LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
741 - Comment peut-on définir l'extrait suivant ? Du DEUIL QUE MENA GARGANTUA À LA MORT DE SA FEMME BADEBEC Quand Pantagruel fut né, qui fut bien ébahi et perplexe ? Ce fut Gargantua son père. Car, voyant d'un côté sa femme Badebec morte, et de l'autre son fils Pantagruel né, tant beau et tant grand, ne savait que dire ni que faire, et le doute qui troublait son entendement était à savoir s'il devait pleurer pour le deuil de sa femme, ou rire pour la joie de son fils. [...] «   Pleurerai-je ? disait-il. Oui, car pourquoi ? Ma tant bonne femme est morte, qui était la plus ceci, la plus cela qui fût au monde. Jamais je ne la verrai, jamais je n'en recouvrerai une telle : ce m'est une perte inestimable. Ô mon Dieu que t'avais-je fait pour ainsi me punir? Que n'envoyas-tu la mort à moi premier qu'à elle ? car vivre sans elle ne m'est que languir. Ha ! Badebec, ma mignonne, m'amie [...], ma tendrette, ma braguette, ma savate, ma pantoufle, jamais je ne te verrai. Ha ! pauvre Pantagruel, tu as perdu ta bonne mère, ta douce nourrice, ta dame très aimée ! [...] » Et, ce disant, pleurait comme une vache ; mais tout soudain riait comme un veau, quand Pantagruel lui venait en mémoire. «   Ho, mon petit fils, disait-il, mon couillon, mon peton, que tu es joli et tant je suis tenu à Dieu de ce qu'il m'a donné un si beau fils, tant joyeux, tant riant, tant joli. Ho, ho, ho, ho ! que je suis aise ! Buvons, ho ! laissons toute mélancolie ! Apporte du meilleur, rince les verres, boute la nappe, chasse ces chiens, souffle ce feu, allume la chandelle, ferme cette porte, taille ces soupes, envoie ces pauvres, baille-leur ce qu'ils demandent ! [...] » Ce disant, ouït la litanie [...] des prêtres qui portaient sa femme en terre [...] : «   Seigneur Dieu, faut-il que je me contriste encore ? Cela me fâche, je ne suis plus jeune, je deviens vieux [...] ! Ma femme est morte [...] je ne la ressusciterai pas par mes pleurs : elle est bien, elle est en paradis pour le moins [...]. Il me faut penser d'en trouver une autre. » François Rabelais, Pantagruel, chapitre 3, 1532.
A
a) Il s'agit d'une parodie de discours argumentatif.
B
b) Il s'agit d'un pastiche de discours délibératif
C
c) Il s'agit d'une caricature de raisonnement scientifique.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) On reconnaît les marques du discours délibératif dans le fait que Gargantua analyse successivement une thèse (il doit pleurer pour le deuil de sa femme), son antithèse (il doit se réjouir de la naissance de son fils) et en tire une conclusion (il choisit de se réjouir). Néanmoins, le lecteur s'aperçoit vite qu'il ne s'agit que d'un pastiche du monologue délibératif hérité de l'Antiquité : Gargantua parsème sa réflexion de dénominations grotesques (« ma braguette, ma savate [...] mon couillon, mon peton »), et il se console bien trop vite ( « Il me faut penser d'en trouver une autre ») pour qu'on puisse le prendre réellement au sérieux. Les commentaires du narrateur ( « pleurait comme une vache [...] riait comme un veau ») achèvent de prouver qu'il s'agit d'un excellent pastiche de discours délibératif.


Les nouveautés du site

Péguy poète

  L'engagement Toute l'oeuvre de Charles Péguy est dans le droit fil de son engagement pendant l'affaire Dreyfus : un combat pathétique pour la vérité, qui est justice. De là qu'il n'y a chez lui aucune contradiction, mais au contraire liaison organique, entre poésie et action, tendresse et acharnement polémique, inspiration et métier, patience et passion, abandon à la grâce et maîtrise de la pensée en...

3 pages - 1,80 ¤

Marcel Proust jusqu'à ''La Recherche du temps perdu''

|| Les dates parlent d'elles-mêmes: Proust se situe exactement à la charnière du 19e siècle et du 20e. Son premier livre, Les Plaisirs et les Jours, remonte à 1896 et son grand oeuvre, A la recherche du temps perdu, aurait dû voir le jour, dans son entier, dès 1914. Le premier volume, Du côté de chez Swann, était sorti chez Grasset, à compte d'auteur, en novembre...

3 pages - 1,80 ¤

André Gide jusqu'en 1914 (histoire littéraire)

|| N'ayant a priori rien d'autre à dire que soi, mais animé d'une curiosité et d'une exigence hors du commun, Gide a constitué son oeuvre comme une recherche. Recherche solipsiste d'une impossible harmonie d'abord, minée dès l'origine par la contestation du Moi à travers les diverses figures de l'Autre, avant que ne soit interrogé son rapport au monde qui l'amène à dénoncer les mensonges et...

4 pages - 1,80 ¤

Charles-Louis Philippe

Evoquer l'oeuvre de Philippe (1874-1909), c'est procéder à une exhumation en forme de réhabilitation. Sans essayer cependant de poser l'insoluble question de la «valeur« de cette oeuvre, on peut tenter d'expliquer l'oubli dans lequel elle est tombée. Plutôt qu'à la disparition prématurée de Philippe, il semble qu'il est dû.à sa situation bien particulière d'écrivain issu du peuple et qui entend rester du peuple, ou...

2 pages - 1,80 ¤

L'essor de Paul Claudel

|| En 1890, à cent exemplaires, la librairie de l'Art indépendant publiait, sans nom d'auteur, un drame intitulé Tête d'or. Paul Claudel, né en 1868, l'avait écrit l'année précédente. Il l'envoya à quelques personnes qu'il estimait capables de le comprendre, entre autres à Maeterlinck, qui lui répondit : «Vous êtes entré dans ma maison comme une horrible tempête. [ ... ] Etes-vous le comte de...

4 pages - 1,80 ¤

Romain Rolland et le théâtre

|| Pendant une quinzaine d'années, et notamment durant toute la décennie de 1890, le théâtre est la forme d'expression privilégiée de Rolland: «Tous les événements, politiques ou domestiques, dit-il dans ses Mémoires, se muaient en oeuvres dramatiques. « Se succèdent, à un rythme rapide, Saint-Louis, 1895-1896; Aert, 1897-1898; Les Loups, 1898 ; Le Triomphe de la Raison, Danton, 1899; Le Quatorze Juillet, 1901 ; Le Temps...

2 pages - 1,80 ¤

Le théâtre lyrique

En 1888, alors que les drames de Wagner entrent officiellement au répertoire de l'Académie nationale de musique (Lohengrin y sera encore fraîchement accueilli en 1891). Franz Jourdain met en relation Emile Zola avec Alfred Bruneau. Ce jeune prix de Rome formé par Massenet a fait au théâtre des débuts malchanceux. Son désir de porter à la scène La Faute de l'abbé Mouret se heurte...

2 pages - 1,80 ¤

De Becque à Copeau

La chute du second Empire ne coupe pas le théâtre en un avant et un après. Les auteurs prolongent leur carrière pendant vingt ans, et davantage, sans changer de style, à peine de préoccupations. Edouard Pailleron ( 1834-1899) a peint Le Monde où l'on s'amuse ( 1868) et Le Monde où l'on s'ennuie ( 1881 ). De lui, faute de pouvoir nommer ses dix-huit...

3 pages - 1,80 ¤

L'avènement de la mise en scène moderne

|| Dans sa Causerie sur la mise en scène, en 1903, André Antoine constatait: «Aussi bien, la mise en scène, il faut le redire, est-elle un art qui vient de naître ; et rien, absolument rien, avant le siècle dernier, avant le théâtre d'intrigue et de situations, n'avait déterminé son éclosion.« C'était bien marquer la mutation qu'a connue le théâtre à la fin du 19e...

5 pages - 1,80 ¤

Zola : Villes et Évangiles

|| « Notre siècle est un siècle de transition; sortant d'un passé abhorré, nous marchons vers un avenir inconnu [ ... ] à ce monde nouveau qui va surgir, il faut une religion jeune et vivace.« Les Rougon-Macquart et, à leur suite, Les Trois Villes et Les Quatre Evangiles sont la description de la gestation de ce monde nouveau que le jeune Zola décrivait...

2 pages - 1,80 ¤

Maurice Barrès, de l'égotisme au nationalisme

Aucun prosateur n'a mieux exprimé que Barrès le malaise de la génération qui, en 1890, touche à vingt-cinq ans. L'image obsédante de la débâcle, contemplée à l'âge de huit ans, reste dans le coeur de l'écrivain, et ces soldats,« inconnus avilis et rangés comme des animaux«, expliquent sa préférence pour les humiliés de toute espèce. Il faut chercher là la signification de son nationalisme....

3 pages - 1,80 ¤

Bourget idéologue

|| Bourget a été l'un des premiers analystes de son temps : de 1880 à 1885, il en a dit l'inquiétude et la multiplicité. Né dans la bourgeoisie intellectuelle, Bourget a profondément admiré ses maîtres, ces «accoucheurs d'âmes«, et il a hérité de leur dogmatisme. S'il put si bien caractériser la décadence comme un phénomène de dédoublement, c'est que ce dédoublement existait en lui :...

2 pages - 1,80 ¤

Littérature et religion : Villiers De L'Isle-Adam, Bloy, Huysmans

|| Par l'étude de trois inclassables, on jette ici un regard oblique sur les problèmes de relation entre littérature, religion, société, qui deviennent aigus quand la France traditionnelle, «fille aînée de l'Eglise catholique«, affronte le monde moderne à travers une série de crises, la Commune, le Ralliement, Boulanger, l'affaire Dreyfus, la séparation de l'Eglise et de l'Etat, et quand la religiosité romantique puis décadente porte, à...

4 pages - 1,80 ¤

Idéalisme et matérialisme en critique

|| Au cours des dernières décennies du 198 siècle, la critique littéraire la plus influente, celle qui s'exprime dans les grands journaux {Le Temps, Les Débats, ... ) et dans les grandes revues {Revue des deux mondes, Revue de Paris, Revue bleue ... ) se caractérise par le pessimisme, le repli sur le passé ou sur soi-même, la dénonciation de la décadence de l'art contemporain....

5 pages - 1,80 ¤

Critique littéraire: Au coeur des enfants léopards

||Tous les documents présents dans le corpus s'avèrent être différentes critiques littéraires du roman de Wilfried N'Sondé, Le coeur des enfants léopards. De même pour le document vidéo. C'est l'histoire d'un jeune homme qui se retrouve au fond d'une cellule où il est retenu en garde à vue suite à sa séparation avec Mireille,...

2 pages - 1,80 ¤

Heureux les laboureurs, s'ils connaissaient leur bonheur, a dit le grand poète latin Virgile, il y a bien des siècles. En quoi consiste donc ce bonheur ? et pourquoi est-il si regrettable de voir la terre trop souvent désertée ?

Virgile a été un grand lyrique : il a chanté, il y a deux mille ans, les sentiments éternels de l'homme, la beauté de la nature, l'attachement à la patrie, la noblesse des travaux des champs. Ses acoents gardent, aujourd'hui encore, la même vérité profonde... ||   ||...

1 page - 1,80 ¤

PRÉFACE DES LETTRES PERSANES

Parues en 1721, soit 6 ans après la mort de Louis XIV, Les Lettres Persanes de Montesquieu, qui désire alors rester anonyme, nous livre la correspondance de deux persans : Rica et  Usbek, alors  en voyage en Occident, avec leurs amis restés en Perse. Ce roman épistolaire composé de cent soixante et une lettres est au premier abord un...

1 page - 1,80 ¤

Le personnage de Frère Jean des Entommeures

          En effet Frère Jean incarne le modèle du héros épique, tout d’abord il est celui qui défend une cause collective. Tel un chevalier il va se vouer hardiment à la tâche, du sauveur, il se révèle à tous par ses actions, défendant ses compère les moines totalement déroutés par l’assaut des ennemies p. 223 : « Les...

2 pages - 1,80 ¤

Le théâtre a-t-il besoin d'être joué pour être compris ?

De l’Antiquité à nos jours, le théâtre a connu des remises en question  ce qui lui a permis une grande évolution. Tout d’abord, ayant un sens religieux, éducatif et social, est désormais une forme de loisir. Le théâtre en Occident est souvent caractérisé par une représentation avec des acteurs jouant un rôle et dialoguant entre eux. Antonin Artaud déplore que...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé : Gargantua, chapitre 48

                « Le discours que Gargantua adressa aux vaincus « suit la fuite et la défaite de Picrochole.  Gargantua ayant assailli son armée dans La Roche-Clermault fit une plaidoirie auprès des soldats de son ennemi. Il use d’un vocabulaire élaboré et élégant. Un discours humaniste est alors éclairé, suivi d’un Gargantua devenu philosophe et d’une satire de la religion.                ...

2 pages - 1,80 ¤

MONTAIGNE - LES ESSAIS: des cannibales

INTRO : Michel Montaigne est un écrivain, philosophe et homme politique français du 16ème siècle et l’auteur d’un livre qui a influencé toute la culture occidentale : les Essais qui est écrit en plein milieu des guerres de religion et de l’expansion de l’Europe vers le nouveau monde. Ce texte est une comparaison entre le monde européen (occidental) et le...

1 page - 1,80 ¤

L'ETRANGER DE CAMUS - PARTIE 1 (commentaire)

||   Intro : Albert Camus est un écrivain, philosophe, dramaturge, journaliste qui se rattache au mouvement philosophique du 20ème siècle : l’existentialisme. C’est un mouvement qui pense dieu n’existe pas et que le sens de notre vie est donnée par nos actes, nos décisions. L’Etranger est un roman philosophique dans lequel le personnage principal mène une existence en apparence absurde (sans but)....

2 pages - 1,80 ¤

Comment comprenez-vous ce cri émouvant de la reine de Roumanie, Carmen Sylva : L'expérience, c'est le faisceau de toutes les armes qui nous ont blessés !

La première reine de Roumanie, morte il y a quelques années, a été une femme de coeur et un grand poète (l'un d'ailleurs ne peut guère. aller sans l'autre, surtout chez les femmes; le don de la poésie ne va pas sans une ardente sensibilité, de même que l'élan de la sensibilité se transforme tout naturellement en poésie). ||   ||...

1 page - 1,80 ¤

Montaigne a dit : Fâcheuse éducation qu'une éducation pure livresque. - Exposez les dangers d'une telle éducation et montrez qu'on peut apprendre ailleurs que dans les livres. La nature, la vie, l'expérience ne sont-elles pas capables de nous instruire également ?

La pédagogie de Montaigne, malgré quelques excès, est toujours si vivante et si vraie qu'on y revient souvent. Justement, peut être, parce qu'il n'était pas un pédagogue de profession et qu'il voyait les choses de l'extérieur, il a donné sur l'éducation des enfants des principes justes, éclairés et s'adaptant très sagement à la vie. Le xviie siècle a hérité de lui ... ||   ||...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit