LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
777 - En quoi l'extrait suivant illustre-t-il le rejet de la narration classique théorisée par le courant du Nouveau Roman ? Ce prince était un chef-d'oeuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et un agrément dans son esprit, dans son visage et dans ses actions, que l'on n'a jamais vu qu'à lui seul ; il avait un enjouement qui plaisait également aux hommes et aux femmes, une adresse extraordinaire dans tous ses exercices, une manière de s'habiller qui était toujours suivie de tout le monde, sans pouvoir être imitée, et enfin, un air dans toute sa personne, qui faisait qu'on ne pouvait regarder que lui dans tous les lieux où il paraissait. Il n'y avait aucune dame dans la cour, dont la gloire n'eût été flattée de le voir attaché à elle [...]. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, 1678.
A
a) La syntaxe adoptée est trop classique.
B
b) Le personnage décrit est trop éloigné de
C
c) L'intrigue se déroule à la cour de France.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Un des reproches adressés au roman traditionnel par les romanciers du début du XXe siècle est de proposer des schémas narratifs invraisemblables, car centrés sur des personnages qui n'ont rien en commun avec le lecteur. Certes, les critiques ciblèrent principalement sur le roman de type balzacien, mais on retrouve ici, dans ce roman typique des moeurs du classicisme français, le même type d'éléments : un personnage idéal au sens propre du terme, adulé de toute la cour, hommes comme femmes, n'ayant absolument aucun défaut, bref un être auquel le lecteur moderne ne peut croire et encore moins s ' identifier.


Les nouveautés du site

Sujet : A quelles conditions pensez-vous que l'art et la littérature soient des armes efficaces pour défendre des idées ?

A mon sens, la condition première pour qu’une œuvre littéraire ou artistique puisse être une arme efficace utilisée pour défendre ses idées est le contexte social et politique dans laquelle elle est publiée. Ainsi, le dix mai 1933 sous le pouvoir d’Hitler, plus de 20 000 volumes à propos du communisme et de la religion...

2 pages - 1,80 ¤

« Le sonnet à Caliste » de François de Malherbe

||Caliste est nommée une seule fois. La description se fait à partir des éléments de son corps : son teint (v5), sa bouche (v6), sa parole et sa voix (v7), sa gorge (v9), ses yeux (v10). Un blason ne cherche pas à faire un portrait réaliste d’une personne mais il présente, décrit un idéal féminin....

2 pages - 1,80 ¤

Arthur Rimbaud - Alcide Bava

Car, d'une part, "la poésie pour la révolution" : qu'est-ce que c'est ? Rimbaud en a certes une petite idée qu'il a exposée dans sa lettre du 15 mai 1871 à Paul Demeny : donner "plus [...] que la notation de sa marche au Progrès" ; définir "la quantité d'inconnu s'éveillant en son temps dans...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé d'un passage du chapitre XXXII du Pantagruel de Rabelais : « Ce pendent, je, qui vous fais ces tant véritables contes […] parce qu'ilz demourent en la gorge de mon maistre Pantagruel »

Pour finir, si Rabelais nous montre qu’on peut apprendre par le jeu, le moyen qu’il privilégie est le rire car il entre dans la dimension de l’esthétique du rire carnavalesque où se joue des enjeux plus confus peut-être mais plus profondément encré dans la nature humaine : rire est, en effet d’après lui (cf. Gargantua)...

5 pages - 1,80 ¤

Quelle est la fonction de la littérature ?

La fonction donnée à la littérature, si on veut tout simplement rêver, ou comprendre les critiques, dépend tout simplement d’une seule chose, le lecteur, puisque le lecteur met l’intonation, met son imagination, il fait tout. Un des facteurs qui peut faire que le lecteur lise d’une façon ou d’une autre, c’est son âge. Si...

3 pages - 1,80 ¤

Le Portrait de Gargantua

Gargantua naît le trois février. De trois à cinq ans, il est nourri et institué par son père, et passait donc son temps, comme tous les petits enfants du pays, à “boire, manger et dormir”. Il faisait ce qu'il voulait: il « songeait creux «, « mangeait choux et chiait pourrée «, « mangeait son...

5 pages - 1,80 ¤

La Beauté de Baudelaire (commentaire)

Ce labeur douloureux est accepté parce que l’enjeu est de taille. Les poètes, grâce à la Beauté, espèrent parvenir à l’Idéal. Ce dernier est présent dans le terme « azur « (v.5) ou les mots comme « neige, blancheur « renvoyant à la pureté et indirectement à l’Idéal c'est-à-dire ce qui n’est pas souillé par les incontournables malaises...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé du chapitre III de Zadig de Voltaire

Après la mort de Louis XIV à la fin du XVIIe siècle, toute l’effervescence intellectuelle qui attendait le moment d’être libérer va donner naissance au siècle des lumières. Le XVIIIe siècle, contrairement à celui précédent, se tourne vers l’homme en société. Les philosophes de la lumière étudient le monde social, politique, économique, moral et apportent un grand nombre...

2 pages - 1,80 ¤

« Le critique est un lecteur qui écrit sa lecture. »

Dehors ou dedans. Faute d’avoir pris garde à ces lois, M. Mauriac assassine la conscience des personnages. « Sartre, essaye ici, au-delà de la simple critique du roman mauriacien, de développer sa propre vision du monde et de la faire accepter. Il veut renouveler et réinventer l’art romanesque, en modifier la structure tout au moins....

5 pages - 1,80 ¤

Le Corbeau Et Le Renard de La Fontaine - Commentaire

Fable incarne presque un fantasme imaginaire : la puissance de l’amour propre. Le titre semble mettre en évidence son orgueil. Opposition entre un nom d’espèce et un nom propre. En l’anoblissant, le renard ne fait que renforcer le narcissisme de l’animal et c’est ce a quoi s’intéresse La Fontaine. Cette image exaltée de lui...

2 pages - 1,80 ¤

La poésie doit-elle réagir aux évènements douloureux de son époque ? Vous répondrez dans un développement argumenté, en vous appuyant sur le corpus proposé et plus généralement sur votre connaissance du genre.

  Problématique : Le poète doit-il s’engager ? Ne risque-t-il pas de perdre une partie de son âme et n’est-ce pas limiter la poésie que d’en faire une arme au service d’une cause ?   I – Oui, le poète doit s’engager : il a une mission sociale    Homme parmi les hommes, avant d’être écrivain et poète, il ne peut se désintéresser...

4 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure l'écriture poétique est-elle un amalgame de liberté et de contraintes ?

Le poète est aussi libre de choisir la forme de son poème, un poème en prose impose moins de règles que celui en vers, en effet on n’a besoin de faire ni de quatrain, tercets, rimes, décasyllabes, alexandrins ou encore d’autre métriques. Ainsi dans La nuit remue d’Henri Michaux la plupart des poèmes sont en...

3 pages - 1,80 ¤

Lecture analytique: La chevelure de Baudelaire

||La fusion du temps et des lieux Dans ce monde idéal, temps et lieux se confondent, l'Asie et l'Afrique sont sur un même plan, le même vers, la même horizontalité, et ont le même pouvoir de voyage. Les souvenirs permettent de revivre des moment intenses, ici liés à la sexualité. Le but de l'auteur est...

2 pages - 1,80 ¤

Charles Baudelaire : La Béatrice

Toutefois, Baudelaire ne reste pas de marbre lorsqu’il constate qu’une femme qui compte pour lui – de toute évidence une de ses amantes (« la reine de mon cœur « (v. 28)) – fraye avec cette « troupe obscène « (v. 26). Il se sent renié par sa maîtresse, voire même trahi (« leur versait parfois quelque sale...

2 pages - 1,80 ¤

Thomas More ( 1478-1535) - XVI eme

||     I/ Biographie de Thomas More Thomas More fut un brillant humaniste, un juriste, un avocat, un diplomate de talent et, enfin, un homme d'Etat ( en 1529 le roi d'Angleterre Henri VIII l’a nommé grand chancelier = homme le + important du royaume après le roi). Il est jugé pour haute trahison et décapité le 6 juin 1535 :...

1 page - 1,80 ¤

La diffusion de l'humanisme en Europe

Cela à permis d'imprimer un grand nombres d'ouvrage et donc d'augmenter la diffusions. Mais le premier livres imprimé reste la Bible. De là , de grands ateliers d'imprimerie se créent en Europe et ils deviennent des lieux de rencontre pour les auteurs , comme à Bâle, Paris ou encore Anvers.. Il n'y a pas que...

3 pages - 1 ¤

Théophile Gauthier affirme : « Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien. ». Selon vous la poésie peut-elle cependant prétendre être utile à quelque chose ?

La poésie s’inscrit dans le mouvement de « l’Art pour l’Art « des poètes parnassiens. Cette théorie affirme que l’art n’a d’autre fin que lui-même et qu’il n’exprime rien. Pour les poètes parnassiens, la seule fonction du poète est de poursuivre un idéal esthétique. Ils sont soucieux seulement de la forme et de l’impersonnalité de leur...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il préférer le théâtre littéraire et ses didascalies ou la représentation théâtrale ?

Un spectacle théâtral a un aspect beaucoup plus divertissant que son œuvre littéraire, cela permet aussi de rester passif, simplement regarder sans trop se creuser la tête. En contrepartie, la lecture est un effort intellectuel supérieur et demande plus de concentration. De plus, les didascalies d'un texte ne sont pas toujours respectées totalement par...

2 pages - 1,80 ¤

Étienne Jodelle : O traîtres vers, trop traîtres contre moi

Étienne Jodelle O traîtres vers, trop traîtres contre moi, Qui souffle en vous une immortelle vie, Vous m’appâtez et croissez mon envie, Me déguisant tout ce que j’aperçois. Je ne vois rien dedans elle pourquoi A l’aimer tant ma rage me convie : Mais nonobstant ma pauvre âme asservie Ne me la feint telle que je...

3 pages - 1,80 ¤

Le théâtre a-t-il seulement pour fonction de mettre en scène le mal ?

Contrairement à Jarry qui se sert du burlesque et de l'absurde dans son théâtre, Akira Kurozawa met, lui,en scène l’esthétisme grâce au théâtre Nô. Cette représentation artistique exprime des sentiments et des pensées par la gestuelle du corps et des costumes somptueux. C'est un art très codifié et le jeu des comédiens est dépouillé....

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé de la Lettre 9 des Liaisoons Dangereuses de Laclos

Madame de Volanges joue d’une dernière corde : elle met en avant son amitié et son expérience afin de susciter la confiance : après l’avoir appelée du doux nom de « chère amie «, elle souligne son « âge «, son « expérience « et surtout son « amitié « pour attirer son adhésion ;...

2 pages - 1,80 ¤

Comment Baudelaire ouvre-t-il la poésie à la modernité ?

Cela le témoigne bien dans le poème «Le confiteor de l’artiste« : «Et maintenant la profondeur du ciel me consterne, sa limpidité m'exaspère. L'insensibilité de la mer, l'immuabilité du spectacle me révoltent... Ah! faut-il éternellement souffrir, ou fuir éternellement le beau? Nature, enchanteresse sans pitié, rivale toujours victorieuse, laisse-moi! Cesse de tenter mes désirs et...

3 pages - 1,80 ¤

Baudelaire, commentaire composé sur L'invitation au Voyage

Aucune réelle indication de lieu n’est donnée. « Là-bas « est en fait un concept, ce monde à l’esthétique et aux sensations parfaites s’oppose à ici. Ce lieu qui est autre devient idéal parce-que lointain, parce-que opposé à la réalité. Il y a dans l’œuvre de Baudelaire et notamment dans le poème « le ...

3 pages - 1,80 ¤

André Malraux et la démocratisation de la culture

La démocratisation de la culture était une nécessité, car, la création d’infrastructures dans chaque région de France a permis à la majorité de la population d’avoir accès à ce patrimoine en partant du fait que celui-ci était réservé soit aux personnes plus aisées, soit à la noblesse. André Malraux, avec la création des Maisons...

2 pages - 1,80 ¤

A quoi sert la fiction ?

Sir Arthur Quiller-Couch était un écrivain et un professeur renommé de Cambridge. Dans son On Art of Writing (non traduit en France), celui-ci expose ce qu’est pour lui la littérature. Nous traduisons d’une manière hâtive, mais espérons-le fidèle : «(...) ainsi que Johnson l’a affirmé de l’Elégie de Gray : "elle regorge d’images...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit