LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
777 - En quoi l'extrait suivant illustre-t-il le rejet de la narration classique théorisée par le courant du Nouveau Roman ? Ce prince était un chef-d'oeuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et un agrément dans son esprit, dans son visage et dans ses actions, que l'on n'a jamais vu qu'à lui seul ; il avait un enjouement qui plaisait également aux hommes et aux femmes, une adresse extraordinaire dans tous ses exercices, une manière de s'habiller qui était toujours suivie de tout le monde, sans pouvoir être imitée, et enfin, un air dans toute sa personne, qui faisait qu'on ne pouvait regarder que lui dans tous les lieux où il paraissait. Il n'y avait aucune dame dans la cour, dont la gloire n'eût été flattée de le voir attaché à elle [...]. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, 1678.
A
a) La syntaxe adoptée est trop classique.
B
b) Le personnage décrit est trop éloigné de
C
c) L'intrigue se déroule à la cour de France.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Un des reproches adressés au roman traditionnel par les romanciers du début du XXe siècle est de proposer des schémas narratifs invraisemblables, car centrés sur des personnages qui n'ont rien en commun avec le lecteur. Certes, les critiques ciblèrent principalement sur le roman de type balzacien, mais on retrouve ici, dans ce roman typique des moeurs du classicisme français, le même type d'éléments : un personnage idéal au sens propre du terme, adulé de toute la cour, hommes comme femmes, n'ayant absolument aucun défaut, bref un être auquel le lecteur moderne ne peut croire et encore moins s ' identifier.


Les nouveautés du site

DISSERTATION sur le personnage de roman selon une citation de François Mauriac

||* Le romancier, par ses personnages, peut transmettre une morale , un message aux lecteurs (dans Adolphe de Benjamin Constant : il n’est pas bon de céder à la passion car celle-ci entraîne les « troubles de l’âme «( cf. à la Princesse de Clèves). De même, ce sont les moins riches qui sont les plus généreux dans Le ...

5 pages - 1,80 ¤

On dit que ''l'argent ne fait pas le bonheur''. Pensez-vous que ce proverbe soit illustré dans Le Père Goriot de Balzac ?

D’abord, je pense que chacun a droit à garder sa dignité au-delà de toutes apparences. Des préjugés peuvent vite être faits à cause de l’argent. Le caractère d’un homme riche est-il meilleur que celui d'un homme plus pauvre ? Le marquis d’Ajuda-Pinto a-t-il meilleur caractère que Sylvie, la cuisinière de la pension Vauquer simplement parce qu’il...

2 pages - 1,80 ¤

Le rôle du romancier est-il d'être le Dieu de ses personnages ?

Il se doit également de laisser une liberté à son personnage, pour laisser vivre l’intrigue d’elle-même. Sartre dans sa critique de « la fin de la nuit « écrit par Mauriac, cite : « mauriac assassine la conscience des personnages ; avant d’écrire il forge leur essence, il décrète qu’ils seront ceci ou cela ;...

2 pages - 1,80 ¤

Selon vous une bonne histoire seule permet – elle de faire un bon roman ?

Nous pouvons en déduire qu' une bonne histoire ne peut pas suffire à faire un bon roman car, pour moi, le lecteur doit trouver ses repères dans le roman. Il doit s'attacher aux personnages, partager leurs sentiments. Harry Potter de J.K.Rowlings en est un exemple car le lecteur peut s'identifier au personnage pendant son...

2 pages - 1,80 ¤

« Chacun se dit ami ; mais fou qui s'y repose ; Rien n'est plus commun que le nom, Rien n'est plus rare que la chose. » Jean de La Fontaine

Enfin, ne faut-il pas connaître la personne pour qu’elle soit notre amie ? Et bien la connaître, depuis longtemps, la comprendre ? Bien sûr que si. Mais alors que sont tous ces soi-disant « amis « sur les réseaux sociaux sur Internet ? Certaines personnes ont des dizaines de milliers d’amis qu’ils ne connaissent même pas. En un seul...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que distingue le personnage principal d'un roman d'un véritable individu ?

En dernier lieu, nous allons tenter de comprendre le travail du romancier. Dans la préface de Pierre et Jean, Maupassant affirme « faire vrai consiste à donner l’illusion complète du vrai, suivant la logique ordinaire des faits et non à les transcrire servilement dans le pêle-mêle de leur succession. J’en conclus que les Réalistes de...

3 pages - 1,80 ¤

Dans Le Père Goriot le narrateur présente l'intrigue en disant « All Is True » dans quelle mesure cette affirmation peut-elle s'appliquer au roman réaliste ?

Lorsqu’un auteur écrit un roman réaliste, il doit faire des choix concernant l’agencement du temps de son récit car on ne peut pas raconter en détails chaque journées des personnages, comme le dit Maupassant dans la préface de Pierre et Jean « Raconter tout serait impossible car il faudrait alors un volume au moins par...

3 pages - 1,80 ¤

Comparaison Entre L'Incipit De Germinal Et Du Père Goriot

Et ils provoquent la « crainte « : signal d’un danger, mais le héros « ne put résister « : idée de la tentation ; les feux fonctionnent alors comme ceux de l’enfer, du tentateur diabolique, avec ce monstre infernal, souterrain de la mine. Quand Zola ébauche son roman, il souligne l’intérêt symbolique de la...

3 pages - 1,80 ¤

Un personnage de roman a-t-il pour seul but de représenter le réel ?

C’est le Cas de E.Zola qui est inspiré par les nouvelles théories scientifiques de son époque avec la volonté de les soutenir. Il s’attache également à décrire avec grande précision la classe ouvrière, comme dans son roman L’Assommoir ou l’action se déroule dans des milieux modestes et retracent la vie d’une , Gervaise. Zola...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé : « Tant de choses », Guy Goffete, Le pécheur d'eau

Nous avons pu voir à travers cette explication que les différentes faces du lyrisme, dit moderne, reflétées dans ce poème, s'articulent autour de trois principaux thèmes : - L'inhabituelle état de décadence décrit dans le paysage, ce qui est différent du lyrisme classique ou il est question d'amour et de beauté et non de...

3 pages - 1,80 ¤

Nuit Rhénanes - Guillaume Apollinaire - Rhénane - Alcools

||- Le poème ‘‘s’ouvre’’ puis ‘‘se ferme’’, à l’aide du premier et dernier vers : « Mon verre est plein d’un verre trembleur comme une flamme « et «  Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire «. Ce monostique va briser le rythme des quatrains - La tension entre le réel et le rêve, l’imaginaire est si forte...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé : Guillaume Apollinaire : Poèmes à Lou : « Si je mourais là-bas...»

Texte étudié : Si je mourais là-bas sur le front de l'armée Tu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aimée Et puis mon souvenir s'éteindrait comme meurt Un obus éclatant sur le front de l'armée Un bel obus semblable aux mimosas en fleur Et puis ce souvenir éclaté dans l'espace Couvrirait de mon sang...

4 pages - 1,80 ¤

COMMENTAIRE LES COLCHIQUES de Guillaume Apollinaire

||D'autre part, ce poème tranche avec les poèmes de la Pléiade où le poète s'identifiait généralement à un dieu, en particulier, Apollon. Ici, l'originalité réside dans le fait que le poète est identifié à une vache, mammifère banal et peu glorieux. De plus, l'absence de ponctuation fait de ce poème un sonnet aux interprétations ...

5 pages - 1,80 ¤

Apollinaire, Alcools : « Marie » (commentaire)

Poème Vous y dansiez petite fille Y danserez-vous mère-grand C'est la maclotte qui sautille Toutes les cloches sonneront Quand donc reviendrez-vous Marie Les masques sont silencieux Et la musique est si lointaine Qu'elle semble venir des cieux Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine Et mon mal est délicieux Les brebis s'en...

3 pages - 1,80 ¤

Madame Bovary de Gustave Flaubert : Une structure romanesque de la déception et de la monotonie

La deuxième partie comprend à nouveau deux séries successives de la même structure, de part et d'autre de l'épisode des comices, en position centrale : l'accouchement d'Emma qui prolonge symboliquement la noce (II,3), puis son amitié amoureuse avec Léon qui représente l'adultère (II, 3-4), enfin, les souffrances et le refoulement qui signifient à nouveau...

2 pages - 1,80 ¤

« La Mort des Amants » - Tristan et Yseut - Thomas d’Angleterre

||Tristan et Yseut se perdent dans l'oubli total du monde. Par le chemin de l'amour, ils tendent vers la mort, car « mourir tous deux c'est vivre unis «. La mort sera la délivrance, le calme et la paix. La seule issue heureuse est la mort. La mort y est vécue comme nécessaire résolution au...

3 pages - 1,80 ¤

Analyse des deux premiers sonnets des Regrets de Joachim Du Bellay

||Le travail de création poétique est perçu comme allant de soi, dans une démarche très personnelle. La source de son écriture, c'est lui-même. La création est personnifiée, Du Bellay "échange" avec lui-même dans son processus créatif : "Je me plains à mes vers, si j'ai quelque regret : Je me ris avec eux, je leur dis...

3 pages - 1,80 ¤

COMMENTAIRE DU DÉBUT DU CHAPITRE 5 DE THÉRÈSE RAQUIN (1867) D'ÉMILE ZOLA : LA RENCONTRE ENTRE LAURENT ET THÉRÈSE

Une vision érotisée de la passion – Zola ne donne pas ici une vision précieuse ou compassée de la passion amoureuse, mais au contraire la dépeint, de manière plus crue et réaliste, avec érotisme et sensualité. Il présente en effet une Thérèse qui effleure Laurent du regard : « On sentait sous ses vêtements des...

6 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé extrait du chapitre X de l'Assommoir d' Emile Zola.

Cette épouvante du terme est représentée par l'arrivée du père Boche qui quand il présente la quittance représente celui qui signe l'arrêt de mort de Gervaise. Cette image contraste avec celle de l'arrivée du propriétaire qui lui est bien au chaud dans son gros paletot. Lui est un ancien maçon qui a réussi comme ...

2 pages - 1,80 ¤

Errance et révolte dans la vie d'Arthur Rimbaud

||Le poète de « L'alchimie du verbe « croyait dans la modernité, mais croyait sur tout que cette modernité se forge, se façonne par le travail en plusieurs étapes, le poète « cherche son âme, il l'inspecte, il la tente, l'apprend. Dès qu'il la sait : il doit la cultiver«. Renouveler l'ancien ne doit pas être le ...

2 pages - 1,80 ¤

Selon un critique, Pascal Quignard est «un de ceux qui savent importer dans le roman les heurts de la poésie » En quoi votre lecture vous permettrais de souscrire à cette citation ?

Le titre même du livre, Tous les matins du monde, me semble être un vers, à l'image de celui de Charles Cros : « Voici le matin bleu. « mais pourtant bien différent. Car si le lecteur de passage peut, en voyant le l'intitulé de l'œuvre, peut associer le matin à sa connotation poétique habituelle,...

3 pages - 1,80 ¤

Littérature des Temps Modernes : Victor Hugo (cours de littérature)

pouvoir, à la loi sur la déportation, il soutient le suffrage universel (seul garant d'un idéal démocratique) et s'oppose à la loi Falou (l'enseignement serait entièrement confié aux confédérations religieuses). On retrouve là ses préoccupations en matière d'éducation et d'instruction publique. La république est proclamée, mais le 2 décembre 1851, Napoléon fait un coup...

70 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous avec Eugène Guillevic que la poésie est un moyen de connaissance, un des moyens d'apprendre le monde ?

Sorte de poètes prophètes, ils s'attachaient à civiliser le monde, conscients à la fois du passé, du présent et du futur, comme Hugo dans La légende des siècles. Ces quelques poètes engagés font alors figure à la fois d'artistes et d'hommes politiques. Le réveil du peuple semble ainsi pouvoir s'effectuer autant à partir du...

3 pages - 1,80 ¤

Comment la beauté, selon la définition des surréalistes donnée dans Nadja, peut-elle être « CONVULSIVE » ?

La beauté n'a pas d'utilité ! Du moins pas chez les surréalistes. Pour Breton, qui reprend la définition de Kant (philosophe allemand très maniaque. Il consacra sa vie à la connaissance et à l'enseignement. Critique de la raison pure. Il parle dans la Critique du jugement, que la libre production de la beauté réconcilie l'entendement...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit