LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
215 - A quel écrivain doit-on la pièce : "L'important d'être constant" ?
A
Shakespeare
B
Wilde
C
Lord Biron
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Expliquer cette formule de Schérer : « Ce qui fait le charme des petites oeuvres de Voltaire, ce qui gâte les grandes, c'est que, dans les unes comme dans les autres, on retrouve le polémiste.»

|| La difficulté du sujet vient du biais particulier selon lequel il s'agit d'étudier l'oeuvre de Voltaire : parmi les défauts et les mérites de ses ouvrages, il ne faut retenir que ceux qui relèvent du polémiste. La donnée nous invite à examiner successivement les petites oeuvres, puis les grandes. Pas de difficultés donc pour poser les deux parties du plan. ||...

3 pages - 1,80 ¤

On sait que Marivaux préférait, selon ses propres termes, « être humblement assis sur le dernier banc des auteurs originaux, qu'orgueilleusement placé à la première ligne dans le nombreux bétail des singes littéraires ». Vous chercherez à définir cette originalité de Marivaux.

Les comédies de Marivaux occupent une place à part dans le théâtre du xvme siècle. Sa culture incomplète ne l'avait pas familiarisé avec les grandes oeuvres de l'antiquité. Les circonstances de sa vie font qu'il est accueilli d'emblée dans ce cadre à la fois attirant, brillant et un peu factice des salons. ||   ||...

2 pages - 1,80 ¤

Comment vous expliquez-vous le succès que connurent en leur temps Les Caractères de La Bruyère ?

... les deux classes sociales s'accordent dans la haine féroce qu'elles éprouvent contre les financiers : et leur haine se satisfait à voir la peinture de ces gens sans pitié qui font la loi grâce à leur fortune, tel ce Champagne qui sans hésitation «signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait«, et...

2 pages - 1,80 ¤

Développer ce jugement de Jules Lemaitre sur Les Caractères : Les ciselures du style n'empêchent point l'oeuvre de La Bruyère d'être impitoyable et triste.

|| Les hommes ne gardent jamais le sens de la mesure : les goûts, les distractions deviennent des manies qui absorbent l'homme tout entier et font que rienne le touché plus deee qui est étranger à sa manie (l'amateur d'oiseaux, l'amateur de tulipes). ||...

2 pages - 1,80 ¤

Comment Bossuet a-t-il concilié les exigences de l'oraison funèbre et celles de l'Histoire ?

|| Pour bien comprendre le sujet, il est nécessaire de définir les termes essentiels. Par définition, l'oraison funèbre est un éloge. Ces exigences du genre sont renforcées par les circonstances : une mort proche, une famille présente et attristée, un auditoire de Grands plus accoutumés à la flatterie qu'à la vérité... ||...

3 pages - 1,80 ¤

Montrer que L'Art poétique de Boileau est dans ses grandes lignes le sommaire de la doctrine et de l'art classique

C'est par le style qu'on met la beauté dans une oeuvre littéraire. Ce style doit être clair, lui aussi, car on n'écrit que pour être compris : La Bruyère, avec Boileau, le dit dans ses Ouprages de l'esprit. Pour cela le vocabulaire doit être précis, car (et là encore La Bruyère appuie Boileau) il n'y a, parmi tous les synonymes, qu'un mot...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi Molière est-il le plus populaire de nos auteurs dramatiques ?

Au spectateur, homme de bon sens, la morale de Molière plaît parce qu1il est l'apôtre de la justé mesure. Le grand public applaudit à la morale du Misanthrope : pour lui comme pour Molière la vertu héroïque qui ne s'embarrasse pas des contingences est insupportable et même dangereuse au point de vue social. ...

3 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure, la vie et le théâtre de Racine vous paraissent-ils tributaires de l'influence qu'il subit à Port-Royal ?

L'influence de Port-Royal où, de sa seizieme  à sa dix-neuvième année, il acheva son éducation, s'exerça d'une manière décisive sur Racine. Toute son existence le montre se débattant contre l'emprise de ses anciens maîtres ou s'y abandonnant. Il leur doit cette culture grecque et cette conception pessimiste de la nature humaine qui marquent si fortement son oeuvre. ||   ||...

2 pages - 1,80 ¤

Racine définit ainsi la composition de ses tragédies : « Une action simple, chargée de peu de matière et qui, s'avançant par degrés vers sa fin, n'est soutenue que par les intérêts, les sentiments et les passions des personnages. » Vous chercherez, en prenant comme exemple une de ses pièces, à montrer comment il a réalisé cette conception.

Dès le début de la pièce, l'exposition nous présente dans leur sobriété les données essentielles à partir desquelles va se développer le drame. Tel est le cas pour Andromaque, qui nous montre les hésitations d'une femme partagée entre deux sentiments, en l'occasion inconciliables... ||   ||...

2 pages - 1,80 ¤

Un jour en Sorbonne, un candidat ayant employé la formule connue, «le tendre Racine », l'examinateur l'interrompit en disant:« Racine n'est pas tendre, Monsieur, il est féroce.» Vous direz, en vous appuyant sur des faits précis, ce qui a pu faire donner à Racine cette épithète de «tendre» et pourquoi d'autres, au contraire, le jugent féroce.

Deux points essentiels. I. Tendresse. - II. Férocité des personnages raciniens - sont indiqués par les termes mêmes du sujet posé. Il reste à découvrir des subdivisions à l'intérieur de chaque point. Passer en revue dans chaque pièce successivement les anges de douceur puis les monstres de cruauté serait une méthode simpliste.||   ||...

3 pages - 1,80 ¤

Voltaire a dit : « Le théâtre de Corneille est une école de grandeur d'âme.» Vous montrerez que les principaux personnages des grandes pièces cornéliennes incarnent en effet le patriotisme, le sentiment de l'honneur, l'esprit de sacrifice.

|| Les personnages cornéliens nous offrent l'exemple contagieux des plus hautes vertus morales. Tantôt ils immolent à leur idéal patriotique leurs affections les plus.chères et les plus légitimes. Tantôt ils sont prêts à tout sacrifier pour obtenir réparation quand leur honneur est outragé. Tantôt enfin leur esprit de sacrifice les fait abandonner sans faiblir tous les biens terrestres dont ils sont comblés. Le théâtre de Corneille...

3 pages - 1,80 ¤

Ce grand seigneur mit l'ambition et l'honneur de sa vie à devenir un grand poète. Cet homme de plaisir se révéla en mainte occasion un homme de caractère. Ce délicat poète élégiaque fut le créateur de notre poésie classique. Dans quelle mesure ce jugement vous parait-il éclairer certains aspects essentiels de la formation, du tempérament et de l'oeuvre de Ronsard ?

Par la combinaison de ces divers éléments, l'oeuvre lyrico-élégiaque de Ronsard touche souvent à deux sources émouvantes et éternelles de la poésie la plus haute : le désir passionné et la mort. A remarquer que c'est dans des petites oeuvres, dans des sonnets que Ronsard a eu le plus profondément et de la manière la plus personnelle, le sens du grand. ||   ||...

2 pages - 1,80 ¤

L'éducation de Rabelais et de Montaigne

|| Le problème général est celui de l'éducation. Rappelons qu'elle comporte trois aspects essentiels : éducation physique, intellectuelle, morale, dont l'importance respective est différente selon l'idéal particulier à chaque écrivain, l'influence de son époque, l'individualité de son élève et sa condition sociale, la tâche qu'on se prépare à lui faire assumer quand il parviendra à l'âge d'homme. ||...

2 pages - 1,80 ¤

POLYEUCTE NÉOPHYTE D'APRÈS CORNEILLE

|| Le détail des termes prouve que Polyeucte répond du tac au tac. Il suffit de souligner le parallélisme des mots d'une réplique à l'autre. Vous vous arrêtez aux songes d'une femme - Je sais ce qu'est un songe et le peu de croyance qu'un homme ... Mais vous ne savez pas ce que c'est qu'une femme.) D'instinct, à l'interlocuteur qui nous a blessé,...

5 pages - 1,80 ¤

En vous appuyant sur des exemples empruntés à vos lectures, vous vous appliquerez à définir les caractères essentiels du roman réaliste.

Il y aurait intérêt à lire certaines lettres de Flaubert, qui y indique assez exactement ses conceptions et nous fait assister à l'élaboration de ses romans. Mais cette correspondance est touffue, les remarques dispersées, et vous risqueriez de vous y perdre. A défaut, lisez la Préface de Pierre et Jean, de Maupassant. Quoique naturaliste, l'auteur y offre un fidèle reflet des principes qui ont guidé...

2 pages - 1,80 ¤

« Le Lyrisme, a dit un critique, c'est l'expression émouvante et harmonieuse de sentiments vécus ». Vous commenterez ce jugement à l'aide d'exemples précis empruntés à vos lectures.

Dans cette courte définition, chaque mot porte. Il faut donc peser chaque mot. Ce que nous avons déjà vu du problème général du Lyrisme, notamment à propos de Ronsard, de Chateaubriand, des poètes romantiques, guide notre interprétation. Sentiments vécus, ce sont les confidences que nous font les écrivains sur des événements de leur propre existence. Expression émouvante, c'est la portée générale et humaine des sentiments...

3 pages - 1,80 ¤

Récapitulation méthodique des PRINCIPES ET CONSEILS PRATIQUES EN METHODOLOGIE

|| Ils se contentent de vous indiquer une idée essentielle. Il vous appartient donc de découvrir vous-même ces grandes lignes. a) Le plus souvent elles vous viendront aisément à l'esprit par le secours de votre culture. En effet, tout sujet vous invite à examiner, à propos d'une oeuvre ou d'un auteur particulier, un problème. Or, le plus souvent, vous avez déjà eu l'occasion d'étudier ce...

5 pages - 1,80 ¤

Ecrire, est-ce inquiéter ?

||Or, les écrits de ces écrivains n'étaient pas seulement destinés à divertir et distraire le lecteur, ils étaient surtout conçus pour nous sortir de notre quiétude afin de nous donner une nouvelle vision des choses, nous offrir de nouvelles émotions. Les philosophes des Lumières ne faisaient pas de ''l'art pour l'art'' et ne se...

2 pages - 1,80 ¤

Condorcet et le droit des femmes: «Sur l'admission des femmes au droit de cité»

Comme nous l’avons vu, pour Condorcet, la situation d’infériorité dans laquelle se trouve la femme n’est pas une conséquence émanant de la nature féminine. Cependant, il admet tout de même que les femmes « n’ont pas proprement le sentiment de la justice, qu’elles obéissent plutôt à leur sentiment qu’à leur conscience« (Condorcet, 1791). Or,...

4 pages - 1,80 ¤

Commentaire : Anatole France - «  Histoire de la révolution française »

Thiers dresse tout au long de cet extrait la justification de la mort du symbole révolutionnaire : Marat. Il cherche à donner des explications et notamment les causes de cette mort. Il base tout d'abord ses arguments sur la « nécessité « de sa disparition. Les phrases suivantes illustres très bien la justification de sa mort...

2 pages - 1,80 ¤

Extrait sur l'abandon des enfants de Rousseau, livre VIII de « tandis que je philosophais » jusqu'à « nourri comme ils l'ont été ».

Dans cette dernière partie attachons-nous à montrer que Rousseau relie le « moi « passé et le « moi « présent afin de se montrer sous un jour favorable. Dès le début de l'extrait Rousseau pose une contradiction : comment un homme tel que lui a-t-il pu commettre un acte si horrible ? Quoiqu'il ait...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire : Manon Lescaut, pages 137-138, de « Il fallait bien prendre un moment [...] » à « [...] et de là, chez M. de T... »

Ce style riche et varié correspond tout à fait à l’horizon d’attente discursif mis en place par les premières lignes du texte. Pourtant, le problème posé par le raisonnement est résolu avec une étonnante simplicité. C’est dire que la rhétorique impeccable sert en fait une argumentation qui n’en a que l’apparence, une argumentation spécieuse....

5 pages - 1,80 ¤

La scène du Parloir de Manon Lescaut, Abbé Prévost

||2) Un homme sensible mais soumis par celle qui l’aime * Champ lexical de la sensibilité : « en versant moi-même des pleurs « (l 917-918), « je pris ses mains dans les miennes « (l931-932), en la regardant d’un œil triste « (l 932), « des choses si touchantes « (l 944), « qu’elle m’attendrit à un degré inexprimable « (l 946), « je me...

2 pages - 1,80 ¤

Le Combat Des Lumières: « Philosopher, c'est secouer le joug de l'autorité »

||La domination politique, est au XVIIIème, critiquée par les philosophes. Ceux -ci dénoncent les formes dans lesquelles celles-ci se développent. Que ce soit en ce qui concerne l'intolérance monarchique ou l'esclavagisme, les exagérations de la domination politique s'accentuent. De ce fait, les philosophes y attachent une grande importance. L'esclavage Au siècle des Lumières,...

3 pages - 1,80 ¤

Oscar Wilde déclare dans la préface à son roman Le Portrait de Dorian Gray : « L'appellation de livre moral ou immoral ne répond à rien. Un livre est bien écrit ou mal écrit. Et c'est tout. [...] L'artiste peut tout exprimer. » Vous commenterez et discuterez ce jugement.

Cela mène à poser la question des différents buts de l'art. Au-delà du divertissement, la littérature a souvent eu pour vocation majeure d'être engagée. En plein siècle romantique, Hugo déclare : « L'encrier brisera les canons. « Dans son œuvre, l'écrivain doit s'engager et transmettre un message qui, plus que moral, se veut politique. Il doit provoquer...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 ... 1001 1002 1003 1004 1005 1006

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit