LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
777 - En quoi l'extrait suivant illustre-t-il le rejet de la narration classique théorisée par le courant du Nouveau Roman ? Ce prince était un chef-d'oeuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et un agrément dans son esprit, dans son visage et dans ses actions, que l'on n'a jamais vu qu'à lui seul ; il avait un enjouement qui plaisait également aux hommes et aux femmes, une adresse extraordinaire dans tous ses exercices, une manière de s'habiller qui était toujours suivie de tout le monde, sans pouvoir être imitée, et enfin, un air dans toute sa personne, qui faisait qu'on ne pouvait regarder que lui dans tous les lieux où il paraissait. Il n'y avait aucune dame dans la cour, dont la gloire n'eût été flattée de le voir attaché à elle [...]. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, 1678.
A
a) La syntaxe adoptée est trop classique.
B
b) Le personnage décrit est trop éloigné de
C
c) L'intrigue se déroule à la cour de France.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Un des reproches adressés au roman traditionnel par les romanciers du début du XXe siècle est de proposer des schémas narratifs invraisemblables, car centrés sur des personnages qui n'ont rien en commun avec le lecteur. Certes, les critiques ciblèrent principalement sur le roman de type balzacien, mais on retrouve ici, dans ce roman typique des moeurs du classicisme français, le même type d'éléments : un personnage idéal au sens propre du terme, adulé de toute la cour, hommes comme femmes, n'ayant absolument aucun défaut, bref un être auquel le lecteur moderne ne peut croire et encore moins s ' identifier.


Les nouveautés du site

Scène 2 de l'acte II de Phèdre de Racine

||D’un point de vue plus syntaxial et plus rhétorique, certains procédés mettent l’accent sur l’ardeur de la passion qui anime le jeune homme. Par exemple retrouve l’anaphore du terme « tout « aux vers 17 et 18. Ils insistent bien sûr sur la totalité et l’absolutisme de l’amour que porte Hippolyte à Aricie. Les contrastes sont...

3 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous que le théâtre est « le lieu de la plus grande liberté, de l'imagination la plus folle » ? Vous répondrez à la question en faisant référence à des exemples précis tirés des documents proposés, aux pièces étudiées en classe et à votre propre expérience de spectateur.

||En effet, Jupiter intervient dans la pièce dès que quelqu'un l'invoque (Électre puis Oreste) pour faire un "miracle", mais perd tout pouvoir sur celui qui se sait libre. Aussi Égisthe ne pourrait gouverner si son peuple avait conscience de l'impuissance du souverain. C'est pourquoi ils doivent empêcher Oreste de "contaminer" le peuple, le "troupeau"....

5 pages - 1,80 ¤

Le récit de Théramène dans Phèdre: scène 6 du dernier acte de Phèdre

||Le récit est d’abord narré à Thésée par Théramène. Celui-ci cherche à attendrir le père et probablement à éveiller en lui un sentiment de culpabilité. En effet, d’une part, les propos que rapporte Théramène sont ceux où Hippolyte évoque son amour pour Aricie : « Prends soin après ma mort de la triste Aricie. « Ces mots ...

2 pages - 1,80 ¤

Le goût classique chez La Fontaine

||Phèdre était un fabuliste romain du Ier siècle avant J-C – Ier siècle après J-C. Il fut esclave à Rome, puis est affranchi par Auguste. Il écrivit ses deux premiers recueils de fables ( Les Fables Esopiques de Phèdre, affranchi d’Auguste) qu’il publia sous le principat de Tibère. Ses Fables sont inspirées d’Ésope, bien...

2 pages - 1,80 ¤

Le Cid, explication de la scène 1, acte I

||Cette scène contient en germe tous les éléments du drame et présente d’emblée au spectateur toutes les données qui vont s’imbriquer les unes au autres pour former le nœud dramatique. « Le premier acte doit contenir les semences de tout ce qui doit arriver, tant pour l’action principale que pour l’épisode « (Corneille) -Dès la...

2 pages - 1,80 ¤

La Nouvelle Héloïse de Rousseau, lettre XXII, tome 2 : EXPLICATION DE TEXTE

devant le portrait, son désir ardent sont autant d\'effets de cette passion. Saint Preux idolâtre le talisman comme il idolâtre Julie, et le talisman devient un objet mystique et magique. Avec ce talisman, Saint Preux a l\'illusion de posséder une partie de Julie, ce qui suscitera ses rêves, fantasmes et lui rappellera des souvenirs heureux. Il rêvera d\'une...

6 pages - 1,80 ¤

Correction de la dissertation: La littérature rend-elle le sol peu sûr ?

• la littérature peut être considérée comme un combat politique - si l’Etat est la condition nécessaire à l’apparition de la littérature, les sujets sont pensés comme une sorte d’absolu. Naissance de l’individualité. - Les individus utilisent la littérature pour se stabiliser eux-mêmes - La littérature fournit des repères à l’homme : les gens dans les livres ont...

3 pages - 1,80 ¤

Hippolyte : héros tragique ?

Au-delà de toutes ses vertus, c’est finalement grâce à sa dimension humaine, à son imperfection, que nous pouvons admettre qu’Hippolyte est un héros tragique. Le personnage a su montrer de nombreux actes de bravoure et de sagesse, mais certains traits de caractère légèrement viciés lui font perdre cette facette si parfaite dont lui seul...

4 pages - 1,80 ¤

Les réécritures sont-elles une caractéristique du travail de l'auteur ou de celui du lecteur ? Quelles sont les caractéristiques du travail de l'auteur? Quelles sont celles du lecteur?

Le lecteur a alors la possibilité de mesurer l’étendue de sa propre culture. Si il a ou non, la capacité de reconnaître un modèle antérieur. Par exemple, dans Le mythe de Salomé de Flavius Josèphe, celui-ci nomme la fille d'Hérodiade et d'Hérode Philippe Ier « Salomé « seulement cette jeune femme est d’origine présente...

2 pages - 1,80 ¤

Comment la pièce de Phèdre a-t-elle été interprétée à travers les différentes époques et mouvements littéraires ?

||La Phèdre de Sénèque fait le récit de l’amour incestueux de Phèdre pour Hippolyte. A la mort de Thésée, descendu aux enfers avec Héraclès pour enlever Proserpine, Phèdre révèle la vérité à la nourrice, puis à Hippolyte. Celui-ci la repousse ; Phèdre et la nourrice fomentent alors une calomnie : elles décident de raconter...

2 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure les héros tragiques sont trop éloignés des spectateurs ?

Finalement la tragédie nous annonce dès le départ un problème insoluble dont la fin malheureuse est inévitablement prévisible. Par ailleurs, elle nous expose une image négative de la nature humaine, désarmée devant son destin. Malgré cela, les spectateurs, selon leur humeur, vont pouvoir s’identifier égoïstement et émotionnellement à l’héros tragique, ou bien ne pas...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire littéraire « Les aveux de Phèdre » : Racine, Phèdre, 1677, Acte I, scène 3

En effet, Racine fait de Phèdre un personnage de tragédie qui est victime de la fatalité. Tout d’abord, Phèdre tente par différents moyens de fuir cet amour qui lui est interdit par l’honneur, Hippolyte étant son beau-fils. D’emblée, nous pouvons remarquer qu’elle essaie de détourner la malédiction de la déesse Vénus dont elle pense...

2 pages - 1,80 ¤

Scène 1 de l'acte I : Phèdre, tragédie de Racine

Ce récit des événements mythiques permet aussi à Racine de développer une conception de l’amour qui lui est propre. L’amour est une maladie dont on est frappé à la vue de l’être aimé et dont on ne peut guérir. On relève ainsi le champ lexical de la maladie, « mal « (vers 269), « incurable...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire de texte – Phèdre acte V, scène 7 – Jean Racine

Thésée, son mari. Elle avoue rompre le silence pour la première fois dans cette scène dernière au vers 1617. Cette courte réplique de la part de Phèdre marque une défense contre l'accusation de Thésée et notamment par rapport au vers 1600. Pour terminer, la question rhétorique « Cruelle, pensez-vous être assez excusé... « de Thésée montre que rien...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire de « Phèdre », Acte V, scène dernière (Racine)

Ensuite, tout au long de l’extrait, Hippolyte est louangé, pris en pitié avec vers 7 : « ce fils chaste et respectueux «, vers 33 : « ce cher fils « et vers 35 : « les honneurs qu’il a trop mérités «, il s’inscrit en héros. On peut voir en plus que les répliques...

2 pages - 1,80 ¤

Vers 1 à 48 de l'acte I, scène 1 Phèdre de Jean Racine

Ce dernier propos ne fait qu'étonner encore bien davantage Théramène qui rappelle alors à Hippolyte que Trézène avait toujours été jusque-là son lieu de prédilection (vers 29-34). Hippolyte lui répond que tout a changé depuis l'arrivée de Phèdre (vers 35-36). On se retrouve donc la dans une situation de quiproquo puisque Théramène croit donc...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé de l'Aveu d'Hippolyte dans Phèdre de Jean Racine

Hippolyte met son cœur a nu, exprime ses sentiments les plus profonds. Tout le long de cette scène, nous pouvons mettre en valeur une multitude de « je «, « moi «, « mon «. Racine inscrit aussi des périphrases pour parler d’Hippolyte : « un prince « (v.529), « cette âme « (v. 538), « le rebelle « (v. 546). Hippolyte est envoûté par la passion...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire Acte IV, scène 6 de Phèdre de Racine

D’autre part, face à ces deux êtres qui s’aiment, la jeune femme dessine son destin comme celui d’un être rejeté, solitaire et dans l’attente de la mort. Le vers le plus emblématique de ce rejet est le vers 1240, une sorte de plainte lucide : « Et moi, triste rebus de la nature entière «....

2 pages - 1,80 ¤

Caractéristiques de la tragi-comédie dans Le Cid de Corneille

Par conséquent, la pièce se solde sur la découverte d’une troisième branche au choix initial, ce qui annule le dilemme où l’honneur s’opposait à l’amour en rendant tous deux possibles simultanément. Ce renversement de situation, au même titre que le mariage comme solution finale au problème posé, est caractéristique de la comédie. Cependant, le...

3 pages - 1,80 ¤

Aristote dit que la tragédie doit inspirer la terreur et la pitié. Dites dans quelle mesure cette règle est respectée dans la pièce de Phèdre.

Le point culminant de la pièce, du point de vue des émotions ressenties, se trouve être le récit de Théramène à Thésée, à l'acte V, scène VI. Celui-ci raconte en effet la mort d'Hippolyte et la douleur d'Aricie. Le spectateur ne peut que compatir à cette douleur et prendre en pitié les quatre protagonistes. ...

4 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous qu'une oeuvre doit ouvrir les yeux du lecteur sur la vie ou bien au contraire permettre d'échapper à la réalité

Dans Roméo et Juliette de William Shakespeare. Roméo Montaigu et Juliette Capulet s’aiment d’un amour pur. Malheureusement, leurs deux familles véronaises se vouent une haine aussi parfaite et immortelle que la passion qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Dès le lendemain de leur rencontre à un bal masqué, ils demandent à Frère Laurent de les...

3 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous qu'un roman doit ouvrir les yeux du lecteur sur la vie ou bien, au contraire, permettre d'échapper à la réalité ?

Les longues descriptions, typiques des romans réalistes, souvent critiquées, sont la plupart du temps très utiles à la compréhension de la psychologie des personnages, de l'ambiance, et même parfois, du texte dans sa globalité. L'exemple de Thérèse Raquin d'Emile Zola me semble alors le plus frappant, notamment lors du passage de la morgue. En...

2 pages - 1,80 ¤

A quoi peuvent servir les didascalies, pour le lecteur, le metteur en scène ainsi que le comédien ?

Dans cette seconde et dernière partie, nous verrons que parfois seule la lecture de la pièce peut nous aider à comprendre celle-ci. Tout d'abord, nous observerons que par simple lecture, nous pouvons avoir des informations, grâce aux répliques ou aux didascalies, des personnages présents dans scène, et de leur tenues. Par exemple, dans Hamlet de...

3 pages - 1,80 ¤

Mariage De Figaro de Beaumarchais, Acte 2 Scène 1 (commentaire)

Cette scène est de plus une dramaturgie novatrice. Elle utilise un espace fonctionnel. Dans cette scène, l'espace sert à faire avancer l'action. En effet, les ouvertures sont multiples : 3 portes et une fenêtres. Ces ouvertures sont fermées, cela met donc la confidence en valeur. Figaro pourra tout de même entrer dans la chambre...

2 pages - 1,80 ¤

« Les obsèques de la lionne » de Jean de La Fontaine

La morale est au futur et s’adresse directement au lecteur, sa conjugaison indique qu’elle est valable à toute époque. Elle souligne la naïveté, la crédulité des rois « amusez, flattez, payez « et indique la corruption. Jean de La Fontaine donne parfois des conseils très dangereux au lecteur, c’est une véritable leçon d’hypocrisie. A travers le...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit