LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
772 - À quel genre correspond le texte suivant ? Je dirai brièvement la douceur de la liberté. Un chien gras et repu rencontra un loup maigre au dernier point ; ils se saluent et s'arrêtent : « D'où te vient, dis-moi, cet éclat ? Quel manger t'a donné cette corpulence ? Moi, qui suis bien plus courageux que toi, je meurs de faim. » Le chien, bonnement : « Le même sort t'attend, si tu peux rendre au maître les mêmes services. — Lesquels ? dit l'autre. Garder le seuil ; protéger la maison, même la nuit, contre les voleurs. — J'y suis, certes, tout prêt ! Pour l'heure je souffre neige et pluies, menant dure vie dans les forêts ; combien me sera-t-il plus aisé de vivre sous un toit et, sans rien faire, me repaître de nourriture ! — Suis-moi donc. » En chemin, le loup remarque le cou du chien, que la chaîne avait pelé : « D'ou vient cela, mon ami? — Ce n'est rien. — Dis pourtant je te prie. — On me trouve trop ardent : alors, on m'attache le jour pour que je me repose quand il fait clair et que je veille quand la nuit est venue. Au crépuscule, je suis délié et vais où il me plaît. Sans que je bouge on m'apporte du pain ; de sa table, le maître me donne les os ; les gens de la maison me jettent des morceaux et tout ce dont ils ne veulent pas. Ainsi sans fatigue s'emplit mon ventre. — Et, dis, si tu t'avises d'aller quelque part, tu le peux ? — Pas absolument, dit-il. — Sois heureux à ta guise, chien ; je ne voudrais pas d'un trône, qui ne me laisserait pas ma liberté. » Jean Racine, Phèdre, 1677.
A
a) une parabole
B
b) une fable
C
c) un conte
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) La Fontaine n'a pas inventé le genre de la fable qui existait depuis l'antiquité grecque (Ésope) et latine (Phèdre). Contrairement à ce que l'on pense habituellement, la fable n'est pas nécessairement en vers et ses personnages ne sont pas toujours des animaux : ses deux contraintes sont de proposer un récit divertissant court (c'est ce qui le différencie du conte) dans une optique moralisatrice, cette dernière pouvant être formulée sous forme de moralité, ce qui est le cas au début de l'exemple. L'absence de visée religieuse empêchait que l'on puisse prendre ce texte pour une parabole.


Les nouveautés du site

Tout le monde a besoin de quelques distractions. Or, à première vue, elles ne paraissent pas devoir être nombreuses pour l'instituteur de village. Où dolic cet instituteur trouvera-t-il une occupation agréable et réçréative pour ses moments de loisir ?

On est souvent porté à croire que, sa classe une fois terminée, l'instituteur n'a plus rien à faire; et cependant, outre ses six heures de travail réglementaires, il doit encore préparer ses classes du lendemain, étudier pour étendre de plus en plus le cercle de ses connaissances, mettre au courant les affaires de la mairie dont il est habituellement le secrétaire, s'occuper enfin de...

1 page - 1,80 ¤

On n'est pas un bon écolier, parce qu'on fait de temps à autre un bon devoir. On n'est pas un bon fils, parce qu'on obéit quelquefois à sa mère et qu'on l'aide de temps en temps. Pour être un homme digne d'estime, il faut non seulement être capable de faire un effort énergique, mais encore persévérer dans la ligne de conduite qu'on s'est tracée.

La plupart d'entre vous vont bientôt quitter l'école pour embrasser la carriè're qu'ils auront choisie. Quelques-uns veulent être instituteurs, d'autres espèrent embrasser. Le métier des armes, enfin le plus grand nombre mettent toute leur ambition à devenir d'honnêtes ouvriers ou des cultivateurs intelligents.... ||   ||...

1 page - 1,80 ¤

Vous ferez connaître le livre dont la lecture vous a le plus vivement intéressé, que vous avez relu ou que vous reliriez avec le plus de plaisir. Vous indiquerez les motifs de votre préférence

A la vérité, j'ai déjà lu bien des livres qui m'ont vivement intéressé et la difficulté pour moi est d'indiquer, parmi ces ouvrages; celui qui m'a le plus frappé. Je crois pourtant pouvoir me décider pour l'histoire de Don Quichotte de la Manche, de Cervantès.... ||   ||...

1 page - 1,80 ¤

Un des sentiments dont procède l'amour de la patrie est l'amour du village natal. Après avoir parlé de la commune aux enfants du cours moyen et à ceux du cours supérieur, vous insistez sur les motifs qui doivent nous faire aimer celle ou nous sommes nés. Vous indiquez comment doit se manifester cette affection. Vous terminez en rappelant l'exemple d'Eustache de Saint-Pierre, et en conseillant aux enfants de ne pas quitter plus tard, sans de graves raisons, le village natal

Après ce que nous venons de dire, si l'on vous demandait, mes amis, ce que c'est qu'une commune, je suis certain que vous répondriez sans hésiter : Une commune est une partie du territoire français, administrée par un maire, assisté d'un ou de plusieurs adjoints et d'un conseil municipal. Vous aimez tous votre commune. Pourquoi ?... ||   ||...

2 pages - 1,80 ¤

L'oisiveté est la mère de tous les vices. Montrer la vérité de ce proverbe.

|| Il y a longtemps que l'on a dii pour la première fois : L'homme est né pour travailler comme l'o!Seàu pour voler. L'enfant, que rien n'y oblige, construit avec beaucoup de peine et de travail, une petite maison qu'il renverse ensuite, pour la rétablir de nouveau. La loi du travail est donc la loi de notre nature; nul n'est ... ||...

1 page - 1,80 ¤

Que pensez-vous des caisses d'épargne en général et des caisses d’épargne scolaires en particulier ?

L'instituteur doit se préoccuper de tout ce qui intéresse l'avenir de ses élèves; il doit surtout ne négliger aucun des moyens qui peuvent lui venir en aide dans l'éducation proprement dite. Or, l'institutioTI des caisses d'épargne scolaires renferme, sous ce rapport, une puissance qu'il est de son devoir de mettre à profit. ...

1 page - 1,80 ¤

Lettre à un instituteur de vos amis, pour lui apprendre comment vous choisissez les morceaux de récitation que vous faites étudier à vos éléves, et quels sont, d'aprés vous, les avantages respectifs de la prose et des vers

Seulement, plus que jamais; il faut choisir; les pièces de nos poètes ne sont pas toutes assez simples, assez morales même, pour. être apprises par nos enfants. D'ailleurs, un passage qui nous semble fort simple; naïf même, ne l'est souvent. qu'en apparence... ||   ||...

2 pages - 1,80 ¤

Pour quelles raisons ceux qui sont chargés d'instruire les enfants leur doivent-ils le plus grand respect ?

Le mot respect semble- devoir caractériser bien plutôt les sentiments des élèves à l'égard de leur maître,· que ceux du maître envers les enfants, et cependant il est bien vrai qu'il doit avoir pour eux le plus grand respect. Il suffit, pour le comprendre, de se demander ce qu'est l'enfant, pour la famille, pour la patrie, pour la société tout entière, et ce...

2 pages - 1,80 ¤

Bel-Ami de Maupassant - commentaire de la fin de la première (1ière partie)

Mon passage est le suivant, il se trouve aux pages 169 et 170. Il se situe vers la fin de la première partie.   « Mais Georges, que l’ombre inquiétait auprès de ce cadavre, le contemplait obstinément. Son œil et son esprit attirés, fascinés, par ce visage décharné que la lumière vacillante faisait paraître encore plus creux, restaient fixes sur...

2 pages - 1,80 ¤

L'Encyclopédie. Présentation générale

||   Elle est la somme de l'esprit nouveau. Publiée de 1751 à 1772, l'Encyclopédie comprend dix-sept volumes de texte et onze volumes de planches. Après diverses vicissitudes, c'est Diderot qui, à partir de 1746, prend la direction de l'entreprise. Il fournira un énorme-travail, groupant, adaptant, corrigeant les articles rédigés par ses nombreux, collaborateurs spécialistes, écrivant lui-même des. centaines d'articles,...

1 page - 1,80 ¤

LE PRÉROMANTISME (1760-1820) - Caractères généraux

|| La période littéraire qui s'offre maintenant à nous est celle qui va de la Nouvelle Héloïse de Rousseau aux Premières méditations de Lamartine, du premier chef-d'oeuvre préromantique au premier chef-d'oeuvre incontestablement romantique. Elle fut féconde en bouleversements politiques; mais ceux-ci, contrairement à une opinion répandue, n'ont eu sur l'art littéraire qu'une influence faible et tardive. Sans doute la...

7 pages - 1,80 ¤

Rousseau

  Rousseau (1712-1778), comme Diderot, est double. D'un côté, il est un des représentants les plus marquants du siècle philosophique; de l'autre, il est le type du préromantique. C'est ce second aspect qui a eu, et de beaucoup, l'influence la plus considérable sur la littérature. C'est par lui que Rousseau tient, sur le plan littéraire, une place de tout...

6 pages - 1,80 ¤

Diderot

||   Diderot (1713-1784) est à la lois le type du philosophe de l'âge des Lumières et, avec Rousseau, l'initiateur le plus authentique, du préromantisme. Son influence, sur ce point, fut plus tardive que celle de Rousseau, et plus forte peut-être à l'étranger, en Allé-magne surtout, qu'en France. Le philosophe, au contraire, comme directeur de l'Encyclopédie plus que comme auteur,...

3 pages - 1,80 ¤

Philosophes et penseurs au XVIIIe siècle

||   L'impulsion donnée par les Philosophes pour imposer une pensée libre en face de la tradition religieuse se poursuit durant toute cette période, mais aucun écrivain de premier ordre ne vient reprendre dans ses mains le flambeau que la mort des grands Philosophes au cours des dix années qui précèdent la Révolution avait laissé tomber. De nombreux disciples se...

3 pages - 1,80 ¤

La critique littéraire et la Presse au XVIIIe siècle

|| Un des phénomènes les plus caractéristiques de la vie littéraire de la période 1760-1820 est l'importance de plus en plus considérable que prend la presse et la critique littéraire. Avant la Révolution, les principales revues, comme le Mercure de France, et la Correspondance de Grimm, rendaient compte des ouvrages nouveaux. D'autres, comme l'Année littéraire de Fréron, révélaient, avec...

2 pages - 1,80 ¤

La Poésie au XVIIIe siècle

||   Si nous mettons à part André Chénier, seul capable de revivifier la poésie classique, de la pénétrer de son coeur et de son âme, on constate que la plupart des poètes, avant 1820, traitent allègrement toutes les formes de la poésie : ce sont pour eux exercices où ne s'engage pas la personnalité intime de l'homme; il suffit...

5 pages - 1,80 ¤

Le théâtre au XVIIIe siècle

|| Le Préromantisme, avons-nous dit, est constitué, en partie, par un effort pour briser le cadre des genres littéraires; nulle part cet effort n'est plus sensible que dans le genre dramatique. La révélation du théâtre anglais, et en particulier de Shakespeare, puis du théâtre allemand, ont peu à peu fait douter de la nécessité des diverses règles qui composaient...

8 pages - 1,80 ¤

La littérature révolutionnaire au XVIIIe siècle

||   La période de la Révolution n'a été marquée par aucune modification essentielle de la littérature; la transformation sociale a été trop superficielle et a duré trop peu de temps pour avoir influé sur la création littéraire; en revanche, la transformation politique a eu plus d'effet : elle a provoqué la naissance de deux genres nouveaux, l'éloquence politique et le...

2 pages - 1,80 ¤

Mémoires et correspondances au XVIIIe siècle

||   Un siècle où la vie de société était intense, où le goût était exquis, où le monde littéraire avait encore une grande concentration, ne peut manquer d'avoir laissé des témoignages de qualité. Aucun des mémorialistes du xvme siècle n'atteint au niveau de Retz et de Saint-Simon, à la fois parce qu'aucun n'a leur puissante personnalité ou leurs dons d'artiste,...

2 pages - 1,80 ¤

André Chénier (1762-1794). Présentation de l'oeuvre

|| Avec André Chénier, la poésie française franchit une étape. Nous avons vu qu'aucun poète n'était arrivé, avant 1820, soit à dominer la tradition, en la pliant à un tempérament original, soit à la rejeter. André Chénier, utilisant tous les procédés de la poésie de son temps, a revivifié, cette tradition par la puissance de son génie. Sans la...

3 pages - 1,80 ¤

Chateaubriand (1768-1848) et le romantisme

|| Il fut, pour les Romantiques français, le maître reconnu dont la prose harmonieuse se retrouve dans la poésie nouvelle, dont les sentiments animèrent toutes les formes de la littérature, dont le sens historique contribua puissamment à la résurrection de l'histoire. Élevé au sein d'une famille triste, d'ancienne noblesse bretonne, passant sa vie d'enfant, puis ses vacances d'adolescent, dans un...

4 pages - 1,80 ¤

Madame de Staël - Présentation de l'oeuvre

||   Si Chateaubriand a offert les modèles les plus éclatants d'une littérature nouvelle, Mme de Staël (1766-1817) en a, beaucoup plus précisément que lui, posé les principes. Formée intellectuellement dans le salon de sa mère, Mme Necker, la femme du banquier genevois qui fut ministre des finances de Louis XVI, elle offre sur ce point le plus parfait contraste...

2 pages - 1,80 ¤

« lire, c'est vivre »

||  La lecture est-elle si importante qu’on le prétend ?  Lire, c'est certainement vivre, pour certaines personnes, mais au contraire peut-on ne pas lire et vivre tout de même ? Ou bien lire pourrait-il ne pas faire vivre, et même mourir? Tout d’abord, dans notre société actuelle, lire est vital pour s’intégrer et tout simplement survivre. Avoir un domicile, des...

1 page - 1,80 ¤

En quoi le personnage du roman reflète t-il la société ?

  "Un roman, c'est un miroir qu'on promène le long d'un chemin", Rouge et Noir de Stendhal. En effet, le roman peut être le reflet de la société, de l’époque on l’on vit. A chaque siècle, les auteurs ont leur propre vision du monde et de la société qui les entoure. De plus, le lecteur, en lisant des auteurs...

3 pages - 1,80 ¤

PETITE HISTOIRE DU LIBERTINAGE

||  Le terme libertinage vient du latin libertinus qui signifie « esclave affranchi «.   1- Aux XVIIè siècle, le libertinage désigne une liberté de pensée en matière de religion ou de moeurs. Le libertinage religieux désigne toute opinion qui remet en question les dogmes de la religion catholique parce que c'est une manière de saper les fondements de l'autorité divine du roi. Du...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit