE, la liberté des personnages

Le titre donne déjà les premières indications sur le sujet de notre article. En effet, on aimerait confronter les points de vue de deux écrivains célèbres - François Mauriac et Jean - Paul Sartre concernant les personnages ou plus précisement  la liberté des personanges dans les romans de F. Mauriac.  Mon article n´a pas pour but de défendre...

4 pages - 1,80 ¤

« Les Étoiles » de Lamartine dans « Méditation poétiques » (commentaire)

Pour finir nous allons nous pencher sur le caractère intemporel de cette question et la portée de ce poème. A l'époque de l'écriture de ce texte, Alphonse de Lamartine faisait partie du mouvement des poète Romantiques, on peut associer une des caractéristiques majeures de ce mouvement à ce poème. Cette caractéristique c'est la volonté...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire du récit de Théramène : acte 5, scène 6 de Jean Racine

Selon la règle de la vraisemblance, le spectateur doit croire que ce qui se passe sur scène pourrait se produire réellement. Ici, il y a tout de même quelques éléments appartenant au merveilleux comme le monstre marin qui sort des eaux au moment ou Hippolyte quitte la ville. Il est qualifié d’ « indomptable taureau « et...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire littéraire: Lorenzaccio, Acte III scène 3.

Particulièrement dans cette scène, Lorenzo incarne parfaitement l'image du héros romantique à proprement parlé. En effet, au 19ème siècle, naît le "héros romantique". Les écrivains romantiques tels que Hugo ou Musset en sont les inventeurs principaux, et écrivent les aventures de leurs héros romantiques, en suivant une sorte de shéma. Les héros romantiques les...

2 pages - 1,80 ¤

Chapitre XXX : L'excipit (de « Il y avait dans le voisinage… » à la fin) - Candide de Voltaire

Dans les dernières lignes du récit, V. marque très fortement l'opposition entre Candide et son ancien maître à penser Pangloss, montrant ainsi que Candide a bel et bien achevé son parcours initiatique. En effet, par deux fois, il coupe court aux discours-fleuves de Pangloss avec une phrase dont la brièveté et la simplicité offrent...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire du texte de Pseudo-Scymnos sur la description de l'Italie

*Ces colonies secondaires marquent l'extension territoriale des colonies primaires qui ont atteint le statut de polis. Ce mouvement postérieur de colonisation se situe dans une dynamique globale qui est celle du développement et de l'expansion. Les colonies initiales ont réussi à devenir le centre de gravité de vastes territoires qu'elles dominent. A titre d'exemple,...

5 pages - 1,80 ¤

Commentaire de Petite Digression de Voltaire

Voltaire reprend ici un thème qui lui est cher, la critique des croyances génératrices d'intolérance. Derrière cette querelle dérisoire sur la couleur des habits des Quinze -Vingt se profilent la critique des opinions religieuses, sources de querelles stériles et destructrices, et l'appel à la tolérance en des matières qui ne peuvent faire l'objet d'une...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit