LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
354 - Quelle était la nationalité d'Hugo Pratt, l'auteur de "Corto Maltese" ?
A
Espagnol
B
Italienne
C
Grecque
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Que pensez-vous de cette opinion d'un critique américain (Rice) : « Dans l'expression du sentiment de la nature, Rousseau n'est pas artiste, Chateaubriand le sera » ?

||    Comme presque toujours, ces formules brèves et tranchantes ne sont pas rigoureusement justes. Rousseau n'a guère vu dans la nature que l'inspiratrice et la confidente des sentiments : amour, rêverie, mélancolie. Il n'a pas eu le sens ou le goût du pittoresque.||...

1 page - 1,80 €

Etudier l'art de Chateaubriand dans le passage suivant

Je voyais avec un plaisir indicible le retour de la saison des tempêtes, le passage des cygnes et des ramiers, le rassemblement des corneilles dans la prairie de l'étang, et leur perchée à l'entrée de la nuit sur les plus hauts chênes du grand Mail. Lorsque le soir élevait une vapeur bleuâtre au carrefour...

2 pages - 1,80 €
2 pages - 1,80 €

En vous souvenant des attitudes trop calculées de certains portraits de Chateaubriand, du site théâtral qu'il a choisi pour son tombeau, de la complaisance avec laquelle il a parlé de lui-même et de sa gloire, etc., vous vous demanderez dans quelle mesure nous pouvons nous fier à son œuvre pour avoir de lui un portrait sincère et vous direz quelle impression le portrait vous laisse.

||    C'est le problème de la sincérité de Chateaubriand. Rappelons que dans une pareille discussion il est nécessaire de faire d'abord une distinction. Le génie littéraire de Chateaubriand n'est pas en jeu. Peu nous importe, avons-nous dit, que ses descriptions soient des souvenirs vécus ou des souvenirs de lectures, puisqu'elles sont belles. Peu...

2 pages - 1,80 €

Si vous aviez à choisir, pour y revenir un certain temps chaque année, l'un des décors ou paysages décrits par Chateaubriand dans son œuvre, lequel choisiriez-vous et pourquoi? Vous pouvez n'en choisir aucun en donnant vos raisons pour en préférer un qui n'a pas d'analogue dans ses ouvrages.

||    Pour un sujet de ce genre il est indispensable de passer d'abord en revue les paysages de Chateaubriand les plus connus, ceux qui prennent place dans les explications scolaires. Atala : paysages exotiques, décors de forêt vierge, de savane sauvage dans la description du Meschacebé, l'orage dans la savane; le caractère des...

1 page - 1,80 €

Chateaubriand écrit de lui-même, en parlant de sa jeunesse à Combourg : « Je m applaudissais d'avoir placé les fables de ma félicité hors du cercle des réalités humaines. » Dans quelle mesure cette phrase pourrait-elle définir tout son caractère et toute son œuvre ?

||    C'est l'étude de l'un des éléments essentiels de cette littérature confidentielle analysée dans le sujet précédent. La matière distingue entre le caractère et l'œuvre. Notre recherche peut suivre successivement ces deux directions. Ce goût de Chateaubriand est surtout sensible dans sa jeunesse et les premières années de sa vie d'homme. A Combourg,...

1 page - 1,80 €

Analyser la figure allégorique dans l'albatros

|| I- La parabole du poète oiseau A- Une double analogie ---- Une double comparaison Le poème L'Albatros est fondé sur une double comparaison. L'albatros est personnifié étant donné que le poète est comparé à l'oiseau. Grâce à un réseau de personnification, les trois premières strophes comparent l'albatros à un roi déchu (" roi...

2 pages - 1,80 €

Discuter cette opinion de Faguet sur Chateaubriand : « Presque toute sa vie est dans chacun de ses ouvrages et toute sa vie morale est dans chacun d'eux. »

   Pour assembler nos idées, le mieux est d'utiliser le procédé de la revue en examinant successivement, à ces deux points de vue, les principales œuvres de Chateaubriand :    Atala : évidemment l'aventure de Chactas et d'Atala est purement imaginaire. Mais les paysages sont des souvenirs du voyage en Amérique. Chactas est...

1 page - 1,80 €

« Clown », L’Espace du dedans, Henri Michaux.

  Ce poème intitulé « Clown « tiré de L’Espace du dedans est écrit par Henri Michaux entre 1927 et 1959. Ce poème est en prose, il est composé de deux strophes de longueurs inégales. Le poète exprime ses envies de d «part pour arriver au fond de lui-même. A la fin de ce voyage,...

3 pages - 1,80 €

Alchimie du verbe de Rimbaud: « Délires II. Alchimie du verbe », Une saison en enfer, Arthur Rimbaud

|| Introduction : ce texte est un poème en prose intitulé « Délires II. Alchimie du verbe « publié en 1873 dans le recueil Un saison en enfer. L’auteur est Arthur Rimbaud. Le poème est en prose : il est constitué de 6 strophes. Le poète raconte son aventure poétique, ce qu’il a aimé et ses...

12 pages - 1,80 €

Le dénouement - Les Mains Sales de SARTRE: Septième Tableau Scène Unique ; p. 245-247 de « Les voilà » à la fin.

|| Le dénouement de la pièce. Hugo, sorti de prison, comprend qu’il a été le jouer de l’ambition politique de Louis. Maintenant, au lieu d’être un héros pour le Parti, c’est un criminel à supprimer. Il peut cependant sauver sa vie en déclarant qu’il a tué Hoederer pour des raisons personnelles et non politiques. Ici se...

2 pages - 1,80 €

La confrontation idéologique entre Hugo et Hoederer (Les Mains Sales - SARTRE)

||  Les Mains Sales ; Cinquième Tableau ; Scène 3 ; p. 196-198 de « Vous avez l’air si vrai, si solide « à « est-ce que tu t’imagines qu’on peut gouverner innocemment «. Nous allons étudier un extrait de la scène 3 du tableau V de Les Mains Sales de Jean-Paul Sartre, pièce écrite en 1948. Nous sommes en 1943 (temps de l’analepse : flash-back)...

2 pages - 1,80 €

La première rencontre entre Hugo et Hoederer : Troisième tableau ; Scène 4 ; p. 107-109 ; « Il y a beaucoup trop » … « c’est un ordre » (Les mains sales de SARTRE)

  En quoi une première rencontre Hugo/Hoederer tendue, révèle-t-elle le vrai visage d’Hugo ? En quoi un mensonge débouche-t-il sur la vérité du personnage ? I. Une tension dramatique A. L’objet invisible : le pistolet B. La montée progressive de la tension à travers la théâtralité C. Le coup de théâtre des photos II. Les rapports...

2 pages - 1,80 €

Candide et l‘autodafé : L'autodafé ; Chapitre 6 ; p. 56-57 ; Du début jusqu'à « avec un fracas épouvantable ».

|||| Dans quelle mesure, sous l'apparence d'un conte, Voltaire dénonce-t-il les superstitions religieuses ?   I.                    Un conte : l'art du conteur A.      La situation initiale B.      Les péripéties C.      La situation finale   II.                  L'art de  l'ironie A.      Décalage entre le spectacle et la torture politique B.      Décalage entre les fautes et la peine C.      Décalage entre la fausse apparence harmonieuse et la réalité des crimes...

1 page - 1,80 €

Les grands thèmes des lumières

|| La devise de Voltaire était « Ecrasez l’Infâme « Religion et athéisme. Athéisme : ne pas croire en Dieu (ex : Diderot). Ce sont les philosophes du matérialisme, l’Homme est constitué de matière, nous sommes le fruit du hasard : c’est le contraire du destin. Il y a deux positions quand on ne croit pas en Dieu : Faire le bien pour...

2 pages - 1,80 €

Jean Anouilh et Edmond Rostand Ou la magie du théâtre

||     « Lignières, sévèrement. Et le théâtre ! vous l’aimez ? Ragueneau. Je l’idolâtre. «   Cyrano de Bergerac, Acte I, scène 2.     Edmond Rostand[1]  qui a régné sur le théâtre de la « Belle époque «[2],  a exercé une influence  profonde sur   Anouilh, influence dont on commence[3] à peine  à  mesurer toute la résonance dans son œuvre. Dans sa pièce Cher Antoine...

9 pages - 1,80 €

C'est le XVIIIe siècle qui a inventé les mots cosmopolite et cosmopolitisme, anglomane et anglomanie. Quelles sont les curiosités nouvelles qui ont rendu nécessaires ces mots nouveaux ?

Il faut indiquer d'abord que, au XVIIe siècle, malgré toutes sortes de curiosités de détail, on ne s'intéresse ni à la littérature ni aux mœurs des pays étrangers; on ne s'en occupe guère qu'au point de vue politique, guerres, alliances. Ce qu'on veut étudier, c'est l'homme en général; et quand on cherche ...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de ce jugement de Brunetière : « L'erreur de notre littérature du XVIIIe siècle sera de vouloir mettre trop de morale et de prédication dans l'art » ?

   C'est le développement d'une partie du sujet précédent. Nous tirerons de ce sujet l'explication générale de ce besoin de prédication morale : dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, on ne conçoit pas l'art pour l'art ; on veut mettre la littérature au service d'une morale plus ou moins laïque.  ...

1 page - 1,80 €

Condorcet a résumé l'effort de la philosophie du XVIIIe siècle dans ces trois mots : « Raison, tolérance, humanité. » Que pensez-vous de ce jugement ?

   Nous avons dit tout ce qu'il fallait pour faire connaître le rôle de la raison au xviii6 siècle. Nous avons indiqué l'essentiel sur l'organisation d'une morale laïque dont les principes essentiels sont : droit au bonheur, tolérance, humanité. Mais il faut, sur ce dernier point, quelques précisions....

1 page - 1,80 €

Comment expliquez-vous qu'un livre de science comme l'Histoire naturelle de Buffon ait eu au XVIIIe siècle un succès presque comparable à celui des œuvres de Voltaire ou de J.-J. Rousseau ?

Ce succès s'explique, en partie, par des raisons qui n'ont rien à voir avec la science proprement dite. Buffon attachait une grande importance à l'art de l'exposition et au style. Il voulait que son livre plût par d'éminentes qualités littéraires. Et l'on a admiré tour à tour dans son œuvre la majesté, l'élégance, l'ingéniosité...

1 page - 1,80 €

Duclos a dit des salons de la première moitié du XVIIIe siècle : « Tous ces bureaux d'esprit ne servent qu'à dégoûter le génie, rétrécir l'esprit, encourager les médiocres, donner de l'orgueil aux sots et révolter le public. » Cette critique vous paraît-elle justifiée quand on envisage l'ensemble des salons du XVIIIe siècle ?

||    Rappelons d'abord rapidement quels sont les principaux de ces salons : dans la première moitié du siècle, ceux de la marquise de Lambert (où l'on voit Fontenelle, Lamotte-Houdart) ; — de Mme de Tencin (où l'on voit Fontenelle, Marivaux, le savant Mairan, etc.) ; — de Mme Geoffrin (avec Diderot, d'Alembert, etc.)...

1 page - 1,80 €

Discuter ce jugement d'Emile Faguet sur le XVIIIe siècle : « La tradition est l'expérience d'un peuple; il manquait de tradition et n'en voulait point. »

   Le jugement de Faguet concerne à la fois le XVIIIe siècle raisonneur et le XVIIIe siècle sensible. Pour la raison encyclopédique, la formule est évidemment juste. Les philosophes n'admettent pour vrai et pour légitime que ce qui est conforme aux exigences de la raison; tout le reste n'est que préjugé inutile ou ...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de ces vers de Marie-Joseph Chénier (fin du XVIIIe siècle) ? Expriment-ils tout l'esprit du XVIIIe siècle ?

   C'est le bon sens, la raison qui fait tout,    Vertu, génie, esprit, talent et goût.    Qu'est-ce vertu? raison mise en pratique;    Talent? raison produite avec éclat;    Esprit? raison qui finement s'exprime;    Le goût n'est rien qu'un bon sens délicat;    Et le génie est la raison sublime....

1 page - 1,80 €

Le rêve formé par Bernardin de Saint-Pierre d'une existence idyllique, indifférente à tout le confort et à toutes les complications des sociétés civilisées dans une sorte d'Eden exotique, a continué jusqu'à l'époque actuelle à attirer bien des esprits. Vous chercherez ce qui explique, justifie ou condamne de pareils rêves en prenant surtout comme exemple Paul et Virginie.

   Il faut d'abord se rappeler les caractères de l'idylle qu'est Paul et Virginie. Une jeune femme noble a épousé, contre le gré de sa famille, un roturier obligé d'aller chercher fortune à l'Ile de France; elle est restée veuve et sans ressources, avec une fille, Virginie; une jeune fille, séduite par un...

2 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 845 846 847 848 849 850 851 852 853 854 855 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 ... 950 951 952 953 954 955

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit