LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
737 - Les Exercices de style (1947) de Raymond Queneau ont pour principe
A
a) la réécriture d'un épisode unique dans d
B
b) l'imitation d'oeuvres de styles très variés
C
c) la réécriture d'épisodes très var
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
réponse a) En 1947, Raymond Queneau publie ses Exercices de style : ils consistent à réécrire une centaine de fois un même épisode très bref et sans aucun intérêt d'intrigue, en variant le ton, le registre, le genre, mais aussi la sélection des motifs, c'est-à-dire tous les procédés qui entrent dans la composition du style.


Les nouveautés du site

Vous discuterez cette formule par laquelle les romanciers naturalistes résumaient leur conception du roman : « Rien que la vérité et toute la vérité. »

En somme, si le romancier d'hier choisissait et racontait les crises de la vie, les états aigus de l'âme et du coeur, le romancier d'aujourd'hui écrit l'histoire du coeur, de Pâme et de l'intelligence à l'état normal. Pour produire l'effet qu'il poursuit, c'est-à-dire l'émotion de la simple réalité et pour dégager l'enseignement artistique qu'il en veut tirer, c'est-à-dire...

2 pages - 1,80 ¤

Vous montrerez comment, dans son «Essai sur les moeurs », Voltaire a renouvelé la conception de l'histoire.

Nous abrégeons, en en respectant les lignes essentielles, le développement de M. Lanson, pour rester dans les limites moyennes d'une copie d'élève. La philosophie de l'Essai sur les moeurs consiste essentiellement dans trois idées, dont deux nous sont connues déjà par le Siècle de Louis XIV : c'est d'abord celle de faire l'histoire de l'esprit humain, de la civilisation,...

3 pages - 1,80 ¤

Vous montrerez quelle est l'originalité des images poétiques de Victor Hugo.

Nous abrégeons le développement en supprimant un certain nombre d'exemples et une discussion du reproche fait à Hugo de juxtaposer des métaphores incohérentes. Nous arrêtons d'autre part la citation lorsque Faguet complète son développement en étudiant ce qui échappe à l'analyse qu'il a donnée, les formes de style où Hugo a les qualités d'un poète classique, d'un poète...

3 pages - 1,80 ¤

Vous montrerez pourquoi on a pu dire que le plus grand charme de la poésie de Musset était son absolue sincérité.

Nous avons fait, dans le premier paragraphe, la coupure d'un développement où J. Lemaitre explique pourquoi Musset, malgré ses vices et son incrédulité, plaît à des âmes vertueuses et pieuses. Et d'où lui vient cette puissance? Je ne pense pas (bien qu'il l'ait presque dit; mais il lui est arrivé, comme à tout 16 monde, de dire des sottises),...

2 pages - 1,80 ¤

Vous montrerez comment la correspondance de Mme de Sévigné est l'image de la société française de son tempe, c'est-à-dire une conversation.

C'est, à certains égards, une dissertation explicative : on explique une des raisons qui font l'intérêt de cette correspondance. Mais c'est plutôt un exposé narratif : on fait connaître, sans se proposer explicitement d'expliquer ou de discuter, les aspects de cette correspondance où l'on retrouve les goûts, les moeurs de cette société française dans la deuxième moitié du...

2 pages - 1,80 ¤

Discutez ce jugement de Voltaire : «Je regarde la tragédie comme des écoles de vertu, de raison et de bienséances.»

Passons sur récole de vertu. On discutera toujours la question de savoir si le théâtre enseigne ou n'enseigne pas la vertu (bien entendu quand il prétend l'enseigner). Mais en quoi la tragédie peut elle nous enseigner la raison et surtout les bienséances ? ...

1 page - 1,80 ¤

Discutez ce jugement de J.-J. Rousseau (dans «la Nouvelle Héloïse ») « Dans la tragédie tout se passe en beaux dialogues bien agencés, bien ronflants, où l'on voit tout d'abord que le premier soin de chaque interlocuteur est toujours celui de briller. »

Le jugement de Rousseau peut être vrai de beaucoup de mauvaises tragédies écrites de son temps. Mais il veut juger aussi bien les tragédies de Corneille et de Racine et ce sont ces chefs-d'oeuvre qu'il faut étudier. Il y a, dans son opinion, une part de vérité. Il est exact que presque tout se passe en dialogues; tout...

1 page - 1,80 ¤

Vous expliquerez ce jugement de J.-J. Rousseau sur lui-même : « J'ai pensé quelquefois assez profondément, mais rarement avec plaisir, presque toujours contre mon gré et comme par force.»

Si Rousseau s'était contenté de dire: e J'ai pensé quelquefois assez profondément, mais rarement avec plaisir «, et s'il n'avait écrit que certaines parties de la Nouvelle Héloïse, des Rêveries, des Confessions, l'explication de son jugement s'accommoderait de la logique courante : Rousseau serait un imaginatif, un rêveur que la pensée méthodique fatigue et qui n'aime que suivre...

1 page - 1,80 ¤

Lequel préféreriez-vous comme ami d'Alceste ou de Philinte ?

Vous avez à faire l'analyse de ces deux caractères et à choisir Mais il n'y a aucune raison pour introduire la discussion que nous avons résumée plus haut sur la conception que se sont faite Rousseau, Musset du caractère d'Alceste, symbole de la vertu véritable fâcheusement ridiculisée. Tout au plus rappelez-la brièvement pour dire que vous acceptez la conception...

1 page - 1,80 ¤

Discutez cette opinion de Victor Hugo : « Tout ce qui est dans la nature est dans l'art.

Il y a lieu d'abord d'expliquer la pensée de V. Hugo, qui est une critique de la doctrine classique. Les écrivains classiques ont toujours dit qu'ils voulaient peindre la nature. Mais par leur doctrine des « bienséances » ils ont dit également qu'ils ne voulaient pas peindre toute la nature. Ils rejetaient, comme indigne de l'art, la nature...

1 page - 1,80 ¤

Discutez ce jugement de J.-J. Rousseau sur Molière : « Voulant exposer à la risée publique tous les défauts opposés aux qualités de l'homme aimable, de l'homme de société, après avoir joué tant de ridicules il lui restait à jouer celui que le monde pardonne le moins, le ridicule de la vertu; c'est ce qu'il a fait dans « le Misanthrope ).

Nul sujet ne montre mieux l'utilité et même la nécessité de l'explication complémentaire de la discussion. Nul doute que Rousseau se soit trompé. Molière n'a certes pas joué le ridicule de la vertu, ni consciemment, ni inconsciemment. Alceste est un homme vertueux qui a des travers et des maladresses. Molière a voulu peindre ces travers et ces maladresses...

1 page - 1,80 ¤

Expliquez et discutez, en vous appuyant sur des textes, le mot de Lamartine : « La poésie pleure bien, chante bien, mais elle décrit mal. »

La première partie du devoir doit être, comme on vous y invite, une explication. Que veut dire Lamartine? L'explication devra être d'abord analytique, puis historique. « Chante bien », « pleure bien » signifie que la poésie est faite pour exprimer et susciter les émotions du coeur. Sa destinée est de traduire les sentiments ; et non pas...

1 page - 1,80 ¤

Dégagez, d'après « les Précieuses ridicules » et « les Femmes savantes », ce qui vous parait être, pour Molière, le type idéal de la femme.

La partie essentielle du devoir, la seule qui soit indispensable, si vous vous en tenez strictement à la matière, c'est l'analyse du type idéal de la femme pour Molière : une femme naturellement intelligente et même fine, spirituelle, capable d'observation et qui sache comprendre les leçons de la vie; mais plus curieuse des choses du ménage et de...

1 page - 1,80 ¤

«La poésie ne m'a jamais possédé tout entier. Je ne lui ai donné dans mon âme et dans ma vie que la place seulement que l'homme donne au chant dans sa journée, des moments le matin, des moments le soir, avant et après le travail sérieux et quotidien. » (Lamartine, Premières méditations poétiques, préface.) Commentez et discutez s'il y a lieu.

Ce sujet offre une difficulté. Faut-il tenir un compte rigoureux de la date des premières Méditations? (1820). Le sujet deviendrait alors très difficile; il faudrait à l'élève, pour le traiter, une connaissance approfondie de la vie de Lamartine jusqu'à cette date. La discussion serait d'ailleurs malaisée, car les occupations de Lamartine ne nous sont connues le plus souvent...

1 page - 1,80 ¤

La Fontaine écrit, au sujet de la fable : « En ces sortes de feinte il faut instruire et plaire. » Montrez, en prenant des exemples dans quelques-unes des fables que vous connaissez, comment il atteint ce double but.

Des élèves peuvent se tromper et se trompent sur le sens du mot feinte en donnant au mot son sens restreint, et d\'ailleurs courant, de manière d\'agir ou d\'écrire destinée à tromper. Ils s\'évertuent alors à choisir les fables de La Fontaine où l\'un des personnages use de feinte (le Loup et la Cigogne, le Renard et le...

1 page - 1,80 ¤

Vous direz quel profit intellectuel et moral on peut trouver à se représenter par l'imagination ou, mieux encore, à visiter les maisons et les lieux où ont vécu les hommes qui honorent l'humanité.

Nous abrégeons sensiblement cette étude. Mais elle est faite en grande partie d'exemples; ce sont ces exemples que nous supprimons en respectant la trame générale du développement : Aucune forme de piété n'est plus charmante, plus rare, plus expressive de l'émotion. Par elle nous peuplons d'amis les lieux les plus divers du monde. Touristes sentimentaux, nous allons par les...

2 pages - 1,80 ¤

Le sentiment de la nature, le plaisir de vivre près d'elle, au moins pour quelque temps, sont des choses devenues banales depuis le romantisme. Pourtant chacun a sa façon toute personnelle d'aimer la nature, ou de ne l'aimer qu'à demi, ou même de ne pas l'aimer du tout. Vous montrerez quels sont exactement les sentiments que cette nature vous inspire.

Ce n'est pas que je sois adorateur de la nature pour la nature elle-même; je ne tombe pas en extase devant elle, je l'avoue; au contraire, elle m'attriste, elle me trouble, elle m'évapore; la solitude m'inquiète; l'infini me trouble. L'homme m'y paraît si petit qu'il ne mérite plus la peine d'être observé; il n'y est qu'un mouvement comme...

2 pages - 1,80 ¤

Vous montrerez comment les moralistes, les historiens qui ont vu. dans le développement du luxe le commencement de la corruption et de la ruine des Etats ont pu s'e tromper. Le luxe n'a-t-il pas une utilité sociale ?

Pour bien comprendre l'article de Voltaire et son attitude il faut, d'ailleurs, se souvenir des circonstances dans lesquelles il a été écrit. Le thème de la malfaisance du luxe était traditionnel; on exaltait la frugalité des Spartiates, des premiers Romains. Rousseau avait repris ce thème éloquemment en faisant, depuis 1750, le procès de la civilisation corrompue. Mais, depuis...

2 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure un devoir d'impressions personnelles vous oblige-t-il à la sincérité ? (Méthodologie littéraire)

Si l'on vous dit : « Exposez vos souvenirs, impressions, préférences », existe-t-il pour vous une obligation morale d'être absolument sincère? Dans la plupart des cas, cette obligation n'aurait pas de sanction, car il ne serait pas possible de savoir si oui ou non vous êtes absolument sincère, à moins qu'il n'y ait exagération. Il m'est arrivé de...

2 pages - 1,80 ¤

Préféreriez-vous passer vos vacances à la mer, à la montagne ou simplement à la campagne? Donnez vos raisons.

Si vous préférez la mer ou la montagne ou la simple campagne, aucun raisonnement ne pourra changer vos goûts. On peut simplement dire que, pratiquement, il vaut mieux, si l'on n'habite pas près de la mer ou de la montagne, savoir se contenter de la simple campagne, car il est moins coûteux d'y aller et l'on est plus...

1 page - 1,80 ¤

Que faut-il entendre par le mot de « solidarité » ? Vous montrerez comment le fait de la solidarité nous invite, ne fût-ce que dans notre propre intérêt, à nous occuper des autres autant que de nous-mêmes. Il faut évidemment commencer par définir le mot de solidarité. Le texte du sujet vous y invite. Mais même s'il ne commençait pas par cette question il faudrait partir, dans votre discussion, d'une définition précise.

Dans le domaine physique le mot solidaire (on n'emploie guère celui de solidarité) signifie, par exemple, que les mouvements d'un corps sont étroitement lies à ceux d'un autre: Le petit pignon de la roue arrière d'une bicyclette, sans roue libre, est solidaire de cette roue. Tout mouvement de Fun entraîne un mouvement de l'autre exactement, correspondant. Avec une...

1 page - 1,80 ¤

«Puisqu'il s'agissait d'un sujet antique, nous attendions les dissonances auxquelles un auteur d'aujourd'hui se croit obligé pour n'être pas suspect d'académisme. Les personnages allaient-ils arriver en auto, se piquer à la morphine, jouer au bridge? Rien de tout cela. Serions-nous enfin délivrés de ce maniérisme?» À l'aide d'exemples précis puis dans la pièce de votre choix, vous commenterez et discuterez ce jugement que Jean Schlumberger a porté sur La Machine infernale de Cocteau.

Introduction À propos de La Machine infernale, Jean Schlumberger affirme que Cocteau a évité tout maniérisme parce qu'il n'a pratiqué dans sa pièce aucun anachronisme. Nous montrerons au contraire que la pièce de Cocteau, comme celles de Giraudoux, Sartre ou Anouilh, comporte non seulement un nombre plus ou moins important de ces anachronismes, mais encore d'autres éléments dissonants liés...

2 pages - 1,80 ¤

«Je prétends vous laisser voir l'envers du décor, cela dût-il nuire à l'émotion, car ce n'est pas elle qui m'importe et que je cherche à obtenir : c'est à votre intelligence que je m'adresse. Je me propose, non de vous faire frémir ou pleurer, mais de vous faire réfléchir.» À partir de l'oeuvre que vous avez étudiée, vous jugerez si ce propos d'André Gide dans son journal peut s'appliquer au traitement du mythe antique par le théâtre du XXe siècle.

Introduction Aristote définissait la catharsis comme «une imitation faite par des personnages en action et non par le moyen d'une narration, et qui par l'entremise de la pitié et de la crainte, ressorts du pathétique, accomplit la purgation des moyens de ce genre». Gide oppose à cette notion de catharsis («vous faire frémir ou pleurer») l'idée d'un...

2 pages - 1,80 ¤

«Pourquoi faire déclamer des Grecs (...) si ce n'est pour déguiser sa pensée sous un régime fasciste», Sartre, Un théâtre de situations. À partir de l'oeuvre que vous avez étudiée, vous vous demanderez dans quelle mesure l'utilisation de la mythologie antique dans le théâtre des années trente et quarante est porteuse d'un sens politique.

Introduction La vogue néoclassique qui s'est développée en littérature depuis le début du XXe siècle peut laisser penser que les auteurs n'ont pas eu d'autre préoccupation qu'esthétique. Or les pièces mythologiques des années trente et quarante comportent des allusions à l'actualité politique contemporaine. Sartre ira même jusqu'à dire «Pourquoi faire déclamer des Grecs (...) si ce n'est...

2 pages - 1,80 ¤

Lors de la première représentation d'Antigone, en 1944, l'affiche portait la mention «tragédie». Pensez-vous que les pièces des années trente et quarante inspirées de la mythologie appartiennent au genre tragique ?

Introduction Dans les années trente, en réaction au théâtre de boulevard, plusieurs auteurs remettent à l'honneur des thèmes classiques en s'inspirant de la mythologie antique. Si Anouilh fait jouer Antigone en l'intitulant tragédie, cette indication de genre disparaît par la suite. Par ailleurs, Électre est présentée comme une «pièce en deux actes», La guerre de Troie n'aura pas lieu...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit