LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
734 - Dans le langage théâtral, de quoi cet extrait est-il caractéristique? CÉLIMÈNE Où courez-vous? ALCESTE Je sors. CÉLIMÈNE Demeurez. ALCESTE Pourquoi faire? CÉLIMÈNE Demeurez. ALCESTE Je ne puis. CÉLIMÈNE Je le veux. ALCESTE Point d'affaire. Ces conversations ne font que m'ennuyer, Et c'est trop que vouloir me les faire essuyer. Molière, Le Misanthrope, acte II, scène 3, 1666.
A
a) des stichomythies
B
b) des apartés
C
c) des didascalies
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : A
Correction :
réponse a) Les stichomythies sont des répliques théâtrales extrêmement courtes que les personnages prononcent avec vivacité. Elles sont surtout remarquables dans les pièces en vers, comme c'est le cas ici, puisqu'elles morcellent l'alexandrin classique. Source fréquente de comique dans les comédies, les stichomythies peuvent, tout au contraire, marquer la tension qui existe entre les personnages de la tragédie. Pour rappel, les apartés sont les répliques ou parties de répliques qu'un ou plusieurs personnages prononcent sans que les autres personnages présents sur scène ne les entendent ; les didascalies sont les indications de mise en scène fournies par l'auteur qui apparaissent entre parenthèses et/ ou en italiques dans le texte théâtral.


Les nouveautés du site

Théophile Gauthier affirme : « Il n’y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien. ». Selon vous la poésie peut-elle cependant prétendre être utile à quelque chose ?

En effet, on peut relativiser l’importance ou l’utilité de la poésie.  La poésie s’inscrit dans le mouvement de « l’Art pour l’Art « des poètes parnassiens. Cette théorie affirme que l’art n’a d’autre fin que lui-même et qu’il n’exprime rien. Pour les poètes parnassiens, la seule fonction du poète est de poursuivre un idéal esthétique. Ils...

2 pages - 1,80 ¤

Sous quelle(s) forme(s) et à quelle(s) condition(s) l'art, notamment la littérature, peut-il être une forme de libération ?

Certains dominés utilisent l'art pour se libérer de la charge d'être dominés. Ils restent dominés mais leur œuvres leur permettes de se sortir de se rôle implicitement bien que rien de concrets entraînera la libération "physique" du dominé. C'est les cas du tableau Dévambez, La Charge où il nous expose à un événement où...

3 pages - 1,80 ¤

MONTESQUIEU: Lettres persanes (XCVIII) : LES FERMIERS GÉNÉRAUX - USBEK A IBBEN, A SMYRNE

  Il n'y a point de pays au monde où la fortune soit si inconstante que dans celui-ci. Il arrive tous les dix ans des révolutions qui précipitent le riche dans la misère et enlèvent le pauvre, avec ~ ailes rapides, au comble des richesses. Celui-ci est étonné de sa pauvreté ; celui-là de son abondance. Le nouveau riche admire la sagesse...

1 page - 1 ¤

VOLTAIRE: PRIÈRE A DIEU (commentaire)

|| Appel vibrant d'un philosophe dont l'intention (la raison) profonde est d'apparaire comme le témoignage de sa bonne volonté et de sa compréhension à l"égard de la religion, et de son idéal humanitaire... ||...

7 pages - 1,80 ¤

VOLTAIRE : LETTRE A Mme NECKER SUR LA STATUE DE VOLTAIRE - Commentaire

Ferney, 19 ,iuin 1770. Quand les gens de mon village ont vu Pigalle déployer quelques instruments de son art : Tiens, tiens, disaient-ils, on va le disséquer. cela sera drôle. C'est ainsi, madame, vous le savez. que tout spectacle amuse les hommes ; on va également aux marionnettes, au feu de la Saint-Jean, à l'Opéra-Comique, à la grand'messe, à un enterrement. Ma statue...

1 page - 1,80 ¤

ROUSSEAU : Confessions - LE COURT BONHEUR DE MA VIE

Ici commence. le court bonheur de ma vie ; ici viennent les paisibles, mais rapides moments qui m'ont donné le droit de dire que j'ai vécu. Moments précieux et si regrettés ! ah ! recommencez pour moi votre aimable cours, coulez plus lentement dans mon souvenir, s'il est possible, que vous ne fites réellement dans votre fugitive succession. Comment ferai-je pour prolonger...

1 page - 1 ¤

DIDEROT : PHILOSOPHE (article de l'Encyclopédie) - Commentaire

La raison est à l'égard du philosophe ce que la grâce est à l'égard du chrétien. La grâce détermine le chrétien à agir ; la raison détermine le philosophe ... Le philosophe forme ses pril'.cipes sur une infinité d'observations particulières. Le peuple adopte le principe sans penser aux observations qui l'ont produit ; il croit que la maxime existe, pour ainsi dire,...

2 pages - 1 ¤

ANDRÉ CHÉNIER (1762-1794) : LA JEUNE TARENTINE (commentaire)

Tableau d'un drame : émotion et deuil. Evocation nostalgique d'un bonheur brisé par la mort. Le chant funèbre : le bonheur perdu reprise des mots évoquant la fête nuptiale (amant, robe d'hyménée, or, doux parfums)   ...

5 pages - 1,80 ¤

MARIVAUX (1688-1763) Le Jeu de l'amour et du hasard (acte III, scène 8) LE TRIOMPHE DE SILVIA

  SILVIA : Quoi! sérieusement VOUS partez ? DORANTE: Vous avez bien peur que je ne change d'avis. SILVIA: Que vous êtes aimable d'être si bien au fait ! DORANTE: Cela est bien naïf. Adieu. (il s'en va.) SILVIA, à part: S'il part, je ne l'aime plus, je ne l'épouserai jamais ... (Elle le regarde aller.) Il s'arrête pourtant; il rêve; il regarde si...

2 pages - 1 ¤

BEAUMARCHAIS : Le Mariage de Figaro (acte V, scène 3) LE MONOLOGUE DE FIGARO (extrait)

Non, Monsieur le Comte, vous ne l'aurez pas ... vous ne l'aurez pas ... Parce que vous êtes un grand Seigneur, vous vous croyez un grand génie! ... Noblesse, fortune, un rang, des places : tout cela rend si fier ! Qu'avez-vous fait pour tant de biens ! Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus ;...

3 pages - 1 ¤

FÉNELON (1652-1715) : Télémaque (livre V) LE MEILLEUR GOUVERNEMENT - COMMENTAIRE

Je lui demandai en quoi consistait l'autorité du roi, et il me répondit : On peut tout sur les peuples ; mais les lois peuvent tout sur lui. Il a une puissance absolue pour faire le bien, et les mains liées dès qu'il veut faire le mal. Les lois lui confient les peuples comme le plus précieux de tous les dépôts, à...

2 pages - 1 ¤

BOSSUET (1617-1704) MADAME SE MEURT ! MADAME EST MORTE ! (Oraison funèbre d'Henriette d'Angleterre)

Considérez, Messieurs, ces grandes puissances que nous regardons de si bas ; pendant que nous tremblons sous leur main, Dieu les frappe pour nous avertir. Leur élèvation en est la cause ; et il les épargne si peu qu'il ne craint pas de les sacrifier à l'instruction du reste des hommes. Chrétiens, ne murmurez pas si Madame a été choisie pour nous...

2 pages - 1 ¤

Que serait un monde sans livre ?

La littérature permet d’acquérir du vocabulaire et de pouvoir mieux préciser ses propos. La richesse de la langue est donc révélée grâce à la littérature. Des œuvres célèbres telles que Défense et illustration de la langue française écrit au XVIème siècle par Joachim du Bellay agrémentent et diversifient la langue.  Cet enrichissement du vocabulaire...

4 pages - 1,80 ¤

La poésie est-elle Un art de combat ?

||« Je sais que la poésie est indispensable, mais je ne sais pas à quoi «. Cette réflexion de Jean Cocteau illustre bien les débats sur les rôles possibles de la poésie.    Pour certains les mots d’un poème peuvent dénoncer et combattre un tyran ou des persécutions.   Pour d’autres l’utilisation de la poésie risque d’embellir ou...

2 pages - 1,80 ¤

« La littérature, c’est un reproche qu’on adresse au monde. Dans ce reproche, chacun s’y retrouve. L’art se fait contre le destin ». Jean-François Somain

Nous l’avons vu, l’auteur tire son inspiration du monde qui l’entoure, mais il propose de nouvelles idées, et cherche à faire évoluer le mode de pensée. Est-ce que ces raisonnement restent au stade de l’utopie, ou ont-ils une finalité plus concrète ? Pour commencer, certains vices restent intemporels ; il nous semble évident que...

3 pages - 1,80 ¤

Dans ses Carnet du vieil écrivain, Jean Guéhenno écrit « un livre est un outil de liberté » Discutez cette affirmation en vous limitant à la lecture de romans. Votre réflexion s'appuiera sur les textes du corpus et sur les romans que vous avez lus auparavant.

Note : 7/10

Cependant, le livre peut ne pas être un outil de liberté et parfois même il est loin de l’être. Effectivement, sous les dictatures tous les livres sont proscrits sauf les doctrines. Ce fut le cas avec Hitler et Mein Kampf, en Allemagne en 1925, qui contient les principes de l’idéologie nazie que tout le...

2 pages - 1,80 ¤

La mise en cause du langage dans Fin De Partie de Samuel Beckett

Note : 7/10

Ainsi, la langue de Beckett est une langue malade et suicidaire, dont le signifiant et le signifié ont volé en éclat et dont toute valeur dramaturgique s’est vue annulée par elle-même. Alors, quelle est la fonction du langage dans Fin de Partie ? Que nous apprend-il sur les personnages ? Cette attente d’une langue...

7 pages - 1,80 ¤

Don Quichotte Chapitre XX (commentaire)

Note : 7/10

Ici, nous retrouvons un comique total mêlant comique de situation à la limite du farcesque, quiproquos et parodie. En effet, par quiproquo, nous entendons « malentendu faisant prendre une personne, une chose pour une autre «. Ce phénomène se produit lorsque don Quichotte converse avec les galériens sur les raisons de leurs condamnations : « Monsieur, celui-ci est...

7 pages - 1,80 ¤

DON JUAN : « TOUT LE PLAISIR DE L’AMOUR EST DANS LE CHANGEMENT »

Note : 7/10

Le plaisir en 2e partie s’oppose à l’honneur (1e partie). Valeur morale, rien n’es plus important à cette époque. Elle régit la conduite des nobles. Le souci majeur est le devoir, les règles. Il faut obéir au code de l’honneur. L’amour doit avoir des principes : la fidélité (Le père de Don Juan ainsi...

2 pages - 1,80 ¤

« Il peut y avoir de la honte à être heureux tout seul » tiré de « La Peste » d’Albert Camus

Note : 7/10

||Premièrement, comme le dit Rambert,  il est probable qu’être heureux tout seul est honteux car même si pendant un moment vous êtes chanceux et que la vie vous sourit, il peut toujours arriver quelque chose qui fera tout basculé. Alors qui vous aidera dans ces moments-là ? Si vous n’avez jamais rendu service pour secourir...

2 pages - 1,80 ¤

Nombreux sont les romanciers qui ont créé des héros faibles, maladroits ou ridicules. Quel intérêt ce choix présente-t-il selon vous ?

Note : 7/10

Il reste donc à s’interroger sur l’intérêt de ce choix de créer un personnage faible. Premièrement, cela peut être pour plaire au lecteur, le toucher, l’émouvoir. Ceci peut être mis en valeur dans Manon Lescaut quand Desgrieux est troublé par la vue de Manon, quand sa passion pour elle contrôle tous ses faits et...

2 pages - 1,80 ¤

Le critique et dramaturge Charles Palissot, écrit en 1803 à propos des comédies de Marivaux : « aucun auteur n'a peint avec plus de vérité l'amour propre des femmes. Cette passion prédomine en elle sur l'amour même » En vous appuyant sur la lecture du Jeu de l'Amour et du hasard vous examinerez ce jugement.

Note : 7/10

Sylvia repousse les avances de Dorante, cependant on pourrait penser qu'elle cherche à savoir si il est vraiment sincère, cette réactions annonce le thème de son amour. En effet après que Dorante-Bourguignon lui avoue son amour, Sylvia cherche encore à ce qu'il lui prouve ses sentiments en la demandant en mariage. Elle cherche la...

2 pages - 1,80 ¤

HUGO, Victor – J'aime L'araignée Et J'aime L'ortie

Note : 7/10

J'aime l'araignée et j'aime l'ortie,  Parce qu'on les hait ;  Et que rien n'exauce et que tout châtie  Leur morne souhait ;    Parce qu'elles sont maudites, chétives,  Noirs êtres rampants ;  Parce qu'elles sont les tristes captives  De leur guet-apens ;    Parce qu'elles sont prises dans leur œuvre ;  O sort ! fatals nœuds !  Parce...

4 pages - 1,80 ¤

L'engagement pour ses idées, ou idéaux mérite-t-il que l'on risque sa vie ?

Note : 7/10

De plus il est important de ne pas avoir peur de parler, de s’exprimer, de revendiquer ses opinons, même si cela peut mener à la mort, c’est un moyen comme un autre de s’affirmer ; tout le monde a des droits et est égaux. Cela est visible en politique dans le monde entier, ou par...

2 pages - 1 ¤

L'écriture poétique vous paraît-elle à la fois renforcer et affaiblir l'expression des idées ? Copyright Oodoc - Dissertation sur la poésie : la poésie et l'expression des idées http://www.oodoc.com/31598-poesie-idees-expression.php

Note : 7/10

||Ensuite, la poésie est un genre qui est peu accessible à tous. Dans l'antiquité, le poète transmettait la parole de Dieu à travers ses poésie. Une partie de la population n'était alors pas « digne « d'entendre cette parole divine. Malgré les évolutions de la poésie, cette origine se conserve au fil des périodes et des...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit