LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
777 - En quoi l'extrait suivant illustre-t-il le rejet de la narration classique théorisée par le courant du Nouveau Roman ? Ce prince était un chef-d'oeuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et un agrément dans son esprit, dans son visage et dans ses actions, que l'on n'a jamais vu qu'à lui seul ; il avait un enjouement qui plaisait également aux hommes et aux femmes, une adresse extraordinaire dans tous ses exercices, une manière de s'habiller qui était toujours suivie de tout le monde, sans pouvoir être imitée, et enfin, un air dans toute sa personne, qui faisait qu'on ne pouvait regarder que lui dans tous les lieux où il paraissait. Il n'y avait aucune dame dans la cour, dont la gloire n'eût été flattée de le voir attaché à elle [...]. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, 1678.
A
a) La syntaxe adoptée est trop classique.
B
b) Le personnage décrit est trop éloigné de
C
c) L'intrigue se déroule à la cour de France.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Un des reproches adressés au roman traditionnel par les romanciers du début du XXe siècle est de proposer des schémas narratifs invraisemblables, car centrés sur des personnages qui n'ont rien en commun avec le lecteur. Certes, les critiques ciblèrent principalement sur le roman de type balzacien, mais on retrouve ici, dans ce roman typique des moeurs du classicisme français, le même type d'éléments : un personnage idéal au sens propre du terme, adulé de toute la cour, hommes comme femmes, n'ayant absolument aucun défaut, bref un être auquel le lecteur moderne ne peut croire et encore moins s ' identifier.


Les nouveautés du site

LE BAROQUE: COURS COMPLET

||                                               LE BAROQUE           I.                Aspects de l’évolution du roman (le XVIIe siècle) -        Le Baroque et la spiritualité française,: Mentalités baroques Le Baroque dans la littérature française -        Le Baroque et le roman, Le roman et ses sources Aspects de l’évolution du roman...

22 pages - 1,80 €

Stendhal dans La vie de Henri Brulard : « Un roman est un archet. La caisse du violon qui rend les sons c'est l’âme du lecteur »

Le roman peut ainsi nous ancrer dans notre propre réel, celui que nous voulions oublier. En effet l’homme cherche parfois à oublier consciemment ce qui le dégoûte, ce contre quoi il ne peut rien faire. Or le réalisme lutte contre cela : il cherche à montrer à l’homme ce qu’il oubliait de voir. Les romans...

4 pages - 1,80 €

Les criminels dans la bête humaine

Misard et Roubaud porte un intérêt ultime à l'argent. Misard ne cesse de chercher la fortune de Phasie de son vivant et après sa mort. C'est sa seule raison de vivre.Et son approche du crime semble en cela se distinguer des autres. Car le meurtre de tante Phasie ne se dote pas de la même ...

5 pages - 1,80 €

La Mort dans l'Assommoir de Zola

||La première fois qu'ils se rencontrent, c'est sur le chemin de l'hôtel Boncœur. Gervaise est alors effrayée sur le coup. D'ailleurs, «elle se collait contre la porte de l'hôtel. «. Et c'est ici qu'il lui annonce la mort pour la première fois : « Ca ne vous empêchera pas d'y passer, ma petite… Vous serez...

2 pages - 1,80 €

Commentaire de Français : Incipit de Germinal

La fin de cet extrait constitue presque une chute parce qu’enfin, le voyageur solitaire rencontre quelque chose. Pour parvenir à la fosse, cependant, il semble devoir descendre dans les ténèbres ; « un chemin creux s’enfonçait «, et surtout, « tout disparut «. Il aperçoit une « vision de village aux toitures basses et uniformes «, cependant, il ne prend pas la...

3 pages - 1,80 €

Exposé sur la crasse dans « L'assommoir » d'Emile Zola

La saleté du logis nous montre souvent une absence d’hygiène à propos de la vaisselle « (...) la table (...) couverte de sa vaisselle épaisse, tournant au jaune, où le gras des eaux de l'évier restait en noir dans les égratignures des couteaux. « ; « table est désormais grasse et tâchée de café, de...

2 pages - 1,80 €

Le personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion ?

Mlle de Chartres, très jeune, est mariée de raison au Prince de Clèves. Plus tard, à la cour, Mme de Clèves rencontre M. de Nemours d’où naît une passion immédiate. Mme de Clèves est partagée entre ses sentiments contradictoires : d’un côté son honneur, être fidèle à son mari et de l‘autre son amour passionné...

2 pages - 1,80 €

Nana, le personnage de Zola, éprouvait une répugnance indignée contre cette littérature immonde dont la prétention était de rendre la nature ; comme si l'on pouvait tout montrer ! En matière de livres et de drames, Nana avait des opinions très arrêtées : elle voulait des œuvres tendres et nobles, des choses pour la faire rêver et lui grandir l'âme. Les reproches qu’adresse Nana aux romans naturalistes sont-ils justifiés ?

Toutefois, la précision des œuvres de l’écrivain naturaliste permet de comprendre la situation de l’époque, du peuple, et n’en cache pas les mauvais côtés. Pour L’Assommoir, Zola parle du « premier roman sur le peuple, qui ne mente pas et qui ait l'odeur du peuple « : Zola a la volonté de montrer la réalité des milieux...

3 pages - 1,80 €

La bruyère: extrait des Caractères « de l’homme »: Gnathon

Le texte peux représenter chacun d’entre nous on observe une comparaison qui est un outil pour convaincre le lecteur «  et tous les hommes ensemble sont à égard comme s’ils n’était point « cela traduit que les hommes sont comparai a un point donc, pas grand-chose. L’homme veut toujours être le premier est le meilleur ...

2 pages - 1,80 €

Commentaire composé : Les Effarés de Rimbaud

Deuxièmement, Rimbaud nous dépeint une scène si précise que le lecteur peut la visualiser. Recroquevillés dans la neige, cinq petits enfants regardent éblouis la confection du pain qui se déroule devant leurs yeux à travers le soupirail : « Noirs dans la neige et dans la brume, / Au grand soupirail qui s’allume, / ...

2 pages - 1,80 €

Le héros et le voyage comme procédés dans Candide de Voltaire

A partir de cet instant , apparaît aux côtés de Candide le personnage de Martin , pessimiste résolu , qui représente la détermination contraire à celle de Pangloss et fournit l’occasion de discussions sans fin sur le thème central .A la fin , la sagesse de Candide représente une voie moyenne entre les deux ...

2 pages - 1,80 €

Maupassant : Excipit de Bel-Ami - Commentaire composé

Une volonté également de gravir rapidement les marches de la réussite sociale et aussi rapidement qu’il descendra lentement les marches de l’église, comme pour savourer tout aussi lentement sa réussite : « Il descendit avec lenteur les marches du haut perron entre deux haies de spectateurs. « A ce héros qui se métamorphose en héros de la démesure,...

3 pages - 1,80 €

Les personnages masculins dans Bel-Ami de Maupassant

• Serait ce qu’on pourrait appeler le poulain de Walter «J'ai surpris par hasard, hier soir, quelques mots de mon mari et de Laroche. Mais Walter recommandait au ministre de ne pas te mettre dans le secret parce que tu dévoilerais tout. " «., « la combinaison préparée entre Laroche et Walter « Démontre que l’on peut arriver...

4 pages - 1,80 €

Le roman offre une représentation du monde. Quelle connaissance nous permet-il d’acquérir en tant que lecteur ?

D'ailleurs, les romanciers prétendent délivrer une réflexion morale à travers des parcours individuels. Le roman serait donc l'analyse des mœurs, ce qui nous permettrait de mieux comprendre notre monde. Bel-Ami, qui est un formidable roman d'apprentissage, ou le personnage sans complexes ni scrupules est prêt à abandonner ses femmes au gré de ses ambitions....

2 pages - 1,80 €

Le rôle des femmes dans Bel – Ami

||La dernière femme de qui Duroy se fera aimer dans ce roman est Suzanne Walter, la fille de son patron et de sa maîtresse. Suzanne est une jeune fille blonde trop petite mais fine. Suzanne marie la beauté et l'intelligence, elle amuse Duroy par ses "drôleries". Elle et Duroy s'entendent très bien. Ils aiment parler...

3 pages - 1,80 €

Bel-Ami de Maupassant : Exposé et crtique de la société

Madeleine l’aide encore, mais inconsciement, en lui fesait remarquer qu’il interesse la femme de son patron, madame Walter. La difficulté s’accrue d’avantage car c’est une femme plus riche, noble et totalement fidèle à son mari qu’elle n’a jamais trompée. Mais celui qui se fait appeler dorénavant le Baron Du Roy de Cantel n’a peur...

3 pages - 1,80 €

Peut-on aimer Georges Duroy ?

On peut donc dire que son ascension sociale fulgurante est digne d'un héros. Un autre aspect qui peut faire de Bel-ami un héros est son physique très avantageux, typique des héros romanesques mais cela ne reste qu'une apparence extérieur. Bel-ami est perçu comme un être sans scrupules, mais est-il complètement dénué d'humanité ? Nous...

3 pages - 1,80 €

Commentaire linéaire: Bel-Ami de Maupassant - Chapitre 2, Partie 1

* «  Il eut peur d’être surpris et il se mit à monter fort vite. « L44 Sa monter semble lui être difficile, cependant les reflets que lui proposent les miroirs le rendent plus sûr de lui.  * «  Il avait envie de courir, de sauter en, gravissant le dernier étage «L51 Chaque étage est le symbole d’un...

2 pages - 1,80 €

Commentaire de Bel-Ami de Maupassant: I, 8 - La Mort De Forestier

Ici le texte présente des références métaphysiques. En effet, on pense que le personnage est croyant puisque l'on note un grand nombre de références à dieu. Le personnage évoque cinq fois « mon dieu «, il s'en réfère à la dernière personne ou personnalité capable de le lui faire s'en sortir. On note que la religion...

2 pages - 1,80 €

Bel-Ami, Maupassant, excipit. Commentaire

||Il se compare à un roi acclamé par un peuple : on trouve tout au long de l’extrait cette métaphore filée : Par le nom, d’une part « Du Roy «= du roi, puis à travers le point de vue interne : « se croyait un roi qu’un peuple vient acclamer«, « la foule amassée venue là pour lui, pour Georges Du Roy «...

2 pages - 1,80 €

Bel-Ami est-il un roman d'apprentissage ?

||Ces autres éléments dans l’attitude et la progression de Georges, ne correspondent pas tout à fait à notre définition du roman d’apprentissage. Tout d’abord, Georges a déjà une expérience de la vie au début de l’œuvre. Ce n’est pas sa première entrée dans le monde. Il a été soldat en Algérie et a vécut ...

3 pages - 1,80 €

Bel-Ami : pourquoi ce titre ?

||Ce surnom est également une façon pour ces femmes de s’approprier Duroy. D’ailleurs quand il se marie à Madeleine, Mme de Marelle demande la permission de continuer à l’appeler ainsi, comme si ce surnom était réservé à sa femme. Preuve d’une certaine intimité. « Puis, se tournant vers Madeleine, elle ajouta : -Tu permets...

2 pages - 1,80 €

EXTRAIT : LES HUÎTRES D'OSTENDE…(I,5) de Guy de Maupassant, Bel-Ami

Alors que la posture de Forestier est ingrate, Duroy, quant à lui, apparaît de façon digne. Déjà, parce qu’il s’exprime de manière courtoise. Il parle d’ailleurs avec tellement de conviction qu’il en devient allusif « comme s’il eût dit « l.30 ; en réalité, ses propos implicites parviennent à séduire littéralement les deux femmes,...

3 pages - 1,80 €

Bel-Ami de Maupassant : Le Mariage Avec Suzanne

||Dans la troisième partie, l'auteur mets surtout en scène l'admiration qu'a le peuple à l'égard de Georges Duroy et le nombre énorme de personnes qui on assister à son mariage : « la foule coulait devant lui comme un fleuve «, « L'église (…) était pleine de monde «, «  Il aperçut la foule amassée, une foule noire, bruissante,...

2 pages - 1,80 €

Bel ami de Maupassant , livre I, chapitre VII : le duel. Argumentation (commentaire composé)

Dans cet extrait, George Duroy perd le controle de son esprit qui divague totalement. Plus aucun raisonnement, l'imminence du duel le plonge dans un état second, proche de la folie. Dans ce passage, nous pouvons relever deux termes de nature grammaticale différente qui prouve son trouble " il se reconnut à peine" et " il...

2 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit