LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
329 - Quel océan baigne les Maldives ?
A
L'océan Atlantique
B
L'océan Indien
C
L'océan Pacifique
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

L'art et le style de STENDHAL dans « Rouge et Noir »

|| Le Rouge et Noir est une grande œuvre d'art, dont rien dans les précédents écrits de Stendhal n'avait fait pressentir l'éclosion prochaine. Peu de romans donnent une aussi complète illusion de réalité. Je défie celui qui commence à la lire de ne pas aller jusqu'au bout de sa lecture, de ne pas se ...

5 pages - 1,80 ¤

LA PRISON ET L'ECHAFAUD - LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL (Analyse du roman)

|| Julien Sorel a été aussitôt arrêté et conduit dans cette prison de Verrières, où jadis la chanson d'un détenu l'avait ému jusqu'aux larmes. Il est dans un état de demi-inconscience, et s'endort profondément. Au réveil il écrit à Mathilde : « Je me suis vengé. Malheureusement, mon nom paraîtra dans les journaux, et je ne...

5 pages - 1,80 ¤

L'HOTEL DE LA MOLE - LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL (Analyse du roman)

||Sa première visite en y arrivant est pour la Malmaison, où il va évoquer le fantôme de Napoléon et renouveler sa provision d'énergie. La seconde est pour l'abbé Pirard qui le renseigne sur ses nouvelles fonctions et sur la famille où il va entrer.    Vous allez, lui dit-il, loger chez le marquis, l'un des...

12 pages - 1,80 ¤

LE SEMINAIRE - - LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL (Analyse du roman)

||    Julien l'a aimée ardemment, il l'aime encore. Mais ne s'était-il jamais dit, même auprès d'elle, que ces années de bonheur à Verrières ou à Vergy étaient du temps perdu pour son ambition ? Il est jeune, et dans une tête de vingt ans les impressions se succèdent vite, s'effacent l'une l'autre. Se souvient-il...

8 pages - 1,80 ¤

VERRIERES - LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL (Analyse du roman)

||L'action commence aux dernières années de la Restauration, dans une petite ville de la Franche-Comté, pittoresquement située à flanc de coteau, au-dessus du Doubs, et que l'auteur nomme Verrières. Le nom est fictif. Verrières n'en ressemble pas moins à toutes ces petites villes qu'au temps de Louis XIV déjà, La Bruyère avait si joliment...

13 pages - 1,80 ¤

LA PLACE DE « ROUGE ET NOIR » DE STENDHAL DANS L'HISTOIRE DU ROMAN FRANÇAIS

||    « Depuis plus d'une année, raconte Romain Colomb, l'ami et le premier biographe de Stendhal, je voyais sur sa table un manuscrit portant en gros caractères sur la couverture le mot Julien : nous ne nous en étions jamais entretenus. Un matin de mai 1830, il s'interrompit brusquement au milieu d'une conversation et...

6 pages - 1,80 ¤

LA VALEUR MORALE DU ROMAN "LE ROUGE ET LE NOIR" DE STENDHAL

||    La valeur littéraire et la portée sociale de l'œuvre sont hors de discussion.    La valeur morale en est plus douteuse.    Une louange, il est vrai, est due à l'auteur, et on ne saurait la lui marchander. Cette œuvre, où l'amour tient tant de place, est parfaitement chaste; pas un mot n'y parle...

1 page - 1,80 ¤

LE SYMBOLE DE JULIEN SOREL (LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL)

||    Est-il besoin d'ajouter qu'en même temps qu'un vivant, qu'un individu impossible à confondre avec un autre, Julien Sorel est un symbole ?    Ce jeune homme pâle et vêtu de noir qui se tient debout, les sourcils froncés, les yeux étincelants, dans le salon du marquis de La Môle, symbolise un mal social de...

3 pages - 1,80 ¤

LE PERSONNAGE DE JULIEN SOREL DANS LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL

||Il domine tout le livre.    Figure étrange, inquiétante, complexe à l'extrême, une des plus originales que l'art ait jamais évoquées devant vous.    Julien est un « plébéien altéré «. Joli garçon, de tournure élégante et distinguée, intelligent, pourvu de quelque instruction, mais aigri par la pauvreté et les mépris qu'elle lui attire, il...

7 pages - 1,80 ¤

LES PERSONNAGES DE SECOND PLAN ET LES FIGURES DE FEMMES DANS LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL

||Stendhal a mis en scène dans son livre plus de quarante personnages. Tous, même ceux de second plan, sont si nettement individualisés que nous ne saurions les confondre.    Qui confondrait l'abbé Chélan et l'abbé Castanède, l'abbé Pirard et l'abbé de Frilair, M. de Rénal et M. Valenod, Mme de La Môle et Mme de...

4 pages - 1,80 ¤

LA PEINTURE DES MOEURS DANS LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL

||Si cet air de vie qui est partout dans Rouge et Noir n'était qu'une apparence, un vain prestige de l'art, l'œuvre serait depuis longtemps oubliée. Elle ne survit que grâce à la part de vérité qu'elle contient. Le tout est de chercher cette vérité là où elle est.    Est-ce dans la peinture des mœurs...

5 pages - 1,80 ¤

LA COMPOSITION ET LE REALISME DU DETAIL DANS LE ROUGE ET LE NOIR DE STENDHAL

||    Jusqu'alors, les écrits de Stendhal étaient l'incohérence même, espèces de voyages en zigzags, de monologues à bâtons rompus, où à propos de Florence il définissait le caractère anglais et parlait de Walter Scott à propos de Rossini. Réduit à ses propres forces, il était incapable de composer, et on a pu achever de...

3 pages - 1,80 ¤

Dans les Lettres de Dupuis et de Cotonet, Alfred de Musset se moque du romantisme. Son clerc d'avoué le définit ainsi : « Le romantisme, mon cher Monsieur! Non, à coup sûr, ce n'est ni le mépris des unités, ni l'alliance du comique et du tragique, ni rien au monde que vous puissiez dire; vous saisiriez vainement l'aile du papillon : la poussière qui le colore vous resterait dans les doigts. Le romantisme, c'est l'étoile qui pleure, c'est le vent qui vagit, c'est la nuit qui frissonne, la fleur qui vole et l'oiseau qui embaume ; c'est le jet inespéré, l'extase alanguie, la citerne sous les palmiers, et l'espoir vermeil et ses mille amours, l'ange et la perle, la robe blanche des saules; ô la belle chose, Monsieur! C'est l'infini et l'étoile, le chaud, le rompu, le désenivré, et pourtant en même temps le plein et le rond, le diamétral, le pyramidal, l'oriental, le nu à vif, l'étreint, l'embrasé, le tourbillonnant. » Sans aucun doute la raillerie de Musset atteint des défauts réels du romantisme. Mais ne pourrait-on pas dire que l'admiration du clerc d'avoué est en partie justifiée et qu'il discerne plus ou moins confusément la nouveauté et la valeur de la poésie romantique ?

   Dans ce fragment, volontairement confus, Musset reproche en somme au romantisme quatre choses : la recherche des émotions mélancoliques et gémissantes qui ne sont chez eux qu'une convention : « l'étoile qui pleure, le vent qui vagit, la nuit qui frissonne « ; — la recherche des sentiments exceptionnels, singuliers jusqu'à l'absurdité...

2 pages - 1,80 ¤

D'après cette description de George Sand (au début de Valentine), vous direz quels sont certains des caractères essentiels de ses romans champêtres. Si vous ne connaissez pas ces romans. vous pourrez comparer le sentiment de la nature qui s'y exprime avec ce que vous connaissez du sentiment de la nature chez Rousseau, Chateaubriand, Lamartine, Victor Hugo ( en choisissant un ou plusieurs d'entre eux)

   « Rien ne saurait exprimer la fraîcheur et la grâce de ces petites allées sinueuses qui s'en vont serpentant capricieusement sous leurs perpétuels berceaux de feuillage, découvrant, à chaque détour, une nouvelle profondeur toujours plus mystérieuse et plus verte. Quand le soleil de midi embrase, jusqu'à la tige, l'herbe profonde et serrée...

2 pages - 1,80 ¤
1 page - 1,80 ¤

Un critique a dit de Musset : « Esprit, grâce, jeunesse, passion brûlante, éblouissante fantaisie, cela émaille l'½uvre et fait de Musset, sinon le plus grand poète du XIXe siècle, moins le plus éminemment français que nous ayons eu depuis La Fontaine. » Expliquez et commentez.

   Ce sujet comporte deux parties. La première est l'étude des caractères de l'œuvre de Musset et ce sont ceux que nous avons mis en lumière dans les précédentes dissertations : d'une part, le Musset plein d'esprit, de grâce, de jeunesse, de fantaisie ; d'autre part, le Musset romantique qui chante la passion...

1 page - 1,80 ¤

Musset a écrit, dans la Coupe et les lèvres : ... Je hais les pleurards, les rêveurs à nacelles, Les amants de la nuit, des lacs, des cascatelles, Cette engeance sans nom qui ne peut faire un pas Sans s'inonder de vers, de pleurs et d'agendas. En vous souvenant des Nuits, du Souvenir, c/e la Confession d'un enfant du siècle, vous vous demanderez si Musset ne condamnait pas ainsi une partie de son ½uvre et vous expliquerez cette contradiction.

   La Coupe et les lèvres est de 1833 et fait partie du recueil Un spectacle dans un fauteuil. Dans ce recueil, comme dans les Contes d'Espagne et d'Italie, le romantisme n'est pas confidence et gémissement; c'est surtout un romantisme pittoresque où Musset s'amuse à peindre des mœurs violentes et hardies dans un ...

1 page - 1,80 ¤

Le symbole dans la poésie de Vigny

||    Nous n'avons rien dit, directement, de ce sujet. Il faut d'abord définir le symbole tel que l'a conçu Vigny et en donner les exemples.    En principe, le symbole est une comparaison : le poète nous décrit un être animé ou inanimé, ou un tableau, ou bien nous fait voir toute une scène qui...

1 page - 1,80 ¤

Discuter ce jugement de Sainte-Beuve sur Vigny : « Il a compris quelques-uns des grands problèmes de notre âge et se les est posés dans leur étendue... Les philosophes ne le chasseront pas de leur république future. »

||    La méthode la plus sûre pour discuter ce sujet est de passer en revue les grands problèmes philosophiques qui ont été abordés par Vigny dans ses œuvres.    Stello et Chatterton : le rôle du poète, de l'homme de génie, dans la vie sociale, le mépris où on le tient, sa misère. — Servitude...

1 page - 1,80 ¤

« C'est une des suprêmes beautés du drame que le grotesque », a écrit Victor Hugo dans la Préface de Cromwell. Quel parti a-t-il lui-même tiré de ce mélange du comique et du tragique ?

||    Ce sujet suppose d'abord la connaissance des parties comiques dans les drames de V. Hugo. Dans les plus connus et les meilleurs : Hernani : pas de comique, il y a seulement des détails de l'action qui sont familiers et du style familier, par exemple don Carlos se cache dans un placard (et l'on...

1 page - 1,80 ¤

Approuvez-vous ce jugement d'Alfred de Musset sur le théâtre romantique (De la tragédie) : « On trouve aujourd'hui sur la scène les événements les plus invraisemblables entassés à plaisir les uns sur les autres, un luxe de décoration inouï et inutile,... en un mot des efforts monstrueux, désespérés pour réveiller notre indifférence et qui n'y peuvent réussir. »

||    Ce jugement de Musset marque la réaction qui commence à se faire sentir, en 1839, contre les excès du théâtre romantique. Ses adversaires, qui avaient d'abord semblé perdre la partie, voient revenir à eux une grande partie de l'opinion publique grâce aux triomphes que remporte Rachel à la Comédie-Française dans les tragédies...

1 page - 1,80 ¤

Dans la Préface de Cromwell, Victor Hugo essayait de démontrer qu'il y a des âges de la littérature correspondant aux différents âges de l'humanité : d'abord l'âge lyrique primitif, puis les temps antiques qui sont épiques et enfin l'âge moderne qui serait essentiellement dramatique. En réalité ne vous semble-t-il pas que la valeur des meilleurs drames de Victor Hugo tient davantage aujourd'hui à leur lyrisme qu'à leur vérité dramatique ?

||    La valeur humaine du héros des drames romantiques. Réelle chez Musset et Vigny, elle est faible chez Victor Hugo. Nous pouvons préciser en disant que la psychologie du héros chez Victor Hugo se ramène à deux traits de caractères opposés dans un contraste violent et conventionnel : Hernani est le bandit hors ...

1 page - 1,80 ¤

Lorenzaccio, le héros du drame de Musset, déclare à Philippe Strozzi qu'il a vécu, avant même de s'être fait, en apparence, la créature du tyran Alexandre de Médicis, dans une « exaltation fiévreuse ». Ne vous semble-t-il pas qu'il définissait ainsi le caractère essentiel de la plupart des héros du théâtre romantique ?

   Le drame romantique, comme la tragédie classique, met à la scène des situations violentes, qui se terminent par des catastrophes. C'est donc une nécessité du genre que les personnages vivent dans un état de trouble et d'anxiété. Anxiété qu'ils dominent chez Corneille tandis qu'ils sont dominés chez Racine. Mais les personnages de...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 845 846 847 848 849 850 851 852 853 854 855 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 ... 948 949 950 951 952 953

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit