LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
385 - Pour laquelle de ses oeuvres Malraux a-t-il obtenu le Prix Goncourt ?
A
L'Espoir
B
La condition humaine
C
Les Voix du Silence
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

CAMUS: Meursault c'est le seul christ que nous méritions. Discutez.

Un point très important c’est la religion, Meursault n’est pas croyante, après avoir été questionné par l’aumônier pourquoi il repoussait ses visites, il lui répond "je ne croyais pas en Dieu. Il a voulu savoir si j’en étais bien sûr et j’ai dit que je n’avais pas à me le demander : cela me...

2 pages - 1,80 ¤

La Peste d'Albert Camus - Analyse de personnage : Le docteur Rieux

Certains traits de la personnalité du personnage se retrouve par ailleurs à travers l’écriture de cette chronique, dont il est le narrateur.  Les qualités de rigueur et d’honnêteté intellectuelle de la part de Rieux sont observables dans son œuvre. Tout d’abord, parce que l’auteur s’efforce de rester objectif et de garder un ton dégagé...

2 pages - 1,80 ¤

Excipit de « L'Etranger » de Camus (lecture analytique)

* « privilégies « : Meursault utilise des termes religieux. On retrouve un cham lexical de la religion : « destin « ; « élire « ; « frères «.     La mort est un destin qui élit des privilégiés. Meursault croit en l’homme et non pas en Dieu.  La paix salvatrice  * L’accès à une nouvelle conscience  * Meursault semble renaître. « Pour la première fois depuis longtemps,...

2 pages - 1,80 ¤

Albert Camus et le roman

D'après Camus, les personnages des romans sont identiques aux hommes. Ils ont « notre langage, nos faiblesses, nos forces «. On peut s'en apercevoir dans La bête humaine de Zola où tous les personnages auraient très bien pu exister dans la vraie vie. Séverine, le personnage féminin de l'histoire, est décrite comme ayant du...

2 pages - 1,80 ¤

Albert Camus - Chapitre 6 Partie 1 (commentaire)

Les gestes ultimes de Meursault, qui viennent après l'agression sauvage, mettent dans un climat de guerre. L'expression « la gâchette a cédée « confirme que la responsabilité ne lui appartient pas. C'est à cause des éléments naturels qui le crispent, cet acte lui a échappé complètement. Une fois qu'il en a pris conscience, Meursault...

3 pages - 1,80 ¤

« Aimer un être, c'est accepter de vieillir avec lui ». Camus

Selon moi, cette phrase de Camus me paraît tout à fait correcte. Malgré mon jeune âge, mon ignorance du mot “amour“ et le peu d’expérience que j’ai et , je suis du même avis que lui. Car pour moi, lorsqu’on s’engage dans une relation ce n’est pas pour abandonner à la moindre occasion. Lorsqu’on...

1 page - 1,80 ¤

Camus - L'Etranger - Chapitre IV : la nuit avec Marie

a- Refus des composantes sociales et affectives Qu’il soit sur la plage ou dans son appartement, Meursault est en retrait de la société qu’il n’appréhende qu’indirectement par les bruits qu’il entend de l’autre côté de la cloison. Ce point de vue incomplet, métonymique qu’il a des habitants de son immeuble : « une voix...

2 pages - 1,80 ¤

« Il peut y avoir de la honte à être heureux tout seul » tiré de « La Peste » d'Albert Camus

Troisièmement, parlons plus précisément de « La Peste « d'Albert Camus, car cette peste est un peu le symbole du malheur des hommes de nos jours. C'est la terreur de la mort, de l'exil, de la séparation. Il montre aussi dans ce livre que les hommes ont du mal avec les circonstances nouvelles et qu'ils ne...

2 pages - 1,80 ¤

CAMUS : Commentaire de L'Etranger, Excipit (1942) De « Lui parti, j'ai retrouvé le calme » jusqu'à « m'accueillent avec des cris de haine »

 Même refus du registre pathétique qu’au début : absence de sentiments personnels dans champ lexical de la sérénité : l.1 « retrouvé le calme «, l.2 « dormi «, « indifférent « l.7, « purgé du mal « l.14. Renoncement à la tristesse de la mort : le hurlement des sirènes annonçant des décès ne provoque aucun émoi chez lui l.6-7 (au contraire, évocation ...

1 page - 1,80 ¤

Analyse de la scène 1 de l’Acte III de Dom Juan de Molière

Axe 3 : La supériorité de Dom Juan face à Sganarelle :  Sganarelle pense qu’un simple costume de médecin lui suffit à être supérieur à Dom Juan mais nous allons voir qu’il se trompe lourdement… En effet, dès le début de la scène, Dom Juan se montre méprisant, peu voire pas du tout intéressé et envoie...

3 pages - 1,80 ¤

Acte III Scène 5. DOM JUAN - MOLIERE (lecture analytique)

DOM JUAN, SGANARELLE. DOM JUAN. Holà, hé, Sganarelle ! SGANARELLE. Plaît-il ? DOM JUAN. Comment ? coquin, tu fuis quand on m’attaque ? SGANARELLE. Pardonnez-moi, Monsieur ; je viens seulement d’ici près. Je crois que 5 cet habit est purgatif, et que c’est prendre médecine (1) que de le porter. DOM...

4 pages - 1,80 ¤

Commentaire sur Jean Giraudoux, Electre, Acte II, Scène 9

Ainsi, le personnage d’Egisthe pouvait acquérir une dimension tragique en mourant « pur et sacré « ; mais le combat « désespéré « qu’il mène pour « être couché dans la mort loin de Clytemnestre «, i.e. mourir dignement, se solde lui aussi par un échec et il reste « l’infâme «. Sa mort ...

3 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé sur l'acte II scène 10 des Fausses confidences de Marivaux

Bien que l'obsession de Dorante pour Araminte soit flagrante, de plus elle est annoncée par une tierce personne, Arlequin, qui renforce encore cette passion obsessionnelle avec le choix de ses mots, selon lui, Dorante "avait comtemplé de tout son coeur" le tableau. Araminte essaye quand même d'aténuer les évènements en reprenant le terme "hasard"...

3 pages - 1,80 ¤

Raymond Queneau: Le Chiendent (commentaire)

Nous avons tenté de démontrer au cours de notre analyse que ce passage est une réécriture parodique d’un roman réaliste même naturaliste en étudiant premièrement la description d’un monde déformer et banal puis nous avons exposé une héroïne burlesque voire vulgaire. Ce texte nous expose à une dimension parodique basé sur une dimension réaliste-naturaliste...

2 pages - 1,80 ¤

Commentaire composé : Scène IX à XI de l'Acte IV d'Ivanov de Tchekhov

Les trois dernières scènes d’Ivanov semblent avoir été les plus retravaillées de toute l’œuvre. Nous comptons ainsi, trois versions totalement différentes de ces dernières, écrites entre 1886 et 1889 et proposant des alternatives tout à fait différentes même si menant au même état de fait. Ceci s’expliquant peut être par les remarques faîtes à Tchekhov vis-à-vis de l’incompréhension...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est ce qui, dans le roman, aide le lecteur à comprendre l'homme ?

|| Au XIXeme siècle a eut lieu « l’âge d’or du roman «. Il appartient au mouvement romantique naturaliste ou réaliste. L’alphabétisation et les moyens de diffusions nouveaux permettent au roman de rencontrer un grand succès. Le roman représente notre société avec plus de détails, c’est pourquoi son succès fut gigantesque.    Le roman est différent de la nouvelle, mais uniquement par...

5 pages - 1,80 ¤

CORNEILLE - L’illusion comique : Jusqu’à « Et depuis je suis beau quand je veux seulement ». ACTE II - SCENE 2

Avec son Matamore, Corneille reprend un personnage type mais dépasse les attentes du spectateur en créant le plus beau spécimen de Matamore de notre littérature par l’exubérance de ses rodomontades. Pourtant, se pose le problème de son utilité dans cette scène qu’il domine et qui ne sert à rien d’autre qu’à le faire exister...

3 pages - 1,80 ¤

La Controverse de Valladolid, Page 211-213 - commentaire

||Introduction: La Controverse de Valladolid est un roman historique du XXème siècle se déroulant dans le contexte de la découverte de l'Amérique. Jean-Claude Carrière est un auteur contemporain racontant des faits historiques se basant sur de nombreuses œuvres notamment celles de Tzvetan Todorov La Conquête de l'Amérique et de Georges Baudot Récits aztèques de...

1 page - 1,80 ¤

ANDROMAQUE - Analyse de la scène 5 de l’acte IV, v. 1356-1386 : Examiner sous quelles formes s'exprime la passion amoureuse dans cette tirade

b. Suivant qu’elle emploie le « vous « ou le « tu «, Hermione met ou pas à distance sa passion pour  Pyrrhus. Justifiez l’usage des pronoms personnels de la deuxième personne tout au long du texte et dégagez, à partir de cette alternance, la structure de la tirade.  — v. 1356 à 1368: emploi...

2 pages - 1 ¤

Les fables sont-elles réservées aux enfants ?

||Les fables appartiennent au monde de l’enfance, tout le monde a déjà appris une fable et, la réciter devant la classe étant élève.  Une fable a une sorte de pouvoir sur l’homme, selon elle, elle peut faire rire, pleurer, ou demander une attention particulière, et bien sur se n’est pas une vrai fable sans...

2 pages - 1,80 ¤

Le théâtre de l'absurde

I.           Présentation a)   définition Style de théâtre apparu dans les années 40. Rupture totale avec le drame et la comédie. Absurdité de l’homme et de la vie (> mort.). Situation absurdes, modifications de langage. Existence dénuée de sens. Refus du réalisme, des personnages et de l’intrigue. Souvent on ne trouve pas de ...

3 pages - 1,80 ¤

Victor Hugo, Mélancholia (questions de compréhension)

|| 1.       Décomposez les figures de style que vous trouverez aux vers 5 à  8 2.       Retrouvez dans ce poème deux parallélismes de construction et expliquez leur utilité. 3.       Faites l’analyse de la ponctuation des vers 12 à 22. 4.       Analysez les trois derniers vers, sur le plan grammatical . 5.       Quel est le système d’énonciation choisi par l’auteur ? 6.       Quel est ce type de...

3 pages - 1,80 ¤

Manon Lescaut, pages 137-138, de « Il fallait bien prendre un moment […] » à « […] et de là, chez M. de T… ».

En créant cet entre-deux dans la narration, le texte met en place une caractérisation poussée du protagoniste/narrateur : le personnage prend toute sa dimension ici, et cet extrait à lui seul est une réalisation du cahier des charges proposé dans l’Avis de l’auteur. En alternant tonalité discursive et pathétique, en alliant une rhétorique impeccable et...

5 pages - 1,80 ¤

Marcel Proust, Un amour de Swann De « d’ailleurs on commençait à éteindre partout » Jusqu’à « elle regagnait sa voiture »

La fatalité omniprésente dans cet extrait est encore renforcée par de nombreux procédés. La présence de verbes passifs montre que l’homme amoureux perd toute maîtrise de la situation. La phrase « on commençait à éteindre partout « s’avère puissamment symbolique : la nuit se répand, aucun recoin de la ville ne lui échappe ;...

3 pages - 1,80 ¤

Incipit d'Un amour de Swann (Proust)

Ce texte met donc en scène la parole de l’individu plutôt que l’individu lui-même. La mécanique du « poulailler « se détraque et le langage se décroche. Il y a même un effet de contagion. Tout le monde mime Mme Verdurin qui ne mime rien d’autre que du vide. Les personnes n’expriment rien d’autre que...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 ... 950 951 952 953 954 955

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit