LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
777 - En quoi l'extrait suivant illustre-t-il le rejet de la narration classique théorisée par le courant du Nouveau Roman ? Ce prince était un chef-d'oeuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et un agrément dans son esprit, dans son visage et dans ses actions, que l'on n'a jamais vu qu'à lui seul ; il avait un enjouement qui plaisait également aux hommes et aux femmes, une adresse extraordinaire dans tous ses exercices, une manière de s'habiller qui était toujours suivie de tout le monde, sans pouvoir être imitée, et enfin, un air dans toute sa personne, qui faisait qu'on ne pouvait regarder que lui dans tous les lieux où il paraissait. Il n'y avait aucune dame dans la cour, dont la gloire n'eût été flattée de le voir attaché à elle [...]. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, 1678.
A
a) La syntaxe adoptée est trop classique.
B
b) Le personnage décrit est trop éloigné de
C
c) L'intrigue se déroule à la cour de France.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Un des reproches adressés au roman traditionnel par les romanciers du début du XXe siècle est de proposer des schémas narratifs invraisemblables, car centrés sur des personnages qui n'ont rien en commun avec le lecteur. Certes, les critiques ciblèrent principalement sur le roman de type balzacien, mais on retrouve ici, dans ce roman typique des moeurs du classicisme français, le même type d'éléments : un personnage idéal au sens propre du terme, adulé de toute la cour, hommes comme femmes, n'ayant absolument aucun défaut, bref un être auquel le lecteur moderne ne peut croire et encore moins s ' identifier.


Les nouveautés du site

Les déficiences physiques et infirmités dans Fin de Partie de Beckett

Au-delà de ces interprétations, on peut aussi remarquer que l’impossibilité de se mouvoir et de voir permet à Samuel Beckett de traduire une autre dimension de la condition humaine : celle de l’espace. En effet, voir, se déplacer, c’est prendre conscience de ce qui nous entoure, c’est prendre la mesure des choses et des...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé - Le Rouge et le Noir, Stendhal : chapitre 35 du livre II

On peut noter que ce passage peut renvoyer à l’exécution de Julien qui aura lieu après « l’assassinat « de Mme de Rênal. De même, sur le papier Julien relève les premiers mots d’une ligne : « Le premier pas. « en italique qui peut faire échos au premier pas dans cette nouvelle vie dont il était le maître et...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire Composé: La Peau de Chagrin, Balzac - Étude du passage de la description de l'antiquaire, de la page 89 à 91

Le comportement du vieillard n’est pas directement écrit pendant la description, il est insinué dans la description physique et morale du vieil homme. L’auteur a voulu ainsi que le lecteur imagine le comportement de l’Antiquaire pendant qu’il lisait sa description physique et morale. Ainsi, on imagine facilement le vieillard comme serein et très zen...

4 pages - 1,80 ¤

La misère de l'homme dans Fin De Partie de Beckett

... condamné à la souffrance, à la mutilation et à l’absurde, et cette misère, cette dérision gratuite ne peut qu’être le résultat des caprices d’un “Dieu” dont la nature est constituée des mêmes éléments –les mots- et qui comprend le mal qu’il fait.” (Coe, 1971:117). Ils ne veulent donc plus vivre, ils ne croient plus...

5 pages - 1,80 ¤

La figure du criminel dans la Bête humaine chez Zola

La seconde affaire eut lieu le 6 décembre. Un corps, atteint de trois coups de feu durant son sommeil, retrouvé sans vie dans le compartiment d’un train en provenance de Mulhouse qui venait d’arriver à Paris. La victime, M. Poinsot, était président de chambre à la cour impériale de Paris ; on parla alors de ...

4 pages - 1,80 ¤

La Chartreuse de Parme - Chapitre XXII, pages 485 à 505 (Stendhal)

Pour fêter l’évasion de son neveu, la duchesse souhaite organisé une grande fête dans la ville de Sacca qui se situe près du Pô. Sa tante y possède un château depuis 5 ans. On remarque à la page 496, que Gina a été très généreuse avec ce peuple et que ce dernier la soutient. On...

4 pages - 1,80 ¤

Commentaire : L'Albatros - Baudelaire

||"Qui suivent, indolents compagnons de voyage", il est naïf de penser que le poète peut échapper à son destin. Cet oiseau si beau, "prince des nuées" devient pitoyable sur le pont d'un navire "maladroits et honteux", "comique et laid", "gauche et veule". Baudelaire utilise le ridicule et la moquerie pour parler de sa faiblesse...

2 pages - 1,80 ¤

L'Albatros de Charles Baudelaire

* Cette condition douloureuse du poète est l’expression d’une expérience intime. On le voit par : * l’emploi des modalités exclamatives qui sont l’expression d’une émotion vécue par le poète, * le choix de l’adjectif « honteux «, qui qualifie une expérience qui n’est pas visible de l’extérieur, et qu’il faut donc avoir vécue, * le déictique « ce voyageur «...

4 pages - 1,80 ¤

Gargantua – Chapitre XXII : Comment Gargantua employait le temps quand l’air était pluvieux

Ainsi ce texte traduit-il bien l’idéal de Rabelais : la vie de son géant est faite de sciences, de dialogues et est basée sur une ouverture d’esprit sur le monde : il nous retranscrit ainsi son rêve humaniste : il nous révèle un programme et des principes entièrement nouveaux. Ce texte est d’autre part à...

3 pages - 1,80 ¤

L'Amant, de Marguerite Duras, la Rencontre amoureuse

Enfin, une dernière divergence se dresse. Morale, elle inclut cette forte différence d'âge qui se dresse entre les deux offices. Annonçant l'expérience du Chinois dans la maladroite litote « des adorables Parisiennes « (l. 62 ), ce passé tumultueux dénigre le récent et pauvre vécu de la jeune fille. Plus choquant encore, la forte dissonance ressentit...

2 pages - 1,80 ¤

Exposé sur Tchen dans La Condition Humaine de Malraux

* Tchen est aussi sadique : il aime se faire mal, ce qui rend sa forme de terrorisme vivante. -Il s’enfonce un bout de verre dans la cuisse (p.182) ou se poignarde le bras (p.14) * Tchen affirme ses idées, fait tout pour le mettre en œuvre et il n’hésite jamais, son but étant de...

5 pages - 1,80 ¤

En quoi Winston présente-t-il des caractéristiques du héros tragique : Est-il un héros ou antihéros ?

Même si Winston semble être un personnage justement pathétique et sans caractéristique spéciale, il est possible d’admirer son dynamisme ; cet homme comprend très bien la situation dans laquelle il est mais continue tout de même a chercher un moyen et de garder une façade plus ou moins innocente. Au lieu de succomber au pouvoir...

2 pages - 1,80 ¤

SYNTHESE - «  En attendant Godot » - Samuel BECKETT : Étude du Tragique

Références au Christ, à la crucifixion « la croix « , « porter sa croix « qui peut être penser comme le fardeau de la vie. La vie est faible, mortelle ; la mort elle, est la ‘’vie éternelle ‘’. Références aux enfers de la mythologie « ça fait un bruit d’aile « où l’on pourrait penser que c’est un ange mais chez...

2 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure peut-on dire que le désir est consommé symboliquement par les gestes et la parole de Phèdre chez Racine et Sénèque ? Dans quelle mesure peut-on parler d’obscénité pour caractériser la passion de Phèdre ?

Mais l’obscénité et la réalisation symbolique du désir sont à son comble dans la scène finale : chez S : union dans la mort : glaive, symbole phallique qui réunit P et H, ou plus sobrement prolongement métonymique d’H par lequel P fait entrer H dans ses entrailles (lieu physique de la passion). Etreinte baignée...

3 pages - 1,80 ¤

Cyrano de Bergerac - Acte I - Scène 4 - Commentaire composé

 Au vers 390, l’interjection utilisée par Cyrano suivie des points de suspension à pour but encore une fois de faire monter le suspens, et d’introduire une plaisanterie. Ici, il se moque du Vicomte en faisant mine de l’avoir mal compris. Cet humour est souligné par le comique de geste que l’on perçoit dans...

3 pages - 1,80 ¤

La mort de Manon et le devenir de Des Grieux après la mort de Manon

Après la mort de Manon, le devenir de Des Grieux est exprimé par le champs lexical de la religion : faire le deuil « le ciel ne me trouva point (…) assez rigoureusement punit «, il se retrouve seul avec sa conscience « mon âme ne suivit pas la sienne «, il est donc punit par Dieu, Des Grieux doit...

2 pages - 1,80 ¤

Chapitre XXII : Comment Gargantua employait le temps quand l'air était pluvieux ? (Rabelais)

Ainsi, en plus de rendre visite aux différents artisans afin de comprendre l’ingéniosité des différents métiers (l. 18-19), ils rencontrent ceux qui pratiquent l’art de l’éloquence, dont les métiers sont multiples et variés. Se révèle ici la fascination exercée par le pouvoir de la parole sur le narrateur. L’élève comme le maître semblent admiratifs...

3 pages - 1,80 ¤

Balzac, Le Père Goriot, « L'odeur de pension »

||· L’humidité suggère la pingrerie de Mme Vauquer qui ne chauffe pas la maison, la crasse renvoie au passage du temps, la graisse annonce la nourriture peu raffinée d’une cantine. · En fait, l’odeur de pension du salon de Mme Vauquer est tellement nauséabonde que le narrateur ne peut s’empêcher d’avoir une réaction personnelle. Voyons...

4 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé : « La mort des amants », dans Les Fleurs du Mal, par Baudelaire

Observons maintenant les progressions que le poème subit. En effet, la mort est un changement d'état, les progressions textuelles ou structurales peuvent donc être intéressantes. Dans le premier axe d'analyse, nous avons évoqué le caractère matériel du premier quatrain et donc du lieu où se trouvent les amants. Le deuxième quatrain semble moins matériel....

3 pages - 1,80 ¤

Corrigé de dissertation : La cloche fêlée, Les Fleurs du Mal, Baudelaire

Enfin, la personnification du vers 11, « sa voix affaiblie « renforce encore l’analogie, déjà amorcée par la métaphore, entre l’usure de la cloche et l’affaiblissement du poète. Cette personnification de la cloche se double d’un emploi en syllepse qui met en évidence un double référent : la cloche d’une part, et le poète...

4 pages - 1,80 ¤

Balzac - Les Chouans, Hulot rencontre Le Gars

Louis XIV, voire plus loin avec les créneaux de château fort auxquels laissent penser les « intervalles laissés par les têtes « des Chouans qui protègent le Gars. De son côté, Hulot dont les épaulettes de l’uniforme simple qu’il porte « peigne si bien ses besoins et son caractères « apparaît comme pragmatique et sans fioriture : une nouvelle...

3 pages - 1,80 ¤

Aragon, Le Fou d'Elsa: Énigme

« Quelle semaille y fit la joie et la douleur « décrit les sentiments, parfois contradictoires, qu’elle a fait naître en lui : à la fois le bonheur de l’amour réciproque et la « possession « de l’être aimée, mais aussi la douleur de ne pouvoir la posséder entièrement et la peur lancinante d’un jour la voir partir. Notons...

4 pages - 1,80 ¤

Andromaque - Commentaire Composé: Vous montrerez qu'Hermione et Oreste sont prisonniers de leurs passions respectives.

A travers l’étude des deux protagonistes, nous nous apercevons que Hermione et Oreste sont bel et bien prisonniers de leurs passions respectives. Ainsi, Hermione se voit privée de celui pour qui son cœur a toujours battu, et prive par la même occasion le malheureux Oreste de son amour. La chaîne amoureuse formée d’Oreste, d’Hermione,...

2 pages - 1,80 ¤

«  Qui est madame de Merteuil ? Une manipulatrice, une femme jalouse ou une féministe avant l'heure ? »

Ce que Mme Merteuil ne peut tolérer, c’est d’être placée en deuxième, d’être reléguée dans l’ombre et dans le décor où elle risque de se confondre indistinctement avec les autres femmes. La jalousie de la marquise n’a pas son origine dans le sentiment, mais dans l’idée que Valmont peut lui préférer quelqu’un d’autre qu’elle....

2 pages - 1,80 ¤

Analyse du poème : La Fontaine de Sang de Baudelaire

Au dernier vers, on peut observer un problème d'identité au sujet de : « ces cruelles filles «. En effet, aucun élément du poème ne peut nous indiquer qui sont les filles en question. On pourrait alors se demander si ces filles correspondraient à la Mort et à la Débauche, citées dans le poème précédent (Les ...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit