LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
477 - Pierre Mac Orlan a écrit :
A
L'Affaire Saint-Fiacre
B
La Bandera
C
Les Inconnus dans la maison
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

La Comédie avant Molière

||    Au moment où Molière commence à écrire pour le théâtre, quel était l'état de la comédie en France ? Pour lui plus que pour tout autre, il est important de savoir quel était ce « moment « de notre théâtre comique. En effet, comédien lui-même et chef de troupe, il n'est pas seulement...

2 pages - 1,80 €

Molière: L'homme

||    Son portrait physique nous est tracé par Mlle Poisson, la fille de Du Croisy : « Molière n'était ni trop gras, ni trop maigre : il avait la taille plus grande que petite, le port noble, la jambe belle. Il marchait gravement, avait l'air très sérieux ; le nez gros, la bouche grande,...

2 pages - 1,80 €

Les années de voyage. Molière en province - Le retour a Paris

||    Après les années de misère, les années de voyage et d'apprentissage : Molière, avec ses compagnons d'aventure, part pour la province. Il va, comédien ambulant, la parcourir pendant douze années. Et cette fois il faut résolument applaudir et se réjouir, et admirer que le hasard ait si bien fait les choses. « ...

4 pages - 1,80 €

AVANT LE MISANTHROPE: La jeunesse de Molière

||    Le vendredi 4 juin 1666, le Misanthrope, comédie nouvelle de M. de Molière, était représenté, pour la première fois, sur le théâtre du Palais-Royal, par la troupe du Roi.    Molière était dans sa quarante-cinquième année. C'était la seizième de ses pièces. Sa réputation était dans tout son éclat : à l'admiration des...

5 pages - 1,80 €

Discours préliminaires (D’Alembert)

||  Introduction  Préambule de L’Encyclopédie, projet ambitieux ayant pour but la rupture avec le passé. Œuvre tournée vers l’avenir. Siècle des lumières condamner les inégalités et les intolérances, rendre le savoir à l’homme. La recherche du bonheur est le but essentiel des philosophes.  PB: En quoi ce préambule de d’Alembert montre-t-il la volonté des hommes des ...

1 page - 1,80 €

Le rire et la pensée

||    La pensée s'abîme dans l'effroi, voire dans l'angoisse devant les problèmes métaphysiques de l'homme. Le penseur de Rodin, le corps crispé, replié sur lui-même, le visage torturé, appuyé sur une main qui se tord, symbolise bien cette oppression, cette constriction engendrée par la réflexion sur l'existence. Pourtant la pensée n'est pas toujours...

2 pages - 1,80 €

Le problème du savoir et de la liberté, de la sagesse au niveau de la société contemporaine est un sujet difficile pour lequel une formation philosophique est nécessaire et qui est largement défloré par les auteurs du texte. Ramenons le sujet à la dimension de l'individu : Quelle est la part de savoir ou d'ignorance dans la sagesse individuelle ?

||    RÉSUMÉ    Le pouvoir sur une réalité hostile (et donc la liberté) naît de l'acquisition d'un savoir. Mais ce savoir salutaire menace simultanément notre liberté. En effet, dans notre société, il est critère de division sociale, culturelle, spatiale pour chaque groupe d'âge, les hommes se plient à l'archétype du « fort-en-maths «...

2 pages - 1,80 €

L'imaginaire et le voyage

||    Introduction rédigée.    Les hommes, particulièrement les plus sensibles, les plus angoissés, ont toujours rêvé de s'évader de la réalité frustrante et monotone, fascinés par ceux dont la morale est action, dont la vie est voyage. Toujours 1' « ailleurs « a prévalu contre l' « ici «. Nombreux sont ceux qui ont...

2 pages - 1,80 €

L'Art et le temps

||C'est un lieu commun que d'affirmer l'aspect éternel de l'Art. Le Beau traverse les âges, se joue de la durée, nous permet d'apprécier la notion d'immortalité... Pourtant l'Art, et particulièrement l'art architectural semble aux prises avec des contingences temporelles (techniques, esthétiques, historiques...).    Dans quelle mesure l'Art est-il la marque des hommes, le témoignage...

2 pages - 1,80 €

La « mission » de l'écrivain

||José Cabanis s'interroge sur la fonction de l'écriture aujourd'hui. Les écrivains surnuméraires dont les livres sont publiés et applaudis rejoignent ceux moins favorisés, qui ne seront jamais édités : rares sont ceux qui passeront à la postérité; la majorité sera oubliée.    Peu importe cette néantisation, si l'écriture est ludique, orgueilleuse ou commerciale. Mais...

2 pages - 1,80 €

L'art et la souffrance

   Introduction.    On imagine volontiers le poète comme un être angoissé, déçu par le monde et par la vie, voire désespéré. Son idéalisme fait de lui un inadapté. Celui qui regarde trop les étoiles s'arrache les pieds aux pierres du chemin. Baudelaire le compare à l'Albatros :    « Exilé sur le sol...

1 page - 1,80 €

Le folklore et le monde moderne.

||    Introduction.    Le XXe siècle occidental entretient une civilisation du cosmopolitisme, de l'internationalisation en matière de spectacles, de l'uniformisation des goûts. Pourtant le folklore, tradition immémoriale, anonyme, orale, qui semblait appelée à s'éteindre avec ses derniers détenteurs, passionne les sciences humaines et trouve de fervents défenseurs parmi les jeunes générations: Diverses ...

1 page - 1,80 €

L'enfance: différence ou conformisme ?

||    Un psychologue déclarait en 1900 que le XXe siècle serait le siècle de l'enfant. Il ne s'est pas trompé. La science a pris l'enfant comme objet d'étude. Ses premières semaines (même la vie intra-utérine) ont été analysées. Les expériences éducatives se sont multipliées (Summer Hill et autres mises en application de pédagogies...

1 page - 1,80 €

La critique littéraire et ses justifications

||    Certains considèrent la critique littéraire comme une écriture parasitaire et vampirique qui se nourrit de la littérature. Les écrivains l'ont souvent violemment attaquée. Voltaire abominait ces critiques pleins de hargne, de perfidie, de jalousie... Théophile Gautier comparait le critique à « un pauvre eunuque obligé d'assister aux ébats du grand seigneur «....

1 page - 1,80 €

La re-lecture

||    Introduction.    Aujourd'hui, l'édition de consommation multiplie le nombre des livres : Des tonnes de livres « sortent « chaque jour. A cette boulimie livresque du lecteur moderne s'oppose l'éthique de la qualité des défenseurs de la re-lecture. Celui qui « re-lit « perd-il son temps ou bien trouve-t-il des compensations qu'ignore...

1 page - 1,80 €

LE LIVRE DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE

L'histoire du livre imprimé s'est développée dans une économie de consommation, et, pour pouvoir financer la production de ces objets, il a fallu les considérer comme s'adressant à une consommation du même genre que celle des denrées alimentaires, c'est-à-dire comme si leur utilisation les détruisait. Lorsque le livre était un exemplaire unique,...

3 pages - 1,80 €

LA CLOCHE COEUR - Pierre Reverdy, La lucarne ovale dans Plupart du temps

   La cloche qui sonne on ne l'entend pas L'air est trouble    Un bruit de pas glisse sur le palier    Personne n'entre    Non personne ne veut entrer    Il y a là une ombre qui tremble    Le soir est à la vitre et baigne la maison    Je suis seul    Et le...

2 pages - 1,80 €

DIT DE LA FORCE DE L'AMOUR - Paul Éluard

Entre tous mes tourments entre la mort et moi Entre mon désespoir et la raison de vivre Il y a l'injustice et ce malheur des hommes Que je ne peux admettre il y a ma colère Il y a les maquis couleur de sang d'Espagne Il y a les maquis couleur...

2 pages - 1,80 €

PASSAGE DE L'ENFANT À L'HOMME - Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, 1re partie.

   A peine étais-je revenu de Brest à Combourg, qu'il se fit dans mon existence une révolution; l'enfant disparut et l'homme se montra avec ses joies qui passent et ses chagrins qui restent.    D'abord tout devint passion chez moi, en attendant les passions mêmes. Lorsque, après un dîner silencieux où je n'avais osé...

3 pages - 1,80 €

Gustave Flaubert, Salammbô. Vous ferez de ce texte un commentaire composé ; vous pourrez par exemple étudier le caractère dramatique de la scène ainsi que son élargissement épique.

Carthage emploie des mercenaires d'origine étrangère qui se sont révoltés contre elle; Spendius, ancien esclave, est l'un des meneurs de la révolte.    En calculant la distance d'après le nombre de ses pas, il arriva juste à l'endroit où il avait remarqué une fissure oblique; et pendant trois heures, jusqu'au matin, il travailla d'une...

2 pages - 1,80 €

UN NEVERS IMAGINAIRE - Marguerite Duras, Hiroshima mon amour.

Nevers où je suis née, dans mon souvenir, est indistinct de moi-même. C'est une ville dont un enfant peut faire le tour. Délimitée d'une part par la Loire, d'autre part par les Remparts. Au-delà des Remparts il y a la forêt. Nevers peut être mesurée au pas d'un enfant. Nevers est donc délimitée comme...

2 pages - 1,80 €

M. Proust, A l'ombre des jeunes filles en fleurs. Vous ferez de ce texte un commentaire composé. Vous pourrez montrer par exemple, comment le réalisme et le fantastique caricatural s'unissent dans la vision que Proust prête aux spectateurs.

... Et le soir, ils ne dînaient pas à l'hôtel où, les sources électriques faisant sourdre à flots la lumière dans la grande salle à manger, celle-ci devenait comme un immense et merveilleux aquarium devant la paroi de verre duquel la population ouvrière de Balbec1, les pêcheurs et aussi les familles de petits bourgeois,...

2 pages - 1,80 €

LE VISITEUR DE MINUIT - Villiers de L'Isle-Adam

« En ce moment, l'heure sonna, dehors, à l'église, dans le vent nocturne. — Qui est là ? demandai-je à voix basse. La lueur s'éteignit : — j'allais m'approcher... Mais la porte s'ouvrit, largement, lentement, silencieusement. En face de moi, dans le corridor, se tenait, debout, une forme haute et noire, — ...

2 pages - 1,80 €

Vous expliquerez et discuterez, en vous appuyant sur des exemples de votre choix, cette affirmation de J. Supervielle : « La poésie, surtout la poésie moderne, n'a nullement pour mobile la pensée... alors qu'en prose, on cherche à fixer, à immobiliser la pensée. »

|| Le sujet présuppose une bonne connaissance des conceptions, qui tour à tour, au fil des siècles et selon les écoles artistiques, ont tenté de définir l'essence de la poésie. En effet, on ne pourrait confirmer ou infirmer la remarque de Jules Supervielle sans appuis théoriques tirés des conceptions esthétiques de la Pléiade, du classicisme,...

4 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 845 846 847 848 849 850 851 852 853 854 855 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 885 886 887 888 889 890 891 892 893 894 ... 952 953 954 955 956 957

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit