LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
777 - En quoi l'extrait suivant illustre-t-il le rejet de la narration classique théorisée par le courant du Nouveau Roman ? Ce prince était un chef-d'oeuvre de la nature ; ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau. Ce qui le mettait au-dessus des autres était une valeur incomparable, et un agrément dans son esprit, dans son visage et dans ses actions, que l'on n'a jamais vu qu'à lui seul ; il avait un enjouement qui plaisait également aux hommes et aux femmes, une adresse extraordinaire dans tous ses exercices, une manière de s'habiller qui était toujours suivie de tout le monde, sans pouvoir être imitée, et enfin, un air dans toute sa personne, qui faisait qu'on ne pouvait regarder que lui dans tous les lieux où il paraissait. Il n'y avait aucune dame dans la cour, dont la gloire n'eût été flattée de le voir attaché à elle [...]. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, 1678.
A
a) La syntaxe adoptée est trop classique.
B
b) Le personnage décrit est trop éloigné de
C
c) L'intrigue se déroule à la cour de France.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
réponse b) Un des reproches adressés au roman traditionnel par les romanciers du début du XXe siècle est de proposer des schémas narratifs invraisemblables, car centrés sur des personnages qui n'ont rien en commun avec le lecteur. Certes, les critiques ciblèrent principalement sur le roman de type balzacien, mais on retrouve ici, dans ce roman typique des moeurs du classicisme français, le même type d'éléments : un personnage idéal au sens propre du terme, adulé de toute la cour, hommes comme femmes, n'ayant absolument aucun défaut, bref un être auquel le lecteur moderne ne peut croire et encore moins s ' identifier.


Les nouveautés du site

L'ÉPOQUE PRIMITIVE (Des origines à l'an de Rome 514 ou 241 av. J.-C.) - LITTERATURE

||   I. La poésie. — Le vers saturnien. — Les chants religieux. — Les chants Fescen¬nins. — Les chants triomphaux. — Les chants héroïques. — Les complaintes funéraires.-- Les débuts de la poésie didactique. II. La prose. — Les débuts de l'histoire et les Annales maximi. - Les archives familiales et les éloges funèbres. — Les débuts de la jurisprudence...

1 page - 1,80 ¤

L'ORGANISATION DU THÉATRE DANS LE MONDE LATIN ET ROMAIN

||       Les jeux publics. — Théâtres provisoires et théâtres permanents. — Plan d'un théâtre romain. La scène. La salle. Le personnel théâtral. — Le chef de troupe et le chorège. Les acteurs. La musique et la diction. Le matériel théâtral. — Les décors. Les masques. Les costumes. Les représentations. — Le public.     L'organisation du théâtre à Rome diffère beaucoup de la...

10 pages - 1,80 ¤

LA TRAGÉDIE LATINE

|| Tragoadiae et « Praetextae «. — Caractères généraux de la tragédie latine, — Les auteurs et les oeuvres : Pacuvi us et Acci us. — Le déclin de la tragédie. TRAGOEDIAE ET PRAETEXTAE. — La tragédie est une création du génie grec. Issue du dithyrambe, sorte de choeur en l'honneur de Dionysos (le Bacchus des Romains), elle se constitua...

10 pages - 1,80 ¤

L'HISTOIRE ET L'ÉRUDITION DANS LA LITTERATURE LATINE

|| I. Cornelius Nepos. — Vie et oeuvres. II. Les savants. — Varron. — Vie et caractère. — Œuvres. — Le savant et l'écrivain. — Autres érudits : Nigidius Figulus, etc. — Les jurisconsultes : Servius Sulpicius.       I. — CORNELIUS NEPOS (vers 94-vers 24 av. J.-C.).       VIE ET ŒUVRES. — Cornelius Nepos était originaire de la Gaule Cisalpine. Il fut l'ami de...

10 pages - 1,80 ¤

LA COMÉDIE : TÉRENCE

||       I. De Plaute à Térence : Cgecillus ; autres auteurs de palliatte. II. Térence. — Vie. — Caractère. — Les théories littéraires et les prologues. — Les six comédies de Térence. — L'art de Térence : ses modèles grecs ; son comique. — Le style et la versification. III. Les auteurs de togatee : Titinius et Afranius.         Entre Plaute et Térence...

10 pages - 1,80 ¤

LA COMÉDIE : PLAUTE

I. La a pailleta «. — Le milieu social dans la palliata. II. Plaute. — Vie. — Œuvres. — Analyse des principales comédies. — L'art de Plaute : le système dramatique ; le comique. — La langue et le style.         I. - LA « PALLIATA «       Toutes les pièces de Plaute et de Térence sont des palliatte, c'est-à-dire des comédies à...

10 pages - 1,80 ¤

CATULLE ET LES POÈTES DE L'ÉCOLE ALEXANDRINS

|| L'alexandiinisme à Rome. — Les poètes néo-alexandrins avant et après Catulle. Catulle. — Vie. — Caractère. — OEuvres. — L'inspiration et l'art. — La langue, la versification et le style.   Tandis que Lucrèce appartient encore à l'ancienne école poétique romaine, son contemporain Catulle est le représentant d'une nouvelle tendance, celle de l'école alexandrine. L'ALEXANDRINISME A ROME. Jusqu'au début du Ier siècle av....

2 pages - 1,80 ¤

LA POÉSIE AU TEMPS DE CICÉRON

|| I. Le théâtre. — L'atellane.Le mime. II. La poésie didactique : Lucrèce. — Vie. — Le De Nature rerum. Analyse du poème. — Lucrèce philosophe. — Le poète. — La langue, la versification et le style.     VIE. — La vie de Lucrèce (T. Lucretius Carus) est très mal connue. Le seul contemporain qui parle de lui est Cicéron : «...

10 pages - 1,80 ¤

L'ÉPOQUE DE CICÉRON (79-43 av. J.-C.). VUE GÉNÉRALE

|| I. L'État et la société. — Les grands faits historiques. — Les mœurs publiques. — Les moeurs privées. II. Les lettres. — Les écrivains. — Les courants intellectuels. — Les genres.   CARACTÈRES GÉNÉRAUX. — Les deux dates auxquelles s'ouvre et s'achève la carrière de Cicéron délimitent une nouvelle époque, bien différente de celle qui la précède et de celle qui...

10 pages - 1,80 ¤

LA PROSE A L'ÉPOQUE HELLÉNISTIQUE: CATON L'ANCIEN

|| I. Le développement de la prose. — La littérature conservée. II. Caton l'Ancien. — Vie et caractère. — OEuvres. — Caton orateur. — Les idées de Caton : l'adversaire de l'hellénisme ; l'historien ; l'agronome. — Le style de Caton.       Le développement de la prose fut d'abord très lent. Contemporains de Piaule et d'Ennius, les plus anciens historiens romains jugèrent...

1 page - 1,80 ¤

LE CRÉATEUR DE LA SATIRE: LUCILIUS

||   I. Origine de la satire. II. Lucilius. — Vie et caractère. — OEuvres. — L'inspiration et l'art. — L'influence.       La satire n'avait point de modèle chez les Grecs : «C'est, dit Quintilien, un genre qui nous appartient en propre. «Création du génie romain, elle en exprime deux traits originaux, le goût de la raillerie et celui de l'observation morale....

1 page - 1,80 ¤

LES IIe ET IIIe SIÈCLES (d'Hadrien à Constantin, 117-313 ap. J.-C.) EN LITTERATURE

|| VUE GÉNÉRALE CARACTÈRES GÉNÉRAUX. — La renaissance des Lettres sous Trajan fut sans lendemain. A partir de l'avènement d'Hadrien, les causes profondes de décadence qui tenaient à l'organisation politique s'aggravent et se multiplient. L'évolution du régime vers les formes du despotisme oriental, un instant interrompue sous l' empire libéral des Nerva et des Trajan, se poursuit avec rapidité ;...

10 pages - 1,80 ¤

LA POÉSIE SOUS LES FLAVIENS ET LES PREMIERS ANTONINS

||   I. Les poètes épiques. — Valerius Flaccus. — Silius Italicus. — Stace. — Vie. Les épopées. — Les Silves. II. L'épigramme. — Martial. — Vie et caractère. — Les sujets. — L'artiste. — Le peintre réaliste. — L'écrivain. III. Juvénal. — Vie. — Les satires. — L'inspiration. — La morale. — L'artiste : la satire oratoire et réaliste ; la...

10 pages - 1,80 ¤

L'HISTOIRE SOUS LES CÉSARS

||   Les oeuvres perdues et les oeuvres conservées. — Les historiens rhéteurs : Velleius et l'Histoire romaine en deux livres ; Valère-Maxime et Les faits et dits mémorables. — L'histoire romanesque : Quinte-Curce et l'Histoire d'Alexandre le Grand. Il est clair que le nouveau régime ne pouvait être favorable au développement des études historiques. Déjà, sous le principat d'Auguste, Labienus...

10 pages - 1,80 ¤

LA POÉSIE SOUS LES CÉSARS (Suite)

|| Vie et caractère. — L'épopée de la Pharsale. — L'inspiration. — La conception de l'épopée. — L'art de Lucain.       vie et caractère. — Neveu de Sénèque le philosophe, petit-fils de Sénèque le rhéteur, Lucain (M. Annoeus Lucanus) avait de qui tenir. Ce fut un enfant prodige. Né à Cordoue, mais élevé à Rome, il fit de brillantes études de...

1 page - 1,80 ¤

LA POÉSIE SOUS LES CÉSARS

|| I. La poésie scientifique : Manilius. II. La fable : Phèdre. — Vie et oeuvres. — L'art de Phèdre. III. La tragédie : Sénèque le tragique. — La tragédie oratoire. — La conduite de la pièce et les caractères. — Le style et la versification. — L'Octavie. IV. La satire. — L'Apocolocynlose. — Perse. — Vie. — Œuvres. — L'inspiration. —...

1 page - 1,80 ¤

L'ÉLOQUENCE ET L'ÉRUDITION DANS LA LITTERATURE LATINE

||     I. L'éloquence et la déclamation. — Les Controverses et Suasoires de Sénèque le père. — Les avocats. — Les rhéteurs. — Rhétorique et littérature. II. Les savants et les jurisconsultes. — Les grammairiens. —L'architectere: Vitruve. — Les jurisconsultes.       A compter du règne d'Auguste, les rhéteurs tiennent plus de place que les orateurs dans l'histoire de la littérature latine. C'est que...

10 pages - 1,80 ¤

LA LITTÉRATURE CHRÉTIENNE AUX IVe ET Ve SIÈCLES

||     I. Les Pères de l'Église. — Saint Hilaire. — Saint Ambroise. — Saint Jérôme. — Vie. — Œuvres. — Le savant et l'écrivain. — Saint Augustin. — Vie. — Œuvres. — Les Confessions. — La Cité de Dieu. — L'écrivain. II. Les historiens chrétiens. — Sulpice-Sévère. — Orose. — Salvien. III. Les poètes chrétiens. — Commodien. — Prudence. — Vie....

10 pages - 1,80 ¤

LA LITTÉRATURE PROFANE AUX IVe ET Ve SIÈCLES

||   Les derniers prosateurs païens. L'éloquence : les Panéggriqups ; Symmaque. L'histoire : l'Histoire Auguste ; les abréviateurs ; Ammien Marcellin. L'érudition : Macrobe. Les derniers poètes païens. Avienus, Ausone , Claudien.     C'est dans l'aristocratie que la vieille civilisation a trouvé ses derniers défen¬seurs. La plupart des écrivains profanes au ive siècle sont de hauts fonctionnaires impériaux. Ils n'attaquent point...

10 pages - 1,80 ¤

L'ÉPOQUE CHRÉTIENNE (IVe et Ve siècles)

||       CARACTÈRES GÉNÉRAUX. — L'édit de Milan (313), par lequel l'empereur Constantin (FIG. 261, 262, 263, 264, 265) reconnaissait aux chrétiens la liberté de leur culte, ouvre une nouvelle époque qui est dominée par la pensée chrétienne. La pensée païenne était depuis longtemps comme atteinte de sénilité ; elle produit encore quelques oeuvres intéressantes, notamment en poésie, mais s'éteint...

1 page - 1,80 ¤

LA LITTÉRATURE CHRÉTIENNE AUX IIe ET IIIe SIÈCLES

|| Les apologistes.  - Minucius Felix. - Tertullien.— Vie.  - Œuvres.  - Le polémiste. - L'écrivain.  - Saint Cyprien. - Arnobe.  — Lactanoe : Les Institutions divines.   LES APOLOGISTES. — Le grec avait été la langue du christianisme primitif, parce que, à Rome même; celui-ci recrutait ses adeptes surtout parmi les Orientaux. Mais, dès que la religion nouvelle pénétra dans les milieux cultivés de l'Occident, la littérature chrétienne...

10 pages - 1,80 ¤

LA LITTÉRATURE PROFANE AUX IIe ET IIIe SIÈCLES

||     I. La poésie. II. L'histoire : Suétone. Florus. Justin. III. Le roman : Apulée. IV. L'éloquence : Fronton. V. L'érudition : Aulu-Gelle.   LES ÉCRIVAÏNS ET LES GENRES. — Il n'est aucun des écrivains païens des lie et Me siècles qui ait fait preuve d'une pensée véritablement originale. Les meilleurs valent surtout par l'érudition et le talent d'exposition : Aulu-Gelle a du goût et...

1 page - 1,80 ¤

TACITE : Le Dialogue des Orateurs. — L'Agricola. — La Germanie. Les Histoires. Les Annales.

|| VIES — 1° La carrière administrative. — Tacite (P. Cornelius Tacitus) est de tous les grands écrivains latins celui dont la vie nous est le moins connue. La date et le lieu de sa naissance nous échappent. Peut-être est-il le fils du Cornelius Tacitus, chevalier romain et fonctionnaire im¬périal en Belgique, que nomme Pline l'Ancien. Ce qui est...

10 pages - 1,80 ¤

QUINTILIEN : Vie et caractère. — L'Institution oratoire. — L'enseignement de Quintilien : Poratele homme de bien ; la rhétorique de Quintilien ; sa pédagogie. - Le classicisme de Quintilien : la réaction contre l'école de Sénèque ; le cieéronianisme ; le livre X et la bibliothèque de l'orateur. — Le style.

|| VIE ET CARACTÈRE. — Quintilien (M. Fabius Quintilianus) naquit à Calagurris, ville de la Tarraconnaise (Espagne), vers 30-35. Il fit ses études à Rome et commença de bonne heure à plaider. Il était déjà un avocat en vue, quand il ouvrit une école de rhétorique, où affluèrent bientôt les enfants des meilleures familles : Pline le Jeune, entre...

10 pages - 1,80 ¤

OVIDE (43 av. J.-C.-17 ap. J.-C.) : Les Fastes. — Les Métamorphoses.

|| VIE. — 1° La jeunesse et l'âge mûr. — Ovide (Ovidius Naso) a raconté lui-même sa vie dans une pièce des Tristes. Il est né à Sulmone, d'une famille ancienne de chevaliers. Ce fut un brillant élève des rhéteurs Arellius Fuscus et Porcins Latro. Il étudia ensuite la philosophie à Athènes, puis se fit avocat; ainsi que son...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 845 846 847 848 849 850 851 ... 997 998 999 1000 1001 1002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit