LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
2 - De quel nationalité était Victor Hugo?
A
Russe
B
Anglaise
C
Française
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

Images des femmes dans la littérature

« Vous direz quelle image des femmes vous a laissé votre contact avec la littérature » disait un sujet posé en 1983. Il faut, dans un tel exposé, faire la part des représentations traditionnelles, des stéréotypes véhiculés à la fois par les auteurs masculins et féminins, des images qui expriment un progrès, une avancée dans le regard qu'on...

2 pages - 1,80 ¤

IMAGES et CONDITION DE LA FEMME

« On ne naît pas Femme, on le devient. » Simone de Beauvoir La douzaine de sujets proposés aux élèves sur cette question, indique une sensibilité aiguë pour les problèmes de relations entre les sexes. Ici encore, le chemin parcouru est immense depuis deux siècles. La mixité scolaire, phénomène récent, a placé garçons et filles en situation de se...

5 pages - 1,80 ¤

MONTAIGNE, Essais, De la physionomie, Livre III, chap. 12: LA SCIENCE ET LA NATURE

La plupart des instructions de la science à nous encourager ont plus de montre que de force et plus d'ornement que de fruit. Nous avons abandonné Nature et lui voulons apprendre sa leçon, elle qui nous menait si heureusement et si sûrement. Et cependant les traces de son instruction et ce peu qui, par...

2 pages - 1,80 ¤

L'INFLUENCE DE MONTAIGNE

Les Essais connurent, du vivant même de leur auteur, un succès considérable. Ce succès s'affirma encore après sa mort. L'oeuvre fut rééditée à maintes reprises, traduite en anglais dès 1603 et répandue dans les principaux pays d'Europe. En France, Montaigne eut des disciples directs, comme Pierre Charron qui, dans son traité De la Sagesse, entreprit, au risque de...

1 page - 1,80 ¤

L'ART DE MONTAIGNE

Montaigne se présente comme un amateur qui écrit pour son plaisir et dédaigne les mérites de la forme. Pourtant la langue et le style des Essais révèlent un écrivain authentique : sous une apparence de laisser-aller, on discerne les procédés d'un art assez étudié. La langue de Montaigne, très riche, est en même temps très scrupuleuse sur le choix...

1 page - 1,80 ¤

La pensée de MONTAIGNE ou Montaigne et PHILOSOPHIE

Montaigne n'est pas un véritable philosophe. Sa pensée est trop mouvante pour pouvoir se fixer jamais en un système. Il a pourtant abordé avec profondeur bien des problèmes; et il est possible de découvrir dans les Essais un art de vivre, une doctrine politique et religieuse, un programme d'éducation. L'ART DE VIVRE Aux yeux de Montaigne, héritier de la...

3 pages - 1,80 ¤

LA PERSONNALITÉ DE MONTAIGNE

A. — L'HOMME Montaigne a consacré un chapitre entier des Essais (II, 17, De la présomption) à se peindre en détail. Mais, à tout instant, il se laisse aller à des confidences sur les aspects les plus variés de sa personnalité. Les Essais sont, bien plus que l'histoire d'une vie, l'histoire d'une âme. En confrontant les innombrables témoignages que...

2 pages - 1,80 ¤

MONTAIGNE JUSQU'EN 1580 (Littérature)

Michel Eyquem appartient à une famille d'anciens marchands gascons qui, après s'être enrichie, s'est élevée à la noblesse de robe et a acquis près de Bergerac le petit domaine de Montaigne. Son père, Pierre Eyquem, homme d'action et de progrès, avait rapporté d'Italie, où il était allé guerroyer sous François 1er, des idées ingénieuses sur « institution »...

1 page - 1,80 ¤

LA RÉSURRECTION DES CORPS D'AUBIGNÉ, Tragiques, livre VII

Mais quoi! c'est trop chanter, il faut tourner les yeux Éblouis de rayons dans le chemin des cieux. C'est fait : Dieu vient régner; de toute prophétie Se voit la période à ce point accomplie. La terre ouvre son sein, du ventre des tombeaux Naissent des enterrés les visages nouveaux : Du pré, du bois, du champ,...

2 pages - 1,80 ¤

AGRIPPA D'AUBIGNÉ

D'AUBIGNÉ fut d'abord un cavalier à l'âme ardente; puis il s'illustra comme un combattant des guerres de religion, avant de s'enfermer dans une solitude d'ailleurs coupée de nouvelles luttes. Son oeuvre, commencée sous le signe de la Pléiade, s'épanouit avec les Tragiques au service d'une foi intransigeante. UN FOUGUEUX CAVALER (1552-1577) Le protestant Agrippa d'Aubigné fut un enfant brillamment doué,...

2 pages - 1,80 ¤

MISÈRE DE JÉRUSALEM - GARNIER, Les Juives

Nous te pleurons, lamentable cité, Qui eus jadis tant de prospérité, Et maintenant pleine d'adversité Gis abatue. Las! au besoing tu avais eu toujours La main de Dieu levée à ton secours, Qui maintenant de ramparts et de tours T'a dévestue. Il t'a, Sion, le visage obscurci, Voyant le roc de ton coeur...

3 pages - 1,80 ¤

LE THÉATRE FRANÇAIS ET L'HUMANISME

Le Moyen Age se survit au théâtre, pendant la première moitié du XVIe siècle : la Basoche, les Enfants sans Souci, jouent encore des sotties, des moralités, des farces surtout; et, jusqu'en 1548, les Confrères de la Passion continuent à représenter des mystères. Cependant, les humanistes révèlent à l'élite cultivée de la nation les chefs-d'oeuvre tragiques et comiques...

1 page - 1,80 ¤

Sonnet à Marie de Ronsard (Commentaire)

Je vous envoie un bouquet, que ma main  Vient de trier de ces fleurs épanouies,  Qui ne les eut à ces vêpres cueillies,  Tombées à terre elles fussent demain.    Cela vous soit un exemple certain,  Que vos beautés, bien qu'elles soient fleuries,  En peu de temps, seront toutes flétries,  Et, comme fleurs, périront tout soudain.    Le...

2 pages - 1,80 ¤

INVOCATION A LA FRANCE - Du BELLAY, Regrets

France, mère des arts, des armes et des lois,  Tu m'as nourri longtemps du lait de ta mamelle.  Ores, comme un agneau qui sa nourrice appelle,  Je remplis de ton nom les antres et les bois.  Si tu m'as pour enfant avoué quelquefois,  Que ne me réponds-tu maintenant, ô cruelle! France,  France, réponds à...

2 pages - 1,80 ¤

LA POÉSIE DE RONSARD

Ronsard est le plus grand représentant de la Pléiade. Plus fidèle à la doctrine que du Bellay, il l'applique dans toute son oeuvre; une vie plus longue, un registre plus varié, lui permettent de faire entrer dans les vers français les accents de Pindare, du pseudo-Anacréon, de Callimaque, de Théocrite, de Catulle, de Tibulle, d'Horace et de Pétrarque....

1 page - 1,80 ¤

JOACHIM DU BELLAY

APRÈS sa rencontre avec Ronsard, du Bellay débuta dans la carrière littéraire en rédigeant le manifeste de la nouvelle école. Sa première oeuvre poétique, l'Olive, imprégnée d'influences pétrarquisantes, le rapproche de Scève; mais il ne s'en tint pas, comme les Lyonnais, à l'italianisme : au cours de son séjour à Rome, qui d'ailleurs lui pesa comme un exil,...

2 pages - 1,80 ¤

Rabelais (François) - Gargantua: "Frère Jean des Entommeurs" (Commentaire)

En l'abbaye était pour lors un moine claustrier nommé frère Jean des Entommeures, jeune, galant, frisque, de hait, bien à dextre , hardi, aventureux, délibéré, haut, maigre, bien fendu de gueule, bien avantagé en nez, beau dépêcheur d'heures, beau débrideur de messes, beau décrotteur de vigiles, pour tout dire sommairement vrai moine si onques...

2 pages - 1,80 ¤

RABELAIS ARTISTE

Le génie de Rabelais tient à l'extraordinaire richesse de son imagination, ainsi qu'à la puissance et à la fécondité de sa verve comique. L'IMAGINATION DE RABELAIS Grossissement. — L'imagination de Rabelais le disposait à concevoir une humanité simplifiée et agrandie. Aussi a-t-il été attiré par la forme du récit épique et a-t-il campé des personnages gigantesques. On oublie sans doute,...

2 pages - 1,80 ¤

RABELAIS PHILOSOPHE ou LA PHILOSOPHIE DE RABELAIS

Rabelais se complaît souvent sans arrière-pensée dans la mystification; et il aime conter pour le seul plaisir de conter. Pourtant, sous un déguisement burlesque, il a voulu exprimer des idées : lui-même a comparé son Gargantua à un os qu'il faut rompre pour y trouver la moelle. RABELAIS ET LES ANCIENS La foi superstitieuse dans les textes anciens est le...

2 pages - 1,80 ¤

PANTAGRUEL de RABELAIS (Résumé)

L'enfance de Pantagruel (I=IV). L'ouvrage débute par un mélange de plaisantes inventions et de vieilles légendes sur l'origine des géants et la généalogie de Pantagruel, sur l'état d'âme de Gargantua, pris entre la tristesse d'avoir perdu sa femme et la joie d'avoir eu un fils, sur l'appétit du bébé géant. ...

2 pages - 1,80 ¤

RABELAIS: L'HOMME UNIVERSEL

En 1530, Rabelais abandonne l'habit monacal; il va étudier la médecine à Paris, puis à Montpellier; bachelier en médecine, il gagne Lyon l'année suivante et devient, en 1532, médecin de l'Hôtel-Dieu de cette ville. Sa réputation de praticien fut grande. Dans ce domaine comme dans tous les autres, il vantait le retour aux préceptes antiques et à l'observation...

2 pages - 1,80 ¤

RABELAIS : LE MOINE HUMANISTE

Rabelais naquit aux environs de Chinon, dans le domaine de la Devinière il placera dans ce pays l'action de son Gargantua. Il reçut une éducation de clerc, dont le souvenir inspira peut-être ses pages satiriques consacrées à l'enseignement des précepteurs « sophistes » (Gargantua, XIV). Son père le destinait à la vie monacale; et, dès 1511 peut-être, celui...

2 pages - 1,80 ¤

Marot, Epître au Roy pour sa délivrance

Roi des Français, plein de toutes bontés.  Quinze jours a, je les ai bien comptés,  Et dès demain seront justement seize,  Que je fus fait confrère au diocèse  De Saint-Mary, en l' église Saint-Pris.  Si vous dirai comment je fus surpris,  Et me déplaît qu' il faut que je le die.  Trois grands pendards vinrent à l' étourdie...

2 pages - 1,80 ¤

CLÉMENT MAROT: sa vie et son oeuvre

Clément Marot est le fils d'un poète de cour fort célèbre en son temps, qui appartenait à l'école des grands rhétoriqueurs : son père l'introduit auprès des princes et l'initie au métier poétique. Le fils du poète de Cour. — Dès l'âge de dix ans, Marot quitte son Quercy natal, où il a vécu librement, telle « l'hirondelle...

2 pages - 1,80 ¤

LA PROTECTRICE DE MAROT : MARGUERITE DE NAVARRE

Marguerite d'Angoulême, soeur de François Ier mariée une première fois au duc d'Alençon, épousa en secondes noces le roi de Navarre Henri d'Albret. Très intelligente et très cultivée (elle connaissait le latin, le grec, l'allemand, l'italien et l'espagnol), elle possédait aussi une sensibilité exquise et profonde. Comme son frère, elle encouragea les Lettres et les Arts : c'est...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit