LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
301 - Zola était-il mineur, journaliste ou homme politique ?
A
mineur
B
journaliste
C
député
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

RAPPORTS ENTRE LA PÉDAGOGIE ET LA PERSONNALITÉ DE RABELAIS

||    Introduction.    De nombreux éducateurs ont tendance à croire, — à juste titre ou par illusion d'amour-propre, — qu'ils réalisent un idéal humain hautement recommandable, et ainsi ils s'efforcent d'imprimer leur marque à leurs disciples. Ce fait, bien humain, ne se constate-t-il pas également chez les auteurs de pages pédagogiques ? Ainsi...

2 pages - 1,80 ¤

L'IDÉE DE PROGRÈS (Etude analytique des principaux aspects de la question.)

||    Le progrès revêt des aspects très différents. Distinguons :    1. Le progrès scientifique — évident ;    2. Le progrès littéraire et artistique — discuté.    3. Le progrès moral, social, politique... Objet de controverses souvent passionnées : les partisans et les adversaires dudit progrès invoquent volontiers des arguments qui ne sont valables...

2 pages - 1,80 ¤

Les fables de La fontaine

  La Fontaine est un fabuliste tardif (il commence à publier à 47 ans). Les Fables représentent une œuvre qui s'amplifie sans cesse.I. Une œuvre représentative de l'esthétique classique A. L'imitation des Anciens La fable est un genre très ancien, avec des récits qui appartiennent à la mémoire collective. La Fontaine dans la préface évoque deux modèles: Esope(grec, récits...

1 page - 1,80 ¤

LE THÉÂTRE DE MOLIÈRE ET LES PROBLÈMES RELATIFS A LA FAMILLE

||    Introduction.    Par métier, Molière n'est pas professeur de morale : chef de troupe il se soucie avant tout de faire rire. Et pourtant, devant se défendre contre la cabale, il a été amené à philosopher : à opposer à une morale rigoriste une morale plus indulgente. De plus son comique repose souvent...

2 pages - 1,80 ¤

Rapports entre le rire de Rabelais et sa philosophie.

||    Introduction.    Dans son Prologue, Rabelais nous invite à « rompre l'os et (à) sucer la substantifique moelle «. Son rire ne serait donc qu'une simple enveloppe destinée à rendre agréable la lecture d'un ouvrage sérieux, ou susceptible, tout au plus, de voiler la hardiesse de sa pensée. Mais, dans son Prologue en...

1 page - 1,80 ¤

L'homme est-il bon ? Est-il méchant ?

||    S'observe-t-on soi-même ? On constate de bonnes tendances et des penchants que l'on condamne. Observe-t-on les autres ? Nous voyons des braves gens et des fripons. Quelle est la proportion ? Il est bien malaisé d'établir des statistiques dans ce domaine ! Et par suite quelle réponse apporter au problème de l'optimisme...

2 pages - 1,80 ¤

QUELLES RÉFLEXIONS LA BÊTISE VOUS INSPIRE-T-ELLE ?

Prendre des exemples concrets dans la littérature française. Introduction. De même que l'étude des maladies apporte d'utiles indications à la physiologie, de même, s'il est vrai que la formation de l'intelligence est d'un grand intérêt pour l'individu comme pour la société, il sera sans doute fructueux de méditer sur le vaste problème...

4 pages - 1,80 ¤

« ...LE DÉPLORABLE ORESTE » - Personnage de Racine

||    Introduction.    L'amour, dans le théâtre de Racine, c'est, le plus souvent, la passion toute-puissante, la passion qui fait souffrir, la passion tragique par l'impression de force irrésistible qu'elle produit. Ainsi, dès Andromaque, Racine conçoit le personnage d'Oreste. Nous suivrons cet amant malheureux dans sa marche vers le crime et la folie....

3 pages - 1,80 ¤

« Auguste n'est pas une grande âme inaccessible aux faiblesses humaines, un héros né : il le devient. » (D. Mornet). Examinez ce jugement.

   Introduction.    Le héros cornélien, ordinairement, voit immédiatement ce que son idéal exige de lui. De là la vivacité de ses réactions. Rodrigue balance à peine quand il s'agit de venger l'affront subi par son père. A l'envoyé du dictateur d'Albe, Curiace, sans hésiter, répond :    « Dis-lui que l'amitié, l'alliance et...

2 pages - 1,80 ¤

Humanisme et christianisme

||    L'esprit nouveau a provoqué l'éclatement des cadres traditionnels de pensée (scolastique), de morale (ascétisme), de politique (indifférence vis-à-vis de la Cité terrestre). Apparaissent l'esprit de libre examen (Montaigne), d'autres philosophies de la vie (naturalisme antique), de nouvelles conceptions politiques (Rabelais).||...

2 pages - 1,80 ¤

LES MORALISTES, dans leur ensemble, nous donnent-ils pour l'établissement DE NOTRE ART DE VIVRE ?

||Introduction.    « La principale charge que nous ayons, c'est à chacun sa conduite «. Un but : le bonheur. Mais en quoi consiste-t-il ? Comment y parvenir ? Réponses très différentes des moralistes. Néanmoins ne peut-on dégager de cette diversité une méthode de réflexion et des directives identiques ?||...

1 page - 1,80 ¤

AGRÉMENT ET UTILITÉ DE LA POÉSIE

||    Les rêveries des poètes, leurs belles fictions, leur langage sont suspects aux esprits positifs, soucieux de vérités clairement exprimées. Malherbe : « Un bon poète n'est pas plus utile à l'Etat qu'un bon joueur de quilles. « Platon exclut les poètes de sa République. Et pourtant l'agrément de la poésie est reconnu...

1 page - 1,80 ¤

RIMBAUD: Mystique (ILLUMINATIONS - L. et M.)

Sur la pente du talus, les anges tournent leurs robes de laine, dans les herbages d'acier et d'émeraude.    Des prés de flammes bondissent jusqu'au sommet du mamelon. A gauche, le terreau de l'arête est piétiné par tous les homicides et toutes les batailles, et tous les bruits désastreux filent leur courbe. Derrière l'arête de...

4 pages - 1,80 ¤

VALÉRY: Les pas.

Tes pas, enfants de mon silence, Saintement, lentement placés, Vers le lit de ma vigilance Procèdent muets et glacés.    Personne pure, ombre divine, Qu'ils sont doux, tes pas retenus ! Dieux !... tous les dons que je devine Viennent à moi sur ces pieds nus !    Si, de tes lèvres avancées, Tu prépares pour...

2 pages - 1,80 ¤

BAUDELAIRE: Elévation.

  Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées, Des montagnes, des bois, des nuages, des mers, Par delà le soleil, par delà les éthers, Par delà les confins des sphères étoilées,    Mon esprit, tu te meus avec agilité, Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde, Tu sillonnes gaîment l'immensité profonde Avec une...

2 pages - 1,80 ¤

D'après VICTOR HUGO : Le Satyre (v. 709-726) - Commentaire

Montrer que, contrairement à ce que prétendent les partisans de l'art pour l'art, la poésie peut aborder des sujets philosophiques et moraux sans rien perdre de sa qualité.   Il cria : « L'avenir, tel que les cieux le font, C'est l'élargissement dans l'infini sans fond, C'est l'esprit pénétrant de toutes parts la chose...

3 pages - 1,80 ¤

VICTOR HUGO, POÈTE ÉPIQUE dans « O soldats de l'an deux... » (extrait de : A L'OBEISSANCE PASSIVE).

O soldats de l'an deux ! ô guerres ! épopées ! Contre les rois tirant ensemble leurs épées, Prussiens, Autrichiens, Contre toutes les Tyrs et toutes les Sodomes, Contre le czar du nord, contre ce chasseur d'hommes 5 Suivi de tous ses chiens, Contre toute l'Europe avec ses capitaines, Avec ses fantassins...

3 pages - 1,80 ¤

VERLAINE: Après trois ans

   Ayant poussé la porte étroite qui chancelle, Je me suis promené dans le petit jardin Qu'éclairait doucement le soleil du matin, Pailletant chaque fleur d'une humide étincelle.    Rien n'a changé. J'ai tout revu : l'humble tonnelle De vigne folle avec les chaises de rotin... Le jet d'eau fait toujours son murmure argentin...

3 pages - 1,80 ¤

VICTOR HUGO « Elle avait pris ce pli... » (CONTEMPLATIONS IV - 5)

Elle avait pris ce pli dans son âge enfantin De venir dans ma chambre un peu chaque matin ; Je l'attendais ainsi qu'un rayon qu'on espère ; Elle entrait, et disait : Bonjour, mon petit père ; Prenait ma plume, ouvrait mes livres, s'asseyait Sur mon lit, dérangeait mes papiers, et riait, Puis soudain...

2 pages - 1,80 ¤

RONSARD : « Il faut laisser maisons... »

Il faut laisser maisons, et vergers, et jardins, Vaisselles et vaisseaux que l'artisan burine, Et chanter son obsèque en la façon du cygne, Qui chante son trépas sur les bords Méandrins. C'est fait ! J'ai dévidé le cours de mes destins ; J'ai vécu ; j'ai rendu mon nom assez insigne ; Ma plume...

1 page - 1,80 ¤

RONSARD: L'an se rajeunissait...

L'an se rajeunissait en sa verte jouvence, Quand je m'épris de vous, ma Sinope cruelle : Seize ans était la fleur de votre âge nouvelle, Et votre teint sentait encore son enfance. Vous aviez d'une infante encor la contenance, La parole et les pas ; votre bouche était belle, Votre front et...

2 pages - 1,80 ¤

L'ÉLÉGIE LAMARTINIENNE DES « MÉDITATIONS »

||      Introduction.    L'élégie : l'un des genres les plus anciens : Sapho, l'anthologie grecque ; Catulle, Tibule, Properce, Ovide ; Du Bellay, Racine, Chénier... (2). Mais renouvellement toujours possible : goûts de l'époque et surtout personnalité du poète : sensibilité, pensée, art... Ex. : Les Méditations de Lamartine. Thèmes ? Expression...

2 pages - 1,80 ¤

LE LYRISME DE LA FONTAINE

|| Relire : la fin de la Laitière et le pot au lait, des deux Amis, des deux Pigeons, du Songe d'un habitant du Mogol ; les fables inspirées par le thème de la Mort : la Mort et le Mourant, le Lion devenu vieux, la Mort et le Bûcheron, le Vieillard et les...

2 pages - 1,80 ¤

LA POÉSIE RACINIENNE

||    N.B. — A l'occasion de ce devoir, citer un florilège de vers poétiques de Racine. Apprendre par cœur les vers que nous citons ici ou dont nous donnons la référence.    Introduction.    Le charme de l'émotion poétique : dû au prestige de l'univers rêvé par le poète, de son Verbe, de ses...

2 pages - 1,80 ¤

FLAUBERT - Cortège campagnard (MADAME BOVARY)

La mairie se trouvant à une demi-lieue de la ferme, on s'y rendit à pied, et l'on revint de même, une fois la cérémonie faite à l'église. Le cortège, d'abord uni comme une seule écharpe de couleur, qui ondulait dans la campagne, le long de l'étroit sentier serpentant entre les blés verts, s'allongea bientôt...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 845 846 847 848 849 850 851 852 853 854 855 856 857 858 859 860 861 862 863 864 865 866 867 868 869 870 871 872 873 874 875 876 877 878 879 880 881 882 883 884 885 886 887 888 889 890 891 892 893 894 895 896 897 898 899 900 901 902 903 904 905 906 907 ... 931 932 933 934 935 936

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit