LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
42 - Quel écrivain du XVIIe siècle, mathématicien, a inventé la machine à calculer ?
A
Théophile de Viau
B
François de Malherbe
C
Blaise Pascal
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

Commentez ce jugement de Brunetière sur Corneille : Nous n'avons point affaire de lui pour nous apprendre à vivre, mais pour nous habituer au contraire, à placer bien des choses au-dessus de la vie, et pour nous mettre, en quelque manière, dans cet état d'exaltation morale qui devient, avec l'occasion, le principe des grandes actions.

||    Ferdinand Brunetière juge les écrivains en fonction de la morale éternelle, dont il s'est constitué le champion dans le domaine des Lettres. Ce mode d'appréciation est favorable à Corneille : « Corneille est plus moral, disait déja La Bruyère, le comparant à Racine. Aussi le grand critique ne lui ménage ni son estime, ni sa sympathie; et ces lignes sont un des...

6 pages - 1,80 ¤

Trois ans après la représentation du Cid, Corneille qui habitait Rouen, dédia au Cardinal sa nouvelle tragédie, Horace. On supposera que Richelieu répond à l'épître du poète.

||   Monsieur, J'accepte très volontiers le dédicace de votre Horace. Vous m'y exprimez votre gratitude et votre dévouement; venant d'un homme si estimable par sa vie; si éminent par son génie, ces protestations ne pouvaient me laisser insensible. Vous m'y attribuez aussi «ce changement visible qu'on remarque en vos ouvrages « : encore que cette assertion ne me paraisse pas tout à fait exacte,...

2 pages - 1,80 ¤

Lettre de Jean Racine à Thomas Corneille, à la mort de Pierre Corneille

|| Monsieur, J'ai appris avec une profonde douleur le décès de votre frère aîné, M. Pierre Corneille; etsi mes fonctions ne m'avaient retenu loin de Paris, je me serais fait un pieux devoir d'accompagner à Saint-Eustache sa dépouille mortelle, comme de vous exprimer de vive voix mes condoléances les plus émues. Quelle perte pour vous, Monsieur et pour votre famille ! Car, en dépit de l'humble...

5 pages - 1,80 ¤

Analyser ces vers du Cid (I, 4) :

LE COMTE À des partis plus hauts ce beau fils doit prétendre ; Et le nouvel éclat de votre dignité Lui doit enfler le coeur d'une autre vanité. Exercez-la, monsieur, et gouvernez le prince ; Montrez-lui comme il faut régir une province, Faire trembler partout les peuples sous la loi, Remplir les bons d'amour et les méchants d'effroi ; Joignez à ces vertus celles d'un capitaine...

5 pages - 1,80 ¤

Madame de Sévigné à l'Hôtel de Rambouillet (Lettre à Pauline de Grignan)

|| Ma chère Petite-Enfant, Je me frotte les yeux et me répète avec un étonnement chaque fois accru : « Est-ce possible? « Pour moi, vous êtes toujours celle qui vient de naître, par un jour brumeux de février. Est-ce bien la même qui, naguère, a fait ses débuts dans le monde, et qui, dans la splendeur de ses seize ans, a été proclamée,...

6 pages - 1,80 ¤

« La vraie éloquence se moque de l'éloquence. » Expliquez et appréciez cette parole de Pascal, puis définissez l'éloquence de Pascal lui-même, d'après les Pensées.

||  Dans cette boutade célèbre - à laquelle s'apparentent celles-ci: la vraie morale se moque de la morale ...  Se moquer de la philosophie, c'est vraiment philosopher, Pascal oppose deux éloquences: l'une vraie, seule estimable; l'autre factice et digne de mépris. Qu'entend-il par la vraie éloquence? Pour cet ami du naturel, c'est le don d'être ému par la vérité, et de communiquer son émotion...

6 pages - 1,80 ¤

Portrait moral et littéraire de Pascal (Vous vous inspirerez surtout du livre des Pensées)

|| Pascal a fustigé le « moi haïssable « et a reproché à Montaigne de s'être fait la matière de ses « Essais «. Or, nul écrivain du xviie siècle ne s'est peint plus fidèlement que l'auteur des Pensées, tout en s'oubliant totalement. Et son «moi«, loin de nous déplaire, nous intéresse, nous captive. Âu sortir des oeuvres de ces auteurs, qui s'appellent...

6 pages - 1,80 ¤

Etude de MARIVAUX - La colonie (scène 9)

||     Introduction :   Le texte que nous allons étudier est le début de la scène 9 de La Colonie écrite en 1750 par Marivaux. Celui-ci est surtout connu pour des pièces où l'amour et l'analyse psychologique sont au 1er plan. Cependant, il existe certaines pièces qui ont un but polémique : c'est le cas de La Colonie qui...

2 pages - 1,80 ¤

Lettre des Jurats de Bordeaux à Montaigne. Commentaire

Lorsque vous vous êtes éloigné de Bordeaux, vous nous avez priés de vous mander les faits notables qui adviendraient : nous vous écrivons la présente lettre pour nous conformer à vos désirs... ... / ...   ... et tous comptaient sur l'homme qui, après nous avoir appris à admirer les stoïques vertus des vieux Romains, avait reçu le titre de Citoyen de la Ville éternelle. || En...

5 pages - 1,80 ¤

Malherbe vous semble-t-il avoir détruit ou avoir continué l'oeuvre de Ronsard ?

|| Cette question a été maintes fois posée et débattue. Les classiques des xviie et xviiie siècles refusèrent de reconnaître en Malherbe un continuateur de Ronsard; les Romantiques du XIXe n'ont rien voulu voir de commun entre le chef de la Pléiade, grand poète, et son contempteur, « étrangleur « de la poésie. Mieux informée, moins passionnée, la critique contemporaine semble avoir définitivement tranché...

6 pages - 1,80 ¤

Lettre du poète Nicolas Rapin à Mathurin Régnier en réponse à l'euvoi de sa IXe Satire.

|| Mon cher Maître en Apollon, Mérité-je vraiment le nom de « poète «, dont vous me gratifiez dans votre lettre d'envoi ? J'ai scrupule à me l'attribuer. Avocat et guerrier, voilà mes vrais titres; amateur de poésie et rimeur en mes loisirs, c'est tout ce que j'y puis ajouter. Quoi qu'il en soit, je ne saurais demeurer insensible à l'honneur que vous me...

5 pages - 1,80 ¤

Lettre de Balzac à Chapelain (12 mai 1638). Commentaire

« Pour les nouvelles du grand monde que vous m'avez fait savoir, en voici de notre village ...  Le reste à une autre fois. «|| Commentaire historique. - Balzac et Chapelain! Deux des plus illustres noms des lettres françaises ... en 1638. Deux puissances. L'un, maitre de style; le « grand épistolier «, philosophe, historien, politique. L'autre, poète, linguiste, érudit, déjà penché...

7 pages - 1,80 ¤

Lettre de Descartes à Balzac (15 mai 1631).Commentaire

 Quelque accomplie que puisse être une maison des champs, il y manque toujours une infinité de commodités, qui ne se trouvent que dans les villes ; et la solitude même qu'on y espère, ne s'y rencontre jamais toute parfaite. Je veux bien que vous y trouviez un canal, qui fasse rêver les plus grands parleurs, et une vallée...

7 pages - 1,80 ¤

PETITE ANTHOLOGIE DE LA POESIE FRANÇAISE - Préface

||La mélancolie initiale cède la place à la rêverie. Il croit halluciner cette apparition rédemptrice qui est pour lui la clé de l'absolu et une forme d'apaisement salvateur. Pour clore cette anthologie, un triste poème mais cependant rattrapé par la jouissance du style d'écriture -inspiré par Pétrarque- que procure celui de Louise Labé. A...

3 pages - 1,80 ¤

Lettre à Boileau sur Ronsard

|| La Fontaine, grand appréciateur du XVIe siècle et de la Renaissance, reproche à Boileau la sévérité de son jugement sur Ronsard. Tout en admettant que le chef de la Pléiade est allé trop loin, il trouve beaucoup à admirer dans son oeuvre et croit que le XVIIe siècle lui-même, sans en avoir conscience, a profité de sa réforme. Il se plaint que l'imagination...

4 pages - 1,80 ¤

A Hélène de PIERRE DE RONSARD (commentaire)

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle   Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle, Assise aupres du feu, devidant et filant, Direz, chantant mes vers, en vous esmerveillant : Ronsard me celebroit du temps que j'estois belle.   Lors, vous n'aurez servante oyant telle nouvelle, Desja sous le labeur à demy sommeillant, Qui au bruit de mon nom ne s'aille...

5 pages - 1,80 ¤

Commenter ce sonnet de Sully Prudhomme : A Ronsard

A Ronsard Ô maître des charmeurs de l'oreille, ô Ronsard, J'admire tes vieux vers, et comment ton génie Aux lois d'un juste sens et d'une ample harmonie Sait dans le jeu des mots asservir le hasard. Mais, plus que ton beau verbe et plus que ton grand art, J'aime ta passion d'antique poésie Et cette téméraire et sainte fantaisie D'être un nouvel Orphée aux hommes nés...

6 pages - 1,80 ¤

Pensée de Montaigne sur l'État militaire

Sous la plume de Montaigne, pareil jugement surprend quelque peu. Comment lui, si égoïste, si ami du repos, de la solitude, capable tout au plus de supporter les fatigues d'un voyage d'agrément, a-t-il pu célébrer en termes si enthousiastes le métier des armes ? || Il n'est occupation plaisante comme la militaire : occupation et noble en exécution, car la plus forte, la plus...

5 pages - 1,80 ¤

Esquissez le portrait moral et littéraire de Villon

||   Pauvre homme, vrai poète : voilà Villon en quatre mots. Son nom, quand on en connaît l'origine, éveille la sympathie. François de Moncorbier - selon l'état-civil - se fit appeler François Villon, en souvenir de son oncle et bienfaiteur, chapelain de Saint-Benoît. La bonté de cet excellent homme ne se laissa point décourager par 'les frasques précoces de son neveu, si bien que...

5 pages - 1,80 ¤

Pour et contre l'orthographe française. (Dialogue entre deux élèves de Première)

|| Lui. - Ça y est, il m'a encore collé une sale note. Toujours cette maudite orthographe ! Est-ce ma faute, à moi, si elle est idiote, leur orthographe? Moi. - Avoue que tu abuses de l'argument. L'épithète convient mieux à certaines de tes fautes. Regarde; tu écris solitude avec deux l, comme sollicitude ... toi, un latiniste ! ||...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la Littérature ? Pourquoi l'étudier ? Comment l'étudier ?

|| Le mot « littérature «, galvaudé par l'espèce « gendelettre « et l'engeance « bas-bleu «, ne jouit pas de l'estime universelle. Le philosophe épris de l'idée pure, le savant enchaîné au fait positif dédaignent parfois les écrits où dominent le sentiment et la fantaisie. « Bah! disent-ils avec un haussement d'épaules, ce n'est jamais que de la littérature, de la «...

7 pages - 1,80 ¤

Imitez de Marot l'élégant badinage.Que pensez-vous de cette définition du talent de Marot par Boileau? Que pensez-vous du conseil de l'imiter ?

|| Ce vers est la conclusion d'une tirade contre le burlesque, épidémie littéraire qui sévit en France vers le milieu du xviie siècle. Sarrazin, Saint-Amand, Scarron, d'Assoucy - « empereur du burlesque « - d'autres encore, jugèrent spirituel de placer dans la bouche des dieux ou des personnages illustres « des termes bas ou populaires, le patois des paysans ou le jargon des halles«....

6 pages - 1,80 ¤

Discours entendu et Discours lu. Pourquoi un discours fait-il généralement plus d'impressions sur ceux qui l'entendent que sur ceux qui le lisent ?

||   C'est là un fait d'expérience : nous vibrons, nous sommes émus, entraînés en entendant un orateur authentique; nous restons froids en lisant le même discours. Autre chose est un débat suivi à la Chambre et lu le lendemain dans l'Officiel. Nous avons peine à nous expliquer l'enthousiasme d'une Sévigné au retour d'un sermon du Père Bourdaloue. Berryer, l'un des maîtres de la parole...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le Romantisme ?

|| Alfred de Musset a conté quelque part les hésitations de Dupuis et Cotonet, deux bourgeois de La Ferté-sous-Jouarre, qui cherchent vainement à se définir ce que c'est que le « romantisme, la poésie romantique. «. Vous imaginerez qu'un jour qu'ils se promènent à leur ordinaire devant le jeu de boules, discutant des derniers livres venus de Paris, un jeune homme...

7 pages - 1,80 ¤

La moralité dans l'art

||   Pour être moral, l'art doit-il avoir d'abord en vue le bien? L'auteur est-il tenu, avant tout, de viser à se rendre utile, ou lui est-il permis de chercher d'abord la création d'une oeuvre artistique? En un mot, que faut-il penser des systèmes opposés de l'art pour l'art, et de l'art moralisateur? Si cette question a donné lieu à des appréciations fort différentes,...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 ... 998 999 1000 1001 1002 1003

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit