LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
9 - Qui a signé Gargantua de l'anagramme de ses nom et prénom : Alcofribas Nasier ?
A
François Rabelais
B
François Villon
C
C'est quoi un anagramme ?!
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A


Les nouveautés du site

VIGNY: LES DESTINEES : LA MAISON DU BERGER

Vivez, froide Nature, et revivez sans cesse Sous nos pieds, sur nos fronts, puisque c'est votre loi Vivez, et dédaignez, si vous êtes déesse, L'homme, humble passager, qui dut vous être un roi Plus que tout votre - règne et que ses splendeurs vaines, J'aime la majesté des souffrances humaines, Vous ne recevrez pas un cri d'amour de...

6 pages - 1,80 ¤

REJET ET ENJAMBEMENT

Dans le premier vers de « Mors », les deux phrases sont plus courtes que le vers : «Je vis cette faucheuse. Elle était dans son champ. » Dans le second, la phrase épouse le vers (elle pourrait s'achever à la fin sans gêner notre compréhension). Dans le vers 6, en revanche, la pause normale qui se trouve...

1 page - 1,80 ¤

Mors de Victor Hugo, Les Contemplations (commentaire)

Note : 5.1/10

Mors Je vis cette faucheuse. Elle était dans son champ. Elle allait à grands pas moissonnant et fauchant, Noir squelette laissant passer le crépuscule. Dans l'ombre où l'on dirait que tout tremble et recule, L'homme suivait des yeux les lueurs de la faulx. Et les triomphateurs sous les arcs triomphaux Tombaient;...

9 pages - 1,80 ¤

FIGURE DE STYLE : L'ANTITHÈSE

Note : 5.1/10

• L'antithèse est une figure de style qui consiste à opposer deux idées contraires, ou deux réalités, en mettant en vis-à-vis des expressions de sens inverse. Par exemple, ce simple slogan : «Un petit clic vaut mieux qu'un grand choc. » Sont opposés clic et choc, petit et grand, et donc les deux groupements petit clic / grand choc. ...

1 page - 1,80 ¤

Raymond Devos: « J'AI DES DOUTES »

Note : 5.1/10

(Raymond Devos, auteur et acteur de ses sketches, joue ici le rôle d'un interprète de musique qui vient donner un récital de guitare, mais ne peut s'empêcher de raconter au public ses problèmes personnels. Nous reproduisons le sketch en indiquant en italiques le jeu de l'acteur et l'importance des rires, auxquels nous donnons un, deux ou trois astérisques,...

4 pages - 1,80 ¤

Promenade sentimentale de Paul VERLAINE (Poème saturniens)

Note : 5.1/10

Le couchant dardait ses rayons suprêmes Et le vent berçait les nénuphars blêmes ; Les grands nénuphars entre les roseaux Tristement luisaient sur les calmes eaux. Moi j'errais tout seul, promenant ma plaie Au long de l'étang, parmi la saulaie Où la brume vague évoquait un grand Fantôme laiteux se désespérant Et pleurant avec la voix des sarcelles...

6 pages - 1,80 ¤

Voltaire, Traité sur la Tolérance - Chapitre XXIII : « Prière à Dieu »

Note : 5.1/10

Ce n'est donc plus aux hommes que je m'adresse ; c'est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes et de tous les temps : s'il est permis à de faibles créatures perdues dans l'immensité, et imperceptibles au reste de l'univers, d'oser te demander quelque chose, à toi qui as tout donné, à toi dont...

6 pages - 1,80 ¤

Les Confessions, début du livre I (Rousseau): Une étrange entreprise

Note : 5.1/10

Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur[1]. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature; et cet homme, ce sera moi. Moi seul. Je sens mon coeur, et je connais les hommes. Je ne suis fait comme aucun de ceux que j'ai vus; j'ose...

6 pages - 1,80 ¤

Il n'aurait fallu... de Louis ARAGON

Note : 5.1/10

Poème étudié:Il n'aurait falluQu'un moment de plusPour que la mort vienneMais une main nueAlors est venueQui a pris la mienneQui donc a renduLeurs couleurs perduesAux jours aux semainesSa réalitéA l'immensitéDes choses humainesMoi qui frémissaisToujours je ne saisDe quelle colèreDeux bras ont suffiPour faire à ma vieUn grand collier d'airRien qu'un mouvementCe geste en dormantLéger qui me frôleUn souffle...

5 pages - 1,80 ¤

Analyse du poème BARBARA de Prévert (Paroles)

Note : 5.1/10

Ce texte célèbre de Jacques Prévert, pour beaucoup de lecteurs, est inséparable de la musique de Joseph Kosma et de la voix d'Yves Montand qui ont .permis de le faire écouter et apprécier par un large public. Poésie ou chanson ? Poésie et chanson ! Indépendamment même de la mélodie qui en épouse les « paroles » (titre...

5 pages - 1,80 ¤

TEST SUR LES FIGURES DE STYLE

Note : 5.1/10

|| Voici vingt phrases dans le désordre. Reconnaissez la ou les figures dominantes. 1. « Coup de fil, toilette, taxi : me voici dans ses bras. « 2. « Honte à ceux qui font de la politique une distraction et de la distraction une politique! « 3. «Avec 70 fautes, elle est sublime, votre copie!« 4. « Ventre affamé n'a point...

3 pages - 1,80 ¤

DÉNOTATION / CONNOTATION

Note : 5.1/10

On appelle dénotation le sens premier d'un mot, la désignation précise (chose ou idée) à laquelle il renvoie : l'arbre est un « grand végétal ligneux dont la tige ne porte de branches qu'à partir d'une certaine hauteur au-dessus du sol » (Petit Robert); le blanc désigne une couleur précise, le mot liberté s'emploie pour exprimer l'absence de...

1 page - 1,80 ¤

MÉTAPHORE ET MÉTONYMIE

Note : 5.1/10

La métaphore, on le sait, est une comparaison implicite. Au lieu de dire : « J'entrai avec mon béret posé sur le crâne comme une vis », je dirai : « Le béret vissé sur le crâne, j'entrai » (Hervé Bazin, La Mort du petit cheval). La comparaison maintient séparés les deux termes que l'on compare : la...

2 pages - 1,80 ¤

L'IRONIE

Note : 5.1/10

• L'ironie consiste à dire le contraire de ce que l'on pense en signifiant qu'on pense le contraire de ce qu'on dit ! Relisez cette définition pour bien comprendre... Elle correspond au sens strict de ce qu'on appelle l'antiphrase. Mais tout le texte de Montesquieu qu'on vient d'étudier est fondé sur l'ironie, puisqu'il semble apparemment une justification de...

2 pages - 1,80 ¤

LES PROCÉDÉS QUI FONT RIRE

Note : 5.1/10

Une chose est de différencier les niveaux du comique, une autre est de repérer comment, dans quelque type de rire que ce soit, l'auteur s'y prend pour faire rire. Voici quelques procédés parmi les plus fréquents : • Le grossissement du trait. C'est le principe de la caricature. Le trait doit être ressemblant; il doit aussi être exagéré; notre plaisir...

1 page - 1,80 ¤

LES NIVEAUX DE COMIQUE

Note : 5.1/10

Dans l'étude d'une scène de comédie, il est utile de recenser les différents niveaux de comique, des plus grossiers aux plus subtils. Cela permet déjà d'identifier les divers types de plaisir du spectateur, mais aussi de comprendre ce que l'auteur dramatique veut signifier : désire-t-il seulement faire rire, ou veut-il procéder à une critique sociale, à une analyse...

2 pages - 1,80 ¤

LA MARCHE DES GROGNARDS - Edmond ROSTAND, L'Aiglon, tirade de Flambeau

Note : 5.1/10

(La scène se passe à la cour autrichienne. Napoléon étant exilé à Sainte-Hélène, son fils, l'Aiglon, devenu duc de Reichstadt, résiste à son entourage qui veut salir à ses yeux la légende napoléonienne. Il y a là l'ex-maréchal Marmont, qui a trahi l'Empereur, et justifie la défection des Officiers de Napoléon par leur fatigue. Mais il y a...

3 pages - 1,80 ¤

TIRADE D'INÈS (Jean-Paul SARTRE, Huis Clos)

Note : 5.1/10

(Trois personnages sont en présence l'un de l'autre, dans une chambre fermée censée être l'Enfer : Garcin, Inès et Estelle. Leur souffrance consiste en ce qu'ils ne peuvent pas s'entendre à trois : « Le bourreau, c'est chacun de nous pour les deux autres. « Contre ce piège, Garcin propose à ses partenaires de se retirer chacun dans...

4 pages - 1,80 ¤

IDENTIFICATION ET DISTANCE AU THÉÂTRE

Note : 5.1/10

L'identification romanesque lie le lecteur au héros principal d'une scène, grâce notamment au procédé de la focalisation. Au théâtre, s'il y a bien entendu aussi des « héros » dont le rôle central nous conduit à nous intéresser principalement à eux, il y a tout de même deux différences spécifiques : — d'une part, les personnages sont en principe sur...

1 page - 1,80 ¤

Analyse littéraire: Acte I, scène 6 - Le jeu de l'Amour et du Hasard de MARIVAUX

Note : 5.1/10

Orgon est le père de Silvia. Il désire marier Silvia au fils d'un de ses amis, Dorante. Silvia, ne connaissant pas Dorante, a l'idée de se déguiser en servante pour mieux observer son prétendant. Orgon est d'accord : Silvia et sa suivante Lisette échangeront leurs noms et leurs vêtements. Si Silvia ne veut pas de Dorante, Orgon ne...

5 pages - 1,80 ¤

« Le sport est le plus sûr moyen de produire une génération de crétins malfaisants » Léon BLOY

Note : 5.1/10

Le sport a aussi l'avantage de pouvoir faire passer des messages au monde entier. Les étrangers sont de plus en plus acceptés dans des équipes nationales. Le message qu'on doit retirer de ce fait est en fait une invitation à la lutte contre le racisme. Pour citer un autre exemple, les Jeux Olympiques sont, il est vrai, des...

2 pages - 1,80 ¤

LES PERSONNAGES de MOLIÈRE, Dom Juan, acte III, sc. 2

Note : 5.1/10

L'efficacité dramatique de cette scène vient aussi de la densité des personnages, de la cohérence de leurs comportements, si limitées que soient les paroles attribuées à chacun. Examinons maintenant la façon dont se dessinent leurs caractères. Sganarelle Sganarelle n'intervient que deux fois dans cette scène (la première réplique est uniquement fonctionnelle). Ses raisons d'intervenir tiennent à sa relation avec le...

11 pages - 1,80 ¤

LA SCÈNE DU PAUVRE - MOLIÈRE, Dom Juan, acte III, sc. 2

Note : 5.1/10

(Poursuivis par les frères d'Elvire, que Don Juan a abandonnée, Don Juan et Sganarelle se sont égarés dans une forêt. Ils rencontrent un homme auquel ils demandent leur chemin, homme simplement défini comme un « pauvre «.) SCÈNE II. — DOM JUAN, SGANARELLE, UN PAUVRE. SGANARELLE. — Enseignez-nous un peu le chemin qui mène à la ville. LE...

6 pages - 1,80 ¤

Commentaire du chapitre 74 des Caractères de La Bruyère.

Note : 5.1/10

La Bruyère était un écrivain français du XVIIème siècle et le principal mouvement à cette époque était le classicisme. Ce mouvement représentait l'honnête homme cultivé. Les Caractères est une oeuvre dans laquelle La Bruyère se battait contre les injustices et critiquait la Cour. Dans cet extrait, l'auteur fait une critique du comportement des courtisans et de leur culte...

1 page - 1,80 ¤

Commentaire de la «Guerre» (dictionnaire philosophique) de Voltaire.

Note : 5.1/10

Introduction : au 18e siècle les philosophes s'en prennent a toutes les atteintes a la liberté - physique, intellectuelle ou morale - ; ils militent pour le progrès et le bonheur des hommes. Dans cette lutte contre «l'infâme», en 1764, Voltaire préfère aux lourds volumes de l'Encyclopédie, le format du Dictionnaire philosophique portatif, une arme plus adaptée aux besoins...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit