LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
777 - En quoi l'extrait suivant illustre-t-il le rejet de la narration classique théorisée par le courant du Nouveau Roman ? Ce prince était un chef-d'oeuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et un agrément dans son esprit, dans son visage et dans ses actions, que l'on n'a jamais vu qu'à lui seul ; il avait un enjouement qui plaisait également aux hommes et aux femmes, une adresse extraordinaire dans tous ses exercices, une manière de s'habiller qui était toujours suivie de tout le monde, sans pouvoir être imitée, et enfin, un air dans toute sa personne, qui faisait qu'on ne pouvait regarder que lui dans tous les lieux où il paraissait. Il n'y avait aucune dame dans la cour, dont la gloire n'eût été flattée de le voir attaché à elle [...]. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, 1678.
A
a) La syntaxe adoptée est trop classique.
B
b) Le personnage décrit est trop éloigné de
C
c) L'intrigue se déroule à la cour de France.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Un des reproches adressés au roman traditionnel par les romanciers du début du XXe siècle est de proposer des schémas narratifs invraisemblables, car centrés sur des personnages qui n'ont rien en commun avec le lecteur. Certes, les critiques ciblèrent principalement sur le roman de type balzacien, mais on retrouve ici, dans ce roman typique des moeurs du classicisme français, le même type d'éléments : un personnage idéal au sens propre du terme, adulé de toute la cour, hommes comme femmes, n'ayant absolument aucun défaut, bref un être auquel le lecteur moderne ne peut croire et encore moins s ' identifier.


Les nouveautés du site

Rhinocéros, d'E. Ionesco : Monologue de Bérenger

B) Un personnage qui commence à s’affirmer. Le monologue de Bérenger présente un personnage en opposition avec sa première apparition. En effet, dans son monologue, il se donne un but : résister aux rhinocéros. Cependant, il reste quand même vague dans sa nomination : il se dit « Homme « + son discours est dominé par les interrogations + emprunte aux...

2 pages - 1,80 ¤

Rhinocéros de Ionesco (analyse)

Enfin, en reprenant l’exemple du polylogues si dessus, dans la pièce se situant dans les pages (30-31-32): celle de jean et de son amis Bérenger entrecroisé avec celle du Vieux Monsieur et du Logicien. À ce moment, le premier illustre ses propos « Je me sens léger, léger, léger ! « (p.30)  d'un mime ridicule, symbolisant...

2 pages - 1,80 ¤

Rabelais Gargantua ch. LVII: « Comment était réglé le mode de vie des Thélémites » « Toute leur vie était régie... qu'au premier temps de leurs noces »

C L'éducation humaniste  Références fréquentes à l'éducation (à relever dans le texte)  Cette éducation est utopique; en effet, comment se fait-elle? L'auteur n'en parle pas. En amont? ou par la saine émulation qu'ils pratiquent entre eux ? Educateurs et parents sont absents La référence fréquente aux besoins du corps et aux plaisirs est significative: 1.3...

3 pages - 1,80 ¤

Quelle utilité a la littérature à vos yeux?

La littérature est un moyen pour nous de nous forger notre caractère, en apprenant à mieux nous connaître et à penser par nous même.  En effet c'est à l'aide d'une large palette de personnages auxquels nous pouvons très facilement nous identifier que nous apprenons à mieux nous connaître comme par exemple dans Au bonheur des...

2 pages - 1,80 ¤

Quand le ciel bas et lourd - Baudelaire - Spleen - Lecture analytique

Cette crise semble être un cycle et se répété perpétuellement. Elle semble être sans issue. Dès le début, on sent l’étouffement. Les éléments du paysage (le ciel, la terre, la pluie) sont l’un après l’autre affectés d’images qui interdisent toute échappée (« couvercle « v1, « cachot « v5, « barreaux « v10). On...

2 pages - 1,80 ¤

Du côté de chez Swann – Proust: le portrait de Madame Verdurin

La critique de la vie bourgeoise de l’époque est toutefois encore plus subtile que la première.  « De ce poste élevé elle participait avec entrain à la conversation des fidèles et s’égayait de leurs fumisteries […]. «. Ici, il est question de salons bourgeois où les habitués de cette rencontre racontent peu de choses d’intérêt ; ils...

2 pages - 1,80 ¤

« Pourquoi faut-il lire 1984 de George Orwell »

J'ai aimé la manière dont Orwell arrive à nous plonger dans ce monde sinistre, il décrit très bien l'ambiance pesante exercé par le Parti, le fait de vous imaginer dans ce monde vous met mal à l'aise et vous stresse, en tant que lecteur moderne, on se demande vraiment comment pourrions-nous vivre sans aucune ...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi fait-on la fête ?

La fête permet donc de créer un lien entre chaque individu, de se forger une personnalité et même d’oublier son quotidien, parfois bien triste et monotone. La musique et la danse semblent indispensables, c’est d’une certaine façon la langue universelle que chacun peut comprendre, l’esperanto des temps modernes. Même si la société a mis en...

3 pages - 1,80 ¤

Le personnage de Jean-Jacques : Les Confessions : Autobiographie ou roman ?

Distance et proximité : L'ironie est toujours tintée d'attendrissement : le héros, souvent naïf, parfois ridicule, voire scandaleux, est pour son créateur un être singulier qui vit des aventures extraordinaires et que personne ne sait comprendre. L'art de conter : Le narrateur peint les autres comme le personnage les voit. Quand l'émotion se fait...

1 page - 1,80 ¤

Par quels moyens La Fontaine transpose-t-il l'univers animalier dans la société des hommes?

||«Les obsèques de la Lionne «, il est c1airement désigné par les terme « Prince « et « Monarque « aux vers 12 et 33. Ainsi se met en place une hiérarchie qui rappelle la cour, tous les autres animaux évoquant clairement des hommes. la Fontaine met en relief différents traits humains à travers les animaux, comme ...

1 page - 1,80 ¤

PANTAGRUEL de Rabelais (fiche de lecture)

Education et guerre sont liées : ce ne sont pas deux thèmes développés tour à tour mais deux manières de mettre à l’épreuve les forces du héros et de faire rebondir une question fondamentale. La guerre est un scandale qui doit être expulsé de l’horizon, tout comme les apprentissages aliénants et les conceptions mécaniques du...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire: Nuit de Mai de Alfred de Musset

Note : 5.2/10

||Alfred de Musset est l’un des auteurs les plus emblématiques de ce qu’on a appelé « le mal du siècle «. Il s’agit pour les auteurs romantiques de désigner un état mélancolique inséparable de la recherche poétique. Dans ce passage de La nuit de mai, Musset donne la parole à une muse qui s’adresse au poète et...

2 pages - 1,80 ¤
4 pages - 1,80 ¤

Montaigne, Essais, Livre I, chapitre 23 « De la coutume et de ne changer aisement une loi reçue »

Note : 5.2/10

Montaigne conservateur ?  On est d’ordinaire conservateur parce que l’on croit à la justice de l’ordre établi, ou bien qu’on y trouve son intérêt.   Plutôt une réflexion sur les coutumes et sur les lois « révolutionnaires «.  Seule la conclusion pratique est conservatrice : comme il le dit ailleurs dans les Essais, Montaigne obéit...

2 pages - 1 ¤

Mme de Tourvel dans Les Liaisons Dangereuses

Note : 5.2/10

ncapable de lutter davantage, Mme de Tourvel ne vit que par et pour Valmont : " C'est à votre neveu que je me suis consacrée ; c'est pour lui que je me suis perdue. Il est devenu le centre unique de mes pensées, de mes sentiments, de mes actions." (lettre 128) Rien ne pourra "jamais...

4 pages - 1,80 ¤

Michel de Montaigne « Des Cannibales » : «  trois d’entres eux [...] se retrouvèrent à Rouen au moment où le feu roi Charles IX y était ».

Note : 5.2/10

utilise cet étonnement comme révélateur de la relativité des usages, coutumes et lois européennes voire des principes qui régissent les sociétés civilisées. Dans cette confrontation, le sauvage, le barbare n’est peut être pas celui que l’on nomme ainsi . Montaigne sème le doute. L’ultime phrase du chapitre peut sembler troublante. L’allusion à la coutume...

2 pages - 1,80 ¤

L'émergence de la littérature arabe moderne

Note : 5.2/10

La société arabo musulmane, telle qu'elle existait au début du 19ème siècle, était une société où le mode de consommation littéraire était auditif, collectif et participatif avec des valeurs esthétiques et éthiques stables. Les acteurs ne pouvaient appartenir qu'à la minorité lettrée. L'émergence de la littérature arabe en bouleversa considérablement les usages. Elle devient...

4 pages - 1,80 ¤

Mary Shelley : Frankenstein

Note : 5.2/10

Postérieurement au réveil de la créature, le savant est déçu, terrifié, et rebuté comme nous le repérons à la ligne 35 « mon rêve se dépouillait de tout attrait, et un dégoût sans nom me soulevait le cœur «. Son expérience est le résultat d’un échec. Nous remarquons la présence d’une question rhétorique à la...

2 pages - 1 ¤

MARIE d'Apollinaire - COMMENTAIRE COMPOSE

Note : 5.2/10

Apollinaire ne célèbre pas l’amour à la manière de Ronsard toute en éloge et séduction.    Pourtant, il évoque la même réalité : le passage du temps sans que l’on puisse rien y changer. Il intègre et confond alors son histoire personnelle dans l’histoire universelle exprimée par le cycle des saisons ou le cortège des ...

4 pages - 1,80 ¤

Madame Bovary, Flaubert: La scène du bal, « Quelques hommes…la cuiller entre les dents », I,8

Note : 5.2/10

➢ Des indices sur les personnages indiquent la présence de Flaubert : « leur cou tournaient « l 158 ; « leurs favoris longs tombaient « l 160, et deviennent le prolongement de leurs vêtements.  ➢ Satire  ➢ Décalage social est mis en évidence avec le champ lexical de la paysannerie, la fenêtre demeure un obstacle trompeur, qui déforme la réalité...

2 pages - 1 ¤

Madame Bovary, Flaubert: « M.Lieuvain se rassit alors ;…ce demi siècle de servitude. » p180 : La déclaration de Rodolphe à Emma

Note : 5.2/10

• Personnages réduits à une identité sociale et à une valeur marchande, d‘ailleurs la dernière phrase exprime violemment l’écart social entre les « bourgeois épanouis « et « le demi-siècle de servitude « l 675  • La description de la servante marque un changement de registre :  - registre pathétique : évocation de la misère « pauvres vêtements « l 655, champ lexical...

2 pages - 1 ¤

Madame Bovary, Flaubert Incipit jusqu’à « ce mot : charbovary.»

Note : 5.2/10

➢ la casquette de Charles, introduite par un adjectif désignant l’objet « composite «, risible par l’accumulation de détails hétéroclites. La matière : « loutre «, « velours, « poils de lapin «…, la forme : « rond «, « ovoïde «, « renflée «…même son appartenance n’est pas définie « chapska «, « bonnet de coton «, elle aussi se révèle sans identité « neuve « « la visière brillait « l 46  ➢ La...

2 pages - 1,80 ¤

L'Utopie - sujet d'invention

Note : 5.2/10

En plus de cela, le fait de suivre et d'obéir à vos ainées ne fait pas évoluer la Bétique, pour vous elle a atteint un équilibre parfait. Vous êtes arrivés à l'idéal selon vous, au paradis unique, donc il n'est pas utile d'aller plus loin. Au contraire, le développement et le progrès seraient bénéfique pour...

2 pages - 1,80 ¤

Quel intérêt présente la mise en scène des animaux, pour le fabuliste ou le conteur?

Note : 5.2/10

Nous avons vu comment les fables arrivent à formuler leurs morales qui par la suite peuvent instruire les hommes sous plusieurs formes, la satire sociale, les droits des animaux, la mise en accusation des hommes, sur des questions philosophiques et religieuses. Pour cela, la fable utilise les animaux, qui eux peuvent critiquer sans que...

3 pages - 1,80 ¤

Lorenzaccio, «J'ai vu les hommes tels qu'ils sont...»

Note : 5.2/10

La tirade de L. fait réfléchir sur la fonction du théâtre. Par la force de son discours où il accumule les constatations amères L. exorcise son mal. Il se met en scène sous différents masques : Brutus moderne, membre de la confrérie du vie. Il apparait comme un enfant, un saint monstrueux qui se sacrifie...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit