LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
737 - Les Exercices de style (1947) de Raymond Queneau ont pour principe
A
a) la réécriture d'un épisode unique dans d
B
b) l'imitation d'oeuvres de styles très variés
C
c) la réécriture d'épisodes très var
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
réponse a) En 1947, Raymond Queneau publie ses Exercices de style : ils consistent à réécrire une centaine de fois un même épisode très bref et sans aucun intérêt d'intrigue, en variant le ton, le registre, le genre, mais aussi la sélection des motifs, c'est-à-dire tous les procédés qui entrent dans la composition du style.


Les nouveautés du site

Pourquoi Sully Prudhomme vous est-il sympathique ?

|| La mode actuelle relègue au second, voire au troisième plan celui qui fut, pour plusieurs générations, le « bon poète «. On lui reproche d'être « froid «, « didactique «, « prosaïque «. Quitte à passer pour un attardé, je lui garde toute mon admirative sympathie. Non point que je m'extasie devant chacun de ses poèmes, mais parce que je me...

6 pages - 1,80 ¤

Le Temps perdu de SULLY PRUDHOMME (commentaire)

Le temps perdu   Si peu d'oeuvres pour tant de fatigue et d'ennui ! De stériles soucis notre journée est pleine : Leur meute sans pitié nous chasse à perdre haleine, Nous pousse, nous dévore, et l'heure utile a fui...   "Demain ! J'irai demain voir ce pauvre chez lui, "Demain je reprendrai ce livre ouvert à peine, "Demain je te dirai, mon âme, où je te...

6 pages - 1,80 ¤

Un Songe de SULLY PRUDHOMME (Les Épreuves) Commentaire

Un songe Le laboureur m'a dit en songe: "Fais ton painJe ne te nourris plus: gratte la terre et sème."Le tisserand m'a dit: "Fais tes habits toi-même."Et le maçon m'a dit:" Prends la truelle en main."Et seul, abandonné de tout le genre humainDont, je trainai partout l'implacable anathème,Quand j'implorai du ciel une pitié suprème,Je trouvais des lions...

7 pages - 1,80 ¤

Quel prosateur préférez-vous ?

|| Je n'ai pas à m'examiner longuement : le prosateur que je préfère, c'est Louis Veuillot. Il est nombre d'ouvrages, réputes la gloire de notre littérature, dont ma foi ou la simple honnêteté m'interdisent l'accès et qui sont à mon endroit comme s'ils n'existaient pas. Mais de me voir ôter Louis Veuillot, je m'en affligerais à l'égal d'un deui, car j'admire et j'aime...

5 pages - 1,80 ¤

Le journal d'Anne Frank : Les difficultés de la vie à l'Annexe

|| I) Tout d'abord les interdictions.              A) L'interdiction de faire du bruit : Constamment, ils ne doivent pas faire de bruit. Par exemple, après 8h, ils n'ont plus le droit d'aller aux toilettes (p.261). Mais aussi ils se font souvent cambrioler (p.192/244) et comme ils ont peur, ils ne doivent vraiment  plus faire de bruit donc ils...

2 pages - 1,80 ¤

Jean De La Bruyère, « De l'homme », Les Caractères

|| Jean De La Bruyère, « De l'homme «, Les Caractères, (1688-1696)   Jean De La Bruyère, moraliste français du XVIIème siècle, nous présente, entre autres, un texte visant à caractériser les hommes de son époque et à décrire l'être humain et ses singularités. Ce texte descriptif à visée argumentative insiste sur des traits caractéristiques, des comportements, pour...

2 pages - 1,80 ¤

LE PIN DES LANDES de Théophile Gautier (commentaire)

|| Les circonstances. - En 1840, Théo, le pauvre Théo, n'est plus Albertus ou Fortunio.- Il est déjà le forçat de la plume « attaché à la glèbe du journal:.. Sauf une excursion en Belgique, il n'a pas voyagé. A trois ans il est venu de Tarbes à Paris; il y vit depuis 1814, et pourtant il se rappellë qu'il est né aux...

7 pages - 1,80 ¤

Vigny prêtant une voix à la Nature lui fait dire (La maison du berger)

Elle me dit : « Je suis l’impassible théâtreQue ne peut remuer le pied de ses acteurs ;Mes marches d’émeraude et mes parvis d’albâtre,Mes colonnes de marbre ont les dieux pour sculpteurs.Je n’entends ni vos cris ni vos soupirs ; à peineJe sens passer sur moi la comédie humaineQui cherche en vain au ciel ses muets spectateurs. « Je...

7 pages - 1,80 ¤

Aux vitraux diaprés des sombres basiliques, Théophile Gautier (commentaire)

Aux vitraux diaprés des sombres basiliques, Théophile Gautier 1811 - 1872Aux vitraux diaprés des sombres basiliques,Les flammes du couchant s’éteignent tour à tour ;D’un âge qui n’est plus précieuses reliques,Leurs dômes dans l’azur tracent un noir contour ;Et la lune paraît, de ses rayons obliquesArgentant à demi l’aiguille de la tourEt les derniers rameaux des pins mélancoliquesDont l’ombre se balance...

6 pages - 1,80 ¤

Explication Colloque Sentimental  (Paul Verlaine : Les fêtes galantes)

||     Dernier poème du recueil Fêtes galantes. Après la fête, le retour au quotidien, triste, à une atmosphère nocturne et mélancolique. Comme dans les poèmes précédents, le parc où marchent ces deux personnages étranges semble être le reflet de leur état d'âme. Derrière ce colloque chargé d'amertume, apparaît une vision très sombre de la vie...

3 pages - 1,80 ¤

Ecrire une nouvelle fantastique : « Les âmes de Dark Place »

|| « Anna Keller, jeune aristocrate de 15 ans est envoyée pour l’hiver à Dark Place, un endroit ayant pour but de remettre les jeunes filles de bonnes familles dans le droit chemin après quelconque bêtise qu’elles aient faites. Craint de toutes, elles ne sont envoyées dans ce manoir lugubre qu’en dernier recours… C’est le cas d’Anna qui ,se rebellant...

2 pages - 1,80 ¤

Concevez-vous la fonction du poète et les devoirs de la société envers lui à la façon du Chatterton d'Alfred de Vigny ?

|| Platon, après avoir déclàré les poètes « chose légère, ailée, sacrée «, voulait qu'on les çhassât de sa République idéale, couronnés de lauriers. Malherbe estimait qu' «un bon poète n'est pas plus utile à l'Etat qu'un bon joueur de quilles «. Les Romantiques s'insurgent contre ces opinions. Ils font du poète le flambeau de l'humanité, le pasteur des peuples, le voyant, le prophète...

5 pages - 1,80 ¤

L' Albatros de Baudelaire (commentaire complet)

|| lntroduction. - Baudelaire n'est guère connu que par le recueil d'où est extrait ce poème célèbre Les Fleurs du Mal lui ont valu une renommée de mauvais aloi. L'auteur est méprisable, antipathique; Barbey d'Aurevilly, plein d'admiration pour son talent, l'appelait familièrement «crapule de génie«. Quant à l'ouvrage, voici ce qu'il en écrivait à un ami : «Dans ce livre atroce, j'ai mis toute...

7 pages - 1,80 ¤

L'Orbe d'Or de LECONTE DE LISLE (Poèmes tragiques.)

L'orbe d'or du soleil tombé des cieux sans bornesS'enfonce avec lenteur dans l'immobile mer,Et pour suprême adieu baigne d'un rose éclairLe givre qui pétille à la cime des normes.En un mélancolique et languissant soupir,Le vent des hauts, le long des ravins emplis d'ombres,Agite doucement les tamariniers sombresOù les oiseaux siffleurs viennent de s'assoupir.Parmi les caféiers et les cannes...

7 pages - 1,80 ¤

Le Rêve de Jaguar de LECONTE DE LISLE (commentaire)

Sous les noirs acajous, les lianes en fleur, Dans l'air lourd, immobile et saturé de mouches, Pendent et, s'enroulant en bas parmi les souches, Bercent 'le perroquet splendide et querelleur, 5 L'araignée au dos jaune et les singes farouches. C'est là que le tueur de boeufs et de chevaux .../... || On a l'laisanté la « ménagerie exotique « de Leconte de Lisle « pasteur d'éléphants«. C'est...

7 pages - 1,80 ¤

Villula de JosÉ-MARIA DE HEREDIA. (commentaire)

José-Maria de HEREDIA   (1842-1905)   Villula (Gallus)   Oui, c'est au vieux Gallus qu'appartient l'héritage  Que tu vois au penchant du coteau cisalpin ;  La maison tout entière est à l'abri d'un pin  Et le chaume du toit couvre à peine un étage.   Il suffit pour qu'un hôte avec lui le partage.  Il a sa vigne, un four à cuire plus d'un pain,  Et dans son potager...

6 pages - 1,80 ¤

Les Conquérants de JOSÉ-MARIA DE HEREDIA (commentaire)

Les conquérants Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,Fatigués de porter leurs misères hautaines,De Palos de Moguer, routiers et capitainesPartaient, ivres d'un rêve héroique et brutal.Ils allaient conquérir le fabuleux métalQue Cipango murit dans ses mines lointaines,Et les vents alizés inclinaient leurs antennesAux bords mystérieux du monde occidental.Chaque soir, espérant des lendemains épiques,L'azur phosphorescent de la mer...

7 pages - 1,80 ¤

Au vers de Boileau : Rien n'est beau que le vrai, le vrai seul est aimable, Alfred de Musset a répondu : Rien n'est vrai que le beau, rien n'est vrai sans beauté ! Y a-t-il contradiction entre ces maximes, et représentent-elles deux doctrines opposées ?

    Nous craignons fort qu'il n'y ait méprise sur l'une au moins de ces deux «maximes«. Si le vers de Boileâu est, effectivement, l'expression d'une « doctrine «, d'une « esthétique «, celui de Musset nous apparaît plutôt comme une boutade. Nous en sommes même convaincu, et nous nous refusons à le prendre au sérieux, comme on nous y invite. Sincèrement, la question nous...

5 pages - 1,80 ¤

On a dit que Victor Hugo sera lu à travers les siècles, mais en anthologie. Qu'en pensez-vous ?

Ce fut celui de Victor Hugo. Car il entendait qu'on l'admirât « en brute «, et que son oeuvre, bloc infrangible comme la montagne, ne fût point morcelée. Mais la postérité ne se laisse point imposer des conditions; et les demi-dieux, fussent-ils panthéonisés comme lui, ne peuvent rien contre les arrêts de cette implacable justicière. Or, elle a décrété, par la voix...

7 pages - 1,80 ¤

En quoi Cinna ressemble-t-il à Hernani ? Par quoi en diffère-t-il ?

|| Cette comparaison offre un triple intérêt. Elle nous permet de mieux comprendre deux genres, deux génies, deux époques. Nous y découvrirons tout ce qui sépare le drame romantique de la tra~édie classique; nous y constaterons que le génie dramatique et le génie lyrique diffèrent profondément et s'excluent parfois; nous y relèverons les transformations opérées dans l'esprit et le goût français entre 1640 et...

7 pages - 1,80 ¤

L'expiation. La retraite de Russie. Les Châtiments de HUGO (commentaire)

  Il neigeait. On était vaincu par sa conquête. Pour la première fois l'aigle baissait la tête. Sombres jours ! l'empereur revenait lentement, Laissant derrière lui brûler Moscou fumant. Il neigeait. L'âpre hiver fondait en avalanche. Après la plaine blanche une autre plaine blanche. On ne connaissait plus les chefs ni le drapeau. Hier la grande armée, et maintenant troupeau. On ne distinguait plus les ailes ni...

6 pages - 1,80 ¤

Le Mendiant de Hugo (Les Contemplations)

Le Mendiant Un pauvre homme passait dans le givre et le vent.Je cognai sur ma vitre ; il s'arrêta devantMa porte, que j'ouvris d'une façon civile.Les ânes revenaient du marché de la ville,Portant les paysans accroupis sur leurs bâts. C'était le vieux qui vit dans une niche au bas De la montée, et rêve, attendant, solitaire, Un rayon du ciel triste, un...

7 pages - 1,80 ¤

Dans un parallèle succinct, comparer Lamartine, Victor Hugo et Alfred de Musset hommes et poètes.

|| On peut préférer Lamartine, Hugo ou Musset, et cela pour des motifs personnels souvent plus que pour des raisons qui assigneraient à chacun son rang définitif dans le Panthéon littéraire. Tous trois ont eu le génie lyrique; tous trois ont laissé des chants où la jeunesse de bien des générations encore trouvera l'écho de ses propres sentiments : Les lilas au printemps...

4 pages - 1,80 ¤

Albert Camus, Les Justes, Acte II

||Albert Camus, Les Justes, Acte II, 1949  Intro : Les Justes ont été représentés pour la première fois en 1949. Comme l'explique Camus dans sa préface, cette pièce raconte l'attentat d'un groupe de terroristes socialistes révolutionnaires contre le grand-duc Serge, oncle du tsar, à Moscou en 1905. Tout l'enjeu de cette pièce est de comprendre...

4 pages - 1,80 ¤

Le Prix Pulitzer

|| Le Prix Pulitzer assure à ses lauréats un grand prestige dans les milieux intellectuels américains. Pour les Journalistes en particulier, il constitue le gage d'une brillante carrière et justifie les plus hautes rémunérations. Comme le Prix Goncourt en France, il apporte aux écrivains des Urages exceptionnels. Ses détracteurs lui reprochent de récompenser un certain conformisme de pensée, mais reconnaissent en général la valeur de ses jugements...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit