LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
418 - Le salon international de la bande dessinée a lieu à :
A
Poitiers
B
La Rochelle
C
Angoulême
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

« C'est un méchant métier que celui de médire », écrit Boileau dans une Satire. Vous semble-t-il qu'il s'est jugé lui-même dans ce vers ?

   I. Importance de la Satire dans l'œuvre de Boileau :    Il commence par collaborer à un pamphlet : Chapelain décoiffé (1665). — Jusqu'en 1668, il ne publie guère que des satires. — L'Art poétique est émaillé de traits satiriques. — Le Lutrin est la satire des gens d'Église. — Il termine son...

1 page - 1,80 ¤

Après avoir passé en revue dans son « Siècle de Louis XIV » l'½uvre de Corneille, de Racine et de Boileau, Voltaire ajoute : « La Fontaine, bien moins châtié dans son style, bien moins correct dans son langage mais comique dans sa naïveté et dans les grâces qui lui sont propres, se mit par les choses les plus simples presque à côté de ces hommes sublimes ». Appréciez.

   Voltaire n'a jamais été très tendre pour La Fontaine. La perfection de Racine réalisait son idéal littéraire et ce que le fabuliste avait de familier, de spontané, voire de gaulois, ne pouvait que choquer Voltaire. Aussi le jugement que nous étudions ici n'est-il pas sans sévérité : style peu châtié, langage d'une...

2 pages - 1,80 ¤

ORIGINALITÉ DE LA FONTAINE

||    Nombreuses sont les dissertations qui portent sur ce problème.    Nous allons d'abord vous donner les éléments indispensables :    — La Fable avant La Fontaine ; — Ce que La Fontaine a fait de la Fable ; — La doctrine de l'imitation.||...

1 page - 1,80 ¤

LA PHILOSOPHIE DE LA FONTAINE

||      Terme un peu important peut-être, car il s'agit d'un artiste plus épris de rêverie et de fantaisie que de pensée pure. Pourtant, il y a une « pensée « et une morale de La Fontaine. Nous distinguerons deux parties dans cette étude: I. L'intérêt philosophique des Fables. II. La morale de La...

1 page - 1,80 ¤

LA LEÇON DE MOLIÈRE

     Elle est sévèrement discutée par Bossuet, Fénelon, Rousseau et Voltaire.    I. Limites:    — On peut d'abord déplorer qu'il n'y ait chez Molière aucun écho des inquiétudes profondes ou des malaises naissants en cette seconde moitié du siècle. Mais nul écrivain — pas même La Bruyère — n'a senti ou exprimé un...

2 pages - 1,80 ¤

Quelles sont les fables qui selon vous nous renseignent le mieux sur la société du XVIIe siècle ?

|| Le premier de ces deux sujets suppose que vous montrerez que les Fables ne sont pas seulement la peinture d'une société donnée. Par contre, dans le second sujet, il faut insister sur la peinture de la société du XVIIe siècle dans les Fables. Les réserves à faire ont moins d'importance.   ||...

1 page - 1,80 ¤

« Le sentiment de la nature et du rustique chez La Fontaine ».

||        Introduction. Rareté du sentiment de la nature en un siècle tout tourné vers l'étude de l'homme intérieur.    I. Ce qui prédisposait La Fontaine a aimer la nature.    — Originaire de la Champagne : La Fontaine reviendra souvent à Château-Thierry habiter la petite maison claire juchée au haut d'une rue ...

1 page - 1,80 ¤

« Vous semble-t-il que La Fontaine ait observé de très près les m½urs des animaux ? La vérité chez lui est-elle scientifique ou poétique ? »

||    N.-B. — La plupart des sujets sur l'art, la poésie de La Fontaine supposeront un paragraphe sur « La Fontaine animalier «.    I. Les erreurs scientifiques :    On a beau jeu à les énumérer.||...

1 page - 1,80 ¤

« Indiquez les caractères essentiels de la poésie de La Fontaine »

||    Éléments essentiels    — La Fontaine et sa vie : Montrer combien il est poète (opposer Boileau) : paresse, insouciance, distraction, fantaisie, indépendance, mépris de la fortune, dédain des conventions sociales et familiales, facilité des moeurs. Il s'intéresse à tout, papillonne, pratique tous les genres : conte, ode, satire, livret d'opéra, épître,...

1 page - 1,80 ¤

LA PESTE : PARTIE I, Chap 4 : Comment la révélation du fléau est-elle révélée ?

||    I) Une évocation réaliste   1) Une description réaliste voire naturaliste Camus en tant que romancier = l’héritier de la tradit° romanesque du XIXe s marquée par le réalisme/naturalisme. Déjà chez Flaubert et Zola à descriptions quasiment médicales des symptômes touchant à la mort. Le narrateur montre son soucis d’exactitude par l’évocation détaillée des...

1 page - 1,80 ¤

« Comment vous paraît-il qu'il faille interpréter le rôle d'Alceste dans le Misanthrope ? Est-ce un rôle comique ou un rôle dramatique ?»

||    Introduction : — Coquelin aîné fit paraître en 1881 une brochure sur le Misanthrope où il se demandait : « Le rôle d'Alceste est-il un rôle comique ou un rôle dramatique ? « Acteur comique, il répondait qu'Alceste était un rôle comique. Tel n'avait pas été l'avis des Romantiques, qui, de l'homme aux...

2 pages - 1,80 ¤

« Expliquez pourquoi Molière est le plus populaire de nos poètes dramatiques. »

||    Introduction : — Corneille est écrasant de vertu volontaire, d'éloquence raisonneuse ; Racine émeut, mais il reste un homme de Cour aux goûts aristocratiques et l'on ne saurait imaginer que les faveurs de la foule aillent à ses héroïnes « de leur blancheur vêtues «... Le marivaudage est jeu de salon ; ...

2 pages - 1,80 ¤

MOLIÈRE PEINTRE DE SON TEMPS

||      Déjà dans le théâtre de Corneille et dans celui de Racine, nous avons découvert une image du siècle. Image d'ailleurs indirecte et suggérée, puisque la tragédie fuit l'actualité pour accroître le respect. La comédie au contraire est toujours plus ou moins de mœurs, soit qu'elle se propose de peindre une époque...

1 page - 1,80 ¤

COMIQUE ET TRAGIQUE CHEZ MOLIÈRE

||      Certains rires sont sans arrière-pensée : ceux que provoquent par exempte, les jeux de scène de la farce (les Fourberies), les situations du vaudeville (Labiche, Feydeau), les bons mots (le théâtre des Boulevards). Avec Molière, on rit de ridicules affligeants pour l'espèce humaine, de vices parfois odieux, aux lourdes conséquences. Le...

2 pages - 1,80 ¤

« Comment Molière nous fait-il rire ? »

||    On a établi un classement, désormais traditionnel, des procédés comiques : comique de gestes, de mots, de situations, de caractère.    Encore que cette schématisation rende mal compte de la vivante complexité de l'œuvre d'art, on pourra l'utiliser pour classer et ordonner les idées.    I. Comique de gestes, entendu au sens très large...

1 page - 1,80 ¤

« Expliquez, en prenant vos exemples dans les pièces de Molière que vous connaissez, ce que l'on doit entendre par le comique de caractère. »

|| On peut aisément faire un classement de l'œuvre de Molière : — Des farces : le Médecin malgré lui. — Des comédies d'intrigue : lès Fâcheux. — Des comédies de mœurs : le Bourgeois gentilhomme. — Des comédies de caractère : le Misanthrope. ||...

1 page - 1,80 ¤

Commentez ce jugement de Faguet : « Molière apporta sur la scène des pièces ou le sujet n'est rien, l'intrigue très faible, traitée avec le plus complet sans-gêne, des personnages dont le plus grand mérite est de ressembler aux hommes réels »

   I. Les sujets ne sont rien :    — Ou bien Molière se contente du thème traditionnel : amour contrarié de deux jeunes gens qu'aident valets ou servantes contre parents ou tuteurs : l'École des Femmes (Agnès et Horace), Le Médecin malgré lui (Lucinde et Léandre), Les Femmes Savantes (Henriette et Clitandre), Le...

1 page - 1,80 ¤

Hugo reproche à la tragédie de ne montrer en scène que « les coudes de l'action ». Les mains sont en coulisse. Pourquoi raconter plutôt que faire voir ?

 I. Importance des récits :    Le Cid : le combat contre les Mores ; Cinna : la réunion des conjurés ; Horace : le combat ; Polyeucte : le récit de Stratonice ; Phèdre : le récit de Théramène ; Andromaque : la fin de Troie et la mort de Pyrrhus...    II. Explications :...

1 page - 1,80 ¤

CRITIQUES DE LA TRAGEDIE CLASSIQUE

|| Ces critiques émanent aussi des écrivains du XIXe siècle : le romantisme va opposer le drame à la tragédie (Cromwell). Elles ont été nombreuses. Elles émanent surtout des écrivains du XVIIIe siècle, tels Diderot et Rousseau. Elles s'expliquent : par l'influence du théâtre anglais (Shakespeare), qui a de l'action et qui offre un...

1 page - 1,80 ¤

« Expliquez comment les règles des unités, établies par les classiques au nom de la vraisemblance, ont été combattues par les romantiques au nom de cette même vraisemblance. ».

||    I. Origine des unités : — Aristote : recommande l'unité d'action ; signale l'usage de l'unité de temps dans le théâtre tragique grec ; ne mentionne pas l'unité de lieu.||...

1 page - 1,80 ¤

La Bruyère a parlé de la « tendresse de Corneille ». Qu'en pensez-vous ? Sa tendresse ressemble-t-elle à celle de Racine ?

||    I. La tendresse de Corneille : On ne s'attend guère au terme de « tendresse « à propos de Corneille.    Situations complexes et tendues peu propres à l'épanouissement d'un sentiment si délicat ; cadre historique et soucis politiques ; psychologie du héros cornélien : entier, rude, insensible ; expression qui vise à...

1 page - 1,80 ¤

« Vous montrerez qu'Athalie est, parmi les tragédies de Racine, la plus haute, la plus complète, unissant le lyrisme au drame, la mise en scène à la vérité psychologique, le merveilleux au naturel. »

||    Introduction : « Avant de dire un dernier adieu à la poésie et au monde, Racine déploya toutes ses forces dans Athalie «, écrivait Schlegel. Il semble en effet qu'avant de quitter la scène il ait voulu donner de son génie la plus complète expression en une pièce où le merveilleux et le...

2 pages - 1,80 ¤

Appréciez Racine comme poète lyrique.

||    Bien des dissertations générales sur l'art de Racine peuvent comporter un paragraphe sur sa poésie.    I. La poésie était une nécessité dans le théâtre tel que l'avait conçu Racine : la peinture qu'il fait de l'humanité et de ses passions est si violente, si sordide parfois, qu'il lui faut la transfiguration de...

1 page - 1,80 ¤

LE THÉÂTRE DE RACINE ET SON TEMPS

||    A. Allusions historiques : On peut d'abord trouver dans le théâtre de Racine des allusions plus ou moins déguisées aux événements de l'époque. Andromaque rappellerait Henriette de France, la veuve de Charles Ier. Britannicus est peut-être un rappel de la vie de cour : Louis XIV et ses maîtresses ?||...

1 page - 1,80 ¤

RACINE DANS SON OEUVRE.

||    A. La formation janséniste : — Il en garde un incurable pessimisme à l'égard de la nature humaine ; elle est corrompue, asservie au péché, consciente cependant de son crime. Phèdre se laisse emporter par impuissance de la volonté : il lui manque la grâce.||...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 845 846 847 848 849 850 851 852 853 854 855 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 885 886 887 888 889 890 891 892 893 894 895 896 897 898 899 900 901 902 ... 950 951 952 953 954 955

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit