LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
777 - En quoi l'extrait suivant illustre-t-il le rejet de la narration classique théorisée par le courant du Nouveau Roman ? Ce prince était un chef-d'oeuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et un agrément dans son esprit, dans son visage et dans ses actions, que l'on n'a jamais vu qu'à lui seul ; il avait un enjouement qui plaisait également aux hommes et aux femmes, une adresse extraordinaire dans tous ses exercices, une manière de s'habiller qui était toujours suivie de tout le monde, sans pouvoir être imitée, et enfin, un air dans toute sa personne, qui faisait qu'on ne pouvait regarder que lui dans tous les lieux où il paraissait. Il n'y avait aucune dame dans la cour, dont la gloire n'eût été flattée de le voir attaché à elle [...]. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, 1678.
A
a) La syntaxe adoptée est trop classique.
B
b) Le personnage décrit est trop éloigné de
C
c) L'intrigue se déroule à la cour de France.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Un des reproches adressés au roman traditionnel par les romanciers du début du XXe siècle est de proposer des schémas narratifs invraisemblables, car centrés sur des personnages qui n'ont rien en commun avec le lecteur. Certes, les critiques ciblèrent principalement sur le roman de type balzacien, mais on retrouve ici, dans ce roman typique des moeurs du classicisme français, le même type d'éléments : un personnage idéal au sens propre du terme, adulé de toute la cour, hommes comme femmes, n'ayant absolument aucun défaut, bref un être auquel le lecteur moderne ne peut croire et encore moins s ' identifier.


Les nouveautés du site

« Aube » Arthur Rimbaud, Illuminations (L'initiation dans le poème)

Sous la lumière du soleil de midi, c'est la fin de la « route « évoquée deux fois (v.3 et v.14), la fin de la poursuite amoureuse et donc du rituel initiatoire. Ceci se remarque par l'emplois du mot « marbre « v.13 qui renvoie au solide et l'incassable (remarquer que le marbre peut être...

6 pages - 1,80 €

Initium de Verlaine (commentaire)

I-             Le contexte est celui d’un bal.     II-            Le thème est celui de la révélation amoureuse et de la rêverie que la figure féminine suscite.     III-           Ces deux éléments liés inscrivent le poème dans un registre caractéristique de la poésie qui favorise l’exaltation du sentiment et l’expression de soi : le registre lyrique. La poésie de Verlaine est caractérisée par sa...

2 pages - 1,80 €

Aube de Rimbaud (lecture analytique)

  « J'ai embrassé l'Aube d'été « : C'est peut-être une histoire d'amour, où alors il était en communion avec la nature. Le développement correspond donc au récit de l'embrassade.   1er paragraphe : Le passage de la nuit au jour : l'éveil de la vie   -Le 1er paragraphe correspond au passage de la nuit à la lumière : les 3 premières phrases négatives correspondent à la nuit,...

3 pages - 1,80 €

L'ECHANGE , PAUL CLAUDEL

||     I) Une actrice parle des spectateurs         A) Un mépris apparent -déf. des spectateurs cm des moutons : "assis les uns derrière les autres par rangées"l.6 : docilité "sagesse" -"ils regardent le rideau" (pas la scène) : pas de réflxion, leur regard est le même pour tous + "regardant" : pas de complément, construction absolue qui renforce ,...

2 pages - 1,80 €

Marivaux, La Colonie (lecture analytique)

||   • Brève biographie de Marivaux : né en 1688. Meurt en 1763. Fait des études de droit mais commence à écrire très tôt. Fréquente des salons où il brille par ses talents de causeur :  maîtrise de l’art de la conversation. Écrit des journaux (Le Cabinet du philosophe), romans (La Vie de Marianne) et des  pièces de théâtre (Le Jeu de...

3 pages - 1,80 €

Proposition de corrigé – Commentaire du texte de F. de Closets

||   L’orthographe française est souvent considérée comme épineuse ; ainsi, François de Closets, dans un extrait de  Zéro faute:  l’orthographe, une passion française, publié par les Editions des Mille et une nuits en 2009, fait-il part de ses difficultés, quand, enfant, il était confronté à cette orthographe, et  se livre-t-il, ensuite, à une analyse de la langue écrite française. Ce...

3 pages - 1,80 €

Synthèse sur « Le savon » de Francis Ponge

Dans l’appendice 5, Ponge compare le fait d’applaudir au fait de se laver les mains avec du savon. En effet, selon lui, il y a un point commun entre ces deux actes: la notion de partage. Le fait d’applaudir est un acte clair et public qui permet de montrer aux autres notre satisfaction (et...

2 pages - 1,80 €

Francis Ponge, « Les Hirondelles » (commentaire)

||Ce poème est singulier car il a l’air vivant. En effet, en le lisant on devient presque spectateur du vol de l’oiseau évoqué : bercé et subjugué par sa rapidité et ses mouvements légers. Une impression due à la métaphore filée utilisée par Ponge dans son poème qui associe l’hirondelle à la poésie.  Le...

3 pages - 1,80 €

Le roman offre une Représentation du monde. Quelle connaissance Nous permet-il d’acquérir en tant que Lecteur ?

D'ailleurs, les romanciers prétendent délivrer une réflexion morale à travers des parcours individuels. Le roman serait donc l'analyse des mœurs, ce qui nous permettrait de mieux comprendre notre monde. Bel-Ami, qui est un formidable roman d'apprentissage, ou le personnage sans complexes ni scrupules est prêt à abandonner ses femmes au gré de ses ambitions....

2 pages - 1,80 €

La représentation du monde dans le Roman

Le monde, peint dans un roman, est la vision du monde de son auteur. En effet, chaque romancier voit le monde à sa manière. Le roman ne représente donc pas le monde tel qu’il est. En outre, l’auteur met toujours une part de lui-même dans son œuvre. Par exemple, dans « Bel-Ami « de Maupassant, le...

2 pages - 1,80 €

Dans Quelle Mesure La Fonction Du Roman Est-Elle De Représenter Le Monde Tel Qu'Il Est, De Manière Réaliste ?

En effet, quelquefois Réalisme et fantastique se complètent, sont l'outil l'un de l'autre. Puisque le fantastique doit s'introduire dans le réel, il faut que l'univers soit le plus cohérent possible dès le départ, ce qui fait penser à la Science Fiction, qui permet la justification d'éléments fantastique par la science. Comme dans Vingt milles...

2 pages - 1,80 €

Le roman est-il « une feinte pour tenter d'échapper à l'intolérable », comme l'affirme Romain Gary ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur les œuvres étudiées en classe et vos lectures personnelles.

2. Le roman peut donner la parole aux bourreaux  Le roman, on l'oublie trop souvent, n'a pas l'obligation de s'ériger en juge de ce qui est bien et de ce qui ne l'est pas. Il peut parfois se placer au-delà de ces clivages confortables en donnant aux bourreaux le statut de narrateur. Ce renversement des...

4 pages - 1,80 €

Le roman au 17ème

3) Les autres formules  a. Furetière (1619-1688) et Le Roman bourgeois (1666)  Lectorat qui s’élargit à la bourgeoisie moyenne, dernier stade du roman comique, univers bourgeois dépeint par le satirique. Peinture très réaliste, très méchante, qui la traite de mesquine et grossière. Radicalisation de la veine comique, insuccès total, roman trop avant-gardiste.  b. Le roman...

3 pages - 1,80 €

Dans son ouvrage Don Juan ou l'héroïsme du désir, Camille Dumoulié affirme que l'excès qui « a fait perpétuer le mythe [de Don Juan] jusqu'à l'époque moderne, l'excès, dont on peut dire qu'il inscrit Don Juan dans la lignée des héros de la tragédie grecque, coupables d'hybris […].

Tout d'abord, l'ambiguïté soulevée par Dumoulié consiste dans l'affirmation que l'hybris est en même temps « faute et condition d'existence « du personnage héroïque. Don Juan est ainsi proche de deux mondes différents ; celui des êtres humains, mortels et celui des dieux. A travers sa manière de concevoir les choses, de mener une...

3 pages - 1,80 €

Le mythe du Don Juan: une approche comparative à partir de Molière

Il y a plusieurs plus différences structurelles importantes, bien que la plupart du temps il s´agisse d´une adaptation du Burlador de Sevilla selon les convenances de Molière. Sans compter la division structurelle principale qui pour l´une des œuvres serait trois journées, bien que le temps ne se détermine pas avec exactitude, et dans l´oeuvre...

12 pages - 1,80 €

LE MYTHE D’ANTIGONE CHEZ SOPHOCLE, ANOUILH ,NICOLAS BRIANCON

Il reste deux choix d’interprétation qui dérangent un peu dans l’adaptation de Briançon : tout d’abord la violence de Créon. Certes il est le symbole de tous pouvoirs autoritaires et de la tyrannie (ce qui justifie son vêtement) mais Briançon fait de lui un véritable nazi, violent et impulsif. C’est ainsi que son entretien...

11 pages - 1,80 €

Le personnage d'Antigone chez Sophocle et Anouilh dégage-t-il le même sentiment de révolte face au pouvoir politique ?

Dans l'oeuvre d'Anouilh    Dans l'oeuvre d'Anouilh, la jeune Antigone, pour justifier ses actes, insiste sur des valeurs morales, des valeurs de respect des êtres humains. Ainsi, ses motifs reposent essentiellement sur les fondements de sa personnalité, de ses envies, de ses sentiments : il s'agit d'une jeune femme déterminée qui refuse une société...

5 pages - 1,80 €

Les rêveries du promeneur solitaire, 2e promenade de Rousseau

||   Automne de la vie (vieillesse) : présentation de la saison, nature en déclin, réflexions mélancoliques sur sa fin de vie, solitude, la mort est présente dans ses souvenirs. L’écriture permet à Rousseau de ressentir le bonheur.           I.            Contemplation du paysage : automne de sa vie   A.     Fin automne : début insiste sur ses actions achevées. Champ lexical de l’abandon et adjectif avec même...

1 page - 1,80 €

La fatalité chez Saint-Denys Garneau et Grandbois

Aux premiers abords, il est valable de penser que Saint-Denys Garneau et Alain Grandbois traitent du thème de la fatalité de façon similaire dans leurs deux poèmes respectifs. Par exemple, dans «Ô tourments«, Grandbois projette son sujet poétique dans le futur, vers une fatalité d’apparence inévitable. Ce dernier crée un lien entre le «nous«,...

2 pages - 1,80 €

Commentaire dénouement de Dom Juan

  I Un dénouement spectaculaire et symbolique = dénouement baroque Le merveilleux va faire de cette scène un moment intense et dramatique, avec trois moments essentiels( le spectre, le temps, la statue).   a)      Allégorie païenne Le spectre : fantôme d’un mort qui vient hanter les vivants,                    forme de femme voilée pour rappeler à DJ (l’homme sans mémoires) les femmes déshonorées                    incarne la...

2 pages - 1,80 €

A-t-on raison de penser que Saint-Denys Garneau et Émile Nelligan présentent, dans Cage d'oiseau et Les Corbeaux, une même vision de la fatalité ? Discutez.

||On peut constater que la mort est un événement imminent car il se fait dévorer de l’intérieur par l’oiseau, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de lui. L’auteur emploie un déterminant possessif avec «Mon cœur«, de manière à sensibiliser le lecteur face au destin tragique de Garneau. L’appartenance du cœur est sans équivoque....

3 pages - 1,80 €

La description quenien, parodie de la description réaliste

La description      Créer un personnage, c'est le donner à imaginer au lecteur et c'est la fonction de la description romanesque. La description est une rupture dans l'avancement du récit ou elle peut former un ensemble autonome, bien que le plus souvent elle prenne place dans la narration. Une description romanesque, au sens large du terme, est la présentation détaillée...

7 pages - 1,80 €

Marceline DESBORDES-VALMORE, Qu'en avez-vous fait ?

 Qu'en avez-vous fait ? Vous aviez mon coeur, Moi, j'avais le vôtre : Un coeur pour un coeur ; Bonheur pour bonheur ! Le vôtre est rendu, Je n'en ai plus d'autre, Le vôtre est rendu, Le mien est perdu ! La feuille et la fleur Et le fruit lui-même, La feuille et la fleur,...

5 pages - 1,80 €

Une éducation ambiguë de Gargantua. L'analyse des chapitres choisis du Gargantua de François Rabelais.

François Rabelais est un grand humaniste de l’époque de la Renaissance et il a beaucoup influencé le developpement de la pédagogie. Il présente ses idées pédagogiques dans son oeuvre Gargantua écrit en 1534 (ou 1535). L’auteur fait ici la comparaison de deux methodes de l’éducation : la première, c’est la pédagogie médievale et la deuxième, c’est une modele...

2 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit