LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
302 - Quel auteur fut considéré par Baudelaire comme le plus larmoyant des poètes romantiques ?
A
Alfred de Vigny
B
Alfred de Musset
C
George Sand
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

L'épopée romanesque (XIIe siècle)

||    Au cours de la seconde moitié du XIIe siècle, on voit se développer une littérature appelée « courtoise « parce qu'elle a fleuri à l'origine dans des cours raffinées comme celle d'Éléonore d'Aquitaine ou celle des comtes de Champagne.  ||...

1 page - 1,80 ¤

La poésie épique au Moyen Age (XIe et XIIe siècles) : La Chanson de Roland

||    Notre littérature a débuté sous la forme grandiose des « Chansons de Geste « ; une vaste production épique signale la civilisation féodale.    La Chanson de Roland est la plus illustre de ces chansons de geste; elle a conféré une gloire universelle à des personnages légendaires, les pairs de Charlemagne.    Notre...

1 page - 1,80 ¤

Les écrivains scientifiques au XVIIIe siècle : Fontenelle - Montesquieu - Buffon

||    Le mouvement scientifique, lancé par Descartes, accru par Newton, ne fit que se généraliser au XVIIIe siècle; de grands esprits travaillèrent à vulgariser les découvertes ou à développer des études nouvelles : Fontenelle contribua à la diffusion de la science astronomique, Montesquieu et Buffon constituèrent l'étude des sociétés et l'histoire naturelle.  ...

3 pages - 1,80 ¤

Synthèse littéraire sur le XVIIIe siècle

||    Pris dans son ensemble, le XVIIIe siècle donne tout d'abord l'impression d'un siècle frivole.    Un courant de préciosité et de libertinage, visible surtout dans les œuvres secondaires, s'étend de la Régence jusqu'à la veille de la Révolution. D'ailleurs, l'esprit de conversation, très développé en ce siècle, avec ses avantages a aussi...

1 page - 1,80 ¤

La littérature politique sous la Révolution

||    L'arrivée au pouvoir d'individualités neuves, la gravité des événements eurent pour conséquence, sous la Révolution, la création d'une littérature politique, mais cette production improvisée et confuse fut très inégale. Ni l'éloquence de Mirabeau, des Girondins et de Danton, ni la prose de Camille Desmoulins ne se sont imposées comme des modèles classiques.||...

1 page - 1,80 ¤

Le roman au XVIIIe siècle

||    Sans connaître un développement comparable à celui du siècle suivant, le roman est un genre en expansion, qu'ont illustré des écrivains aussi différents que Lesage, Marivaux, l'abbé Prévost, Bernardin de Saint-Pierre, Laclos, Sade.    Le roman picaresque, né en Espagne au XVIe siècle et parvenu à son plus haut éclat dans la seconde...

2 pages - 1,80 ¤

André Chénier, qui rêvait d'une poésie moderne, a mieux rendu que nul autre le charme des sujets antiques.

   Né à Constantinople, où son père était consul de France, André Chénier (1762-1794), qui fut quelques années secrétaire d'ambassade à Londres, était un gentilhomme épris des idées libérales et encyclopédistes; s'étant lancé dans les luttes des partis, royaliste modéré, il voulut s'opposer aux excès révolutionnaires et fut guillotiné en thermidor an II...

1 page - 1,80 ¤

Théâtre et Poésie au XVIIIe siècle

   A côté des œuvres considérables de Voltaire et de Rousseau, le théâtre paraît brillant mais superficiel, malgré la finesse de Marivaux et les audaces de Beaumarchais; mais la poésie, étiolée et abstraite, présente, après un siècle de stérilité, un grand poète : André Chénier.    La tragédie est un genre qui s'épuise lentement....

2 pages - 1,80 ¤

Les salons encyclopédistes et la Société

||    Ce sont les classes privilégiées elles-mêmes qui ont accueilli et accrédité les idées des philosophes; les salons aristocratiques ont été le lieu d'échange et de diffusion des doctrines nouvelles.    La société du XVIIIe siècle s'est montrée très sympathique aux philosophes.    Une vie mondaine très active a marqué tout le cours du...

1 page - 1,80 ¤

Diderot et d'Alembert : L'Encyclopédie

||    Diderot et d'Alembert firent, dans l'Encyclopédie, la théorie de cet esprit philosophique que Voltaire entretenait et disséminait dans le public; c'est un esprit de réforme et d'hostilité à l'égard du passé ayant pour but de « changer la façon commune de penser «.    Diderot, esprit agité mais travailleur énergique, a été un...

2 pages - 1,80 ¤

Les genres poétiques dans la seconde moitié du XVIe siècle

||    Après le brillant effort de la Pléiade, la poésie enregistre encore des tentatives importantes dans le poème épique, au théâtre et dans le genre satirique : d'Aubigné est une personnalité puissante, mais le théâtre en reste à la période des ébauches.    Agrippa d'Aubigné (1552-1630) est autant un homme d'épée qu'un homme de...

2 pages - 1,80 ¤

La prose au XVIe siècle: Calvin et Amyot

||    Tandis que Ronsard illustrait là poésie, Calvin et Amyot sans rechercher l'éclat, affermissaient la prose et abordaient en langue commune les questions les plus sérieuses ou les plus variées de la vie religieuse ou de la morale.    L'Institution de la Religion chrétienne de Calvin a été le livre fondamental du protestantisme français....

1 page - 1,80 ¤

Ronsard

||    Ronsard est le « maître de chœur « de la Pléiade, le véritable fondateur de notre poésie; malgré des défaillances et des erreurs, il a au moins créé le grand style lyrique et oratoire.    La vie de Ronsard a été vouée à l'étude.    Pierre de Ronsard naquit dans le Vendômois en 1524...

5 pages - 1,80 ¤

La Pléiade

||    La poésie s'est renouvelée sur l'initiative d'une élite savante et distinguée, la Pléiade, qui entreprit de relever à la fois la dignité de la langue et celle de l'inspiration; le héraut du groupe fut Joachim du Bellay, le véritable chef, Ronsard.    La Pléiade dirigée par Ronsard et du Bellay a inauguré la...

3 pages - 1,80 ¤

Clément Marot

||    Le « gentil Marot «, le premier en date des poètes du XVIe siècle, est un amuseur, d'ailleurs exquis, plutôt qu'un grand artiste.    Marot, poète de Cour, plaît encore par l'à-propos et l'enjouement de ses vers badins.    La poésie a été lente à recevoir l'impulsion de la Renaissance ; Marot se ...

2 pages - 1,80 ¤

La Renaissance

||    Dans la grande effervescence artistique et morale qui signale le XVIe siècle, la littérature appauvrie fut l'objet d'une rénovation profonde due à l'imitation des littératures classique et italienne.    L'acceptation enthousiaste de la culture classique est le grand fait intellectuel de la Renaissance.    Jusqu'alors on avait connu les écrivains antiques (surtout Ovide...

7 pages - 1,80 ¤

MUSSET — DUALITÉ DE L'HOMME ET DE L'OEUVRE

||C'est là un des problèmes essentiels que pose l'œuvre de Musset    — Le dandysme superficiel ; l'esprit, l'humour.    — La sincérité de la douleur.    — Des tendances classiques.    — Des accents et des outrances romantiques.||...

1 page - 1,80 ¤

Vous connaissez les vers célèbres de Musset (Nuit d'Octobre) : « L'homme est un apprenti, la douleur est son maître, Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert ». Dégagez-en la partie humaine et montrez dans quelle mesure ils s'appliquent à l'oeuvre de Musset lui-même.

||    I. Portée humaine : Rôle complexe, et parfois contradictoire de la douleur :    — Contribue à la connaissance de soi : l'homme ne donne pas sa mesure dans le bonheur ; l'épreuve révèle les ressources de la sensibilité, de la volonté, en détermine les limites : le héros cornélien, les deuils de...

1 page - 1,80 ¤

Hugo a cru être un penseur, un savant, voire un prophète. Il s'est jugé une compétence universelle et « bat puissamment l'air autour des grands problèmes ». Quelle est la matière et la valeur de cette pensée ?

||        I. Idées politiques : Une évolution.    — Hugo commence par le légitimisme.    — Penche vers le libéralisme au moment de la Restauration.    — Devient Orléaniste sous Louis-Philippe.    — Tourne au démocrate avec la IIe République.||...

1 page - 1,80 ¤

Hugo a été un grand poète de l'enfance. Vous montrerez comment il a aimé et compris l'enfant.

||    I. Les Faits.    Hugo, à 28 ans, a quatre enfants. Perte de Léopoldine. Son amour, dans sa vieillesse, pour les deux enfants de son fils Charles, surtout quand celui-ci meurt (1871) et que Hugo leur sert de père.||...

1 page - 1,80 ¤

A quelqu'un qui lui demandait quel était à son avis le plus grand poète français, André Gide répondit : « Victor Hugo, hélas ! » Quelles réflexions vous suggère cette boutade ?

||    I. Vous pourrez, peut-être, commencer par justifier ce sévère « Hélas «.    — Il peut s'adresser a l'homme même :    — Son caractère : vanité, irritabilité qui le rend parfois grossier ; naïveté, une certaine avarice.||...

1 page - 1,80 ¤

HUGO: LE POÈTE SATIRIQUE

||      Les Faits :    — Le coup d'État de 1851 chasse Hugo de France. — Menacé en Belgique, Hugo s'exile à Jersey. — Il perd le confort de sa vie familiale, une partie de ses amis, le droit de vivre dans sa patrie. — Il vit seul, à Marine Terrace, face à ...

1 page - 1,80 ¤

POURQUOI HUGO EST-IL CONSIDÉRÉ COMME NOTRE SEUL POÈTE ÉPIQUE ?

||    — Notre littérature ne manque pas d'oeuvres épiques. Pourtant, depuis la Chanson de Roland, aucune ne vient à l'esprit.||...

1 page - 1,80 ¤

Hugo écrit dans la préface des Contemplations : « On se plaint quelquefois des écrivains qui disent « moi ». Parlez-nous de nous, leur crie-t-on. Hélas ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Ah ! Insensé qui crois que je ne suis pas toi ! » Vous discuterez cette affirmation.

  I. Place de la poésie personnelle dans l\'œuvre de Hugo : — Dans les premiers recueils. — A partir des « Rayons et des Ombres «. Évolution. — Nature de cette poésie personnelle : cf. Lamartine et Hugo. Ce dernier, à partir de ses propres sentiments, s\'élève à des développements généraux. Exemples :...

2 pages - 1,80 ¤

HUGO: LE POÈTE LYRIQUE

|| Nous étudierons ainsi cette importante question : I. Nature et évolution du lyrisme de Hugo de recueil en recueil. — II. Synthèse. I. ÉTUDE ANALYTIQUE A. LES RECUEILS LYRIQUES AVANT L'EXIL (1822-1852): 1822 — 1826 : « Odes «, « Odes et Ballades « : — On y devine Hugo ; influence de...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 845 846 847 848 849 850 851 852 853 854 855 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 885 886 887 888 889 890 891 892 893 894 895 896 897 898 899 900 901 902 903 ... 931 932 933 934 935 936

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit